Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La cigarette  (Lu 1482 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
lila69170
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: lyon
Messages: 1005



Voir le profil
« le: Avril 02, 2010, 22:11:25 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum mes  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim

voici un rappel, de toutes les bonnes raison de ne pas toucher à la cigarettes  Wink



 

Nous rendons grâce à Allah  qui nous a donné cette capacité de réfléchir, cette capacité de comprendre, cette capacité d'analyser les choses que l'on appelle « al-'aql », que l'on appelle l'intelligence.

Et nous rendons grâce à Allah  qui a fait descendre cette Loi sur le prophète  et dont l'un des objectifs est de préserver l'intellect de l'être humain. Cet intellect qui rend l'être humain supérieur aux créatures animales.

Nous sommes autre chose que des créatures biologiques, nous sommes des créatures qui réfléchissent, qui méditent et sont capables d'analyser leur environnement et comprendre le discours d'Allah.

Nous rendons grâce à Allah  de nous avoir donné cette capacité de comprendre et de nous avoir guidé pour son utilisation pour faire ce qu'Il agrée et éviter ce qui nous attire Son châtiment.

L'intellect, c'est lui qui t'indique où se trouve ton bien, où se trouve le mal auquel tu t'opposes, c'est lui qui te montre où se trouve le doit chemin et qui te montre ce qui pourrait te perdre.

Donc quand Allah  dit : « Ô vous qui avez cru », Il ne s'adresse pas à n'importe qui, Il s'adresse à des gens qui ont accepté Sa parole et l'ont comprise, qui voient la finalité du discours d'Allah .

Le verset dans lequel Allah  dit:

« Ceux qui suivent le Messager, le prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l’Evangile.
Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises,
et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront,
lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants. »
[ Sourate 7 – Verset 157 ]

 

Nous y trouvons quatre choses: le bien, le blâmable, le bon et le mauvais et nous avons deux moyens pour les connaître, les cataloguer. Il y a la référence textuelle, ce qui est écrit c'est à dire le Coran et la Sunnah du Prophète , et la raison, notre intelligence, notre raisonnement.

Le prophète  a pour mission de nous commander ce qui est bien pour nous, notre vie sur cette Terre et dans l'Au-delà et de nous interdire ce qui est mal, blâmable, ce que l'humanité répugne à faire, ce qui n'est pas bon pour elle et qu'elle commet naturellement. Par exemple, tout le monde sur terre, toutes les civilisations dignes de ce nom s'accordent sur le fait que la fornication n'est pas bonne pour l'être humain, la tromperie, etc.

Le prophète  a pour mission de nous l'interdire et il nous permet ce qui est beau. Et là, bien et beau sont des notions différentes. Ce qui est beau, soit le texte nous dit que ceci est beau, soit nous sommes capables nous-même par notre recherche, notre science qu'Allah  nous a donnée, de savoir si c'est beau ou si ça ne l'est pas. Donc quand nous avons la conviction que c'est beau, cela devient licite pour nous. Et quand nous avons la conviction (parce que l'on a interrogé des biologistes, ou médecins, ou chercheurs) par exemple que quelque chose qui se consomme n'est pas bon alors nous ne pouvons dire que cette chose est bonne. C'est à dire que nous avons les moyens de référencer chaque chose et dire si elle est un bien, un mal, ou mauvaise ou bonne, les quatre caractéristiques citées dans le Verset.

 

Et nous avons une autre référence, relative à la finalité même de notre religion qui est de préserver cinq choses pour l'être humain et dont trois nous intéressent ici : l' intellect de l'être humain, son intégrité physique et l'intégrité de sa descendance. Et quand nous avons quelque chose de nouveau, dont le prophète  n'avait pas parlé car ce n'était pas connu de son vivant, et bien nous devons revenir à ce verset-là pour pouvoir répertorier la chose et dire si c'est bien, mal, beau ou mauvais et ensuite regarder si cette chose ne nuit pas à l'intégrité physique de la personne ou son intégrité morale.

De cette façon je n'ai pas besoin de plus que ça pour pouvoir dire d'une chose si elle est licite ou pas.

 

Nous sommes donc aujourd'hui face à un phénomène qui sévit dans le monde et qui est la consommation du tabac sous toutes ses formes et notamment la forme la plus courante qui est la cigarette. C'est devenu tellement banal que beaucoup de gens ne se posent même plus la question et trouvent tout à fait normal qu'un jeune ou une jeune qui arrive à un certain âge se mette à fumer ou que tout simplement l'être humain fume.

Et quand vous regardez les statistiques vous verrez que dans les pays dits « civilisés », le nombre de fumeurs est en diminution et que dans les pays dits « sous-développés », ce nombre est en augmentation.

Lorsque vous regardez le nombre de fumeurs « hommes », ce nombre est en diminution et le nombre de fumeurs « femmes » est en augmentation. Quand vous comparez les statistiques concernant les adultes de plus de trente ou quarante ans et celles qui concernent les jeunes, vous trouverez que le nombre de fumeurs chez les adultes diminue alors que chez les jeunes il augmente.

Alors quel est le point commun entre les pays sous développés, les femmes et les jeunes?

Il n'y a pas un point commun direct mais il y a d'abord une forme d'ignorance; on ne cherche pas l'information, on ne cherche pas si c'est bon ou pas bon. Que font les pays sous développés ? Ils suivent ce qu'on leur a montré à la télé ou au cinéma et donc l'ignorance est un facteur aggravant de la consommation de cigarette.

Chez les femmes, on leur a tellement dit qu'il fallait rechercher l'égalité avec les hommes que la femme doit faire tout ce que les hommes font pour se donner une existence et une consistance.

Et pour les jeunes, c'est la conquête de leur liberté, la conquête de leur majorité.

Et le point commun entre ces trois c'est qu'aucun ne se pose vraiment la question de savoir si c'est bon ou pas bon. L'autre que je convoite, l'autre que je copie, il le fait donc il faut que je le fasse.

 

Venons-en maintenant aux arguments que l'on pourrait avancer dans une discussion amicale entre nous et quelqu'un qui n'arrive pas à se convaincre que la cigarette est illicite, « haram ».

Le prophète  dit :

« Toute chose qui enivre est une drogue, toute drogue est illicite.»

Quelqu'un pourrait dire que oui mais que la cigarette n'enivre pas. On lui répondra s'il se souvient de sa première cigarette. Est-ce qu'elle l'a laissé indifférent ? Il est certain que l'impact de la première cigarette sur la personne est énorme. Quelqu'un qui s'est arrêté de fumer pendant quelques jours, est-ce que la première cigarette qu'il va reprendre ne va pas avoir un effet tel sur lui qu'il va être obligé de s'asseoir tellement cet effet est grand?

Il sera obligé de reconnaître que oui mais il se peut qu'il ajoute que ce n'est pas cela "enivrer". Que c'est seulement un effet relaxant, droguant mais pas enivrant...

Et bien, qu'à cela ne tienne ! Oummu salama  rapporte que le prophète  a interdit tout ce qui est enivrant et droguant. Voilà un deuxième hadith qui vient compléter le premier.

La cigarette n'a pas l'effet enivrant comme l'alcool mais elle a l'effet stupéfiant comme lui.

 

Ensuite il y a le côté économique de la chose qui n'est pas négligeable.

Il y a 14 ans, une personne que je connais très bien me racontait qu'il envoyait 600 francs à ses parents (soit environ 100€), une famille de 6 personnes qui vivaient avec ces 600 francs. Lui et sa femme, jeunes mariés fumaient à l'époque. Le paquet coutait 10 francs. Un lundi matin, il se lève pour aller acheter les cigarettes pour lui et sa femme, soit deux paquets, donc 20 francs par jour.

Par mois ça lui coutait 600 francs. Il mit les deux chiffres côte à côte; Cela n'a pas de sens.

Souvenez-vous que le croyant doit faire preuve d'intelligence et qu'Allah  parle à nos cœurs certes mais aussi à notre intelligence et que le Prophète  dans un long hadith dit qu'Allah  réprouve pour nous le gaspillage de l'argent.

Allah  dans deux versets dit:

« Et ne gaspillez pas, certes Allah n'aime pas les gaspilleurs.»
[ Sourate 7 – Verset 31 ]

Et dans un autre verset :

« Et ne soyez pas dans l'excès... »

 

On a vu le facteur religieux et le facteur économique. Mais il y a un autre argument. Le prophète  a dit:

« Celui qui mange de l'ail ou de l'oignon, qu'il ne vienne pas à nos mosquées prier avec nous, qu'il reste chez lui. »

L'ail et l'oignon ne sont pas illicites mais à cause de leur odeur, la personne ne doit pas venir prier avec les gens. Est-ce que l'odeur de la cigarette surtout de la cigarette froide n'est pas pire que l'odeur de l'ail ou de l'oignon?

En plus ça fait du mal aux personnes qui sont avec vous dans la mosquée. Et le prophète  dit que les anges souffrent des même choses dont souffrent les êtres humains. Les êtres humains souffrent des mauvaises odeurs, les anges aussi en souffrent. Et le prophète  dit :

« Celui qui fait souffrir un musulman, c'est comme s'il me faisait souffrir. Et celui qui me fait souffrir,
c'est comme s'il faisait souffrir Allah.»

Certes on ne peut pas faire souffrir Allah  mais regardez à quel point le prophète  a voulu nous montrer la gravité de la chose.

Mettez ces trois hadiths à la suite les uns des autres et regardez votre odeur lorsque vous avez fumé et notamment lorsque le tabac est devenu froid, le matin au réveil par exemple. Donc si tu souffres de cette calamité qu'est la cigarette, lorsque tu viens avec cette mauvaise odeur, tu fais souffrir ton entourage, tu fais souffrir les anges et tu fais souffrir le prophète .

 

Sur le côté médical, on en parle tout le temps, et énormément de choses sont dites sur le sujet mais si je peux vous apporter une chose à ce niveau là je vais vous raconter insha Allah: j'avais un ami qui était étudiant en médecine et on parlait de la cigarette. Il me disait qu'avant il n'aimait pas la cigarette mais qu'après avoir vu ce qu'il avait vu de ses propres yeux, il était sûr qu'il ne fumerait pas.

A l'époque, la faculté de médecine pratiquait la dissection, c'est à dire qu'ils ouvraient les cadavres pour pouvoir étudier le corps humain. Et un jour ils ont ouvert deux cadavres: un fumeur et un non fumeur.

Le non fumeur, ses poumons étaient rose vif et le fumeur, ses poumons étaient d'un noir inimaginable, dégoulinant du goudron qu'il avait consommé durant sa vie. Lorsque mon ami a vu ça il a failli renvoyer ce qu'il y avait dans son ventre et il s'était juré que jamais même l'idée de fumer ne puisse venir l'effleurer.

Tout le monde est d'accord pour dire que c'est quelque chose de nocif et il y a même des médecins qui mettent la cigarette avant l'alcool c'est dire la gravité de la chose.

Notamment pour les femmes enceintes, il y a des séquelles sur les bébés et on est en train de se rendre compte maintenant des dégâts que cela a provoqué chez les femmes fumeuses.

J'en viens à cette notion qui est peut-être nouvelle chez beaucoup de gens et qui s'appelle « le fumeur passif, le tabagisme passif », les gens qui vivent dans l'entourage de ceux qui fument.

Le fumeur ne se rend pas compte du mal qu'il se fait et si l'on rentre dans la logique de l'endroit dans lequel nous sommes, on pourrait dire que c'est son problème, mais dans la mesure où il fait aussi du mal à son entourage, alors son mal ne s'arrête plus à lui. Et c'est ainsi qu'il y a des gens, fumeurs, qui ont provoqué des maladies dans leur entourage, chez leurs collègues, leurs femmes, leurs enfants.

Que cette personne-là craigne Allah  concernant son entourage.

 

Une dernière chose, il y a des gens qui vont dire que ce n'est pas un péché capital, ce n'est pas quelque chose d'aussi grave que la consommation d'alcool ou que la fornication ou le meurtre. Sachez que les savants disent qu'un petit péché peut avoir la gravité d'un grand péché s'il y a une de ces cinq choses:

 L'insistance à commettre ce péché

 Ne pas donner d'importance à ce péché, le minimiser. Se dire que ce n'est pas grave.

 En être fier.

 S'enorgueillir

 Le fait que ce soit un savant ou une personne digne qu'on la suive qui commette ce péché là devant les gens. (Ce serait de l'ordre de l'insupportable que les gens qui sont les guides dans cette communauté fassent ce genre de choses.)

 

 Conférence Sermon audio de l'Imam Abou Yacin retranscrit par l'équipe sajidine

Qu'Allah  préserve notre communauté de ce mal

source

http://www.sajidine.com
 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Avril 02, 2010, 22:11:48 par Nourya » Journalisée
*dawa-islam*
Invité
« Répondre #1 le: Avril 03, 2010, 21:14:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle