Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L'importance du mois de Mouharram pour le jeûne  (Lu 4069 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Abou Haroun
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: france
Messages: 388



Voir le profil
« le: Décembre 15, 2009, 18:02:21 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

as salam 3aleykoum
Jeudi 17 décembre 2009, debutera le mois de mouharram, j'ai jugé propice de posté ce tres bon rappel...



El Mouharram



Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur Mohammed, ainsi que sur ses proches,et tous ses Compagnons !



D’après Muslim, selon Abû Huraïra  Radhi Allah 'Anhou, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a déclaré : « Le meilleur mois pour jeûner après le mois du Ramadhan, c’est le mois d’Allah que vous appelez el Mouharram, et la meilleure prière que vous pouvez faire après celle de l’office, c’est la prière de la nuit. »[1]



Ce Hadith formule explicitement que le mois le plus propice au jeûne après celui du Ramadhan est celui d’el Muharram. Cela concerne probablement le fait de jeûner le mois en entier.



Quant à consacrer certains jours de jeûne facultatif, il est possible de trouver des jours à d’autres périodes de l’année où le jeûne est plus méritoire comme le jour de ‘Arafat, les dix premiers jours de Dhû el Hidja, les six jours de Shuwwâl, etc.



Il est possible de faire remarquer cependant que le Prophète consacrait le mois de Sha’bân au jeûne mais rien ne prête à dire en regard des Textes qu’il jeûnait el Muharram en entier. Les textes parlent seulement de ‘Ashûrâ. Quant aux paroles qu’il a prononcé la dernière année de sa vie :


« Si je suis encore vivant l’an prochain, je jeûnerais également le neuvième jour »,[2]


Elles expriment qu’il ne l’a jamais fait auparavant.


Certains savants ont cherché à résoudre cette énigme mais la plupart de leurs hypothèses sont peu satisfaisantes. Il me semble plutôt, mais Dieu Seul le sait, qu’il existe en fait deux sortes de jeûne surérogatoires :



Premièrement : le meilleur jeûne surérogatoire dans l’absolu se trouve au mois d’el Muharram de la même façon que la meilleure prière surérogatoire dans l’absolu, c’est la prière de la nuit.



Deuxièmement : quant au jeûne qui s’effectue avant ou après le mois de Ramadhan, il ne fait pas partie des jeûnes surérogatoires dans l’absolu. Il est plutôt lié au jeûne obligatoire. Ainsi, les six jours de Shuwwâl accompagnent le mois des jeûneurs, et ils permettent à celui qui les fait suivre à celui-ci d’avoir une récompense équivalente à un an de jeûne.



 En cela, ce jeûne est plus méritoire que la première sorte de jeûne. Concernant celle-ci exclusivement, il y a plus de mérite à jeûner au cours d’el Muharram. Ainsi, de la même façon que les prières liées à l’office (e-Rawâtib) sont plus méritoires que les prières surérogatoires dans l’absolu, les jours de jeûnes liés au mois prescrit sont plus méritoires qu’à n’importe quel autre moment de l’année. Par contre, il est plus méritoire de consacrer des jours de jeûne surérogatoire dans l’absolu au cours du mois de Muharram de la même façon que la prière de la nuit constitue la meilleure forme de prière surérogatoire dans l’absolu ; elles viennent donc dans l’ordre d’importance, après celles qui s’effectuent avant ou après l’office.



Toujours est-il que les savants divergent sur la question de savoir au cours de quel mois sacré il est plus méritoire de jeûner. El Hasan et d’autres anciens optent pour el Muharram, c’est d’ailleurs l’opinion d’une partie des savants des générations plus récentes.


Certains Shâfi’ites assument néanmoins que Rajab prend la première place des mois sacrés, bien que cette tendance soit réfutable. Au demeurant, les dix premiers jours de Muharram concède un mérite particulier par rapport au reste du mois.



Quoi qu’il en soit, étant donné que les mois sacrés sont les mois après Ramadhan où il est plus méritoire de jeûner dans l’absolu, il vaut mieux les jeûner en entier comme le Prophète  Salla-llah allahi wa salam l’a prescrit. L’un d’entre eux clôture l’année lunaire alors qu’un autre l’entame. Quiconque consacre Dhû el Hidja –en dehors des jours où il est interdit de jeûner – et Muharram au jeûne, il aura terminé et commencé l’année par des actes d’adoration.



Il est à espérer dans ce cas de jouir de la récompense d’une année entière d’adoration ; celui qui commence et qui termine un événement par une adoration a le même statut que celui qui passe toute sa durée à adorer Dieu. Dans ce sens, ibn el Mubârak a dit : « Quiconque termine la journée à invoquer Allah, il lui sera écrit la récompense d’une journée entière d’invocation. »



 Il veut dire que les œuvres ne valent que par la dernière d’entre elles. Si la première et la dernière œuvre sont consacrées à l’évocation d’Allah, à fortiori la récompense englobera toute la période entre ces deux moments. Il incombe ainsi de débuter l’année par un repentir sincère afin de se voir effacer les péchés des jours passés.



Le Prophète a nommé Muharram le « mois d’Allah » pour exprimer son importance et sa considération. Seules les plus nobles des créations d’Allah ont le privilège en effet de lui être affilier à l’exemple de Mohammed, Ibrahim, Ishâq, Ya’qûb qui furent désigner comme Ses serviteurs, de Sa Maison, et de Sa chamelle. Il convenait donc de réserver des jours de jeûnes à ce mois spécial.
 


Traduit par Karim Zentici

[1] Rapporté par Muslim (1163).
[2] Rapporté par Muslim (1134).
Journalisée
KHR
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 218


Mariée, je n'accepte aucun mp merci par avance


Voir le profil
« Répondre #1 le: Janvier 02, 2010, 20:52:55 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

 Salam Alaykoum MES  Sourire Mouslima ET  Rire Mouslim FI DINE?

Un petit rappel sur les mérites du jeûne

Rapporté par El-Bukhâri, dans le livre du jeûne, chapitre sur le mérite du jeûne.

« Le Messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam  a dit:

« Le jeûne est un refuge (contre l'Enfer)
. Aussi, lorsque l'un de vous est en état de jeûne, qu'il s'abstienne de se comporter avec grossièreté et ignorance,
et si quelqu'un l'agresse ou l'insulte, qu'il dise : «Je suis en état de jeûne », en répétant cela deux fois. Par Celui qui tient mon âme dans Sa main,
l'odeur qui sort de la bouche du jeûneur est plus agréable à Allah que l'odeur du musc. Allah dira: «Mon serviteur a laissé sa nourriture, sa bois­son,
et son plaisir à cause de Moi! Le jeûne M'appartient et c'est Moi qui le récompense. La bonne action vaudra dix de semblable ».

« Le jeûne est un refuge », c'est-à-dire qu'il est un voile et une prévention contre les péchés, car il annihile les passions et les affaiblit.
Il a été dit aussi qu'il est un refuge contre l'Enfer, comme il est rapporté dans certaines versions d'Ettermidhî où il et dit : «Le jeûne est un refuge contre le feu ».
 En effet, le feu est entouré de plaisirs. Il en est ainsi chez Sa`îd Ibn Mansoûr. De son côté, Ahmed a rapporté d'après le hadith d'Abû `Obeïda Ibn El-Djerrâh que le Prophète a dit:
«Le jeûne est un refuge tant que le jeûneur ne le transgresse pas ». Eddârimî a ajouté: «Tant qu'il ne le transgresse pas avec la médisance ».

El-Qastalâni a dit: «Il y a dans ce hadith une concordance entre les deux choses, dans la mesure où lorsque le jeûneur s'abstient de faire des péchés en ce bas monde,
son jeûne sera un refuge pour lui contre le feu dans l'au-delà ».


«Par Celui qui tient mon âme dans Sa main ! L'odeur qui sort de la bouche du jeûneur... ». Il s'agit du changement de l'haleine du jeûneur,
à cause de l'absence de nourriture dans son estomac.
El-Qastalâni a dit ensuite : « Si tu dis : pourquoi l'odeur qui sort de la bou­che du jeûneur et-elle plus agréable que l'odeur du musc,
alors que le sang du martyr est pareil à l'odeur du musc, avec tout ce que cela suppose comme risques pour la personne de celui qui meurt en martyr?
Je te répondrais ainsi: l'effet du jeûne a plus agréable que l'effet du djihâd, parce que le jeûne et un des fondements de l'Islam indiqués dans le hadith:
«L'Islam et bâti sur cinq fondements ». En outre, le djihâd est une obligation qui n'et pas individuelle, mais peut être faite par certains en dehors des autres,
tandis que le jeûne est une obligation individuelle. Or, l'obligation indi­viduelle est meilleure que l'obligation communautaire, comme l'a soutenu Echâfi'i:
 (qu'Allah lui accorde Sa miséricorde).


Notre bien aimé Prophète  Salla-llah allahi wa salam conseillé le jeûne bien avant l'imposition du jeûne en tant qu'obligation : En effet,
le Prophète a dit à l'homme qui l'avait interrogé sur la meilleure des oeuvres: «Pratique le jeûne, car il n'a pas de pareil». Et sa parole :
«Le jeûne M'appartient», c'est-à-dire que le jeûneur n'a aucune part dans son jeûne, que ce soit par ostentation ou autres,
ou que son jeûne et consacré exclusivement à Moi, car il n'adore pas avec lui un autre que Lui, ou bien que son jeûne et un secret, entre lui et Moi,
et il le fait avec dévouement pour Moi. «Et c'est Moi qui le rétribue», c'est-à-dire qui rétribue celui qui le pratique.
Or, lorsque le Généreux s'occupe personnellement d'une récom­pense, c'est la preuve que cette récompense sera considérable et énorme.
C'est la preuve que cette récompense sera multipliée sans calcul ni nombre. « La bonne action vaudra dix de semblable» et, dans d'autres versions:
«Jusqu'à sept cents fois de plus ».


Les savants sont unanimes sur le fait que le jeûneur concerne ici celui dont le jeûne et exempt de tout péché.

 C'est pour cela qu'il a dit: «Le jeûneur aura deux joies: une joie lorsqu'il rompra son jeûne » et cette joie sera pour son âme bestiale
« et une joie lors­qu'il rencontrera son Seigneur », et cette joie sera pour son âme humaine supérieure [Seigneuriale].
Le jeûne lui a fait gagner donc la rencontre de son Seigneur, à savoir Sa vue »
. Fin de citation d'El-Qastalâni.

« Dernière édition: Janvier 20, 2012, 12:47:55 par Um-Rayhane » Journalisée

HASBI ALLAH WA NI3MAL WA9IL
Khadija23
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Sur la Terre d'Allah .
Messages: 150



Voir le profil
« Répondre #2 le: Avril 07, 2010, 19:40:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah Salam Alaykoum

 baraka ma  Sourire Mouslima
Journalisée
leili
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 35
Localisation: aulnay sous bois
Messages: 735


mariée


Voir le profil
« Répondre #3 le: Avril 07, 2010, 19:49:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka ma soeur pour ce rappel  MachAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

mariée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle