Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le Pèlerinage d'Adieu  (Lu 4364 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
muslimclassic
Invité
« le: Octobre 18, 2007, 19:26:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

L'imam Moslim a rapporté d'après Jaber (raa) :"Le Prophète (saw) passa neuf ans à Médine sans entreprendre de pélerinage, au cours de la dixième année, son pélerinage était proclamé, un concours prodigieux de peuples se rendit à Médine pour y participer et imiter le Prophète (saw)."

Le Prophète (saw) fit son entrée à la Mecque par la partie haute et s'arrêta devant la porte des Banous Chaïba, il dit :"O mon Dieu accrois l'honneur et la puissance de cette Maison (kaâba) ainsi que de tous ceux qui y sont en pélerinage ou en visite pieuse et augmente leur piété".
Puis, il continua son chemin en enseignant aux Musulmans les principes du pélerinage.

Le Jour où il arriva au Mont Arafat, il prononça un discours dont voici le texte :

-"Ô Musulmans, écoutez moi, j'ignore si l'année prochaine, nous pourrons nous rencontrer en ce même endroit. Votre sang et vos biens sont sacrés, comme le sont ce jour, ce mois et cette ville. Je proscris tout ce qui se rapporte à l'ère pré-islamique, la vengeance propre à cette période est désormais interdite, à commencer par celle d'Ibn Rabiâ Ben Al Hareth, l'usure propre à la Jahiliya (ère de l'ignorance) est également interdite, à commencer par celle d'Al Abbas Ben Abdelmottaleb.

-"Ô Musulmans, le démon n'espère plus être adoré sur votre terre. Mais s'il est écouté, il se satisfera de celles de vos actions que vous méprisez. Craignez le pour votre religion."

-"Ô Musulmans, le mois intercalaire n'est qu'un surcroît d'infidélité ; les incrédules s'égarent ainsi ; une année, ils le déclarent non sacré, afin de se mettre en accord sur le nombre de mois que Dieu a déclarés sacrés. Ils déclarent ainsi non sacré ce que Dieu a déclaré sacré."

-"Le temps a accompli un cycle complet comme au jour où Dieu a crée les Cieux et la Terre. L'année est de douze mois. Quatre de ces mois sont sacrés, dont trois successifs : Dhoul Qida, Dhoul Hijja et Al Muharram, et le mois situé entre Joumada et Chaaban."

-"Craignez Dieu en vos femmes, car vous les avez prises selon un pacte que vous avez conclu avec Dieu, et ce n'est qu'avec la permission de Dieu que vous cohabitez avec elles. Elles ont des droits sur vous, et vous avez des droits sur elles. Elles ne doivent accueillir personne chez vous sans votre accord. Si elles s'avisent de le faire, frappez les modérément. En revanche, elles sont en droit d'exiger de vous que vous les entreteniez".

-"Réfléchissez bien à ce message que je vous ai communiqué, Ô Musulmans. Je vous laisse deux guides qui ne vous permettront pas de vous égarer, si vous vous y conformez : le Livre de Dieu et la Tradition de Son Prophète."

-"Ô Musulmans, écoutez et obéissez, même si vous êtes gouvernés par un esclave éthiopien au nez coupé, tant qu'il vous gouverne en se conformant au Livre de Dieu le Très Haut. Quant à vos gens de maisons (domestiques), nourrissez les de vos plats et habillez les de vos vêtements. S'ils commettent une faute que vous ne leur pardonnez pas, vendez les, Ô Serviteurs de Dieu, mais ne les faites pas souffrir."

-"Ô Musulmans, écoutez moi et soyez raisonnables. Vous savez que les Musulmans sont frères. Un Musulman n'a droit qu'à la part des biens de son frère qu'il lui cède de plein gré. Ne soyez pas injustes envers vous mêmes. Ai-je bien transmis le message ? Vous comparaîtrez un jour devant Dieu, c'est pourquoi vous devrez éviter de vous égarer et de vous entretuer après ma mort. Que ceux qui sont ici présents transmettent ce message aux absents, ils le comprendront peut être mieux que ceux qui l'auront écouté. Vous serez interrogés à mon sujet, que direz vous alors ?

Et la foule de répondre :"Nous certifions que tu nous a communiqué ton message, que tu as accompli ta mission et que tu nous as prodigué tes conseils".

Le Prophète (saw) leva l'index vers le ciel puis le pointa dans la direction de la foule en déclarant à trois
reprises :"Ô Mon Dieu, sois en témoin".

Dieu révéla à Son Messager (saw) le verset suivant :"Aujourd'hui, j'ai rendu votre religion parfaite ; j'ai parachevé ma grâce sur vous et j'agrée l'Islam comme étant votre religion" (s5/v3)
Le Messager de Dieu (saw) ne quitta le Mont Arafa qu'au coucher du soleil. Il se rendit ensuite à Mozdalifa et dit en faisant un geste de la main droite :"La sérénité, la sérénité, ô Musulmans".
A Mozdalifa, il fit la prière du coucher du soleil et celle de la nuit ensemble, retardant la première.

Il coucha à Mozdalifa et descendit avant le lever du soleil dans la vallée de Mina où il prit sept cailloux et les jetta contre la Jamarate de l'Aqaba en déclarant :"Dieu est Grand" à chaque fois qu'il lançait un caillou.

De là, il se rendit au lieu de l'immolation des victimes où il égorgea 63 chameaux de sa propre main et chargea Ali (raa) d'immolerle reste jusqu'à cent. Puis le Prophète (saw) se dirigea vers la Maison (Kaâba) où il fit la prière de midi. Les fils de Abdelmottaleb vinrent lui offrir de l'eau de Zem Zem. Il dit "Tirez l'eau, ô Banous Abdelmottaleb, tant que les hommes ne vous disputent pas cette tâche ; s'ils avaient ce droit, je vous aurais moi même aidés à tirer". Ils lui passèrent le seau dont il but aussitôt. Puis, il s'en retourna à Médine.

 

« Dernière édition: Février 03, 2009, 19:43:35 par muslima.tayba » Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #1 le: Août 01, 2008, 13:18:36 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum Warahamatu'Allah Ta3ala Wabarakatuhu, mes chers (ères) frères et soeurs Fillah, j'espère que vous vous portez toutes et tous très bien  InchAllah.


Cet événement est d'une importance capitale, vu le contenu du discours du Messager d'Allâh  Salla-llah allahi wa salam , le nombre de lois et de règles de conduites annoncées. Ce pèlerinage fut appelé "pèlerinage d'adieu", car le Prophète  Salla-llah allahi wa salam dit à cette occasion :

« Peut-être ne serais-je pas parmi vous, après cette année. »

Et il en fut ainsi. Allâh  Razza wa jal Puissant et Majestueux le rappela à lui, quelques mois seulement après cet événement. Ce pèlerinage fut aussi appelé celui de "la transmission du message", le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ayant à cette occasion transmis plusieurs lois.

Au début du mois de Dhou elQa'da, l'Envoyé  Salla-llah allahi wa salam fit ses préparatifs pour ce Hajj et ordonna aux musulmans de faire de même, leur annonçant son projet de l'accomplir. Cinq jours avant la fin de Dhou elQa'da, il se fit remplacer à Médine par Abou Dojâna ou Sibâ' ben 'Orfota le Ghifârite et partit avec les fidèles dans l'intention d'accomplir le pèlerinage seul.

Arrivé à la vallée d'el'Aqiq, à sept milles de Médine, l'ange Gabriel 3Alayhi Salam, sur lui le salut, vint dire au Prophète  Salla-llah allahi wa salam :


« Ton Seigneur te salue et t'informe que tu te trouves dans une vallée bénie. Accomplis-y la prière et forme l'intention de faire simultanément une 'Omra et un pèlerinage (Hajj). »

L'Apôtre  Salla-llah allahi wa salam laissa le choix à ses compagnons d'accomplir le pèlerinage uniquement (ifrâd), ou l' 'Omra et le pèlerinage séparés par une désacralisation temporaire (tamattou'), ou l' 'Omra et un pèlerinage réunis sans désacralisation (qirân). Certains choisirent le pèlerinage simple, d'autres l' 'Omra et le pèlerinage (hajj) séparés (tamattou') et d'autres, réunis (qirân).

Le convoi des pèlerins arriva à Sarif.   Là, 'Aïcha  Radhi Allah 'Anha , Dieu l'ait en Son agrément, pleura en raison de la venue de ses règles. L'Envoyé d'Allâh   la tranquillisa, en disant :
« C'est une chose qu'Allah a écrite pour les filles d' Adam.  Fais donc, ô Aîcha, tout ce que fait le Hâj ("pèlerin"), excepté la tournée (tawâf) autour de la Demeure, que tu ne feras pas, jusqu'à purification'.

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ordonna ensuite à ceux qui n'avaient pas emmené de sacrifice de faire une 'Omra avant le pèlerinage et de se désacraliser ensuite, cela par esprit d'allégement et miséricorde pour eux et pour ceux qui viendront après eux.

Entré à la Mecque, il accomplit le "tawâf' et le"sa'y" sans se désacraliser, puisqu'il avait conduit avec lui l'offrande (hady). Certains de ses compagnons restèrent en état de sacralisation alors qu'ils n'avaient pas de "hady" avec eux. II leur demanda de se désacraliser en les encourageant :

" Si j'avais au futur, à refaire (un autre pèlerinage), je n'y emmènerais pas de sacrifice (hady) et y viendrais avec (l'intention d'abord d'accomplir) la 'Omra. »

Alors, ils se désacralisèrent et dirent : « Est-ce que cela (cette possibilité de désacralisation par `Omra) est seulement pour cette année ?

- Non. Mais pour toujours et à jamais, répondit le Prophète  Salla-llah allahi wa salam . »

C'est à dire qu'il est permis à tout musulman qui n'a pas emmené de sacrifice avec lui, de changer son intention de pèlerinage (hajj) simple (donc sans désacralisation jusqu'à la fin du Hajj) en 'Omra (avec désacralisation, puis resacralisation à l'arrivée des jours du Hajj).

Et ainsi, ils restèrent désacralisés jusqu'au jour d'elTarwiyya, où ils se mirent en état de sacralisation pour le Hajj. Puis, ils sortirent vers Mina pour y passer la nuit, avant de se rendre au matin, après la Prière de l'aube, à 'Arafât, le jour de 'Arafat (neuvième du mois de Dhou elHijja). Entre temps, ils apprenaient les rites du pèlerinage, par l'Apôtre d'Allâh qui prononça le jour de 'Arafât un discours inhabituel en sa longueur et contenant nombres règles et guidance. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam loua Dieu et Le remercia comme il sied à Sa grandeur et dit :



Ô gens, écoutez ma parole. Il se peut que vous ne me trouverez pas parmi vous l'année prochaine en cet endroit. Sachez que Votre vie, vos biens et votre honneur jusqu'à ce que vous rencontriez votre Dieu, sont aussi sacrés que votre jour et votre mois où vous vous trouvez à présent. Vous rencontrerez votre Seigneur qui vous interrogeras sur vos actes. Je vous ai annoncé et transmis !

Quiconque a un dépôt placé chez lui en confiance, qu'il le rende comme il se doit à qui lui a confié. Toute usure est annulée. Vous n'avez droit qu'au capital de votre prêt et aucun ne doit être lésé. Dieu a décrété qu'il n'y a pas d'intérêt . Ainsi, l'intérêt du prêt d'el 'Abbâs (mon oncle) ben 'AbdelMottalib est annulé.

Tout sang versé avant l'Islam n'est plus revendiqué, à commencer par le sang de Rabî'a ben elHârith ben 'AbdelMottalib. Il était allaité chez les Beni Leyth et les Houdheyl le tuèrent.C'est donc le premier (renoncement) par lequel je commence parmi les (affaires de) sang ayant eu lieu dans la Jâhiliyya (avant l'Islam).

Ô gens ! Satan a perdu tout espoir d'être adoré, ici, sur votre terre. Mais il se contente d'être obéi en dehors de cela et s'accommode de vos actes que vous jugez négligeables. Prenez garde de lui pour votre foi.

Hommes ! Le report (du mois sacré) n'est qu'un surcroît d'infidélité. Les impies n'en seront que plus avancés dans l'erreur. lis profanent une année (le mois) et l'interdisent une année, sous prétexte de respecter la durée (des mois sacrés) qu'Allâh a interdite. Ainsi, ils rendent licite ce qu'Allâh a interdit et interdisent ce qu'il a permis.

Le temps a fait sa révolution et a repris sa position initiale tel le jour où Dieu créa les cieux et la terre. Le nombre des mois de par Allâh est de douze. Sur ce nombre, quatre sont sacrés : trois consécutifs et le quatrième est Rajab, celui de Modar , entre (le mois de) Joumâda et (celui de) Cha'bân.

Ô gens! Vous avez des droits sur vos femmes et elles ont les leurs sur vous ! (Pour ce qui est) à vous, elles se doivent de ne faire asseoir à votre couche personne que vous blâmeriez et ni de commettre une turpitude avérée. Si elles le faisaient, Dieu vous autorise alors, à ne pas les côtoyer dans la couche, et (si cela ne suffit pas) à les frapper, sans coup violent (moubrih). Recommandez-vous de faire du bien au femmes, car elles sont (telles des) "prisonnières" ('awân) chez vous et ne disposent pas de pouvoir personnel, et (car) Dieu vous les a confiées en dépôts et vous a permis de les approcher.

Entendez bien, ô gens, ma parole, car moi, j'ai annoncé et transmis.

Je vous ai laissé ce avec quoi si vous vous y attachez, vous ne serez jamais égarés, une voie claire : le Livre d'Allâh et la conduite (Sounna) de Son Prophète.

Hommes ! Écoutez ma parole et méditez-la. Vous savez que chaque musulman est un frère pour le musulman, que les Musulmans sont frères. Il n'est donc permis à une personne de (prendre de) son frère que ce qu'il lui a donné de bon gré. Ne vous faites donc pas du tort !

Seigneur, ai-je transmis ?


Les gens dirent alors :

- Oui nous en témoignons, Seigneur !

- Seigneur, sois-en Témoin, dit le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ! Hommes ! Dieu a accordé à chacun son dû. Aucun legs testamentaire n'est permis en faveur d'un héritier.

L'après-midi, après le discours et la prière, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam se rendit au pied du mont 'Arafât et dit : " J'ai pris station ici, et fout ArafAt est une station. "

Après le coucher du soleil, il se rendit à Mouzdalifa où il arriva à la Prière de la nuit qu'il groupa avec celle du crépuscule (maghrib) avant d'y passer la nuit.

À l'aube, il fit la prière du matin puis, s'arrête au mont  Qouzah, et dit :

« J'ai fait station ici, mais Mouzdalifa tout entier, est une station. »

Le soleil étant bien levé, il se rendit à la 'stèle" (jamra), la lapida puis, sacrifia et dit :

« J'ai fait mes sacrifices là, mais tout  Mina est un lieu du sacrifice. »

Puis, il se rendit, le même jour, à la Ia Mecque, pour faire le "tawaf de l'Ifada" '. II revint ensuite à Mina et y passa trois nuits. Chaque jour, l'après midi, il y lapidait les trois stèles en commençant par la plus petite , avant de finir par la grande. En ces jours à Mina, il enseignait tout ce dont la communauté avait besoin jusqu'au jour du Jugement.

Aussi, ce pèlerinage fut appelé le pèlerinage d'adieux car il fit alors ses adieux à sa communauté : c'était son dernier pèlerinage.

Que la paix soit avec lui le jour de sa naissance, le jour de son prêche et de sa lutte, le jour de son pèlerinage et de sa 'Omra, le jour de sa mort où il regagna le Suprême Voisinage", pour être reçu dans un paradis large comme les cieux et la terre !


Conclusions et leçons

- Le pèlerinage d'adieu eut lieu après  la purification de la Mecque de l'idolâtrie et des associateurs idolâtres. C'est le fruit de plus de vingt années de lutte. C'est là  une leçon à méditer pour les esprits éclairés .

- La vallée d'el'Aqiq est bénie. C'est la limite où les gens de Médine commencent leur sacralisation pour le pèlerinage, car Dhoul Houlait se trouve sur le bord droit  de la vallée.

- La permission au pèlerin de choisir l'une des trois formules suivantes: le pèlerinage simple; le pèlerinage avec 'Omra, séparés; le pèlerinage avec 'Omra, réunis, sans désacralisation. - Rien n'empêche la femme qui a ses règles de se sacraliser et d'accomplir ce qu'accomplit le pèlerin normal. Seul le "tawâf" autour de la Kaaba lui est interdit jusqu'à  sa purification et son lavage du corps.

- Une des marques de la bonté du Prophète  Salla-llah allahi wa salam c'est l'autorisation qu'il accorde au pèlerin de surajouter à son pèlerinage initial une 'Omra et de se désacraliser entre les deux, dans un esprit de facilité.

- II faut avoir constamment le souci de s'éloigner des habitudes des Juifs, des Chrétiens et des Associateurs.

- Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam enseigna par la pratique, les actes du pèlerinage et dit : "Accomplissez votre pèlerinage comme vous me voyez faire. La promulgation des droits du musulman et l'interdiction de porter atteinte à sa vie, à son bien et à sa réputation."

- L'interdiction de l'injustice, de l'usure et des pratiques de la Jâhiliyya.

- La promulgation des droits des femmes et l'obligation de les reconnaître et de les mettre en pratique, ainsi que le droit du mari sur sa femme.

- L'interdiction de léguer, par testament, un bien à un héritier. II faut s'en référer à la loi édictée par le Coran.

- L'interdiction de la filiation par adoption ou de se déclarer, faussement, être l'affranchi d'un maître autre que le maître authentique.


La source : http://www.sajidine.com/prophete/asavoir/pelerinage_adieu.htm


 Salam Alaykoum

« Dernière édition: Février 03, 2009, 18:55:36 par muslima.tayba » Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #2 le: Août 01, 2008, 14:45:20 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum


Sourate  02 - Al-Baqara : La Vache-   - 286 versets -   - Post-hégirien n° 87

Ce Verset. 281 a été révélé lors du pèlerinage du Prophète.


281. "Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis(122). Et ils ne seront point lésés".


(122) Ce qu’elle aura acquis: expression signifiant les actes de l’homme.

Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #3 le: Août 01, 2008, 15:18:26 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum

Sourate  22 - Al-Hajj : Le Pèlerinage(1) -   - 78 versets -    - Post-hégirien n° 103

 bismillah

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Ô hommes! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l’Heure est une chose terrible(2).

2. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est dur.

3. Et il y a des gens qui discutent au sujet d’Allah sans aucune science, et qui suivent tout diable rebelle.

4. Il a été prescrit à l’égard de ce dernier qu’il égarera quiconque le prendra pour maître, et qu’il le guidera vers le châtiment de la fournaise.

5. Ô hommes! Si vous doutez au sujet de la Résurrection, c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence puis d’un embryon [normalement] formé aussi bien qu’informe pour vous montrer [Notre Omnipotence] et Nous déposerons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons [à l’état] de bébé, pour qu’ensuite vous atteignez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent [jeunes] tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre desséchée: dès que Nous y faisons descendre de l’eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux.

6. Il en est ainsi parce qu’Allah est la vérité; et c’est Lui qui rend la vie aux morts; et c’est Lui qui est Omnipotent.

7. Et que l’Heure arrivera; pas de doute à son sujet, et qu’Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux.

8. Or, il y a des gens qui discutent au sujet d’Allah sans aucune science, ni guide, ni Livre pour les éclairer,

9. affichant une attitude orgueilleuse pour égarer les gens du sentier d’Allah. A lui l’ignominie ici-bas; et Nous Lui ferons goûter le Jour de la Résurrection, le châtiment de la fournaise.

10. Voilà, pour ce que tes deux mains ont préparé (ici-bas)! Cependant, Allah n’est point injuste envers Ses serviteurs.

11. Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement (3). S’il leur arrive un bien, ils s’en tranquillisent, et s’il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l’ici-bas et de l’au-delà. Telle est la perte évidente!

12. Ils invoquent en dehors d’Allah, ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter. Tel est l’égarement profond!

13. Ils invoquent ce dont le mal est certainement plus proche que l’utilité. Quel mauvais allié, et quel mauvais compagnon!

14. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, Allah les fait entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, car Allah fait certes ce qu’Il veut.

15. Celui qui pense qu’Allah ne le secourra pas dans l’ici-bas et dans l’au-delà qu’il tende une corde jusqu’au ciel, puis qu’il la coupe, et qu’il voie si sa ruse va faire disparaître ce qui l’enrage (4).

16. C’est ainsi que Nous le fîmes descendre (Le Coran) en versets clairs et qu’Allah guide qui Il veut.

17. Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [les adorateurs des étoiles], les Nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour du Jugement, car Allah est certes témoin de toute chose.

18. N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens? Il y en a aussi beaucoup qui méritent le châtiment. Et quiconque Allah avilit n’a personne pour l’honorer, car Allah fait ce qu’il veut (5).

19. Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l’eau bouillante,

20. qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux.

21. Et il y aura pour eux des maillets de fer.

22. Toutes les fois qu’ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on les y remettra et (on leur dira): «Goûtez au châtiment de la Fournaise.

23. Certes Allah introduit ceux qui croient et font de bonnes œuvres aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Là, ils seront parés de bracelets d’or, et aussi de perles; et leurs vêtements y seront de soie.

24. Ils ont été guidés vers la bonne parole et ils ont été guidés vers le chemin Du Digne des louanges.

25. Mais ceux qui mécroient et qui obstruent le sentier d’Allah et celui de la Mosquée sacrée, que Nous avons établie pour les gens: aussi bien les résidents que ceux de passage... Quiconque cherche à y commettre un sacrilège (6) injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux,

26. Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaaba) [en lui disant]: «Ne M’associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent» (7).

27. Et fais aux gens une annonce pour le Hajj ( 8 ). Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné,

28. pour participer aux avantages qui leur ont été accordés et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés, sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée (9), «Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable.

29. Puis qu’ils mettent fin à leurs interdits (qu’ils nettoient leurs corps), qu’ils remplissent leurs vœux, et qu’ils fassent les circuits autour de l’Antique Maison» (10).

30. Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de son Seigneur. Le bétail, sauf ce qu’on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères.

31. (Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d’Allah (11) ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond.

32. Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrées d’Allah, s’inspire en effet de la piété des cœurs.

33. [De ces bêtes-là] vous tirez des avantages jusqu’à un terme fixé; puis son lieu d’immolation est auprès de l’Antique Maison.

34. A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée. Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s’humilient,

35. ceux dont les cœurs frémissent quand le nom d’Allah est mentionné, ceux qui endurent ce qui les atteint et ceux qui accomplissent la Salât et dépensent de ce que Nous leur avons attribué.

36. Nous vous avons désigné les chameaux (et les vaches) bien portants pour certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez donc sur eux le nom d’Allah, quand ils ont eu la patte attachée, [prêts à être immolés]. Puis, lorsqu’ils gisent sur le flanc, mangez-en, et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant. Ainsi Nous vous les avons assujettis afin que vous soyez reconnaissants.

37. Ni leurs chairs ni leurs sangs n’atteindront Allah, mais ce qui L’atteint de votre part c’est la piété. Ainsi vous les a-t-Il assujettis afin que vous proclamiez la grandeur d’Allah, pour vous avoir mis sur le droit chemin. Et annonce la bonne nouvelle aux bienfaisants.

38. Allah prend la défense de ceux qui croient. Allah n’aime aucun traître ingrat.

39. Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir (12) -

40. ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, - contre toute justice, simplement parce qu’ils disaient: «Allah est notre Seigneur». - Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant,

41. ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salât, acquittent la Zakât, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah.

42. Et s’ils te traitent de menteur, [sache que] le peuple de Noé, les 'Aad, les Tamûd avant eux, ont aussi crié au mensonge (à l’égard de leurs messagers), 

43. de même que le peuple d’Abraham, le peuple de Lot.

44. et les gens de Madyan. Et Moïse fut traité de menteur. Puis, J’ai donné un répit aux mécréants; ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut Ma réprobation!

45. Que de cités, donc, avons-Nous fait périr, parce qu’elles commettaient des tyrannies. Elles sont réduites à des toits écroulés: Que de puits désertés! Que de palais édifiés (et désertés aussi)!

46. Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre? Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent.

47. Et ils te demandent de hâter [l’arrivée] du châtiment. Jamais Allah ne manquera à Sa promesse. Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez.

48. A combien de cités n’ai-Je pas donné répit alors qu’elles commettaient des tyrannies? Ensuite, Je les ais saisies. Vers Moi est le devenir.

49. Dis: «Ô hommes! Je ne suis pour vous, en vérité, qu’un avertisseur explicite».

50. Ceux donc qui croient et font de bonnes œuvres auront pardon et faveurs généreuses,

51. tandis que ceux qui s’efforcent à échapper (au châtiment mentionné dans) Nos versets, ceux-là sont les gens de l’Enfer.

52. Nous n’avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n’ait récité (13) (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n’ait essayé d’intervenir [pour semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.

53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au cœur et ceux qui ont le cœur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond.

54. Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le Coran) est en effet, la Vérité venant de ton Seigneur, qu’ils y croient alors, et que leurs cœurs s’y soumettent en toute humilité. Allah guide certes vers le droit chemin ceux qui croient.

55. Et ceux qui mécroient ne cesseront d’être en doute à son sujet, jusqu’à ce que l’Heure les surprenne à l’improviste ou que les atteigne le châtiment d’un jour terrifiant.

56. La souveraineté ce jour-là appartiendra à Allah qui jugera parmi eux. Ceux qui auront cru et fait de bonnes œuvres seront dans les Jardins du délice,

57. et quant aux infidèles qui auront traité Nos révélations de mensonges, ils auront un châtiment avilissant!

58. Ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah et qui sont tués ou meurent, Allah leur accordera certes une belle récompense, car Allah est le meilleur des donateurs.

59. Il les fera, certes, entrer en un lieu qu’ils agréeront, et Allah est certes Omniscient et Indulgent.

60. Ainsi en est-il. Quiconque châtie de la même façon dont il a été châtié, et qu’ensuite il est victime d’un nouvel outrage, Allah l’aidera, car Allah est certainement Absoluteur et Pardonneur.

61. C’est ainsi qu’Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et fait pénétrer le jour dans la nuit. Allah est, certes, Audient et Clairvoyant.

62. C’est ainsi qu’Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux; c’est Allah qui est le Sublime, le Grand.

63. N’as-tu pas vu qu’Allah fait descendre l’eau du ciel, et la terre devient alors verte? Allah est Plein de bonté et Parfaitement Connaisseur.

64. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah est le seul qui se suffit à Lui-Même et qui est Le Digne de louange! 

65. N’as-tu pas vu qu’Allah vous a soumis tout ce qui est sur la terre ainsi que le vaisseau qui vogue sur la mer par Son ordre? Il retient le ciel de tomber sur la terre, sauf quand Il le permettra. Car Allah est Plein de bonté et de miséricorde envers les hommes. 

66. C’est Lui qui vous donne la vie puis vous donne la mort, puis vous fait revivre. Vraiment l’homme est très ingrat!

67. A chaque communauté, Nous avons assigné un culte à suivre. Qu’ils ne disputent donc point avec toi l’ordre reçu! Et appelle à ton Seigneur. Tu es certes sur une voie droite.

68. Et s’ils discutent avec toi, alors dis: «C’est Allah qui connaît mieux ce que vous faites.

69. Allah jugera entre vous, au Jour de la Résurrection, ce en quoi vous divergez».

70. Ne sais-tu pas qu’Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre? Tout cela est dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile.

71. Et ils adorent en dehors d’Allah, ce en quoi Il n’a fait descendre aucune preuve et ce dont ils n’ont aucune connaissance. Et il n’y aura pas de protecteur pour les injustes.

72. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, tu discerneras la réprobation sur les visages de ceux qui ont mécru. Peu s’en faut qu’ils ne se jettent sur ceux qui leur récitent Nos versets. Dis: «Vous informerai-je de quelque chose de plus terrible? - Le Feu: Allah l’a promis à ceux qui ont mécru. Et quel triste devenir!»

73. Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: «Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles!»

74. Ils n’ont pas estimé Allah à sa juste valeur; Allah est certes Fort et Puissant.

75. Allah choisit des messagers parmi les Anges et parmi les hommes. Allah est Audient et Clairvoyant.

76. Il sait ce qui est devant eux et derrière eux. Et c’est vers Allah que tout retournera.

77. Ô vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien. Peut-être réussirez vous (14)!

78. Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés «Musulmans» avant (ce Livre) et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la Salât, acquittez la Zakât et attachez-vous fortement à Allah. C’est Lui votre Maître. Quel Excellent Maître! Et quel Excellent Soutien!


(1) Titre tiré du v. 27.
(2) Le séisme de l’Heure: le tremblement qui précédera l’Heure de la fin du monde.
(3) Marginalement: autre interp.: d’une façon indécise.
(4) Le secourra: secourra Muhammad (pbAsl) Au ciel: au plafond de sa mission, c’est-à-dire qu’il se donne la mort.
(5) Après ce verset on se prosterne.
(6) Un sacrilège: autre interp.: le polythéisme.
(7) Ceux qui tournent autour: pendant le rite du pèlerinage et de la Umra, ainsi qu’à titre de salutation à la Mosquée Sacrée. Qui s’y tiennent debout, etc.: les diverses postures de la Salât, avec le visage tourné vers la Kaaba.
( 8 ) Le Hajj: le pèlerinage à la Mecque.
(9) Et pour invoquer le nom d’Allah: il s’agit ici de l’invocation du nom d’Allah que l’on fait sur les bêtes sacrifiées au cours du pèlerinage.
(10) L’Antique Maison: La Kaaba
(11) La religion d’Allah: l’Islam.
(12) On date ce passage de peu après l’Hégire. Il marque le commencement de la guerre défensive. Suit, jusqu’au v. 41, la liste de ceux qui ont cette autorisation.
(13) Récité: littéralement: «Tamannâ» = souhaiter. Mais le contexte du verset lui donne le sens de réciter. Voir note concernant S. 53, v. 19.
(14) À ce verset on se prosterne.

Journalisée
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle