Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: LA MORT DU PROPHETE(SAWS)  (Lu 2107 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
oumhoussem
Invité
« le: Mai 20, 2010, 09:38:58 »
Share   Modifier le messageModifier



                                            bismillah         Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

                                               Ce sermon fut récité le neuvième jour de zoul houja 10 a.h dans la vallée uranah du mont arafat :
Après avoir loué et remercié Dieu, le prophète (paix soit sur lui) dit :
"O peuple ! Prêtez-moi une oreille attentive, car je ne sais pas si je serai encore parmi vous l'an prochain.
Alors, écoutez ce que je dis avec beaucoup d'attention et transmettez ces mots à ceux qui ne pouvaient être présents aujourd'hui.
O peuple ! Tout comme vous considérez ce mois, ce jour, cette cité sacrée, considérez aussi la vie et la propriété de tout Musulman comme sacrées.
Rendez les biens qu'on vous a prêtés à leurs propriétaires de droit.
Ne faites de mal à personne de façon à ce qu'on ne vous fasse pas de mal.
Souvenez-vous qu'un jour vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous demandera des comptes sur vos actions en ce monde. Dieu vous a interdit l'usure.
Alors, toute obligation usuraire doit désormais être annulée.
Votre capital est à vous.
Vous n'infligerez ni souffrirez d'aucune iniquité.
Dieu a jugé qu'il n'y devait pas y avoir d'intérêt et que tout intérêt du à Abbas Ibn 'Abda'Al Muttalib (l'oncle du prophète) doit être annulé.
Tous les droits (à la vengeance) découlant des homicides de la période préislamique sont désormais annulés et les premiers que j'abolis sont ceux qui découlent du meurtre de Rabiah Ibn Al Harith (un proche du prophète)
O peuple ! Les incroyants jouent avec le calendrier afin de rendre permissible ce que Dieu a interdit et interdire ce que Dieu a permis.
Selon Dieu, les mois sont au nombre de douze. Quatre d'entre- eux sont saints. Trois d'entre- eux sont successifs et un survient entre les mois de Jumada et de Shaban
Faites attention au Diable, pour le bien de votre religion.
Il a perdu tout espoir de vous égarer par les grands péchés, alors faites attention de le suivre dans les petits péchés.
O peuple ! Il est vrai que vous avez des droits sur vos femmes, mais elles ont aussi des droits sur vous.
Souvenez-vous que vous les avez prises comme femmes seulement avec la permission et de Dieu et en remplissant un pacte avec Lui.
Si elles vous restent fidèles, alors il leur revient le droit d'être nourries et vêtues dans la gentillesse.
Traitez bien vos femmes et soyez gentils avec elles, car elles sont vos partenaires et vos assistantes dévouées.
Et c'est votre droit qu'elles ne fréquentent pas des gens que vous n'approuvez pas, ainsi que de ne jamais être infidèles.
O peuple ! Écoutez-moi avec sincérité.
Adorez Dieu,
Accomplissez vos cinq prières quotidiennes,
Jeûnez pendant le mois du Ramadan et Donnez de votre bien en Zakat (charité).
Faites le Hajj (pèlerinage), si vous le pouvez.
Toute l'humanité descend d’Adam et Eve.
Un Arabe n'est pas supérieur à un non-Arabe et un non-Arabe n'est pas supérieur à un Arabe.
Un blanc n'est pas supérieur à un noir et un noir n'est pas supérieur à un blanc - seulement par la piété et la bonne action.
Sachez que chaque Musulman est le frère de chaque Musulman et que les Musulmans constituent une fraternité.
Le bien d'autrui n'est pas légitime pour un Musulman excepté celui que son frère lui donne de plein gré.
Alors, ne vous faites pas d'injustice à vous-mêmes. Souvenez-vous qu'un jour vous rencontrerez Dieu et répondrez pour vos actions en ce monde. Alors faites attention ! Ne vous égarez pas du chemin de la piété après mon départ.
O peuple ! Aucun prophète ou messager ne viendra après moi et aucune nouvelle croyance ne naîtra.
Raisonnez bien alors,
O peuple, et comprenez les mots que je vous transmets.
Je laisse derrière moi deux choses : le Coran et ma Sounna et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais.
Tous ceux qui écoutent devront transmettre mes paroles aux autres et les autres, à d'autres encore, de façon à ce que les derniers comprennent mes paroles encore mieux que ceux qui m'écoutent directement.
Sois témoin, O Dieu, que j'ai transmis Ton message à Ton peuple".
« Ô gens, celui à qui j’ai tapé le dos, voici mon dos qu’il prenne sa revanche;
ô gens, celui à qui j’ai insulté l’honneur, voici mon honneur qu’il prenne sa revanche,
ô gens, celui à qui j’ai emprunté de l’argent, voici mon argent qu’il prenne son dû ».
Mais craignant que les gens soient embarrassés, le prophète (Que la Grâce et le Salut lui soient accordés) dit :
« Ô gens, ne craignez point de ressentiment de ma part, je veux seulement rencontrer mon Seigneur sans aucune dette envers quelqu’un ici-bas ».
Alors un homme se leva et dit : «Ô messager d’Allah, Vous me devez trois dirhams. » Le prophète (Que la Grâce et le Salut lui soient accordés) dit : « Qu’Allah te récompense » Et il ordonna qu’on lui paie son dû.
Le prophète reprit son discours : « Ô gens, j’ai l’impression que vous êtes inquiets pour moi….
Les gens se mirent à pleurer,
Le prophète attendri continua : « Ô gens, votre rendez-vous avec moi n’est pas ici, ma rencontre avec vous est près du bassin, c’est comme si je le voyais de l’endroit où je suis !
Ô gens, Par Allah! Ce n'est pas la pauvreté que je redoute pour vous; je redoute plutôt que les biens de l'ici-bas ne vous soient largement offerts comme ils l'ont été à vos prédécesseurs, et que, dans votre émulation à les acquérir, vous ne trouviez, comme eux, votre perte !....
Ô gens, soyez pieux et ne manquez jamais la prière, craignez Allah et soyez bienveillants à l’égard des femmes…..
Ô gens, Allah a demandé à un serviteur de choisir entre la vie ici-bas et Sa rencontre, et il a choisi la rencontre d’Allah ».
Personne ne devina qui était ce serviteur dont le prophète parlait excepté Abu Bakr, qui se mit à pleurer si fort que les gens ne pouvaient plus entendre ce que disait le prophète, puis ne pouvant plus se retenir il se leva et se mit à répéter ses mots :
« Nous donnons nos vies en échange pour toi ;
Nous donnons la vie de nos enfants en échange pour toi je te protège avec la vie de mes enfants, ….. »
Les gens surpris que quelqu’un ose interrompre le sermon du prophète regardèrent Abu Bakr avec dureté, mais le prophète (Que la Grâce et le Salut lui soient accordés) ému par son ardeur prit sa défense :
« Ô gens, laissez Abu Bakr, il n’est personne qui m’aie rendu un service sans que je l’aie largement récompensé sauf Abu Bakr, je n’ai pas pu le récompenser alors j’ai laissé sa récompense à Allah…Que toutes les portes qui donnent sur la mosquée se ferment sauf la porte d’Abu Bakr . »
A la fin de son sermon, le prophète se mit à prier pour ses compagnons : «
Qu’Allah vous protège,
qu’Allah vous garde,
qu’Allah vous récompense…
Ô gens, transmettez mon salut (Salam) pour quiconque me suit et croit en moi jusqu’au jour de la Résurrection. »
Sa fille Fatima Z. Qu’il recevait souvent chez lui et embrassé sur le front, il se trouve maintenant incapable de bouger et d’aller l’accueillir comme il l’avait toujours fait, en s’approchant vers lui. Le père Mohammed PSL lui fait une confidence dans l’oreille droit, elle pleure puis lui fait une confidence à l’oreille gauche, elle sourit
Par la suite Aisha lui demande, que lui a-t-il dit ?
Fatima : je n’ai pas à dévoiler le secret du prophète
Par la suite, Fatima, a expliqué que Mohamed PSL lui a dit à l’oreille droite qu’il meurt cette même journée
Lui a dit à l’oreille gauche qu’elle est la première de sa famille a le rejoindre, et ce qui fût, elle mourut six mois après la mort de son père
Le prophète rentra chez lui exténué, il s’étendit et mit sa tête dans les bras de sa femme Aicha (Qu’Allah soit satisfait d’elle).
Ce sont les derniers instants de sa vie,
on pourrait penser qu’il mourra en faisant sa prière, en priant ou en lisant le Coran…
mais non,
il mourra dans les bras de sa femme!
Cependant, le frère de Aicha, Abderrahman vint voir le prophète, il s’assit près de lui, le prophète vit dans ses mains un morceau de siwâk, Aicha comprit que le prophète voulait le demander mais n’y parvenait pas, elle prit le siwâk, le mit dans sa bouche pour l’amollir puis le tendit au prophète.
Pendant toute sa vie, le prophète a honoré sa femme et même la façon dont il allait mourir est un témoignage de respect et de tendresse à son égard !
Le prophète (Que la Grâce et le Salut lui soient accordés) ordonna qu’on le laissât seul avec sa femme.
Aicha (rd) dit également : il y avait devant le prophète psl, un récipient plein d’eau. Il y trempait la main et se la passait sur le visage en disant : La Ilaha Illa Allah, la mort à ses affres...
Puis Aicha entendit le prophète dire : « Qu’Allah te salue ô Gabriel »,
elle comprit que Gabriel était présent.
Gabriel dit au prophète : « L’ange de la mort demande la permission d’entrer »
Le prophète lui accorda la permission. L’ange de la mort vint près du prophète et dit : « Allah te donne le choix entre la vie ici-bas et Sa rencontre ? » Le prophète répéta : « Avec le compagnon Le plus Élevé (Allah) , Plutôt Sa rencontre… ».
L’ange se mit derrière la tête du prophète (que la Grâce et le Salut lui soient accordés) ainsi qu’il fera pour chacun de nous, puis dit :
« Ô toi, âme apaisée, âme de Mohamed ibn Abdillah, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée. »
Aicha sentant la tête du prophète alourdie dans ses bras comprit que c’était fini, le prophète était mort.
Elle fut prise d’une terrible panique, ne sachant quoi faire, elle remit la tête du prophète sur le lit et s’élança hors de sa chambre en s’écriant :
« Le prophète est mort, le prophète est mort !»
Toute la mosquée explosa en sanglots !
Ali (rd), voulait se lever mais n’en eut pas la force, il était comme paralysé ;
Outhman (rd) allait et venait ne sachant quoi faire ;
Omar (rd) brandissait son épée et s’écriait au milieu de la mosquée :
« je couperai la tête à celui qui ose dire que le prophète est mort ! Il est simplement parti rencontrer Allah comme Moïse et il reviendra… »
Le seul qui garda son sang froid fut Abu Bakr, il entra voir le prophète, lui découvrit le visage et l’embrassa sur son front.
Puis il le serra affectueusement dans ses bras et dit en pleurant : « Ô mon ami, ô mon prophète, ô mon bien aimé… » .
Ô Prophète bien aimé, parfumé et illuminé (Tibta) vivant et mort...
Ensuite il retourna dans la mosquée et dit à haute voix : « Ô gens, Celui qui adorait Muhammad, certes Muhammad est mort ; et celui qui adorait Allah, certes Allah est Vivant et ne meurt point »
Et il récita le verset : « Certes, Muhammad n'est qu'un messager – parmi d’autres messagers qui sont passés avant lui -. S'il mourait, donc, ou s'il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants. » Verset 144, Al-Imran
Anas a dit, le jour ou le prophète psl vint au monde tout avait été illuminé, et le jour de sa mort (un lundi, à 63 ans) tout s’est assombri.
On lui a dit : Que Souhaites-tu Anas ?
Il répond, Rien de ce bas monde, Mais de le rencontrer dans l’Au-delà et je lui dis ton petit serviteur Ounaiss,
et il me reçoit tout content et il me dit viens Anas et entre au paradis...
Oumou Ayman, servante de la famille du prophète psl, s’est mise à pleurer
On lui demanda : qu’est ce qui te fait pleurer ?,
elle répondit, je savais que le prophète psl allait mourir, mais je pleure car la révélation a cessé suite à sa mort....
Ce fût la journée la plus triste qu’ait connu la Médine.
Au moment du Adane (appel à la prière) du Fajr, BILAL (rd) se mit à pleurer quand il prononça le mot Mohamad Messager d’Allah.
Tous les fidèles furent encore plus peinés, au point qu’Oumou Salama, rd, mère des croyants, dit à ce sujet, Ce fut un grand malheur après lequel tous les malheurs sont supportables, suite au rappel de la mort du prophète psl. Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
oumhoussem
Invité
« Répondre #1 le: Mai 20, 2010, 14:04:00 »
Share   Modifier le messageModifier



        bismillah    Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

         DESOLEE JAVAIS OUBLIER .....

                 Abou Oumama Al Bâhilî a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu dire dans son sermon du pèlerinage d'adieu: «Craignez pieusement Dieu, faites vos cinq prières quotidiennes, observez le jeûne de votre mois (Ramadhân), acquittez l'aumône légale de vos biens et obéissez à vos chefs et vous serez alors dans le Paradis de votre Seigneur». (Tirmidhi)


                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #2 le: Mai 20, 2010, 14:36:39 »
Share   Modifier le messageModifier



        bismillah    Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

         DESOLEE JAVAIS OUBLIER .....

                 Abou Oumama Al Bâhilî a dit: «J'ai entendu le Messager de Dieu dire dans son sermon du pèlerinage d'adieu: «Craignez pieusement Dieu, faites vos cinq prières quotidiennes, observez le jeûne de votre mois (Ramadhân), acquittez l'aumône légale de vos biens et obéissez à vos chefs et vous serez alors dans le Paradis de votre Seigneur». (Tirmidhi)


                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  Chère oukhty angel4 là tu viens de poster ce hadîth avec celui qui l'a authentifié Wink
  là pas de souci Smiley

  Les sources que je te demande sont celles du texte que tu as posté Wink merci d'apporter tes sources sinon celui-ci
  sera retiré Wink

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
oumhoussem
Invité
« Répondre #3 le: Mai 20, 2010, 16:28:42 »
Share   Modifier le messageModifier




             bismillah      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

              ENCORE DESOLEE LE SITE C EST INSTITUT CULTUREL D ETUDE ET D ECHANGE DE L ISLAM EN OCCIDENT

                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #4 le: Mai 20, 2010, 16:35:07 »
Share   Modifier le messageModifier




             bismillah      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

              ENCORE DESOLEE LE SITE C EST INSTITUT CULTUREL D ETUDE ET D ECHANGE DE L ISLAM EN OCCIDENT

                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  Pense bien à les mettre à chaque fois oukhty angel4 Smiley Wink

   baraka pour les avoir apportés Smiley

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
oumhoussem
Invité
« Répondre #5 le: Mai 20, 2010, 16:47:24 »
Share   Modifier le messageModifier



              bismillah   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

           JEZEKI ALLAH KHEIRENE OUKHTI       


                       Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Le prophète bien aimé
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle