Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Y-a-t-il des Sourates méritoires à réciter pendant la prière du fajr ?  (Lu 19662 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
muslima au fond du coeur
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: Région parisienne
Messages: 207



Voir le profil
« le: Août 10, 2010, 19:06:54 »
Share   Modifier le messageModifier

Salamaleikom à tous, j'aimerai savoir si il y avaient des sourates meritoires à lire après la prière de fajr? Barakallahoufikoum à tous. Je vous souhaite un bon ramadan à tous. Qu'allah raffermit notre foi et qu'il nous préserve du chitan.
« Dernière édition: Janvier 26, 2012, 11:24:34 par Um-Nour » Journalisée


Sourate 65 verset 3 : Dieu suffit à celui qui met sa confiance en Lui.
oumhoussem
Invité
« Répondre #1 le: Août 10, 2010, 20:15:17 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                    bismillah

                                                                                       Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 

      

    Q:Comment peut-on déterminer les versets avec lesquels, on peut faire la prière ? C’est à dire si je veux choisir quelques versets de la sourat 'al bakara' par exemple pour faire ma prière, comment puis-je déterminer le début et la fin de ce que je veux réciter lors de ma prière, pour que je ne choisisse pas aléatoirement les versets ! jazakoum lah khayran

 
Answered by
The Scientefic Comittee at the website

Cher frère, Cela n’est pas limité, tu peux réciter les versets que tu connais, tu peux choisir des versets pour des cas spécifiques, comme par exemple celui du Trône (Ayat al-Kursî) puisqu’il est le plus important du Qur’ân, tu peux réciter des versets en rapport avec le jeûne ou d’autres, et louanges à Allah. Nous te conseillons de réciter tous les versets dans le même contexte, de ne pas t’arrêter sur un verset alors que le reste des versets est en rapport étroit avec le précédent.

On rapporte que le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) a récité des versets ou sourates spécifiques dans les prières obligatoires et surérogatoires que nous t’exposons ici : Ibn Al-Qayyim _Qu’Allah l’agrée_ , dans Zâd al-Ma’âd (1/209-216) dit, au sujet des lectures du Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) dans les prières : « Quand le Prophète avait récité al-Fâtiha, il récitait une autre sourate, quelques fois longue, quelques fois courte, en situation de voyage ou autre, mais généralement ni longue ni courte. Dans la prière d’Al-Fajr, il récitait environ 60 versets, jusqu’à 100 versets. Il a fait cette prière avec la sourate Qâf, sourate Ar-Rûm, sourate At-Takwir et sourate Az-Zilzalat dans les deux rak’ats.

Au cours d’un voyage, il a fait la prière d’Al-Fajr avec sourate Al-Falaq et An-nâs. Il l’a faite aussi avec sourate Al-Mu’minûn jusqu’à atteindre le verset qui parle de Mûsâ et Harun ; puis il a eu une toux, il s’est agenouillé (pour faire une rak’a). Le vendredi, il récitait pendant la prière d’Al-Fajr, pour la première rak’a, sourate As-Sajda et pour la deuxième, sourate Al-Insân en entier. Contrairement à ceux qui récitent une partie de sourate As-Sajda et une partie de sourate Al-Insân ou la sourate As-Sajda dans les deux rak’ats.

Ceci est contraire à la sunna. Nombreux ignorants pensent que le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) récitait la sourate As-Sajda parcequ’il y a une prosternation. C’est la raison pour laquelle certains savants ont détesté réciter la sourate As-Sajda dans la prière d’Al-Fajr. En effet, le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) récitait ces deux sourates pour leur contenu, dont le sujet est la création, le Jour Dernier, la création d’Adam, le Paradis et l’Enfer. Tout cela est en relation avec le jour du Vendredi. Le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) le faisait pour rappeler à la Umma les évènements de ce jour. Il en était de même quand il récitait la sourate Qâf, Al-Qamar, Al-A’lâ et Al-Ghâchiya dans les occasions des fêtes et la prière de Jumu’a. Concernant la prière d’Adh-Dhohr, le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) l’allongeait au point où Abû Sâ’id disait :

« Quand le Prophète commençait la prière d’Adh-Dhohr, on pouvait aller jusqu’à Al-Baqî’ (cimetière) faire ses affaires, puis faire ses ablutions chez lui et rejoindre le Prophète dans la première rak’a, tellement il l’allongeait ». Rapporté par Muslim. Quelques fois, il récitait une sourate égale à la sourate As-Sajda, quelques fois la sourate Al-A’lâ, Al-Ghâchiya, Al-Buruj et At-Târiq. Concernant la prière d’Al-Maghreb, sa durée était la moitié de celle d’Adh-Dhohr quand le Prophète l’avait allongée, de même quand il l’avait écourtée. La pratique du Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) concernant la prière de Maghreb était différente de celle des gens d’aujourd’hui. Le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) l’a faite avec la sourate Al-A’râf, partagée entre les deux rak’ats. Il l’a faite aussi avec la sourate At-Tûr, une autre fois avec Al-Mursalât.

Abu ‘Umar Ibn ‘Abd Al-Barr rapporte que le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) a récité dans la prière d’Al-Maghreb, la sourate Al-A’râf avec la sourate As-Sâfât et aussi la sourate Ad-Dukhân, de même avec les sourates Al-A’lâ et At-Tîn, de même avec les sourates Al-Falaq et An-Nâs et aussi la sourate Al-Mursalât, et avec les sourates courtes et tous ces hadith sont authentiques. Par contre, faire la prière d’Al-Maghreb avec seulement les sourates courtes vient de la pratique de Marwân Ibn Al-Hakam, que Zayd Ibn Thâbit lui a contesté ainsi que Mâlik, qui a dit à Marwân : « Tu récites les sourates courtes, alors que j’ai vu le Prophète la faire avec la sourate Al-A’râf ».

Hadith authentique rapporté par Ahl As-Sunnan. An-Nasâ’î rapporte, selon ‘A’icha _ Qu’Allah l’agrée_ que le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) a fait la prière d’Al-Maghreb avec la sourate Al-A’râf, partagée entre les deux rak’ats. Par conséquent, faire la prière d’Al-Maghreb tout le temps avec les sourates courtes est contraire à la Sunna. C’est le fait de Marwân Ibn Al-Hakam. Pour la prière d’Al-‘Ichâ, le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) récitait la sourate At-Tîn et a conseillé Mu’âd Ibn Jabal de réciter la sourate Ad-Duhâ, la sourate Al-A’lâ, la sourate Al-Ghâchiya ou autres. Le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) a contesté la récitation de la sourate Al-Baqara à Mu’âd Ibn Jabal en lui disant :

« O Mu’âd, es-tu un provocateur de fitna ? ». Ce hadith doit être compris dans son contexte : Mu’âd avait fait la prière d’Al-‘Ichâ avec le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui), puis était allé la refaire pour les Bani ‘Amr Ibn ‘Awf, et même s’il était tard, il a fait la prière en récitant la sourate Al-Baqara. Concernant la prière du Vendredi, le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) la faisait avec les sourates Al-Jumu’a et Al-Munafiqîn entières et aussi avec les sourates Al-A’lâ et Al-Ghâchiya.

Par contre, réciter juste les derniers versets de ces sourates n’a jamais été fait par le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) et cela est contraire à sa pratique. Dans les prières des fêtes d’Al-‘Id, il récitait la sourate Qâf et Al-Qamar entières et quelques fois Al-A’lâ et Al-Ghâchiya. Ce fut ainsi jusqu’à sa mort. Les Califes Bien-Guidés ont fait de même. Abu Bakr _Qu’Allah l’agrée_ a fait la prière d’Al-Fajr avec la sourate Al-Baqara et quand il a fait at-taslim, le soleil allait se lever et les Compagnons lui ont dit :

« O calife du Messager d’Allah, le soleil était sur le point de se lever ». Et Abu Bakr de répondre : « Si le soleil se lève, il ne nous trouvera pas insouciants ». ‘Umar _Qu’Allah l’agrée_ , pendant la prière d’Al-Fajr, récitait les sourates Yusuf, An-Nahl, Hud et Bâni Isra’il et autres sourates de même longueur. Si réciter des sourates longues avait été abrogé, les Califes ne l’ont pas fait. Muslim rapporte, selon Jâbir Ibn Samra, que le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) récitait pendant la prière d’Al-Fajr la sourate Qaf et pendant les prières suivantes des sourates courtes. Ceci doit être compris dans le sens que la prière d’Al-Fajr était longue et les autres courtes.

Pour appuyer cette explication, Ummu Al-Fadl a dit : « J’ai entendu Ibn ‘Abbas réciter la sourate Al-Mursalât. Je lui dis : « O mon fils, tu m’as rappelé avec cette sourate, que j’ai entendu la dernière récitation du Prophète pendant la prière d’Al-Maghreb ». Ceci concerne les prières après Al-Fajr de ce jour-là et non pas l’ensemble des prières à partir de ce jour, sinon les Califes Bien-Guidés auraient fait de même après lui. En ce qui concerne le hadith où le Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) dit : « Quiconque dirige la prière, qu’il l’allège » et le dire de Anas _Qu’Allah l’agrée_ : « Le Prophète était celui qui allégeait le plus », l’allègement doit être compris par ce qu’il faisait souvent et non par ce que voulaient les prieurs.

De plus, l’allègement est relatif à ce qui est plus long. Pour preuve, le hadith rapporté par An-Nasâ’î, selon Ibn ‘Umar _Qu’Allah l’agrée_ : « Le Messager nous a ordonné d’alléger les prières et il récitait dans ses prières la sourate As-Sâfât, qui faisait partie des récitations allégées que le Prophète nous avait ordonné ». Le Prophète ne récitait pas toujours les mêmes sourates, sauf pour la prière du Vendredi et les prières des fêtes d’Al-‘Id. Pour les autres prières, Abû Dâwud rapporte, selon ‘Amru Ibn Chu’ayb, selon son grand-père :

« J’ai entendu le Prophète réciter dans les prières obligatoires toutes les sourates du dernier quart du Qur’ân (al-mufasal), les courtes comme les longues. Le Prophète récitait la sourate entièrement, quelques fois il la partageait entre deux rak’ats et d’autres fois, il ne récitait que les premiers versets de la sourate. Cependant, réciter les derniers versets ou ceux du milieu n’est pas une pratique rapportée du Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui). Dans ses prières surérogatoires, dans une seule rak’a, il récitait deux sourates, mais pas dans les prières obligatoires (pas de preuves). Le hadith d’Ibn Mas’ûd : « Je connais les versets semblables (qui se rapportent au même sujet) que le Prophète couplait dans une rak’a, les sourates Ar-Rahmâ et An-Najm, les sourates Al-Qamar et Al-Hâq, les sourates At-Tûr et Adh-Dhâriyât, et les sourates Nûn et Al-Wâqi’a ».

Il ne précise pas s’il s’agissait d’une prière obligatoire ou surérogatoire (ce qui est plus probable). La récitation d’une sourate répétée dans les deux rak’ats était rare. Abû Dâwud rapporte selon un individu de Juhaniya : « J’ai entendu le Prophète réciter la sourate Az-Zilzala dans les deux rak’ats de la prière d’Al-Fajr. Je ne sais pas si le Prophète a oublié ou l’a fait volontairement ». La pratique du Prophète (Bénédictions et salut d’Allah sur lui) consistait à prolonger la première rak’a part rapport à la deuxième. Il l’allongeait jusqu’à ce qu’il n’entendit pas le bruit des pas. Il prolongeait la prière d’Al-Fajr par rapport aux autres, car Allah et les anges assistent à cette prière.

Dans une autre version, les anges de la nuit et du jour. Les deux hadiths posent la question si an-Nuzul d’Allah dure jusqu’à la fin de la prière d’Al-Fajr ou jusqu’au lever du soleil. Il y a des dire pour les deux points de vue. a. Il se peut aussi que, vu le petit nombre de rak’ats, la prolongation en soit une compensation. b. Ou parce que c’est un moment où les gens sont reposés. c. Ou parce que les préoccupations de la vie d’ici-bas n’ont pas encore commencé.

d. Ou parce que cette prière se fait à un moment de silence, où le cœur, l’ouïe et la langue comprennent profondément le Qur’ân. e. Ou peut-être parce qu’elle est la base et le commencement du travail de la journée. Mais tous ces mérites ne peuvent être compris que de ceux qui connaissent les secrets et les objectifs de la loi islamique. Et à Allah nous demandons de l’aide.
http://fr.islamtoday.net/node/1482

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Janvier 26, 2012, 11:37:22 par Um-Rayhane » Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2 le: Janvier 26, 2012, 11:26:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



 bismillah


D'après Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « -Qoul Houwa Allahou Ahad (Sourate 112)- équivaut au tiers du Coran et -Qoul ya Ayouhal Kafiroun (Sourate 109)- équivaut au quart du Coran » et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) les lisait toutes les deux dans les deux unités de prière du fajr ».


(Rapporté par Abou Ya'la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°583)



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juin 07, 2013, 20:36:41 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 26, 2012, 11:46:50 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


 MachAllah   Allahou Akbar

 baraka2 pour ces informations Macha Allah wa la hawla wala Qouata Illa Billah


Wa 'alaykoum salam wa rahmatou Allahi wa barakatuh
Journalisée
Um~Tariq
Invité
« Répondre #4 le: Juin 03, 2013, 15:24:16 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum

 MachAllah MachAllah Allahou Akbar baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juin 07, 2013, 20:37:42 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


La hawla wala quwata illa bilah.

Wa fikoum baarak Allahou mes soeurs fi Allah.

 baraka2


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Le coran mene vers la science
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle