Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La divergence des Savants Musulmans : Est-ce une nécessité ou une division ?  (Lu 10718 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« le: Avril 29, 2010, 20:19:07 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                          bismillah.
                                           Salam Alaykoum.


La Divergence des Savants Musulmans: Est-ce une nécessité ou une division? par Ibno_Adam
 
Beaucoup de musulmans se préocupent de la divergence de nos Savants musulmans  , beaucoup d'entre eux  restent dans le doute .
Cette divergence entre tel "âalim"(savant) et tel autre, est devenue une sorte de perturbation et voir méme division , surtout parmis ceux qui ne connaissent pas la cause de cette divergence.
Nous allons ainsi,  dans cette chronique , essayer de comprendre les causes de ces
différents et aussi exposer des solutions afin d'apaiser les coeurs de nos fréres et soeurs.
 
--------------------------------------------------------------------------------

 Le Cercle Vicieux :
 
  Les Savants sont les héritiers des prophétes , ils propagent leurs savoir , leur science. Nous leur devons ainsi le respect.
Quant aux différentes écoles juridiques, elles sont un bien ;  l'étude historique  de leur émergence , est éclairante, parce qu'elle permet la formation d'un jugement propre.
 Certes il y a certaines questions qui restent à élucider , les musulmans qui n'ont pas assez de science , voient en la divergence des savants une division . Il s'agit selon eux  d'un cercle vicieux puisque cette divergence concerne la question de savoir : "Qui peut déduire les lois juridiques et à partir de quelles preuves ? "
C'est complexe , puisque chacun prétend être la personne apte à le faire.
En réalité, ceci est inaceptable, même si le but et le principe sont bons.
En Islam,  l'homme a pour guides,  le Livre d'Allah et la Sunna (tradition) de son Prophète (que la paix soit sur lui).
Mais ouvrir la porte à toute personne qui connaît la preuve alors qu'il ne connaît ni son sens ni sa signification, et lui dire:
- "Tu es mujtahid, tu peux donc dire ce que tu veux !", risque à terme de provoquer l'altération de la législation musulmane, et la dépravation des moeurs de la société .
 
--------------------------------------------------------------------------------
 Donc la question qui se pose ici est :

Qui détient la verité ? qui détient la vrai fatwa?
 
 Avant de répondre à cette question , dans le Coran,  ALlah (âzza wa jal)  dit dans ce sens  :
-"Est ce que ceux qui savent sont comme ceux qui ne savent pas  "
Ce verset signifie que ceux qui savent sont différents que ceux qui ne savent pas,  par rapport au degré et à leur rangs.
Les Savants musulmans ont acquis la science neccessaire pour répondre aux questionnements des gens , pour traîter les cas précis , dans un temps précis...
Si je n'ai pas de science suffisante , et si je ne cherche pas à comprendre le sens des preuves que j'avance , comment je peux affirmer que telle question a telle réponse ?!
Beaucoup  donnent des preuves pour justifier tel acte ou telle pensée,  cela signifit qu'ils font leur propre Ijtihad (l'effort de reflexion) sans science... et ça c'est l'erreur fatale qui détruit  la valeur et la notion de ce même "Ijtihad"(l'effort de reflexion).

A suivre  ! j'ajouterais la source a la fin de l'article  InchAllah.

                                              Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.
Journalisée
mousliha
Invité
« Répondre #1 le: Avril 29, 2010, 20:31:12 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim pour ce rappelle  MachAllah

jazaka  allah khier

 InchAllah la suite  Grin


 Salam Alaykoum
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #2 le: Avril 29, 2010, 20:45:43 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                bismillah


                                                               Salam Alaykoum


      Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim  Wink Khalid-yasin pour ce Rappel , InchAllah on attend la suite

     Jazakâ Allahu khayrâ



                                                         Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« Répondre #3 le: Avril 29, 2010, 20:52:11 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                               bismillah.
                    Salam Alaykoum.

 baraka ma  Sourire Mouslima mousliha ! Voici la suite de l'article.


Savants modérés ou Savants non -modérés ?
 
 Cette expression comme il en existe  beaucoup d'autres  sert de  propagande à ceux qui ont intêrét à affaiblir l'Islam .
Ainsi dans notre époque nous  entendons des formules qui n'existaient pas auparavant tel que " savant moderé" , "savant integriste" , "islamistes" , "jihad" , "terrorisme islamiste" , .." que les médias aide et confortent dans leur propagation ou médiatisation.
Malheureusement la tendance de chacun est de suivre cette manipulation ce qui nous amène à prononcer  les mémes illustrations.
Les savants connaissent bien l'actutalité , connaissent bien le vécu des musulmans que ce soit en Arabie saoudite ,ou en Europe , et donc je pense qu'il faut arréter de dire que tels savants de l'Arabie ou d'autres sont durs dans leurs fatwas ou bien ils ne sont pas modérés... ect.
Certes parfois il nous parvient une fatwa d'un savant réputé auprés des gens puis il nous parvient une autre fatwa d'un autre savant ,la premiére contredit la seconde ..
Ou bien un savant authentifie un hadith et l'autre contredit.. Le chaikh al albany (rahimaho ALlah) a dit sur cette question :
-" le commun des musulmans doivent alors faire un Ijtihad (effort de reflexion) , le fond de la question reste comment le commun des musulmans va faire un ijtihad puisque ils n'ont pas de science?"
 
--------------------------------------------------------------------------------
 
La Solution pour Sortir de ce cercle vicieux :
 
 Le chaykh al albany disait
-" Certes ils n'ont pas de science dans la législation islamique , mais lorque ils leur parvient deux fatwas contradictoires , alors  il y a un domaine purement materiel (qui n'exige pas de science particuliére) dans lequel ils pourons faire des recherches au méme titre que les savants et étudiants de la législation islamique"

Quel est donc ce domaine?
-" Si deux savants se prononcent sur la méme fatwa mais d'une façon contradictoire .
 * Le premier a eu son doctorat en science islamiques,  10 ans d'expèrience et a l'envie toujours d'évoluer .
* L'autre a le méme doctorat mais son but est juste d'avoir un poste .
Que prendriez vous?
Ici vous me diriez certainement que vous prendriez  celui qui a le plus d'expèrience et c'est normal.
Ainsi pourrions-nous encore emmetre un avis défavorable, ou une excuse , lorsque l'on reçoit une fatwa , ou d'affirmer encore:
-" on sait pas quoi faire , on est bloqué par leur divergence" .?
 Dans la vie quotidienne , nous choisissons le vendeur lorsque nous faisons nos courses , certains achèteront leur légumes à Auchan , d'autres au marché du quartier .
 Pourquoi cette divergence ? Tout simplement parce l'un recherche le prix le plus intéressant  , et l'autre qui  la qualité..
Ainsi afin de prendre une fatwa qui nous convient . Veuillez Regarder ces deux Sénarios :
 
 InchAllah je posterais la dernière partie  !
En faite je l'ai réparti en trois fois pour que vous le lisiez Grin

                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #4 le: Avril 29, 2010, 21:24:00 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah


                                                               Salam Alaykoum


  Encore  Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim Khalid-yasin wa  InchAllah  nous lirons la suite pour avoir la solution



                                                                                Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« Répondre #5 le: Avril 29, 2010, 21:38:08 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                     bismillah.
                                        Salam Alaykoum.

 Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim Delivre  Wink ! Qu' allah Razza wa jal te garde en bonne santé  amine.


 Le Premier Scénario :
 
 1) Tu écoutes une fatwa d'un savant, cette fatwa diffère de celle qu'a prononcée un autre savant

2) Tu demandes les preuves auprès du 1er savant, celui ci te répond « ceci est mon opinion, mon madhab ».

3) Tu demandes les preuves auprès du 2ème savant qui te répond
- « Allah a dit, le prophète a dit, les salafs (prédécesseurs) ont dit que .... .... ... », comme l'a très bien dit ibn al-Qayim :
« La science se définit à travers « ALLah a dit... », « Le prophète a dit... », et « les compagnons ont dit...  » et non pas au moyen du camouflage.
Et la science ne consiste pas à ce que tu exposes avec insolence la divergence entre la parole du prophète et l'avis d'un savant. »

4) Si tu suis cette méthode et lorsque tu regardes les arguments ,  tu verras la différence qu'il y a entre les deux propos.
L'un a dit :
- «ceci est mon opinion, ceci est mon ijtihad, ceci est mon madhab » et cela arrive souvent.
Tandis que l'autre te cite comme arguments le Coran, la Sounnah ou les paroles des salafs (prédécesseurs).

A ce moment-là, tu vois ton cœur penché vers celui qui t'a apporté les preuves venant du Livre d'Allah et de la Sounnah (tradition  du prophète) et non pas vers l'avis du 1er savant.
Ainsi, le doute qui t'étraignait se dissipe.
 
 Deuxieme Scénario :
 
 
1) Les deux savants présentent des preuves, comme cela s'est produit dernièrement chez le cheikh al Banna.

2) Les gens présents écoutent et quiconque voit son cœur se tranquilliser pour tel ou tel avis alors suit cet avis et peu importe qui a raison ; l'essentiel est que celui qui écoute ne soit pas guidé par ses passions ou une idée déjà faite.

Comme l'a dit ibn Mas'oud :
-« Ne soyez pas des gens indécis (« des moutons ») qui disent : « « si les gens font le bien alors nous le faisons et si les gens font le mal, nous le faisons aussi », Mais soyez maître de vous même et faites le bien lorsque les gens le font et ne faites pas le mal lorsque les gens le font. ».

 Donc le commun des musulmans a le devoir de réfléchir et de rechercher la vérité, là où elle se trouve, puis de la suivre. Et tout cela,  dans les limites de sa culture islamique, de ses connaissances et de sa capacité à comprendre.
Allah n'impose à l'âme que ce qu'elle peut. L'essentiel est qu'elle ne soit pas guidée par ses passions.
 


 Conclusion :

  La divergence est inéluctable et on ne doit pas essayer de l'éliminer. Nous ne devons pas demander l'impossible. ou tenir de discours tels que :
-"Ces savants sont moderés et les autres sont durs , celui là est extréme et l'autre et ouvert d'esprit ."
L'essentiel, comme je lai dit précédemment, est que nous fassions  un effort de réflexion pour que notre coeur se tranquillise et que nous ne soyons pas des personnes indécises (sans opinion, qui ne tranche pas )
Donc la position du commun des musulmans devant la divergence des savants doit être celle que l'on a décrite auparavant, c'est-à-dire "le devoir de rechercher la vérité".
Ils seront jugés de la même manière que les savants moujtahides, c'est à dire que s'ils se sont trompés alors ils seront récompensé par Dieu et s'ils ont atteint la vérité alors ils en seront doublement gratifiés. L'essentiel est qu'ils ne soient pas guidés par leurs envies.
 
 Je Conclurai avec ce Verset du Coran ou Dieu dit: :
-« Demandez donc au gens du rappel si vous ne savez pas ».

On déduit de cet extrait du Coran que les musulmans sont divisés en deux catégories :
Les savants et les non-savants. Et Allah a imposé aux uns ce qu'il n'a pas imposé au autres.
Il a imposé aux non-savants d'interroger les savants et il a imposé aux savants de ne pas cacher leur science mais au contraire de l'exposer à la seconde catégorie.
Donc, de tout temps, la communauté est constituée de savants et de non-savants. Ceci est confirmé par le verset précédent.

Ibno_Adam

  Voici les sources :
 
 -La divergence : problèmes et solutions , conférencier Abbas Abou Layth Al-Faransi
- Le Musulman Ordinaire face à la divergence des savants ,Mohamed Nassr din al LabanY
- Les causes et la conduite à observer face aux divergences d'opinions entre les savants  Muhammad Ibn Sâlah al-Uthaymin
                      baraka2.

                                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Julia-Ayah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: oise
Messages: 234



Voir le profil
« Répondre #6 le: Avril 29, 2010, 21:50:58 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                         bismillah


Salam alaykum wa Rahmatoullahi,


Baarak'Allahou fik, mon Frère Khalid-Yasin. Jaazaka Allahou kheyran.


J'attends la suite, Incha'Allah. avant de réagir (Incha'Allah)  Wink


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« Répondre #7 le: Avril 29, 2010, 22:15:52 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                           bismillah.
                                    Salam Alaykoum.

C'est fini ma  Sourire Mouslima julia Ayah  Grin.

Bonne nuit a tous  à demain  InchAllah  !

                           Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #8 le: Avril 29, 2010, 22:45:16 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah


                                                            Salam Alaykoum


   Wa fika Baaraka'Allah mon  Rire Mouslim  Wink Khalid-yasin wa Allahoumâ Amine

  Saha Hamdoulah, El Hamdoulilah  je me maintiens

   Baraka Allahou Fik wa  MachAllah  mon  Rire Mouslim  Wink pour ce Fil qui nous montre combien il

  est de notre Devoir de chercher la Vérité et notre Devoir,par Humilité et Soumission

 de l'accepter  bismillah

 ALLAH SAIT MIEUX

  Qu' allah  Razza wa jal nous Guide et nous Mène au plus près de ce qui est Correct  amine



                                                     Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
zeynep
Invité
« Répondre #9 le: Avril 29, 2010, 22:55:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Baraka Allahou Fik mon frère fil tres instructif très complet et interessant  MachAllah El Hamdoulilah tu m'as eclairci  Smiley

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Julia-Ayah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: oise
Messages: 234



Voir le profil
« Répondre #10 le: Avril 29, 2010, 23:59:51 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                                  bismillah


Salam alaykum.


Ohhhhhhhhhhh oui, j'ai vu mon Frère  Embarrassed  j'avais posté avant la dernière partie. El Hamdoulillah!

en plus, j'ai posté, une réponse assez longue, et je ne la voit pas  Grin  Shocked

Incha'Allah que ça n'a pas "beugué", étant donné ma lenteur de saisie  Cheesy ça serait... Pffffffffff

El Hamdoulillah.

Baarak Allahou fik à toi, mon Frère.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Abdellah
l'age n'est pas un signe de vieillesse il est signe de sagesse et la sagesse est un cadeau plein de jeunesse
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 52
Localisation: france
Messages: 1189


marié et trois magnifiques enfants


Voir le profil
« Répondre #11 le: Avril 30, 2010, 04:48:55 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Mon cher frère Khalid yassin que Dieu te benisse

excellente exhortation  Rire Mouslim

Puissions nous réfléchir profondement au contenu de ton poste  MachAllah

Cela me fais penser aux versets suivant :

2.167. Et les suiveurs diront : "Ah ! Si un retour nous était possible ! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués" - Ainsi Dieu leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu.


47.24. Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs coeurs ?


 Salam Alaykoum

Journalisée

fathéma
Invité
« Répondre #12 le: Avril 30, 2010, 08:06:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
Assalamou 'alaykoum









Qu'Allah SWT te récompense de ses bienfaits mon tonton  Cheesy Wink

c'est vrai qu'à chaque fois que nous entendons dire que les savants sont en divergence sur un hadith

ça nous met tout de suite le doute  Soubhan' Allah alore qu'il suffit de bien réflichir et de voir lequel d'entre eux

nous évoque le Saint Livre ou encors Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam

donc tout ce qu'on peu dire c'est Qu'Allah SWT nous indique toujours la bonne voie à suivre  amine

 



Wa 'alaykoum salam wa rahmatou Allah
« Dernière édition: Février 16, 2012, 06:53:31 par Um-Rayhane » Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 31
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #13 le: Avril 30, 2010, 10:40:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik Rire Mouslim pour cet article , et comme on dit la divergence des savants est une miséricorde .

Mais je tiens a signaler une chose importante , il ne faut jamais avoir du fanatisme pour un tel savant ou une tel ecolue juridique , il faut pas suivre aveuglement un tel savant qui vient de tel pays et rejeter les autres sous pretexte "mobtadih" rénovateur et coller a des savants des étiquette par ce qu'ils ont un avis différent ou traiter celui qui ne suis pas ce savant d'égarés , ça c'est pas le but de l'islam .

103. Et cramponnez-vous tous ensemble au «Habl» (câble) de Dieu et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, pas Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Dieu vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. (al imran)

 
Il est préférable d'étudier les différents avis et choisir les plus convaincant par rapport le coran , la sounah et ce que dit les oulémas :" ce qu'on vous dis prenez le mais ne le prenez pas comme une vérité absolu , et continuez a faire des recherche " .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Avril 30, 2010, 10:42:47 par Zahiya » Journalisée
al-tin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1245



Voir le profil
« Répondre #14 le: Avril 30, 2010, 11:19:20 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



 Je Conclurai avec ce Verset du Coran ou Dieu dit: :
-« Demandez donc au gens du rappel si vous ne savez pas ».


 Donc le commun des musulmans a le devoir de réfléchir et de rechercher la vérité, là où elle se trouve, puis de la suivre. Et tout cela,  dans les limites de sa culture islamique, de ses connaissances et de sa capacité à comprendre./color]

Y a un hic non ?

L'un a dit :
- «ceci est mon opinion, ceci est mon ijtihad, ceci est mon madhab » et cela arrive souvent.
Tandis que l'autre te cite comme arguments le Coran, la Sounnah ou les paroles des salafs (prédécesseurs).


Et ?
Le madhab il s'appuit sur quoi pour fonder son avis ? Le Bescherelles ?


/center]
Journalisée

"Dieu nous a garanti ce bas-monde nous demandant d'oeuvrer pour l'au-delà.
Ah si seulement Il nous avait garanti l'au-delà, en nous ne demandant d'oeuvrer que pour ce bas-monde."
Un Connaissant.
salama93
Invité
« Répondre #15 le: Avril 30, 2010, 11:19:20 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Je suis tout à fait d'accord avec toi mon  Rire Mouslim Mohamed Al bechir car les savants sont des hommes et peuvent se tromper ils ne sont pas infaillibles.
De plus de nos jours comment être certains de pouvoir faire confiance à 100% à quelqu'un, même parmis ls savants il doit y en avoir des corrompus ou des faux savants payer pour détruire l'islam ou alors des savants qui suivent leur passions avant la vérité c'est pour cela que je suis pour se renseigner sur les différents avis et de faire notre propres reflexion avec les preuves à l'appui.

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 
Journalisée
Julia-Ayah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: oise
Messages: 234



Voir le profil
« Répondre #16 le: Avril 30, 2010, 11:36:50 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                              bismillah


Salam alaykum wa Rahmatoullahi,



                                                       
    Ibn Malik (qu'Allah al Khabir  Razza wa jal soit satisfait de lui) a dit, au sujet d'un homme qui a reçu 2 avis de 2 Compagnons  Radhi Allah 'Anhou distincts:


                                   "Par Allah! il n'a pas le choix. Il s'agit plutôt d'une alternative entre un avis erroné et un avis juste.

                                                                           Et il lui incombe de scruter la vérité."



                                 "Quiconque un introduit dans l'Islam, une pratique Sunna louable, en retirera une double récompense:

                                                                            La première, pour l'avoir introduite,

   La seconde, constituée par la somme des récompenses acquises par ceux qui l'auront imité sans que cela ne diminue en rien, leur récompense.


                                    Mais quiconque introduit dans l'Islam, une pratique blâmable, se verra pénalisé d'une double faute:

                                                                  La première, pour avoir introduit cette pratique,

  La seconde, constituée par l'ensemble des fautes commises par ceux qui l'auront imité, sans que cela ne diminue en rien, leurs propres fautes."

                                                                                     (Sahih Muslim)



                             "Et si nous diffamions et accusions d'hérésie, toute personne, qui se trompe dans son effort d'interprétation,

                                                  en ayant une foi correcte et en ayant l'intention de suivre la vérité,

                                            peu de Savants, parmi les Imams, qui sont avec nous, auraient été épargnés."

                                                             (Ad-Dhahabi, Siyare Alaam an-Noubalaa 14/374)



            "si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier.

                                  Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (aboutissement). S. an-Nisa, v59



             "O Allah! Seigneur de Jibril, Mika'il et Israfil, Créateur des Cieux et de la Terre, Connaisseur de l'Invisible et du Visible,

                                             C'est Toi qui juge entre Tes Serviteurs, concernant leurs divergences.

                 Guide-nous vers la vérité sujette à divergence, par Ta Permission, car Tu guide qui Tu veux, vers la voie droite."


                                      (avec mes excuses pour dernière source, Incha'Allah, quelqu'un pour la donner)


         Soyons humbles, Incha'Allah, car l'ijtihad est réservé aux Mujtahid, Ulémas, Macha'Allah, qu'Allah al Khabir soit satisfait d'eux.


                  Qu'Allah As Samad  Razza wa jal, nous accorde Son Pardon et nous facilite le chemin de la Connaissance.  amine


                       
Bon Jumu'a à tous, mes chers Soeurs et Frères Fillah, par la Grâce de Dieu, Tout Puissant  Razza wa jal.

Allahumma salli'alâ sayyidina Mouhammad  Salla-llah allahi wa salam. Amine


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh




« Dernière édition: Avril 30, 2010, 11:37:21 par Zahiya » Journalisée
mousliha
Invité
« Répondre #17 le: Avril 30, 2010, 13:41:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim pour ce rappelle  MachAllah

sa nous permet de mieux réfléchir sur les avis de chaque savant comment les comprendre et comment faire son choix  InchAllah

qu' allah Razza wa jal t'en récompense  amine

jazaka  allah khier

 Salam Alaykoum
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #18 le: Avril 30, 2010, 13:54:16 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  Baraka Allahou Fik Cher Akhi khalid-yasin angel sujet plus qu'intéressant et hyper
  enrichissant Smiley MachAllah ça m'a beaucoup éclairé sur le sujet  Smiley Wink

  Qu' allah t'en récompense de ses bienfaits amine

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 31
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #19 le: Avril 30, 2010, 14:22:47 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 baraka2 mais je tiens encore a insister sur un point il ne faut jamais tomber dans le piége du fanatisime pour un savant , c'est bien t'écouter l'avis , d'ibn foulen , c'est bien d'étudier les arugments d'alfoulen ou voir la réponse d'alfouleni qui a un autre avis appuié par des preuves , mais il faut en aucun cas divinisé les oulémas et dire que si tu ne suis pas ce savant tu ira en enfer ,  Soubhan' Allah aucun savant n'accepterais un tel fanatisme pour sa cause et ne fesons pas de la divergence une source de conflits , nous sommes tous croyants tous muslmans et on respecte les savants réputés quelque sois leurs origines , leurs nationalités et leurs ecoles de jurcieprudence .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
leili
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Localisation: aulnay sous bois
Messages: 735


mariée


Voir le profil
« Répondre #20 le: Avril 30, 2010, 15:52:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik mon frère Khalid-yasin pour ce fil très intéressant  MachAllah
Qu'Allah t'en récompense  amine

 Salam Alaykoum
Journalisée

mariée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #21 le: Avril 30, 2010, 22:04:30 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


Le Khilaf ou divergence est de plusieurs sortes.Il y a le Khilaf des mécréants et polythéistes qui divergent avec les gens de la vérité. Ce Khilaf a pour origine la passion et coutumes aveugles.En effet ces gens disent qu'ils ont trouvé leurs parents et ancêtres suivre ces doctrines et religions ce qui fait qu'ils n'ont fait que s'accrocher à le religion de leurs prédécesseurs .Il y a aussi le Khilaf des gens de la passion comme les Kharijis,Mourjia,Mou'tazila,etc....qui peut parfois aller jusqu'à la mécreance.

Il y a un point où il n'est pas permis la divergence c'est celui d'un ignorant en face d'un savant ou de celui qui n'a pas les moyens ou qui n’a pas atteint le degré de faire un Ijtihad .On a l’exemple de la personne qui n'était pas en état de pureté de même qu'il était blessé à la tete .Certains lui ont dit qu'il doit se laver et ne pas faire le Tayamum.L'eau en touchant la plaie ,il y a eu une infection et il est mort. Le prophète(Salla Allah Alayhi oua Salam) dit:Ils l'ont tué, qu'Allah les tuent. N'auraint-ils pas mieux fait de questions ce qu'ils ne savaient pas!".(Abou Daoud).

Ibn Taymiya écrit:Il ont fait une faute sans Ijtihad puisqu'ils n'étaient pas des gens de sciences .Il y a le Khilaf qui est permis dans les(Fourou')c'est à dire ce qui est secondaire dans la Akida et Fiqh, comme le Khilaf entre les compagnons du prophète  Salla-llah allahi wa salam Tabi'ines et savants venus après eux. Ce qui fait que le Khilaf ne se fait pas entre eux dans les fondements(Ousssouls) que ce soit dans la Akida(Tawhid,fondements de la foi) ou en Fiqh(Obligation de la prière et ses piliers, du jeune, Haj,etc...).

Ibn Taymiya écrit:Celui qui contredit le Coran,la Sunna ou l'Ijma n'est pas excusé et sera traité comme sont traiter les gens de l'innovation".
On peut dire qu'on a devant nous trois catégories de gens lors d'une divergence:La divergence avec une personne ignorante et qui apporte une innovation-Divergence avec des gens de l'innovations et qui s'entêtent à croire que la vérité est de son coté-La divergence avec le musulman sunnites sur des points où il est permis de diverger.

Pour ce qui est entre celui des gens de la Sunna et qui est le plus répandu que ce soit dans les forums ou dans les mosquées. Seulement il y a une différence entre le comportement des musulmans des premiers siècles et ceux d'aujourd'hui.
On a vu l' Imam Chou'ba dire à la mort de l'Imam Abou Hanifa:Il est parti avec lui le Fiqh de la ville de Koufa(Malgré qu'il y avait une divergence entre eux).

-Imam Al Dhahabi rapporte que Ibn Khouzaima dit:On excusera ceux qui ont interprété certains attributs d'Allah par contre les Salafs ne se sont pas engagés dans ces interprétations mais en eu la croyance et se sont arrêtés tout en disant que cela relève de la science d'Allah.Et si à chaque fois qu’une personne fait une erreur par Ijtihad tout en ayant une bonne foi et cherchant la voie droite on fait de lui un innovateur avec le temps on ne verra aucun Imam sans faute et il ne nous restera presque rien".

Imam Dhahabi disait à propos de Quoutada:Il avait des idées sur la prédestination(Quadar).On demandera à Allah de lui pardonner et malgré cela personne ne s'est arrêté sur sa probité,justice ,piété et clairvoyance .Et il se peut qu'Allah pardonne à celui qui est tombé dans une innovation en voulant avec cette innovation donner à Allah la position qu'il mérite. Et Allah est juste, équitable avec ses serviteurs et ne sera nullement questionné sur ce qu'il fera avec ses serviteurs.

Imam Ahmed écrit:Personne n'a traversé le pont de Khorassane comme Ishak(Respect) malgré qu'il y avait des divergences entre lui et nous. En effet les gens continuent à diverger entre eux(C'est-à-dire que cela est tout à fait normal et que la fraternité entre eux n'est nullement égratignée).


Seulement après un certain temps est apparu avec la divergence la passion et le fanatisme.

Al Hafidh Ibn Rajab écrit:"Après que la divergence est devenu plus importance et que la division du rang a pris de l'ampleur il y a eu apparition de la haine et des insultes.Chacun d'eux croyait qu'il avait de la haine pour l'autre pour la cause d'Allah mais en fait c'est sa passion qu'il suivait. De même la divergence qui engendre la haine vint du fait que l'adepte pense que son guide ne se trope pas et que celui qui le contredit est dans le faux .Tout cela montre que ce qu'il fait n'est pas pour Allah mais pour sa passion .


Il est obligatoire pour le musulman de se donner des conseils et faire très attention de peur de tomber dans la haine qui est interdite. C'est pour cela que lorsque un Imam dit des paroles par Ijtihad mais où l'erreur apparaît dans ses paroles.Alors on voit les adeptes essayer de donner la change au parole de ce Imam .Alors que si ces paroles ont été dites par un autre Imam ils n'auront pas été accepté, ni suivi. De même que des reproches se feront pour ceux qui suivront l'autre Imam".

Imam Chafi' a dit:A chaque que j'ai une discussion avec quelqu'un je dit"Allah fait en sorte que la vérité soit dans son coeur et sa langue et si la vérité est de mon coté qu'il me suivra et si elle est de son coté de le suivre.
On rapporte que lorsque un Calife Abasside a voulut que les gens suivent le livre du Mouatta de l'Imam Malik,ce dernier lui dit:O Calife des croyants ne le fait pas parce que chaque pays a ses savants et son ijtihad en Fiqh.

Pour ce qui est de la divergence qui engendre la haine comme aujourd'hui, Imam Shatibi écrit:Chaque question apparut en Islam et où il y a divergence mais ne provoque pas de haine ou dissension on sait qu'elle fait parti de l'Islam mais lorsqu’il y a une question qui provoque la haine et la dissension on sait bien qu'elle ne fait nullement parti de la religion.
Journalisée
Julia-Ayah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 40
Localisation: oise
Messages: 234



Voir le profil
« Répondre #22 le: Mai 01, 2010, 10:40:03 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                            bismillah


Salam alaykum wa Rahmatoullahi,


Baarak'Allahou fik, mon Frère Ibn al quaim, pour ce complément. Macha'Allah


Puisse Allah, ar Raqib,  Razza wa jal, être satisfait de nous tous et nous accorder Son Pardon.  amine


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
salama93
Invité
« Répondre #23 le: Juin 13, 2010, 10:38:22 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

LA POSITION A PRENDRE FACE AUX DIVERGENCES DES SAVANTS

Cheikh Al Albani
[/b][/size][/color]

La plupart des gens ne savent pas la cause des désaccords entre les savants et ne savent pas quelle position adopter vis à vis de ces divergences d’opinion.
Une grande majorité des gens disent, comme cela a été rapporté dans un hadith faible, « le désaccord de ma communauté est une miséricorde » de sorte qu’ils acceptent toutes les divergences, même les plus prononcées.

Et une petite partie veut carrément supprimer les divergences de sorte que les savants ne parlent plus que d’une seule voix sur tous les sujets sur lesquels les savants qui nous ont précédés étaient en désaccord. Ceci est évidemment impossible car Allah avec Sa sagesse immense a dit, et son ordre ne peut pas être contré :


وَلَوْ شَاء رَبُّكَ لَجَعَلَ النَّاسَ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلاَ يَزَالُونَ مُخْتَلِفِينَ
إِلاَّ مَن رَّحِمَ رَبُّك

« Et si Ton seigneur avait voulu il aurait fait des gens une seule communauté. Or ils ne cessent d’être en désaccord entre eux, sauf ceux à qui ton seigneur a accordé miséricorde. » [2].
[/b][/color]
Il y a deux types de divergence :

- La divergence de compréhension,
- La divergence qui engendre la dissension et l’inimitié.

Nos pieux prédécesseurs (salaf) étaient sur le premier, ils ne se combattaient pas, ni ne se fâchaient à cause de leurs divergences d’opinion, et cela du fait du verset suivant :

وَ لاَ تَكُونُوا مِنَ الْمُشْرِكِينَ
مِنَ الَّذِينَ فَرَّقُوا دِينَهُمْ وَكَانُوا شِيَعًا كُلُّ حِزْبٍ بِمَا لَدَيْهِمْ فَرِحُونَ

« Ne soyez pas parmi les associateurs, parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu’il détenait. »[3].

Si nos pieux prédécesseurs et, avant eux, les compagnons du prophète  divergeaient, alors ceux qui viennent après eux sont plus à même de diverger.
Par contre, à l’exemple des compagnons, ils doivent éviter que leurs divergences d’opinions ne se transforment en dissension et inimitié.
La divergence d’opinion et inéluctable est aucun musulman ne doit la renier lorsque celle-ci apparaît entre deux savants car elle fait partie de la nature humaine sur laquelle Allah a crée l’homme comme cela a été évoqué dans le verset précédent.

Que doit donc faire le commun des musulmans lorsqu’il est devant une telle divergence ? Et c’est là le but de ma parole lorsque je parlais précédemment de l’ignorance de la masse quant à la position à prendre dans pareil cas.

La masse des musulmans vivait depuis environ un quart de siècle enfermée dans les madhâhibs. Chacun dans un madhab, celui ci est hanafî, celui là est châfi’î et l’autre mâlikî…etc.
Aujourd’hui, et la louange est à Allah, il y a un début de réveil, et je dis bien un début, et non pas un réveil complet, Car bien qu’ils aient pris conscience de choses auxquelles leurs prédécesseurs n’avaient pas prêté attention, cette prise de conscience n’est pas complète et a donc besoin d’être achevé. C’est ce que je vais tenter d’entreprendre maintenant :

Ô toi le musulman, quelque soit ta culture islamique, quelle soit forte dans le domaine de la législation (chari’a) ou petite, lorsque tu entends une divergence d’opinion entre deux savants :

1) regarde dans un premier temps si ceux que tu considères comme des savants le sont réellement

Dans beaucoup de cas on a affaire à un « tâlib l’ilm » (apprenti, étudiant) qui dit une parole qui va à l’encontre de ce que disent les savants et on croit alors qu’il y a une divergence entre savants.

2) Par contre si on a affaire à deux savants connus et pieux alors la méthode est la suivante :

Si tu es capable de faire la distinction entre une preuve et une autre alors tu as le devoir de regarder toutes les preuves sur lesquelles s’appuie chaque savant puis tu te penches vers celui qui te tranquillise le plus, vers la preuve qui te semble la plus forte.
Je veux signifier par là que même le commun des musulmans a le devoir de faire un effort de réflexion [dans la recherche de la vérité] (ijtihad, dans le sens linguistique du terme).Cet effort de réflexion (ijtihad) diffère d’une personne à une autre.

Comment un musulman ordinaire doit t’il faire un ijtihad ?

Et bien de la façon suivante :

Scénario 1

1) il écoute une fatwa d’un savant, cette fatwa diffère de celle qu’a prononcée un autre savant

2) il demande les preuves auprès du 1er savant, celui ci lui répond « ceci est mon opinion, mon madhab ».

3) il demande les preuves auprès du 2ème savant qui lui répond « Allah a dit, le prophète a dit, les salafs (prédécesseurs) ont dit… », comme l’a très bien dit ibn al-Qayim :

« La science se définit à travers « ALLah a dit », « Le prophète a dit », et « les compagnons ont dit » et non pas au moyen du camouflage.
Et la science ne consiste pas à ce que tu exposes avec insolence la divergence entre la parole du prophète et l’avis d’un savant. » [al fawâ-id 1/105]

4) Si tu suis cette méthode lorsque tu regardes les arguments alors à ce moment là tu verras la différence qu’il y a entre les deux propos. Je t’ai dit précédemment que l‘un a dit : «ceci est mon opinion, ceci est mon ijtihad, ceci est mon madhab » et cela arrive souvent, tandis que l’autre te cite comme arguments le Coran, la Sounnah ou les paroles des salafs (prédécesseurs).
A ce moment-là, tu vois ton cœur penché vers celui qui t’a apporté les preuves venant du Livre d’Allah et de la Sounnah et non pas vers l’avis du 1er savant. Du coup, le doute qui était en toi se dissipe.

Scénario 2

1) les deux savants présentent des preuves, comme cela s’est produit dernièrement chez le cheikh al Banna, certains d’entre vous étaient présents, lorsque nous avons débattu avec l’un des professeurs au sujet de la lecture de la fatiha à voix haute derrière l’imam.

2) les gens présents écoutent et quiconque voit son cœur se tranquilliser pour tel ou tel avis alors suit cet avis et peu importe qui a raison ; l’essentiel est que celui qui écoute ne soit pas guidé par ses passions ou une idée déjà faite.

Comme l’a dit ibn Mas’oud : « Ne soyez pas des gens indécis (« des moutons ») qui disent : « « si les gens font le bien alors nous le faisons et si les gens font le mal, nous le faisons aussi », mais soyez maître de vous même et faites le bien lorsque les gens le font et ne faites pas le mal lorsque les gens le font. ». [al ahkâm (ibn Hazm)][4].

Donc le commun des musulmans a le devoir de réfléchir et de rechercher la vérité, là où elle se trouve, puis de la suivre.
Et tout cela dans les limites de sa culture islamique, de ses connaissances et de sa capacité à comprendre. Allah n’impose à l’âme que ce qu’elle peut.
L’essentiel est qu’il ne soit pas guidé par ses passions.

Conclusion :

La divergence est inéluctable et on ne doit pas essayer de l’éliminer, on ne doit pas demander l’impossible.
Donc la position du commun des musulmans devant la divergence des savants doit être celle que l’on a décrite auparavant, c’est-à-dire qu’ils doivent rechercher la vérité.
Ensuite, ils seront jugés de la même manière que les savants moujtahides, c’est à dire : s’ils se sont trompés alors ils auront une récompense et s’ils ont atteint la vérité alors ils en auront deux.
L’essentiel est qu’ils ne soient pas guidés par leurs envies.

(plus tard , Une personne, dans l’assemblé pose une question)
Question : « Comment le commun des musulmans peut-il faire un ijtihad sur les arguments qu’ils leur sont exposés et comment peuvent-ils comprendre le contenu de ces arguments ? »

Réponse :

Les musulmans ordinaires ne sont pas contraints par le législateur à devenir des savants.
il n’y avait parmi les compagnons que 200 savants mouftis. Les autres n’étaient pas des savants comme l’exige l’expression.
On lit la parole d’Allah :

فَاسْأَلُواْ أَهْلَ الذِّكْرِ إِن كُنتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ

« Demandez donc au gens du rappel si vous ne savez pas »[5].

On déduit de ce verset que les musulmans sont divisés en deux catégories :
Les savants et les non-savants.

Et Allah a imposé aux uns ce qu’il n’a pas imposé aux autres.
Il a imposé aux non-savants d’interroger les savants et il a imposé aux savants de ne pas cacher leur science mais au contraire de l’exposer à la seconde catégorie.

Donc, de tout temps, la communauté est constituée de savants et de non-savants. Ceci est confirmé par le verset précédent.
Il n’est pas demandé à tous les musulmans d’étudier la science sauf ce qui est nécessaire.

Exemple :
Il y a une grande différence entre connaître les conditions de la prière (chourout), les piliers de la prière (arkân) et connaître les règles du hajj et de la zakat.

Chaque musulman doit prier, donc connaître la façon de prier, chaque musulman doit jeûner donc connaître la façon de jeûner tandis que la zakat et le hajj il n’est pas demandé à tout le monde de les connaître sauf si il est riche et capable d’aller au hajj.

Par contre la science au sens large comme la science du tafsir, du fiqh n’est obligatoire que pour une petite partie de la communauté.

Ceci est connu par tous, donc ta question n’est pas opportune car il n’est pas obligatoire pour tout musulman d’étudier la science.
Question : « Mais si il questionne un des savants et que celui-ci lui répond avec des arguments, est il obligé de faire un effort pour comprendre les arguments ? »

Oui, mais j’ai fait une distinction en disant : s’il est capable de comprendre alors il compare, il pèse les deux avis et je pense que tu te rappelles de l’exemple : un tel a dit sur un sujet : « ceci est mon opinion » et l’autre a un avis contraire sauf qu’il expose pour le justifier un verset du Coran. Est-ce que celui qui a posé la question a besoin d’être un savant ?

Le questionneur : « Afin qu’il comprenne le verset ? »

Le verset, barakallahou fîk, c’est le savant qui va le lui expliquer, mais moi je résume la réponse et je dis que le premier savant n’a pas exposé de preuves ; il s’est contenté de dire « ceci est mon avis » tandis que le deuxième savant dit : « Allah a dit , Le prophète a dit ».
Je ne dois pas systématiquement m’imaginer que le musulman ordinaire (‘âmmi) ne comprend pas le verset ou le hadith, il se peut qu’il le comprenne. Et si il ne le comprend pas alors le savant doit le lui expliquer. Il s’appuie sur le savant pour comprendre l’argument.

Donc je disais que le 1er savant n’avait rien fait d’autre qu’exposer son opinion (sans preuve) alors que l’autre s’est appuyé sur le Coran et la sounnah.
On ne doit donc pas se diriger vers la question posé qui affirme implicitement que chaque musulman doit apprendre la science au sens large du terme (tafsir, fiqh, hadith…) pour être capable de comprendre le coran et la sounnah.

Le questionneur : « Si les deux savants présentent des preuves, comment juger entre l’un et l’autre ? »

Il ne lui est pas demandé de pouvoir le faire. Tu dois seulement faire un effort de réflexion (ijtihad) qui soit en accord avec tes capacités.
Tu es le plus à même de te juger, que tu sois un parfait illettré ou un étudiant en deuxième année, ou bien en maîtrise ou en doctorat ; Il y a plusieurs niveaux chez les gens, ce n’est pas parce qu’une personne à un diplôme en doctorat ou une maîtrise qu’il est un faqih ou un mouhadith, non, mais il a une culture générale qui lui permet de comprendre ce que lui expose le savant.


Ce docteur n’a rien à voir avec le parfait illettré. Si on expose à l’illettré les mêmes preuves qu’on a exposées au docteur, que doit-il faire ?
Il doit faire un effort de réflexion (ijtihad) , quel que soit cette effort, il doit correspondre à ses capacités.
L’ijtihad ici n’est pas un ijtihad scientifique (fî l’ilm).

Exemple :
1) L’illettré est confronté à deux savants, l’un est connu pour sa science et est pieux, tandis que l’autre, il ne le connaît pas. Dans ce cas il n’a pas besoin de connaître le Coran et la Sounnah ; son cœur se tranquillise dans le fait de suivre le savant connu et pieux.

2) Les deux savants sont connu et sont pieux sauf que l’un est âgés, il a vieilli dans la science, tandis que l‘autre est jeune, son cœur se tranquillise en choisissant le 1er etc…

L’essentiel, comme je l’ai dit précédemment, est qu’il fasse un effort de réflexion pour que son cœur se tranquillise et qu’il ne soit pas une personne indécise (sans opinion, qui ne tranche pas « i’mat »). Il n’a pas besoin d’avoir de la science. Et là il a fait son devoir !

Les compagnons du Prophète agissaient comme cela. Lorsqu’ils recevaient une fatwa provenant d’une autre personne que celle qu’ils avaient l’habitude de consulter, il la prenait en compte. Mais la différence est qu’à l’époque les moyens de communication ne permettaient pas à la science de parvenir en un laps de temps bref, cela se comptait en années. Et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous avons ce problème : avant il se passait plusieurs années entre la réponse du premier savant et celle du deuxième, tandis qu’aujourd’hui, en un instant, tu as les avis provenant des quatre coins du monde. Donc la solution pour le commun des musulmans est ce que l’on a évoquée auparavant.

[1] Traduction tirée d’une cassette.
[2] S11 V118-119.
[3] S30 V31-32
[4] il veut dire qu’il ne faut pas être un mouton qui suit n’importe qui mais qu’il faut utiliser son intelligence afin de distinguer le mal du bien.
[5] S16V43

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 26
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #24 le: Juin 13, 2010, 14:06:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka oukhti salama pour cet article ^^
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 31
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #25 le: Juin 16, 2010, 10:43:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
Permettez moi de donner mon avis personnel sur le sujet , en ce qui concerne la divergence en générale , c'est une miséricorde et il y a presque un concencus dessus , alors je vous pose la question pourquoi en cas de divergence il faudra toujours penser que l'un est égaré et l'autre juste , pourquoi ne pas penser come l'imam malek "tous sont bien guidé , tous veulent allah " , les plus grands savants depuis le début de l'islam ont divergé sur plusieurs points , mais aucun d'eux n'a insutlé l'autre ou l'a rabaisser , c'est pas comme maintenant ou des "savants" s'engeulent dans la télé  , on entends ce genre de réplique "innovateru" , "raté " , "je vais t'exploser avec ma science " Sad Shocked Huh? , et comme chaque "savant" a son clan alors t'imagine le conflit des deux va créer une sore de fitna , des gens qui hurle au scandale "comment ose tu insulter mon savant " et vous connaissez la suite de l'histoire , un bon savant dois donner l'exemple pour ses disicples , ils ne dois pas tomber dans le poége de l'oreguil et le mérpis .

sinon en ce qui me concerne je pense que lorsqu'on a besoin de se renseigner sur une affaire de jurciprudence il faut d'abord se tourner ves les 4 imams , ensuite ceux qui les suivent ,jusqu'a arriver au savants contemporains , mais je conseil d'éviter les ambiguités , eviter les savants dont il y a des mise en gardes contre eux et dont des livres ont été ecrit pour dénoncer leurs déviances , nous somme dans la fin des temps et le prophéte nous a bien mis en garde :

 "A la Fin des Temps, il y aura des dévots ignorants et des connaisseurs pervers." (Abou Nou'aym)
"Quand vos savants apprendront en vue de gagner Dinârs et Dihrams…" (Daylami)

Ali Ibn Abi Talib a dit: "Parmi les conditions de l'heure, il y a la multiplication des prédicateurs (khutaba) sur les minbars et la soumission des savants aux gouvernants, si bien qu'ils déclareront interdits ce qui est licite, et déclareront licite, ce qui est interdit et leur donneront des conseils juridiques (Fatwa) conforment à leurs passions".

Le prophéte (saws) a mise en garde contre les secte set la division et surtout de ces pseudos savants qui se croient détenir la vérité :

Houdayfa Ibn Al Yaman raconte : « Les gens interrogeaient le Messager de Dieu ( ) au sujet du bien tandis que moi je l’interrogeais au sujet du mal de peur d’avoir à le confronter. Je lui dis une fois : Ô Messager de Dieu ! Nous vivions dans un état d’ignorance et de mal, et Dieu nous a apporté ce bien (l’Islam) ; y aura-t-il, après ce bien, du mal ? « Oui, répondit le Prophète ( ), il y aura de la haine. » Et quel est (le signe) de cette haine ? « Des gens qui guideront loin de ma guidance (ou qui guideront sans être eux-mêmes sur le droit chemin) ; de leurs agissements tu approuveras et tu désapprouveras… Y aura-t-il après ce bien un nouveau mal ? « Oui, des gens qui appelleront aux portes du Feu ; ils y jetteront tous ceux qui répondront à leur appel. » Ô Messager de Dieu ! Décris-les nous ! « Ce sont des gens qui ont la même apparence que nous et qui parlent notre langue. »  Que me recommandes-tu si je vis jusqu’à ce temps ? « Tu dois être avec la Communauté des Musulmans et avec leur imam*. »  Et s’ils n’auront plus d’Imam* ?  « Dans ce cas éloigne-toi de tous les groupes, même s’il faudrait que tu t’accroches avec les dents à la racine d’un arbre, et jusqu’à ce que la mort te trouve ainsi. » (Bukhary n°3606)

L'idéale est d'éviter les ambiguités et de suivre des savants reconnues et dont il y a un concesus sur leurs piétés .

qu'allah nou sunis , nous protége des fitans et nous donner la foi necessaire pour surmonter les épreuves .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
kinz_el_islam
Invité
« Répondre #26 le: Juin 16, 2010, 10:49:22 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Citation
"A la Fin des Temps, il y aura des dévots ignorants et des connaisseurs pervers." (Abou Nou'aym)
"Quand vos savants apprendront en vue de gagner Dinârs et Dihrams…" (Daylami)

Ali Ibn Abi Talib a dit: "Parmi les conditions de l'heure, il y a la multiplication des prédicateurs (khutaba) sur les minbars et la soumission des savants aux gouvernants, si bien qu'ils déclareront interdits ce qui est licite, et déclareront licite, ce qui est interdit et leur donneront des conseils juridiques (Fatwa) conforment à leurs passions".

Avec ce que je lis parfois, on s'aperçois qu'effectivement nous sommes très proche de l'heure  Soubhan' Allah qu'Allah nous préserve de ces gens Amine!   Baraka Allahou Fik mon frère Mohamed Al Bechir pour ta mise en garde, il faut suivre les vrais savants et pas ceux qui suivent leurs passions, Allahou akbar!  El Hamdoulilah que notre Prophète  Salla-llah allahi wa salam nous a mis en garde contre eux El Hamdoulilah

 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 26
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #27 le: Juin 16, 2010, 11:24:59 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

et bien cheikh al albany est d'un autre avis, je prefere le suivre je trouve son avis plus cohérent ^^
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
salama93
Invité
« Répondre #28 le: Juin 16, 2010, 11:25:29 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Citation
"A la Fin des Temps, il y aura des dévots ignorants et des connaisseurs pervers." (Abou Nou'aym)
"Quand vos savants apprendront en vue de gagner Dinârs et Dihrams…" (Daylami)

Ali Ibn Abi Talib a dit: "Parmi les conditions de l'heure, il y a la multiplication des prédicateurs (khutaba) sur les minbars et la soumission des savants aux gouvernants, si bien qu'ils déclareront interdits ce qui est licite, et déclareront licite, ce qui est interdit et leur donneront des conseils juridiques (Fatwa) conforment à leurs passions".

Avec ce que je lis parfois, on s'aperçois qu'effectivement nous sommes très proche de l'heure  Soubhan' Allah qu'Allah nous préserve de ces gens Amine!   Baraka Allahou Fik mon frère Mohamed Al Bechir pour ta mise en garde, il faut suivre les vrais savants et pas ceux qui suivent leurs passions, Allahou akbar!  El Hamdoulilah que notre Prophète  Salla-llah allahi wa salam nous a mis en garde contre eux El Hamdoulilah

 baraka2

 Salam Alaykoum

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  baraka2

Oui j'ai lu un article justement sur un mouvement qui est apparu et contrôlé par l'état et c'est vrai que desfois en lisant les fatwas de certains savants on peut se poser des questions Allahou ahlem

Qu' allah nous préserve de suivre ce genre de personne  amine

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

COffret integral Arabe
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle