Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La fausse couche selon l'islam  (Lu 20990 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
k-rima
Invité
« le: Juillet 31, 2010, 09:51:51 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


La fausse couche à la lumière de l’islam
samedi 21 juin 2003



DANS LA MEME RUBRIQUE :
  Mesures islamiques pour accueillir le nouveau-né
 Guérison naturelle en Islam [Allaitement]
 Faciliter l'accouchement grâce au Coran




   
- Introduction

- Définition de la fausse couche

- Causes et symptômes

- Regard de l’islam par rapport à la fausse couche

- Le mérite des parents

- Le sort du fœtus

- Faut-il donner un nom au fœtus mort prématurément ?

- Faut-il enterrer le fœtus et effectuer la prière mortuaire ?

- Introduction  :

Allah envoie l’ange pour insuffler l’âme dans l’embryon conformément à ce qui a été rapporté d’après Abd Allah ibn Massoud : « le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) le très véridique nous a raconté que l’un de vous est constitué dans l’utérus de sa mère pendant 40 jours.

Et puis, il se transforme en caillot de sang pendant le même laps de temps. Et puis il devient un foetus pendant le même laps de temps.

Et puis on envoie l’ange pour lui insuffler une âme et l’on donne à l’ange l’ordre d’écrire quatre mots concernant sa subsistance, le terme de sa vie, son oeuvre et son sort : sera-t-il heureux ou malheureux. (Rapporté par Mouslim, 4781)

Chaque femme est heureuse de se savoir enceinte et de porter en elle un être qui sera issu de sa propre chair. Mais lorsque la grossesse n’arrive pas à son terme, lorsque qu’elle s’interrompt brutalement et que le fœtus décède, une immense tristesse et parfois de la culpabilité envahissent la mère.

Nous allons essayer de comprendre ce qu'est la fausse couche et le regard de l’islam par rapport à ce triste évènement.

- Définition  :

On parle de fausse couche ou d’avortement spontané quand la grossesse s’interrompt avant que le fœtus soit viable, c’est-à-dire avant la vingtième semaine qui suit la conception. Quand l’avortement est spontané, il s’agit d’une fausse couche. Après la vingtième semaine, on parle de mort in utero.

Environ 10 % à 20 % des grossesses confirmées se terminent en fausses couches. Trois- quart de ces avortements surviennent lors du premier trimestre, le plus souvent entre 9 et 11 semaines d’aménorrhée mais elles peuvent aussi avoir lieu au cours des deuxième et troisième trimestres.

Toutes les femmes peuvent faire une fausse couche, mais certaines conditions font qu’une femme est plus à risque.

- Causes et symptômes de la fausse-couche  :

Dans la plupart des cas, il n’y a pas de cause précise qui puisse justifier la fausse couche. Une fausse couche est généralement causée par un problème de développement du fœtus, d’une malformation utérine, d’un problème d’hormones, d’une infection, ou d’un diabète mal équilibré de la mère. Dans 60% des cas, cela est dû à une malformation fœtale liée le plus souvent à une anomalie chromosomique.

Les symptômes de la fausse couche se caractérisent par des pertes de couleur brune ou rouge vif, accompagnée ou non de crampes. Les saignements vaginaux sont en général un des premiers symptômes, mais ils ne se produisent que chez environ 20 % des femmes enceintes, et chez moins de la moitié des femmes qui font vraiment une fausse couche. La fausse couche est inévitable dès lors que l’embryon a cessé de vivre, mais elle ne se fait pas de suite. Elle se traduit alors par des douleurs dans le bas du dos, ou des crampes dans le ventre, ou une douleur continue ou qui cesse et reprend.

Lorsque la fausse couche se produit, apparaissent des pertes ressemblant à des caillots accompagnées de tissus ou débris membranaires issus de l’embryon et du placenta.

- Regard de l’islam par rapport à la fausse couche :

Il est normal de se sentir triste et bouleversé après l’interruption brutale d’une grossesse désirée. Le fait de perdre son enfant constitue une grande épreuve pour les parents.

Allah a dit : " Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : ‹Nous croyons !› sans les éprouver ? " (Sourate Al-Ankabut, L'araignée, 29, verset 2)

Selon Abou Hourayra (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Le croyant et la croyante ne cessent d’être éprouvés dans leur corps, leurs enfants et leurs biens jusqu’à ce qu’ils rencontrent Dieu le Très-Haut sans avoir à répondre d’aucun péché.  » (Rapporté par Tirmidhi)

Ousama Ibn Zeyd (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « L'une des filles du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui envoya quelqu'un pour l'inviter à venir chez elle et pour lui apprendre que l'un de ses fils était mourant. Il dit à l'envoyé :

«  Retourne auprès d'elle et informe-la que Dieu exalté n'a pris que ce qui Lui appartenait et ce qu'il a donné Lui revient. Tout auprès de Lui est lié à un terme déjà nommé. Ordonne-lui donc de patienter dans l'espoir de la récompense de Dieu.  »

- Le mérite des parents  :

Les hadiths suivants narrent la récompense attribuée aux parents qui auront été endurant lors de cette épreuve : Anas (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : « Le Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

« Chaque fois qu'un Musulman perd trois enfants mineurs, Dieu l'introduit automatiquement au Paradis à cause de la miséricorde qu'il a eue pour eux.  » (Hadith unanimement reconnu)

Abou Sa'id Al Khoudri (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : « Une femme vint dire au Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) :

« O Messager de Dieu ! Les hommes se sont réservés à eux seuls tes Hadiths. Laisse donc pour nous l'une de tes journées pour nous enseigner de ce que Dieu t'a appris. »

Il lui dit : « Réunissez-vous tel jour.  »

Elles se réunirent donc et le Prophète vint à elles et leur enseigna de ce que Dieu lui avait appris. Puis il leur dit :

« Chacune d'entre vous qui sera précédée dans l'autre monde par trois de ses enfants trouvera en eux un écran contre le Feu.  »

L'une d'elles lui demanda : « Et si ce ne sont que deux ? »

Il dit : « Même s'ils ne sont que deux.  » (rapporté par Mouslim)

Mouslim a rapporté qu'Abou Hassan a dit : "Je dis à Abou Horeira (qu’Allah soit satisfait de lui) de nous raconter un hadith qui dissipe la tristesse due à la perte de nos morts. Il me répondit : « Sûrement, les petits enfants parmi les morts sont des urodèles du Paradis. Chacun d'eux recevra son père (ou suivant une variante son père et sa mère), le tiendra par sa tunique (ou par la main) et ne le quittera pas avant qu'il ne le fasse entrer au Paradis. »

Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète Mohammed (bénédiction et salut soient sur lui) a dit en ce sens que (le Jour du Jugement Dernier), le fœtus qui n'était pas encore complètement formé argumentera avec Allah en faveur de ses parents lorsqu'ils seront conduits en Enfer.

On dira alors à ce fœtus (n'étant pas arrivé à terme et n'ayant donc pas connu un développement complet) de conduire ses parents au paradis, ce qu'il fera en les tirant par (le cordon ombilical attaché à) son nombril. (rapporté par Ibn Madjah)

- Le sort du fœtus mort prématurément :

Les savants sont tous unanimes sur le fait de dire que les enfants de musulmans décédés iront au Paradis.

L’imam Ahmad ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Qui doute que les enfants des musulmans seront au Paradis ? »

Il dit aussi : «  Pas de divergence les concernant. »

Al-imam al-Nawawi dit : «  Les savants reconnus des musulmans sont d’avis que les enfants des musulmans morts prématurément iront au paradis car ils n’ont pas atteint l’âge de responsabilité.  »

Al-Qurtoubi dit : « L’avis selon lequel ils iront au Paradis est celui de la majorité (.....) certains savants nient même l’existence d’une divergence de vues à ce propos. »

Selon Abou Mousa (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (pbsl) a dit : « Quand l'esclave de Dieu perd l'un de ses enfants, Dieu dit à Ses Anges : « Avez-vous retiré l'âme du fils d'untel ?  »

Ils disent : « Oui. »

Il dit : « Vous avez donc cueilli le fruit de son cœur ?  »

Ils disent : « Oui. »

Il leur demande : «  Qu'a dit alors Mon esclave ?  »

Ils dirent : « II T'a loué et dit : « Nous appartenons à Dieu et c'est à Lui que nous devons retourner. »

Dieu le Très-Haut dit : « Construisez donc pour Mon esclave une maison au Paradis et appelez-la : La maison de la louange.  » (Rapporté par Tirmidhi)

Les Imam Ahmad, Ibn Hibban et Hakim rapporte que Abou Houreira a dit : Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Les enfants des musulmans seront au Paradis sous la charge de Ibrahim et de Sarah.  »

Dans une autre version : «  Les enfants des croyants seront au Paradis sous la charge d'Ibrahim et de Sarah jusqu'à ce qu'ils les remettent à leurs parents le Jour dernier.  »

- Faut-il donner un nom au fœtus mort prématurément ?

Les savants recommandent de donner un nom au foetus perdu suite à une fausse couche, car l'enfant sera appelé le Jour de la Résurrection par ce nom.

Si le sexe de l’enfant n’a pas été déterminé, il faudra lui donner un nom qui convienne aussi bien à une fille qu'à un garçon (comme Talhah, Rajaa, Hind, Tarafah, Hunayda, Khârija,'Umayra, Zur'a....)

Il existe des hadiths conseillant de nommer les foetus perdus, mais aucun n'est authentique.

- Faut-il faire la prière mortuaire sur le fœtus et l’enterrer ?

A la suite d'une fausse couche, à partir du moment où un embryon ou un fœtus est sorti du corps de la femme, il doit systématiquement être enterré, et ce, même si cela se passe au début de la grossesse.

Il est en effet indiqué dans l'ouvrage "'Iânatout Tâlibine", qui traite de la jurisprudence suivant l'école châféite, que le "Moudhghah" et le "'Alaqah" (ces termes, évoqués dans le Qour'aane, désignent deux étapes différentes du début de la formation embryonnaire) doivent être enterrés. (Réf : 2ème Djouz / Page 123)

Selon l’imam Ahmad (qu’Allah lui fasse miséricorde) si le fœtus a atteint le terme des quatre mois, alors il devra être lavé et la prière mortuaire devra être effectuée. C'est aussi l’avis de Sa’id ibn al-Musayyib, Ibn Sirin et Ishaaq.

En ce qui concerne le cas d’un foetus de moins de quatre mois de gestation, il ne devra pas être lavé et la prière funéraire ne sera pas nécessaire, mais il devra être enveloppé dans un linceul et être enterré.

Cela s’explique par le fait que l'âme n'a pas encore été insufflée (dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mohammed (pbsl) affirme que l'âme est insufflée dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse) ; ainsi, il ne convient pas d’effectuer la prière funéraire sur un foetus de moins de 120 jours car, sans âme, il est considéré comme le sang ou quelque chose d’inanimé.

Allah est Le plus savant.

Yamina H.

Article écrit avec l’appui du livre : « Riyad as-Salihin (Le jardin des vertueux) » et du site www.islam-qa.com

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #1 le: Juillet 31, 2010, 10:04:11 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  baraka oukhty angel4 pour cet article fort intéressant MachAllah

  J'en ai appris beaucoup El Hamdoulilah Smiley

  Cela doit être vraiment très dur et triste Cry à vivre, mais comme on le sait tous, c'est allah qui nous a crée
  et c'est vers Lui Razza wa jal que nous retournerons, nous pouvons que accepter et patienter face à une
  telle épreuve, les récompenses n'en seront que meilleures Soubhan' Allah

  Car allah Razza wa jal ne manque pas à ses promesses Soubhan' Allah

  Qu' allah vous bénisse mes cher(e)s frères angel et soeurs angel4 amine

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
soeurmouslima
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 27
Localisation: france
Messages: 347



Voir le profil
« Répondre #2 le: Juillet 31, 2010, 11:05:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh    baraka  oukhti k-rima pour ce rappel .  moi aussi j'en ai beaucoup appris  El Hamdoulilah  El Hamdoulilah . qu'ALLAH  Razza wa jal t'en récompense oukhti pour ce partage . qu' allah   Razza wa jal  aide toutes celles qui sont dans ses situations la  amine   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh 
Journalisée
...musulmane...
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: marseille
Messages: 21



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juillet 31, 2010, 11:43:02 »
Share   Modifier le messageModifier

  Salam Alaykoum
merci pour cet article  MachAllah  baraka2
j'ai fait une fausse couche le 1er juillet 2010 et c'est dur pour moi mais voila c'est  allah  Razza wa jal qui a decider ainsi  El Hamdoulilah
et en lisant cet article j'ai appris beaucoup  El Hamdoulilah mais j'aimerais savoir si il faut que je fasse sadakha?
merci pour votre reponse  baraka2
Qu' allah nous protege mes fréres et soeurs
 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
jijouna
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: Paris\Khenchela
Messages: 148



Voir le profil
« Répondre #4 le: Juillet 31, 2010, 13:04:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 :baraka oukhti k-rima pour ce rappel partage très interessant d'autant plus que j'ai moi meme fait une fausse couche à 3 mois de grossesse mais j'ignorais qu'il fallait l'enterrer de plus cela c'est passé lorsque j'étais aux toilettes perte de deux gros caillots de sang suivie de douleur atroces  allah yaghfarli qu'aurais je du faire et que puis-je faire maintenant pour me rattraper,c'est une question qui m'a toujours ronger mais je n'ai jamais osé en paler je profite de ce moment mes soeurs pour m'ouvrir a vous et inch'ALLAH obtenir des réponses en tous les cas oukhti merci pour avoir ouvert ce fil et  baraka2


Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

LA ILAHA ILALLAH OUAHDAHU LA CHARIKA LAH AHU MULK LAHLHAMD WA HOUA ALA KOL CHAY'IN QADIR
ALLAHUMA SALLINA ALA SAYIDINA MUHAMMED WA ALA AHLIHI WA ALA SAHBIHI WA SALAM
k-rima
Invité
« Répondre #5 le: Juillet 31, 2010, 14:45:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Wa oufikouna mes  Sourire Mouslima

Pour mes soeurs musulmane et jijouna, je ne saurais vous répondre, je ense que le mieux serait de demander à un imam.

qu' allah apaise votre coeur  amine

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
amina-amine
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 39
Localisation: bordeaux
Messages: 33



Voir le profil
« Répondre #6 le: Juillet 31, 2010, 15:05:05 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 MachAllah baraka pour se merveilleux rapel  El Hamdoulilah

J ai fait egalement une fausse couche a 3 semaines de grossesse et ma 2 eme fausse couche a 3 mois de grossesse  El Hamdoulilah la premiere fausse couche je l aie perdu sans m en rndre compte, ma 2 emem fc on me la aspirer et fait un curtage, mais les docteur on fait des prelevement au bébé donc je n aie pas pu le recuperer , je ne savait pas encores comment était vu la fc suivant l Islam, qu Allah pardonne mon manque de connaissance. Je suis convertie il y a 2 ans et quelque mois et je ne sais pas tout encore.
J espere qu Allah me pardonnera pour ne pas avoir enterrer mon bébé. Amine.
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle