La nourriture, les boissons et les vêtements

(1/1)

lilla:
 :salam

La nourriture, les boissons et les vêtements

Le monde regorge d'une infinité de variétés de nourritures délicieuses et savoureuses. Chaque nourriture est un bienfait de Dieu. Différentes sortes de viandes, de fruits, de légumes avec des couleurs innombrables, des goûts et des odeurs, des produits laitiers, du miel et bien d'autres aliments provenant des animaux, des épices: tous ont été créés spécialement par Dieu et généreusement mis à la disposition de l'homme depuis la création du monde. En outre, Dieu a doté les êtres humains de cinq sens pour pouvoir apprécier tous ces goûts délicieux. Par inspiration de Dieu, l'homme a de l'appétit pour les nourritures délicates alors qu'il éprouve du dégoût pour celles qui sont mauvaises ou avariées.

Des faveurs et des bienfaits, encore plus nombreux et incomparables à ceux de ce monde, sont réservés pour les gens du paradis, les croyants qui en profiteront toute l'éternité. Des dons provenant de Dieu, source de grâce et de prospérité. Les gens de l'enfer, au contraire, recevront la juste rétribution de leurs mauvaises actions dans ce monde; ils seront ainsi privés des bienfaits de Dieu, ar-Razzaq (Celui qui pourvoit aux besoins de tout le monde), et recevront leur lot de tourments:

Et le jour où ceux qui auront mécru seront présentés au feu (il leur sera dit): "Vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre: on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité." (Sourate al-Ahqaf: 20)

Il n'y aura plus de faveurs pour eux. Même satisfaire leurs besoins le plus élémentaires relèvera du calvaire. Leur nourriture est spécialement créée par Dieu comme source de supplice pour eux. Les seules choses qui leur sont offertes seront les fruits épineux et amers de l'arbre de zaqqum, qui ne rassasient pas la faim et n'étanchent pas la soif non plus. Ils infligent seulement de la souffrance en déchirant la bouche, l'œsophage et l'estomac et en laissant un goût amère et une odeur désagréable. Dans le Coran, nous trouvons d'un côté la description de la nourriture délicieuse du paradis et d'autre celle de la nourriture insupportable des gens de l'enfer:

Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zaqqoum? Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes. C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise. Ses fruits sont comme des têtes de diables. Ils doivent certainement en manger et ils doivent s'en remplir le ventre. (Sourate as-Saffat: 62-66)

Ils n'ont pas d'autre nourriture sauf des arbustes épineux et amers qui ne sont ni nourrissants ni satisfaisants. (Sourate al-Gasiyah: 6-7) fleche

Les hôtes de l'enfer, étant des rebelles et des ingrats envers Dieu, méritent une telle rétribution. Comme punition, ils sont reçus par "l'hospitalité" qui leur est due.

Ils vivaient auparavant dans le luxe. Ils persistaient dans le grand péché [le polythéisme] et disaient: "Quand nous mourrons et serons poussière et ossements, serons-nous ressuscités? Ainsi que nos anciens ancêtres?..." Dis: "En vérité les premiers et les derniers seront réunis pour le rendez-vous d'un jour connu." Et puis, vous, les égarés, qui traitiez (la Résurrection) de mensonge, vous mangerez certainement d'un arbre de Zaqqoum. Vous vous en remplirez le ventre, puis vous boirez par-dessus cela de l'eau bouillante, vous en boirez comme boivent les chameaux assoiffés. Voilà le repas d'accueil qui leur sera servi, au Jour de la Rétribution. (Sourate al-Waqi'a: 45-56)

Dans ce monde, il arrive à l'un ou l'autre de souffrir occasionnellement d'un sévère mal de gorge ou de crampes d'estomac. Mais, en enfer, il n' y a pas une minute qui passe sans de telles souffrances: la nourriture des mécréants les étrangle et s'ils arrivent à l'avaler, elle pèse dans leur estomac comme si elle était du plomb fondu (Sourate ad-Dukhan: 44). C'est une nourriture qui ne rassasie jamais, et les laisse éternellement affamés, tenaillés par une faim terrible.

Ce tourment se répète à l'infini; encore et encore pendant toute l'éternité. Les gens de l'enfer éprouvent une grande faim, et malgré leurs efforts pour s'abstenir, ils ne peuvent s'empêcher de manger les fruits épineux, qui leur font un mal affreux. Puis, ils se précipitent vers l'eau bouillante bien qu'elle soit indigeste. Comme le verset suscité le dit, ils boivent "… comme boivent les chameaux assoiffés". Pour accentuer leurs souffrances, les mécréants sont conduits à l'enfer assoiffés. (Sourate Maryam: 86)fleche

En plus de l'eau bouillante, il y a une autre boisson dégoûtante pour les hôtes de l'enfer: le pus. Ce liquide produit d'une inflammation, une sécrétion du corps humain ayant des odeurs affreuses, est le second choix en boisson des mécréants. Il leur est servi avec le sang. Un autre verset mentionne le pus servi avec l'eau bouillante. La description faite dans le Coran a pour but de faire percevoir au mécréant le goût obscène de cette boisson répugnante associée à l'eau bouillante.

Malgré le goût dégoûtant et insupportable, les mécréants les boivent quand même car ils "meurent" de soif. Après avoir goûté à ce supplice, ils courent vers un autre, qui dure pour l'éternité; leur soif persistante les pousse à boire de tous ces liquides infects et à se contorsionner de douleur:

Ils ne goûtent là-bas aucune fraîcheur ni aucune boisson, excepté de l'eau bouillante et du pus brûlant, une récompense bien méritée. (Sourate an-Naba: 24-26)

Il n'a pour lui ici, aujourd'hui, point d'ami chaleureux [pour le protéger], ni d'autre nourriture que du pus, que seuls les fautifs mangeront. (Sourate al-Haqqah: 35-37)

Les mécréants luttent pour avaler cette mixture, en vain. Le sang et le pus les étranglent mais jamais ils ne meurent:

L'enfer est sa destination et il sera abreuvé d'une eau purulente qu'il tentera d'avaler à petites gorgées. Mais c'est à peine s'il peut l'avaler. La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un châtiment terrible. (Sourate Ibrahim: 16-17)

Dans cette situation, par le biais d'un dialogue spécial, les hôtes de l'enfer voient les gens du paradis et les faveurs prodigués à eux par Dieu. Cela rajoute à leur supplice. Pendant ce temps, les gens de l'enfer demandent des provisions à leurs homologues du paradis, mais vaine supplication:

Et les gens du feu crieront aux gens du paradis: "Déversez sur nous de l'eau, ou de ce qu'Allah vous a attribué." Ils répondront: "Allah les a interdits aux mécréants." (Sourate al-Araf: 50)

Outre la nourriture, les vêtements des gens de l'enfer sont spécialement conçus pour eux. La peau humaine est un tissu sensible; toucher un fourneau ou un fer à repasser chaud même pour quelques secondes occasionne une souffrance insupportable. Il se peut que l'on souffre de cette brûlure pour des jours, la blessure peut aussi boursoufler et s'infecter. L'enfer regorge de vêtements plus chauds qu'un fer à repasser, qui s'enflamment dès qu'ils touchent la peau humaine pour la calciner de façon horrible: fleche

… Ceux qui sont mécréants auront des vêtements de feu, conçus pour eux… (Sourate al-Hajj: 19)

… habillés de chemises en goudron, leurs visages sont enveloppés par le feu. (Sourate Ibrahim: 50)

Ils auront l'enfer pour demeure et le feu comme couverture. C'est ainsi que Nous rétribuons les fauteurs d'injustices. (Sourate al-Araf: 41)
source;http://islammedia.free.fr/Pages/enfer-coran.html#8

nabil-alg:
 :baraka3 ma  :)) pour le rappel

fathéma:
 :bismiallah

 :baraka ma soeur pour ce rappel  :machallah :machallah :soubhanAllah

Qu'Allah SWT nous épargne le feu de l'enfer ainsi qu'a toute la Oumma  :amine :inchallah


 :salam4

Navigation

[0] Index des messages