Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La propagation de la religion par la contrainte  (Lu 4075 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Allahouakbar1234
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 34
Localisation: roubaix
Messages: 659



Voir le profil
« le: Mars 09, 2010, 13:55:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Christianisme : L'eglise des premiers siecles a limité a 4 le nombre d'evangiles devant figurer dans la bible en 325 lors du concile de nicée
                    Maiis une centaines d'autres textes ont été écartés car ils différaient des besoins politiques de l'empereur romain constantin
                    Lors du concile de nicée , ils ont decidé que tous les evangiles hebreux originaux devait etre detruit. Un ecrit a été publié qui mentionne que nimporte qui en possession de ces evangiles serait menacée de mort

Islam : je vous laisse lire ce fil http://www.sajidine.com/premiers-pas/islam_sabre/armee.htm

Maintenant pourquoi personne n'affirme que le christianisme s'est propagée de cette facon et font des inventions sur l'islam ?

a mediter

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Octobre 12, 2010, 18:40:03 par Abdellah » Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 31
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mars 09, 2010, 14:27:34 »
Share   Modifier le messageModifier

C'est la désinformation de l'occident , la falsification de la vérité et l'inversion de la réalité , une relion d epaix devient une religion d'épée et une religion d'épe devient une religion de paix .
Journalisée
isabellazza
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: lyon
Messages: 138



Voir le profil
« Répondre #2 le: Juillet 23, 2010, 18:25:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

c'est l islam

que Dieu vous sauve
isabellazza
Journalisée
safa-marwa
Invité
« Répondre #3 le: Juillet 23, 2010, 18:54:44 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Salam Alaykoum

c'est l islam

que Dieu vous sauve
isabellazza

que veut tu dire ma  Sourire Mouslima par c'est l'islam? et que dieu nous sauve?

je te signale  isabellazza  que c'est les musulman qui suive le COMMANDEMANT thora,évangile psaums= le rappel par le Coran


tu dis:
"que Dieu vous sauve"  El Hamdoulilah c'est dèjâ fait ne t'en fait pas pour les musulmans, toute les louanges sont à  allah Ton créateur et le notre El Hamdoulilah
Journalisée
oumhoussem
Invité
« Répondre #4 le: Juillet 23, 2010, 19:25:16 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                         bismillah

                                                                              Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

             notre religion est la paix .....


              Sourate 17
35. Ne tuez point l'homme, car Dieu vous l'a défendu, sauf pour une juste cause ; celui qui serait tué injustement, nous avons donné à son héritier le pouvoir d'exiger une satisfaction ; mais qu'il ne dépasse point les limites en tuant le meurtrier, car il est déjà assisté par la loi.




                  sourate 2,190190. Le mois sacré pour le mois sacré. S'ils vous attaquent dans l'enceinte sacrée, agissez de même par droit du talion. Quiconque agira violemment contre vous, agissez de même à son égard. Craignez le Seigneur, et apprenez qu'il est avec ceux qui craignent

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
               
Journalisée
safa-marwa
Invité
« Répondre #5 le: Juillet 23, 2010, 20:45:43 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

c'est l islam

que Dieu vous sauve
isabellazza




 Salam Alaykoum

Par Mohammad Amine ALIBHAYE

 L’avis des spécialistes...

Coran, Sourate 2 Verset 256:
Nulle contrainte en religion, la vérité se distingue de l’erreur.


Ni vous, ni moi, n’étions là à l’époque, pour aujourd’hui témoigner. Aussi convient-il de laisser place à quelques grands esprits ou spécialistes, afin de nous éclairer de façon impartiale. Il y a les mythes et il y a l’Histoire. Attachons nous à l’Histoire, et non aux mythes.
Concernant cette (odieuse?) propagande, que c’était l’épée d’acier (c.à.d. la force) qui fut l’instrument moteur de l’expansion universelle de l’Islam, nous exposons ci-dessous les remarques de certaines éminentes personnalités ou érudits non-musulmans (donc non suspects de sympathie envers l’Islam) qui insistent pour réfuter ce postulat sans fondement:

1. Mahatma K. GANDHI: “Je voulais mieux connaître la vie de celui qui aujourd’hui détient indiscutablement les cœurs de millions d’êtres humains. Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce n’était pas l’épée qui créait une place pour l’Islam dans le cœur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. C’était cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l’égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu et en sa propre mission. Ces faits, et non l’épée, lui amenèrent tant de succès, et lui permirent de surmonter les problèmes.” Extrait du journal ‘“Young India”, cité dans “The light”, Lahore, 16/09/1924

2. EDOUARD GIBBON (Célèbre historien britannique): “La plus grande réussite de la vie de Mohammad fut le fait d’une pure force morale, sans un seul coup d’épée.” “History of the Saracen Empire.” London 1870
“le succès phénoménal de l’Islam est dû au caractère exceptionnel de sa spiritualité et de son programme social et politique. L’expansion de l’Islam est l’une des plus grandes révolutions de l’histoire”. “Histoire du déclin et de la chute de l’Empire Romain.” Réédition chez R. Laffont, 1983

3. A. S. TRITTON (Historien): “l’image du soldat musulman avançant avec une épée dans une main et le Coran dans l’autre est tout à fait fausse.” “L’Islam”. Londres 1951 page 21

4. DE LACY O’LEARY (Historien): “ L’histoire est claire sur ce point: la légende des musulmans fanatiques s’abattant sur le monde, imposant l’Islam, à la pointe de l’épée, aux peuples vaincus est un des plus fantastiques et absurdes mythes que les historiens ont pu répéter. “ Aux carrefours de l’Islam”, page 28- (Ed. originale “Islam at crossroads”, Londres 1923, p.Cool

5. K.S. RAMAKRISHNA RAO (Hindouiste): “ Mon problème pour écrire cette monographie est facilité du fait que nous ne sommes généralement plus alimentés par ce genre d’histoire (déformée, sur l’Islam), et il est inutile de réfuter ces déformations sur l’Islam. La théorie de l’Islam et l’Épée, par exemple, n’est plus soutenue maintenant dans un quelconque cercle d’historiens digne de ce nom. Le principe de l’Islam, “nulle contrainte en religion” (Coran 2:256), est bien connue.”
“Mohammed le Prophète de l’Islam”, Ed. Alphabeta Paris 1992 p.21/22.

6. JAMES A. MICHENER (Journaliste): “ Aucune autre religion dans l’histoire ne s’est propagée aussi rapidement que l’Islam.... L’Occident a largement cru que ce déferlement religieux fut rendu possible par l’épée. Mais aucun érudit moderne n’accepte cette idée et le Coran est explicite dans le soutien de la liberté de conscience.” “Islam-The Misunderstood Religion, Readers Digest” (Edition Americaine) Mai 1955.

7. LAWRENCE E. BROWNE: “Incidemment, ces faits bien établis contredisent et rejettent l’idée si largement propagée dans des écrits chrétiens, que les musulmans, n’importe où ils allaient, forçaient les gens à accepter l’Islam à la pointe de l’épée.” The Prospects of Islam, Londres 1944.

8. Prince de Galles: Charles d’Angleterre: “La culture islamique, dans sa forme traditionnelle, a réussi à préserver une conception spirituelle globale et complète du monde actuel; chose que nous et nos récentes générations n’avons pas cru utile de faire, en Occident....Il y a une opportunité potentielle à établir de nouveaux et précieux liens entre la civilisation islamique et l’Occident....Peut-être devrions-nous commencer déjà par recruter plus d’enseignants musulmans dans les établissements d’enseignement britanniques...” “The Weekly Telegraph” n°282 du 18 Décembre 1996.

9. Ignacio Olagüe : “Comment une poignée de nomades, venus du fond de l’Arabie, auraient-ils pu imposer leur langue et la loi de l’Islam aux quinze millions d’habitants vivant sur les 600 000 kilomètres carrés de la Péninsule Ibérique ?” “Les arabes n’ont jamais envahi l’Espagne” chez Flammarion

D’autres témoignages existent pour l’Inde, l’Europe Orientale, l’Asie...La liste serait en effet trop longue...

10. Thomas Carlyle (écrivain: “une des plus riches carrières d’idées de son siècle"): “L’on a beaucoup écrit sur la façon dont Mohammad propagea sa religion par le sabre....Il y a, sans doute, beaucoup d’honnêteté de la part des chrétiens à se vanter d’avoir, eux, propagé leur religion...pacifiquement”.
“Le culte des héros”, Londres, 1841

11. Dr Gustave LE BON: “L’habileté politique que déployèrent les premiers successeurs de Mahomet fut à la hauteur de ses talents guerriers qu’ils surent bien vite acquérir. Dès les premiers combats ils se trouvèrent en présence de populations que des maîtres divers tyrannisaient sans pitié depuis des siècles, et qui ne pouvaient qu’accueillir avec joie des conquérants qui leur rendraient la vie moins dure. La conduite à tenir était clairement indiquée, et les khalifes surent sacrifier aux intérêts de leur politique toute idée de conversion violente. Loin de chercher à imposer par la force leur croyance aux peuples soumis, comme on le répète toujours, ils déclarèrent partout vouloir respecter leur foi, leurs usages et leurs coutumes. En échange de la paix qu’ils leur assuraient, ils ne leur imposaient qu’un tribut très faible, et toujours inférieur aux impôts que levaient sur eux leurs anciens maîtres. (...)
La conduite d’Amrou (chef musulman - nda) en Egypte ne fut pas moins bienveillante. Il proposa aux habitants une liberté religieuse complète, une justice impartiale pour tous, l’inviolabilité des propriétés (...). Les habitants se montrèrent tellement satisfaits qu’ils se hâtèrent d’adhérer au traité et payèrent leur tribut d’avance. Les Arabes respectèrent si religieusement les conventions acceptées, et se rendirent si agréables aux populations soumises autrefois aux vexations des agents chrétiens de l’Empereur de Constantinople, que toute l’Egypte adopta avec empressement leur religion et leur langue. C’est là, je le répète, un des résultats qu’on n’obtient jamais par la force. Aucun des peuples qui avaient dominé en Egypte avant les Arabes ne l’avait obtenu. (...) Au contact des Arabes, des nations aussi antiques que celles de l’Egypte ou de l’Inde, ont adopté leurs croyances, leurs coutumes, leurs mœurs, leur architecture même. Bien des peuples, depuis cette époque, ont dominé les régions occupées par les arabes, mais l’influence des disciples du prophète est restée immuable.”
“La Civilisation des Arabes” - Ed Le Sycomore/SFIED (Paris) - Réédition de 1985. p.81, 82- (Éd. originale en 1884, Librairie de Firmin-Didot & Cie, Imprimeurs de l’Institut, rue Jacob, 56 - Paris)

12. Alphonse de Lamartine (écrivain et homme politique français), parlant de Mohammad (Paix sur lui): “Il a fondé une nationalité spirituelle (...), la haine des faux dieux, et la passion du Dieu un et immatériel. Ce patriotisme vengeur des profanations du ciel fut la vertu des enfants de Mahomet (les musulmans - nda); la conquête du tiers de la terre à son dogme fut son miracle, ou plutôt ce ne fut pas le miracle d’un homme, ce fut celui de la raison. L’idée de l’unité de Dieu, proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses, avait en elle-même une telle vertu, qu’en faisant explosion sur ses lèvres elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde.”

“Histoire de la Turquie” 1er Tome, p.278

13. Dr CEASAR E. FARAH (Docteur d’histoire, Université du Minnesota, USA)
“Ni le sabre, ni même un quelconque prosélytisme, peuvent expliquer l’expansion continuelle de l’Islam à travers les siècles. Cette croissance phénoménale doit être attribuée à son pouvoir d’attraction, et à ses capacités à répondre aux besoins spirituels et matériels de peuples adhérant en masse non à une culture pourtant propre à ses fondateurs, des Arabes du désert, mais à une culture religieuse et à un développement socio-politique qu’ils ont évalués au moment de leur conversion.
“Islam”, Barron’s Ed. Series, Inc - Woodbury - New York - 1968 - p.253

Voilà donc exposés quelques avis d’éminents spécialistes, tous non-musulmans. Et en lisant ces opinions, quelques questions interpellent tout lecteur impartial:
- Avait-il une épée sous la gorge pour écrire cela?
- Croyez-vous une seconde qu’ils auraient émis ces opinions à contre-courant, s’ils avaient le moindre doute sur ces opinions-là?
- Se sont-ils donc tous trompés?
- Voulaient-ils nous tromper? Alors, dans quel intérêt?
- N’avaient-ils pas plus d’égards à glaner s’ils avaient dit le contraire?
- Faut-il remettre en cause l’intégrité intellectuelle de TOUTES ces personnalités?

Des pays qui n’ont pas connu d’armée musulmane...

Puis il existe tant de pays, les plus grands pays musulmans en fait, où nulle armée musulmane n’a mis le pied: Indonésie (200 millions de musulmans), Malaisie, Inde, Afrique noire, Asie orientale, etc. Où fut l’épée?
Mieux même, il y eut une armée aussi irrésistible que barbare, les Mongols, qui a vaincu la Chine, l’Inde, une grande partie de l’Europe chrétienne, une bonne moitié des pays musulmans. Extraordinaire déferlante! Et eux, qui donc avaient pourtant connu toutes les civilisations d’alors, choisiront peu après de se convertir à l’Islam: la religion des vaincus. Soutiendra-t-on qu’eux aussi se convertirent...sous la menace du “sabre de l’Islam”? Ces “barbares”, au contact de l’Islam dont ils furent ensuite les grands défenseurs, surent se raffiner et même, au fil des siècles, laisser pour la postérité quelques uns des plus grands monuments que compte le monde aujourd’hui.

Enfin il faut aussi savoir que, pendant près de mille ans, seuls les pays musulmans ont donné refuge aux juifs persécutés partout ailleurs; que, les érudits juifs vous le diront, la plus longue période d’épanouissement de la civilisation juive fut atteinte par les juifs de...l’Espagne musulmane. Cela est vérifiable ce jour: la plupart des livres liturgiques juifs sefarades sont en hébreu espagnol (hébreu transcrit en espagnol).

Les mythes s’évanouissent au contact des faits, et au vu de ces quelques éléments historiques et ceux énoncés ci-dessus, chacun pourra aisément contrôler, puis se faire une idée sur les fondements réels, les éléments moteurs, de la propagation éhontée de ce mythe du “Sabre de l’Islam”. Même les pires contorsions d’une quelconque vérité Historique ne pourraient jamais aboutir à, ou, justifier des conclusions aussi calomnieuses à l’encontre de l’Islam.
Malgré l’évidence des faits, la fiabilité des sources, et l’invraisemblance de ce mythe, certains resteront persuadés dans leur croyance en ce mythe. Cette notion leur a été inculquée depuis si longtemps, et fort habilement rabâchée par la presse, que maintenant cela fait partie de leur personnalité. C’est grave. C’est grave parce que pour ceux-là, renier “le sabre de l’Islam”, c’est comme se récuser soi-même, c’est comme se séparer d’une partie de soi. Alors, en attendant l’invention de la machine à remonter le temps, afin qu’ils le constatent eux-mêmes, le seul conseil amical qu’on peut leur donner c’est de puiser leurs informations à des sources saines, et d’utiliser ce merveilleux outil dont notre Créateur, Omniscient, nous a pourvu, notre intelligence, notre raisonnement, pour se forger une opinion qui repose sur autre chose que le postulat, ou les fantasmes de certains “historiens”.

Je termine sur la question de départ:
L’Islam s’est-il propagé par la force, l’épée ou le fusil?

- La réponse est, sans aucune ambiguïté: NON. C’est ma conclusion.
- Le Coran déclare explicitement:
Coran, Sourate 2 Verset 256:
Nulle contrainte en religion, la vérité se distingue de l’erreur.[/b][/size][/color]


Coran, Sourate 2 Verset 256:
Nulle contrainte en religion, la vérité se distingue de l’erreur.
[/b][/color][/size][/b][/b][/color][/b]
Journalisée
safa-marwa
Invité
« Répondre #6 le: Juillet 23, 2010, 21:12:48 »
Share   Modifier le messageModifier

suite du texte ci-dessus sur ce lien : www.islam-fraternet.com/sabre.htm

   Allah dit : « Nulle contrainte en religion !  Car le bon chemin est distinct de l’égarement.  Quiconque, donc, rejette le faux et croit en Allah saisit l’anse la plus solide, celle qui ne peut se briser.  Et Allah est Audient et Omniscient. » (Coran, 2:256)
                                                          

                                                      L'Expansion Islamique: idées reçues et réalité historique

Par André Miquel
Professeur au Collège de France

[/color]
Souvenons-nous c’était notre enfance. Nous descendions des Gaulois qui semblaient être là depuis toujours, la preuve, c’est que le pays s’appelait la Gaule.
Mais venaient les intrus les Romains, dont on s’accommodait (il fallait bien puisqu’on allait parler leur langue), les Francs, dont on devait porter le nom mais que normalement, on digérait assez bien : Clovis, son baptême et son vase se profilaient déjà à l‘horizon.
Les autres n’avaient pas de chance, ni ces Huns, modèle de férocité et pourtant disparus de la scène en un jour, quelque part du côté de la Champagne, ni les Arabes : avec ceux-ci, et grâce à Charles Martel, finissait l’ère des invasions.

Enfin, on était entre soi et les guerres, Dieu merci, allaient pouvoir se jouer entre voisins.
Pourtant, cette dernière «invasion» n’est pas une conquête comme les autres. Le mot qui la désigne, c’est «l’ouverture», celle du monde, le plus vaste possible, à quelque chose de nouveau qui est l’Islam.
Changeons de camp au bénéfice de la vérité historique.
Que voyons-nous ?
Mohammad (SAW) , le Prophète, mort, l’Islam crève définitivement les frontières de son Arabie natale. Un siècle après, soit vers le milieu du VIlle, il s’étend de l’Espagne à l’Indus et de l’Asie Centrale au Sahara.
Le petit garçon (il était lycéen, en sixième ou cinquième, je ne sais plus très bien), s’il regardait la carte, comparait immédiatement cet empire à ceux d’Alexandre ou de Rome. Il n’avait pas tout à fait tort par bien des traits, l’organisation temporelle mise en place par les nouveaux participants à l’histoire du vieux monde rappelait les Etats qui l’avaient précédée. Mais comment tout cela s’était-il passé ?
Il était facile d’imaginer, pour l’éclosion de ce domaine immense, toute une geste de fureur guerrière, de grands capitaines, de savantes stratégies.
De fait, l’Islam eut ses batailles, ses chevauchées, ses étendards, ses faits d’armes et ses génies militaires.
Là pourtant s’arrêtent les comparaisons possibles : car cette histoire a ses secrets, ses mystères même, et l’Histoire, ce petit garçon qui n’en finit pas de grandir, ne les découvre que peu à peu.
Pas toujours.
Voici le plus grand d’entre tous.
D’un côté, quelques troupes d’hommes à l’équipement rudimentaire des arcs, des flèches, des lances, des épées ; de l’autre, des armées puissantes, lourdement et savamment organisées, pourvues de traditions séculaires.
Ici, un pays pauvre, l’Arabie, avec de grands espaces vides ; là, les terroirs de vieille civilisation, les vallées des grands fleuves, Egypte ou Mésopotamie, les plaines syriennes, les rivages actifs de la Méditerranée.
A qui va la victoire ?
Au moins nombreux, au plus pauvre.
Et tout cela d’entrée de jeu.
Et tout cela consommé en l’espace d’un siècle!

                                                                                      LA FOI ET LE TEMPOREL

Un des moyens éprouvés pour expliquer le miracle, on le sait, est de le nier. L’histoire, à l’occasion, ne s’en est pas privée, prenant ici le contre-pied systématique d’une autre position, celle qui, en Islam, voit dans l’expansion du message coranique le résultat de la seule foi, du seul enthousiasme des croyants, forts de l’appui que leur prête Dieu.
La vérité?
Elle oblige à dire, d’abord, que, sans la foi, cette histoire ne se fût peut-être pas jouée, du moins pas à cette échelle. Si nous ne contestons guère, dans les progrès du christianisme, la part qui revient à la ferveur de ses premiers adeptes et martyrs, pourquoi refuserions-nous à l’Islam d’avoir été le premier moteur de Sa propre histoire ? Elle abonde assez en témoignages pour que nous ne la traitons pas sur ce point à la légère ou avec mauvaise foi.
Restent les conditions réelles, les formes que la nature ou les hommes donnent au message et qui aident à l’inscrire dans le siècle.
Réglons le cas d’une hypothétique et brutale aggravation du climat, qui aurait jeté au dehors, par tribus entières, un peuple près de basculer dans la famine.
On ne voit guère, en effet, que l’expansion de l’Islam ait, fût-ce provisoirement, vidé l’Arabie de ses habitants. C’est ailleurs qu’il faut chercher les conditions de la première poussée, hors du pays des origines.
Nul doute que le credo coranique et le souvenir du Prophète n’aient réussi ce qui avait été impossible jusque là unir les tribus en leur donnant une même ambition, en sublimant les vertus bédouines traditionnelles dans la lumière de la foi nouvelle, en ouvrant à la mobilité native du nomade un champ nouveau et presque infini, comme si les espaces du raid et le goût de la course libre et les horizons du désert s’étaient ouverts à la mesure de la terre.
Histoire de nomades et de sédentaires ?
Oui, en un sens, à condition d’ajouter qu’ici, la tradition des steppes se double d’une autre, résolument urbaine celle-là : l’Islam, ne l’oublions pas, est né, s’est fortifié, organisé dans deux villes, la Mekke et Médine.
Un des premiers soucis des conquérants sera de fonder, un peu partout, des cités qui, avant d’être les symboles et les pivots d’une civilisation nouvelle, fonctionneront comme relais d’un Islam encore jeune et soucieux de tenir les pays gagnés à sa cause.
Kûfa, Bassorah, le Caire, Kairouan et tant d’autres.

 
                                                                               UN RALLIEMENT DES COEURS
 
Grâce à sa cause...


A quoi servent la prudence militaire, l’organisation de la ville et de l’Etat, Si les coeurs ne sont pas gagnés ?
On ignore souvent le sens exact du fameux mot de jihâd, systématiquement traduit par guerre sainte et qui, en réalité, renvoie à «l’effort» du croyant pour prêcher l’exemple, avant tout, et en faisant rayonner sa foi, pour susciter chez les hommes le désir de la conversion.
L’autre jihâd ne vient qu’ensuite, armé, mais lorsqu’ont été épuisées les procédures de conciliation et d’argumentation.
Aux païens de se soumettre. Aux adeptes, d’une religion révélée, juifs ou chrétiens, de reconnaître l’autorité du nouvel Etat. Moyennant quoi, et versement d’une taxe appropriée (d'autant qu'ils sont exonérés de l'aumône rituelle, la Zakaate), ils garderont le droit de pratiquer leur croyance et de relever, pour les affaires n’excédant pas les limites de leur communauté confessionnelle, de l’autorité qui la régit, rabbin ou évêque.
Le statut accordé aux juifs et aux chrétiens est sans doute, en plein Moyen Âge, exemplaire, mais il n’est qu’un des signes parmi d’autres d’une attitude d’ensemble de l’Islam, l’une des clés majeures de son succès au plan temporel, il a bouleversé le moins possible, s’est superposé plus qu’imposé, coulé, chaque fois qu’il l’a pu, dans les vieilles habitudes de l’Orient méditerranéen et de la Perse.
Bref, il a voulu être, aussi peu que possible, l’étranger, l’intrus.
Mais l’était-il ?
Qui dit invasion dit barbare, inconnu surgi du fond de l’horizon et qui vient ruiner la vie du civilisé.
Or, ces Arabes n’étaient, eux, jamais restés confinés tout à fait à leur Péninsule. Caravaniers, marchands, on les connaissait dans les cités riveraines du désert, en Egypte, en Syrie, en Irak. Byzance et la Perse sassanide avaient même installé, aux lisières de leur mouvance, des royaumes vassaux et arabes. L’arrivée des gens de la Péninsule, après l’Islam, change, de signification, à travers la quantité même d’hommes maintenant engagés hors du désert et, bien entendu, à travers le credo dont ils sont porteurs..Mais si le mouvement, dirait-on, s’emballe, il ne s ‘inscrit pas comme une rupture totale avec les habitudes du passé : de ces horizons des villes méditerranéennes ou irakiennes, les Arabes ont toujours fait partie. Leur nombre est une nouveauté, ils parlent maintenant un langage nouveau mais ils ne sont pas, tant s’en faut, des nouveaux venus.

                                                                LA RESURGENCE DE VALEURS AUTHENTlQUES


Ils le sont d’autant moins que, par leur message même, ils continuent d’incarner quelques-unes des plus vieilles croyances de l’Orient.
Face aux subtilités et aux divisions du christianisme, ils rappellent l’unicité de Dieu, celle-là même dont l’affirmation avait conduit l’hérésie arianiste à faire de Jésus un homme et rien qu’un homme, au demeurant des plus grands.
Image et doctrine que l’Islam conservera.
Face à Byzance et à l’influence grecque, face à des sociétés hiérarchisées, l’Islam, fils d’Orient, et son message égalitaire, fondé sur une société de croyants frères, vont être reçus comme la résurgence de valeurs authentiques, nées sur place et jetées à la face de pouvoirs, de formes de civilisation et de pensée venues du dehors.
L’expansion de l’Islam allie ainsi la puissance d’un credo, le respect de ce qui peut être conservé et la souplesse dans l’organisation de la société.
Ajoutons, à ces gages de succès, la potentialisation engendrée par les conversions. Toutes ces conversions sont autant de relais ; les nouveaux musulmans vont aider les anciens à aller plus loin, jusqu’à ces limites que nous évoquions tout à l’heure les Berbères permettront de passer le détroit de Gibraltar, les Iraniens de pénétrer en Asie Centrale. Sans aller jusqu’à affirmer, comme le fit un historien pour l’Espagne, que les nouveaux territoires se sont ralliés, et pour ainsi dire conquis, d’eux-mêmes, aucun doute c’est aux nouveaux convertis, à leur connaissance du pays et des hommes, que l’Islam doit d’accéder à un statut mondial, sur des terrains et en plein coeur des cultures bien différentes, au départ, de l’Arabie natale.

Vision idyllique des choses?
Cette conquête ne va pas sans affrontements, batailles, sang versé, bavures même. Moins pourtant, beaucoup moins, il faut y insister, que toutes celles qui sont, pour nous, synonimes d’invasions ou d’empires.
Avant d’être conquérant, l’Islam avait mis de son côté de quoi se faire agréer, accepter.

Nous sommes des Occidentaux, fils d’une civilisation autre et complémentaire à la fois. Apprenons, avec le petit garçon d’aujourd’hui, à lire, sur l’atlas de l’Histoire, une autre carte de la Méditerranée et de l’Orient.
[/font]

source: islam-fraternet.com
[/size]

lien directe sur les 2 texte ci dessus ;http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,4832.0.html

*****************************************************************************

Allah dit : « Nulle contrainte en religion !  Car le bon chemin est distinct de l’égarement.  Quiconque, donc, rejette le faux et croit en Allah saisit l’anse la plus solide, celle qui ne peut se briser.  Et Allah est Audient et Omniscient. » (Coran, 2:256)


                                                                      
« Dernière édition: Juillet 24, 2010, 07:21:18 par Zahiya » Journalisée
thierno muhammadou bah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: N/A
Localisation: lyon
Messages: 19



Voir le profil
« Répondre #7 le: Novembre 30, 2010, 22:04:50 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh. Vos commentaires sont trés interessants.  baraka2 pour toutes ces informations.

Ceux qui affirme que l'islam se serait repandu par l'epée, sont des igorants qui ont pour but d'alimenter la diabolisation de notre si belle religion. Lorsque tu discute avec eux tu te rend comptes qu'ils n'ont jamais ouvert le Coran. Et qu'il ne connaissent quasiment rien de l'Islam. Ils denigrent et parle de chose qu'il ne connaisse pas et ne font que repeter les mediamensonges proféré sur notre religion. Ils n'ont aucune analyse des choses, ni aucune objection de conscience.
 
                                Mais leur ignorance et leur calomnies ne saurait mettre Allah (swt) en echec : sourate 61 verset 7 a 9 :                          Allah ne guide pas les etres iniques qui veulent eteindre la lumiére d'Allah par leur calomnies, mais Allah parachevera Sa lumiére
dussent les infidéles en souffrir;[/color]
c'est Lui qui a envoyé Son prophete pour tracer la voie a suivre, et precher la vraie religion Qu'Il elevera au dessus de toute autre croyance
dussent les idolatres en souffrir.[/color]

Aussi personne ne peut contraindre qui que ce soit a croire en Dieu... Car Dieu guide qui Il veut vers Sa lumiére : Sourate 10 verset 99 :
Et si ton Seigneur l'avait voulu tout les hommes peuplant la terre auraient, sans exception, embrassé Sa foi. Est-ce a toi de contraindre les gens a devenir croyant , alors que nulle ame n'acquerit la foi sans la permission du Seigneur. Dieu couvrira d'oppobre ceux qui ne veulent pas comprendre.

Ensuite si ils avaient deja ouvert le Coran, les ignorants qui ne font que repeter que l'Islam s'est repandu par l'epée auraient pu lire... sourate 43 verset 88 et 89 : Seigneur ! voila des gens qui ne veulent pas croire ! s'est plaint le prophete. Et il recu cette reponse : '' Separe toi d'eux sur des paroles conciliantes, un jour ils se rendront a l'evidence.

Le Coran suffit pour combattre et contredire ceux qui veulent salir gratuitement La religion de notre Createur... Sourate 25 verset 52 : Ne cede donc point aux infideles ! Que ce Coran te serve a les combattre avec vigueur.

Allah le Grand a dit la verité.
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #8 le: Novembre 30, 2010, 22:19:41 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                bismillah



                                                          Salam Alaykoum



   Baraka Allahou Fik mon cher  Rire Mouslim  Wink pour ce Rappel Coranique précieux  MachAllah

    Soubhan' Allah certes Le Noble Prophète et Messager Muhammad  Salla-llah allahi wa salam

 n'est pas venu pour Convaincre,Contraindre ni Convertir,car il n'avait pas ce pouvoir.

   El Hamdoulilah car dès le seconde Sourate Al-BAQARAH, A 6/7  allah AL-'ALÎM Dit :

  -En vérité ,les infidèles,que tu (Muhammad  Salla-llah allahi wa salam ) les avertisses

 ou non,ils ne croiront pas.

   -ALLAH a scellé leurs coeurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ;

   et pour eux il y aura un grand châtiment .

  Soubhan' Allah le problème pour eux,les infidèles,Akhi  Wink ,

  c'est qu'ils n'ouvrent quasiment jamais Le LIvre Sacré,ils préfèrent le critiquer

 sans savoir de quoi ils parlent.

 ALLAH SAIT MIEUX



                                                               Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
thierno muhammadou bah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: N/A
Localisation: lyon
Messages: 19



Voir le profil
« Répondre #9 le: Novembre 30, 2010, 22:50:22 »
Share   Modifier le messageModifier

 Baraka Allahou Fik mon frere que Allah (swt) Nous permettent de defendre Sa Cause ( Meme si Il se suffit pour la defendre) avec une intention pure  InchAllah. Nous ne devons plus laisser les ignorants dire n'importe quoi sur notre si belle religion qui est une religion de paix et d'amour, mais qui sait se montrer stricte quant aux limite a ne pas depasser.

Ils affirment que la religion s'est repandu par l'epée. J'aimerai savoir quelle armée musulmane est venue epée en main, en france, pour convertir les 70 000 francais qui se reconvertis durant l'année 2008 (source: statistique france 3) ??... Allah guide qui Il veut et IL fera dominer la vraie religion sur toutes les autres croyances...
La promesse d'Allah s'accomplit tjrs...  Soubhan' Allah Soubhan' Allah Soubhan' Allah

   Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #10 le: Novembre 30, 2010, 23:00:17 »
Share   Modifier le messageModifier

Baraka Allahou Fik mon frere que Allah (swt) Nous permettent de defendre Sa Cause ( Meme si Il se suffit pour la defendre) avec une intention pure  InchAllah. Nous ne devons plus laisser les ignorants dire n'importe quoi sur notre si belle religion qui est une religion de paix et d'amour, mais qui sait se montrer stricte quant aux limite a ne pas depasser.

Ils affirment que la religion s'est repandu par l'epée. J'aimerai savoir quelle armée musulmane est venue epée en main, en france, pour convertir les 70 000 francais qui se reconvertis durant l'année 2008 (source: statistique france 3) ??... Allah guide qui Il veut et IL fera dominer la vraie religion sur toutes les autres croyances...
La promesse d'Allah s'accomplit tjrs...  Soubhan' Allah Soubhan' Allah Soubhan' Allah

   Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim
                                                bismillah



                                                            Salam Alaykoum


   
  Wa fika Baaraka Allahu mon cher  Rire Mouslim  Wink    MachAllah

   Soubhan' Allah  de tous temps on s'est attaqué à la Vérité et à ceux qui la proclament,

  donc  El Hamdoulilah  Qui a Fait de nous des Muslimin ,mais on ne doit pas pour

  autant les laisser raconter n'importe quoi..

  -Tu ne verras jamais ceux qui croient en DIEU et au Jour Dernier sympathiser

  avec ceux qui se déclarent ennemis de DIEU et de Son Prophète,fussent-ils leurs pères,

  leurs fils,leurs frères ou leurs consanguins.

  S 58  A 28 ....traduction rapprochée

 ALLAHOU AKBAR




                                                            Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
gilles
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 38
Localisation: lorraine
Messages: 106


Musulman tout simplement


Voir le profil
« Répondre #11 le: Décembre 01, 2010, 06:03:04 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh mer chers  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim,

voici un autre verset interdisant la contrainte en matière de croyance :

50.45. Nous savons mieux ce qu'ils disent. Tu n'as pas pour mission d'exercer sur eux une contrainte. Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace.

Que Dieu(swt) vous préserve, Amin
Journalisée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle