Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: l heritage dans l islam  (Lu 4449 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
lyole
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: algerie
Messages: 1



Voir le profil
« le: Mars 15, 2010, 15:03:33 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh je suis la aujourd hui pour savoir quand une personne peut heriter de ses parents ou pas
voila mon frere boit de l alcool il mange du porc ne dit jamais la chaada ne prie jamais ne fait pas le ramadhan
est ce que dans notre religion un non croyant peut heriter de ses parents j espere avoir une reponse rapidement merci a tous et que dieu vous protege tous autant que vs etes.
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mars 15, 2010, 15:12:03 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh je suis la aujourd hui pour savoir quand une personne peut heriter de ses parents ou pas
voila mon frere boit de l alcool il mange du porc ne dit jamais la chaada ne prie jamais ne fait pas le ramadhan
est ce que dans notre religion un non croyant peut heriter de ses parents j espere avoir une reponse rapidement merci a tous et que dieu vous protege tous autant que vs etes.


 Salam Alaykoum

Question : Je suis convertie à l'Islam. Il y a quelque temps, j'ai lu un Hadith qui interdisait au musulman d'hériter d'un non musulman; J'ai deux questions à vous poser sur le sujet:
1- Ma grand-mère, qui est chrétienne et qui vit toujours, m'a fait don d'un capital, ai-je le droit de l'accepter?
2- A la mort de mes parents, ils vont me laisser plusieurs maisons et une forte somme d'argent ( plusieurs millions ) étant donné que je ne peux pas le laisser à l'état, que dois-je faire?



Réponse : Par rapport à votre question, je pense qu'il faudrait d'abord rappeler quelques règles juridiques:

Règle N°1: Comme vous le rappelez, un(e) musulman(e) ne peut hériter d'un(e) non-musulman(e). Il y a unanimité des écoles juridiques sur ce point. La différence de religion est en effet une des quatre raisons qui privent l'héritier de tout droit de succession. Les propos du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) à ce sujet sont clairs:
"Un non musulman n'a pas droit à l'héritage d'un musulman et le musulman n'hérite pas non plus du non musulman." (Boukhâri et Mouslim).


Règle N°2: Il est tout à fait permis d'accepter un présent ("Hadiyah") de la part d'un(e) non musulman(e), à condition que l'objet offert soit un bien licite en Islam (donc si un non musulman nous offre du vin ou de la chair de porc, il ne sera pas permis d'accepter). Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a lui-même accepté durant sa vie des cadeaux de la part de non musulmans. (Référence: "Al Halâl wal Harâm" / Page 310)

Règle N°3: Si un non musulman fait un legs (appelé "Wassiyah" en arabe) à un musulman, celui-ci à le droit de l'accepter dans la mesure où l'autorise la loi du pays dans lequel réside le non musulman. (Référence: "Al Fiqh oul Islâmiy" Volume 8 / Page 60) Deux cas de figure peuvent se présenter:
Si le "Kâfir" réside dans un pays musulman, il a le droit de léguer jusqu'à un tiers de ses biens à un musulman. S'il a légué plus du tiers, l'autorisation de ses héritiers légitimes sera indispensable pour l'application de son testament.

Si le "Kâfir" réside dans un pays non musulman, dans ce cas la validité de son legs sera déterminé en fonction de la législation du pays. S'il lègue plus du tiers de ses biens à un musulman et cela est autorisé dans la législation en vigueur, le musulman a le droit de l'accepter.


A partir de là, voici les réponses que je puis humblement vous apporter:

Vous avez tout à fait le droit d'accepter le don que vous fait votre grand mère non musulmane durant sa vie, en vertu de ce qui a été mentionné dans le seconde règle ci-dessus.

A la mort de vos parents, vous ne pourrez rien hériter d'eux, et ce, d'après le Hadith du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) (Règle N°1). Leurs biens ne peuvent vous revenir que de deux façons:
Soit vos parents vous en fassent don ("Hadiyah") de leur vivant (Règle n°2)

Soit vos parents vous lèguent ces biens par testament ("Wasiyah") (Règle N°3). A partir de là, si vous résidez dans un pays musulman, vous aurez droit automatiquement à 1/3 de ces biens lorsqu'ils décèdent, et même plus, si les autres héritiers l'autorisent. Et si vous résidez dans un pays non musulman, le legs fait par vos parents sera appliqué en fonction des lois du pays.




Question: Une personne qui est musulmane de naissance mais qui ne pratique pas l'Islam est-elle toujours considérée comme étant musulmane ? Si jamais il lui arrive de mourir, ses enfants hériteront-ils d'elle ?

Réponse: Il y a unanimité entre les musulmans au sujet de celui qui commet des péchés majeurs ("Kabâirs") qu'il reste quand même musulman, tant qu'il ne renie pas ouvertement sa foi, ne met pas en doute une des croyances fondamentales de l'Islam ou ne fait pas un acte caractéristique d'infidélité (en se prosternant devant des idoles par exemple). Les savants musulmans ont dénoncé de façon unanime et depuis toujours le fait de traiter un musulman de "Kâfir", tant que son infidélité n'est pas établie d'après les règles islamiques. Donc si une personne ne pratique pas les obligations de l'Islam et qu'elle ne renie pas sa foi, elle reste toujours une croyante. Les règles de l'héritage s'appliqueront donc de façon normale sur ses biens et ses enfants hériteront tout à fait d'elle.



Question: Un enfant musulman qui ne peut hériter de ses parents non musulmans a-t-il quand même le droit de prendre la part qui lui revient afin de le distribuer aux pauvres.

Réponse: Cheikh Bin Bâz r.a. était d'avis qu'il n'est pas permis de prendre l'héritage de parents non musulmans, même si on a l'intention de l'offrir en aumône. Cependant, il précisait que si ces biens sont quand même donnés aux héritiers musulmans, dans ce cas ils devront le distribuer en "Sadaqah".

Mohammed Patel

Journalisée
oum amine
Invité
« Répondre #2 le: Janvier 08, 2013, 08:14:10 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum j'aurais une question a poser je voudrais savoir si par exemple un parent a plusieurs enfants et quil trouve durant les moment difficiles seulement deux de ses enfants a t il droit de faire heriter seulement ces deux enfants ou si la loi islamique interdit cela et qu'il faut que tout les enfants aient leur part  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 08, 2013, 08:31:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Soubhan' Allah Soubhan' Allah Shocked Shocked Huh? ma soeur lyole je suis choqué La illaha illa Allah

qu'Allah nous guide et nous pardonne nos péchés

 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle