Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La nuit de noce) et les choses qu’il convient de faire  (Lu 30434 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« le: Décembre 10, 2009, 19:53:23 »
Share   Modifier le messageModifier




 Salam Alaykoum

1) Que le mari soit doux avec son épouse, et qu’il lui donne quelque chose à boire ou quelque chose de sucré, car cela a été authentifié du prophète (salallahu’ alayhi wasalam), d’après Asma bint Yazid qui rapporte : « J’ai préparé ‘Aisha pour le messager d’Allah, puis je l’ai appelé afin qu’il vienne la voir. Il vint s’asseoir à ses côtés avec une coupe de lait de laquelle il but puis il la tendit vers ‘Aisha qui baissa la tête et fut gênée. Asma dit : je l’ai grondée et lui ait dit : prend de la main du messager d’Allah, elle prit alors la coupe et but… »

2) Qu’il mette la main sur son front et invoque pour elle, d’après le hadith rapporté par Al-Bukahri : « Si l’un d’entre vous épouse une femme ou achète une monture, qu’il pose la main sur son front, prononce le nom d’Allah (bismillah) et demande la bénédiction en disant : ô Allah, je te demande son bien et le bien sur lequel Tu l’as créée, et je cherche protection auprès de Toi contre son mal et le mal sur lequel Tu l’as créée ».

3) Qu’ils prient ensemble deux raka’at, car cela est rapporté des salafs : Abu Sa’id mawla Abu Sa’id rapporte : « Je me suis marié alors que j’étais encore esclave. J’ai invité plusieurs compagnons du prophète, parmi lesquels Ibn Mas’ud, Abu Dhar et Hudhayfa. Ils m’enseignèrent ceci : lorsque ton épouse vient à toi, prie deux raka’at, puis demande à Allah le bien de celle qui est venue à toi et cherche protection contre le mal. Puis c’est entre toi et ton épouse.

Shaqiq rapporte : « Un homme nommé Hariz vint et dit : j’ai épousé une jeune fille et j’ai peur qu’elle ne me déteste. ‘Abdullah ibn Mas’ud dit : « L’entente vient d’Allah et la haine vient du diable qui veut vous faire détester ce qu’Allah vous a rendu licite. Lorsque ton épouse vient à toi, dis-lui d’accomplir derrière toi deux raka’at » Et dans une autre version, il ajouta : « Dis : Allah ! Accorde-moi une bénédiction en cette femme, et accorde-lui une bénédiction en moi. Allah ! Unis-nous tant que Tu nous uniras dans le bien et sépare-nous si Tu nous envoies vers ce qui est meilleur » (Ibn Abi Shayba).

Il est bon qu’il utilise le siwak (ou autre chose) avant de l’approcher, afin qu’il n’ait pas mauvaise haleine, de même pour elle. Cela est meilleur pour l’union et la vie en couple dans le bien, comme il est rapporté d’après Sharih ibn Hani : « J’ai demandé à ‘Aisha : quelle est la première chose que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) faisait lorsqu’il rentrait chez lui ? Elle dit : (il commençait) par utiliser le siwak » (Muslim)

Et il convient que la femme séduise son mari en s’embellissant, afin qu’il ne s’écarte pas d’elle, comme l’a dit une femme au prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « ô messager d’Allah, si la femme ne s’embellit pas pour son mari, il la méprise » (An-Nasa’i). Et il est authentifié que ‘Aisha s’embellissait pour le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) qui un jour est rentré chez elle et a vu qu’elle portait des bagues (faites avec) des feuilles. Il dit : « Qu’est-ce cela ô ‘Aisha ? » Elle dit : je les ai faites pour toi ô messager d’Allah… » (Abu Dawud).

Ibn ‘Abbas dit : « J’aime m’embellir pour mon épouse, de la même façon que j’aime qu’elle s’embellisse pour moi, car Allah dit : « Et elles ont des droits équivalents à leurs devoirs, conformément à la bienséance » (Al-Mughni 5/220)

S’ils veulent avoir un rapport sexuel, qu’il dise : « Au nom d’Allah, Allah éloigne de nous le diable, et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture) ». A cela, il y a une utilité explicitée par le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dans ce hadith : « Et si Allah leur accorde un enfant, le diable ne lui fera jamais aucun mal » (Al-Bukhari).

Shaikh Al-‘Uthaymin explique : « Il apparaît de ce hadith que c’est l’homme qui doit prononcer l’invocation (et pas la femme)… Et ce n’est pas parce que l’homme va dire cela à chaque rapport que l’enfant ne sera pas frappé par le diable… Cette invocation est une cause, et les causes peuvent être rejetées par le fait qu’on va trouver quelque chose qui empêche (la réalisation de cette invocation), car le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dit : « Chaque enfant naît sur la fitra et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu ». La parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) est véridique, mais cette invocation n’est qu’une cause qui peut être empêchée… Mais s’il n’invoque pas, le diable peut faire du mal à cet enfant et peut aussi jouir de l’épouse, comme Allah dit : « Séduis-les avec tes armées, et associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants ». Les savants disent : il s’associe à eux dans les enfants si l’homme ne prononce pas le nom d’Allah lorsqu’ils veulent avoir un rapport sexuel, le diable s’associe à lui et jouit de son épouse. ». (Sharh Al-Mumti’ : 5/368).

Journalisée
Chérinne
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: 69
Messages: 2272



Voir le profil
« Répondre #1 le: Décembre 10, 2009, 20:00:56 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik   Rappel indispensable !

 Salam Alaykoum
Journalisée

ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #2 le: Janvier 04, 2010, 18:20:36 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


On appelle « lune de miel » le voyage que l’on entreprend en compagnie de sa (nouvelle) épouse pour se rendre à une ville ou à un pays étranger.

Ce voyage est le plus souvent marqué par la fréquentation de lieux où l’on se livre à des divertissements et des péchés. Ce qui relève des habitudes condamnables et des phénomènes négatifs. Le voyage est surtout condamnable quand il conduit aux pays des mécréants.

 Car il en résulte alors beaucoup de méfaits et dégâts pour le couple ; le mari pourrait être influencé par les us et coutumes des mécréants de sorte à se désintéresser de sa religion et de ses bonnes habitudes. Et l’épouse pourrait aussi subir l’influence des mécréantes de sorte à se soustraire du joug de la religion et à jeter loin d’elle la couronne de la pudeur et à faire fi des belles mœurs et coutumes de sa famille et à se laisser emporter par le courant de la débauche, du libertinage et de l’exhibitionnisme.

Dans al-moulakhas al-fiqhi (2/281), Cheikh Salih al-Fawzan dit : « La pratique en vogue chez bon nombre de jeunes vivant dans l’opulence et qui consiste à voyager au lendemain des noces pour se rendre dans des pays mécréants afin d’y passer ce qu’ils appellent « la lune de miel » - qui est plutôt une lune de poison- est interdite pour ses nombreuses et mauvaises conséquences.

 En effet, elle entraîne l’enlèvement du voile, le port de la tenue des mécréants, l’assistance aux activités et manifestations traditionnelles futiles des mécréants et la fréquentation de lieux de distraction. De sorte que la femme rentre chez elle toute influencée par ces mœurs dégradées et très peu attirée par celles de sa société musulmane.

Ce voyage est frappé d’une prohibition aggravée. Ceux qui veulent l’entreprendre doivent être empêchés de le faire. Et les parents de la femme doivent s’opposer à sa participation au voyage.

Si toutefois le couple se rend à un lieu pour se distraire sans que le déplacement s’accompagne d’aspects condamnables, si l’on entreprend un voyage légal tel que celui fait pour l’accomplissement de la Oumra, par exemple, il n’y a pas de mal à le faire.

Sheikh Munajjid

Journalisée
um hosam
Invité
« Répondre #3 le: Novembre 12, 2010, 21:40:18 »
Share   Modifier le messageModifier


  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 03, 2011, 22:03:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 MachAllah Soubhan' Allah

 Baraka Allahou Fik mon frère Ibn alquaim pour ce partage et un RAPPEL très important MachAllah

qu'Allah SWT te récompense de ses bienfaits  amine InchAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
lina71
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: 71
Messages: 383



Voir le profil
« Répondre #5 le: Janvier 03, 2011, 22:24:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
 Baraka Allahou Fik mon frére
Journalisée
tiarébleue
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: kalalampur
Messages: 1



Voir le profil
« Répondre #6 le: Juin 02, 2011, 13:02:49 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


On appelle « lune de miel » le voyage que l’on entreprend en compagnie de sa (nouvelle) épouse pour se rendre à une ville ou à un pays étranger.

Ce voyage est le plus souvent marqué par la fréquentation de lieux où l’on se livre à des divertissements et des péchés. Ce qui relève des habitudes condamnables et des phénomènes négatifs. Le voyage est surtout condamnable quand il conduit aux pays des mécréants.

 Car il en résulte alors beaucoup de méfaits et dégâts pour le couple ; le mari pourrait être influencé par les us et coutumes des mécréants de sorte à se désintéresser de sa religion et de ses bonnes habitudes. Et l’épouse pourrait aussi subir l’influence des mécréantes de sorte à se soustraire du joug de la religion et à jeter loin d’elle la couronne de la pudeur et à faire fi des belles mœurs et coutumes de sa famille et à se laisser emporter par le courant de la débauche, du libertinage et de l’exhibitionnisme.

Dans al-moulakhas al-fiqhi (2/281), Cheikh Salih al-Fawzan dit : « La pratique en vogue chez bon nombre de jeunes vivant dans l’opulence et qui consiste à voyager au lendemain des noces pour se rendre dans des pays mécréants afin d’y passer ce qu’ils appellent « la lune de miel » - qui est plutôt une lune de poison- est interdite pour ses nombreuses et mauvaises conséquences.

 En effet, elle entraîne l’enlèvement du voile, le port de la tenue des mécréants, l’assistance aux activités et manifestations traditionnelles futiles des mécréants et la fréquentation de lieux de distraction. De sorte que la femme rentre chez elle toute influencée par ces mœurs dégradées et très peu attirée par celles de sa société musulmane.

Ce voyage est frappé d’une prohibition aggravée. Ceux qui veulent l’entreprendre doivent être empêchés de le faire. Et les parents de la femme doivent s’opposer à sa participation au voyage.

Si toutefois le couple se rend à un lieu pour se distraire sans que le déplacement s’accompagne d’aspects condamnables, si l’on entreprend un voyage légal tel que celui fait pour l’accomplissement de la Oumra, par exemple, il n’y a pas de mal à le faire.

Sheikh Munajjid


  Salam Alaykoum
Pourriez vous  priciser ce que vous nommez un lieu pour se distraire  Baraka Allahou Fik 
Journalisée

"Ne regarde pas la petitesse de tes péchés mais la grandeur de Celui à qui tu as désobéi."
Um~Tariq
Invité
« Répondre #7 le: Mars 17, 2013, 22:57:49 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum

La nuit de noces
Louange à ALLAH et Paix et Salut sur Son Prophète.

En la nuit de noces il est désiré à l’homme de poser sa main sur le toupet de son épouse et
dire l’invocation citée dans le hadith suivant du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) :

«Quiconque parmi vous acquiert une femme ou un serviteur ou une bête, qu’il pose sa main sur son toupet et dise: "
Ô ALLAH ! Je Te quémande de son bienfait et de sa prédisposition à faire du bien et protège-moi contre sa malfaisance et sa prédisposition à faire du mal"»
[Ibn Majah].

Il est désiré au mari de prier deux Rakaâtes avec son épouse et d’invoquer ALLAH avec des invocations
citées dans la Sounna du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

Abou Waïl a rapporté : Un homme est venu voir Abdallah Ibn Messaoud et lui a dit : «J’ai épousé une femme vierge et j’ai peur qu’elle me déteste !».
Abdallah Ibn Messaoud lui a répondu : «L’entente est un don d’ALLAH alors que le désaccord est une œuvre du Satan pour lui faire détester ce qu’ALLAH lui a permis.
Quand l’épouse entre ordonne-lui de prier derrière-toi deux rakaâtes ! Et dit : «Ô ALLAH ! Bénit-la pour moi et bénit-moi pour elle !
Octroie-moi d’elle (des enfants) et octroie-lui de moi (des enfants) ! Ô ALLAH ! Réunit entre nous –s’il y a union- dans le bien et désunit entre nous –
s’il y a séparation- dans le bien !».

L’islam nous enseigne la bonne éducation, même dans les rapports sexuels entre le mari et son épouse,
pour que cette relation soit digne de l’être humain et pour qu’elle réalise les objectifs souhaités du mariage.

Parmi ces règles de bonne manière nous citons
:

-Se parfumer avant le rapport sexuel :
Notre Mère Aïcha a dit : «Je parfumais le Messager d’ALLAH (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui)
avant qu’Il n’ait des rapports sexuels avec ses femmes. Il s’éveillait le matin "Mouhrim" (portant l’habit du pèlerinage),
avec sur lui, les traces du parfum» [Boukhari et Muslim].



 -Commencer par des caresses avant le rapport sexuel pour que les désirs charnels de l’épouse s’éveillent et pour qu’elle jouisse autant que lui.


-Qu’est-ce qu’on dit avant le rapport sexuel :
Le Compagnon Ibn Abbas a dit que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : «Si l’un de vous dit -
avant le rapport sexuel avec sa femme – Bismi ALLAH, Allahoumma jannibna Achaitane Wa jannibi Achaitane Ma Razaktana,
et si ALLAH leur prédestinait un enfant cette nuit là alors le diable ne lui nuirait jamais» [Boukhari et Muslim].


 -Les positions licites du rapport sexuel : Le rapport sexuel n’est licite que dans la vulve qui est le lieu de naissance et
aussi le lieu de productivité, quelle que soit la position (par devant ou par derrière). La pratique anal est interdite.

Le Compagnon Jaber  Radhi Allah 'Anhou a dit : «Les juifs disaient : Si l’homme avait un rapport sexuel avec sa femme par derrière - mais dans la vulve -
alors l’enfant serait loucheur, alors ALLAH a révélé ce verset : {Vos épouses sont pour vous un champ de labour
(un lieu de productivité comme le champ) ; allez à votre champ comme (et quand) vous voulez…} [2/23].


 -Quand le mari contente son besoin qu’il ne se retire pas jusqu’à ce que son épouse comble son besoin.

 -Il est illicite d’avoir un rapport sexuel avec l’épouse pendant la période des règles :
Le Compagnon Abou Horeira a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :
«Celui qui a un rapport sexuel avec son épouse pendant ses règles ou par la voie anale ou a consulté un sorcier ;
certes il a nié ce qui a été révélé au Prophète Mohammad (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui)»
[Tirmidhi et Abou Dawoud].


 -Il est illicite d’avoir un rapport sexuel avec son épouse par la voie anale :
Le Compagnon Abou Horeira a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :
«Il est maudit celui qui a un rapport sexuel avec son épouse par la voie anale» [Abou Dawoud].

 -Il est illicite de divulguer tout ce qui est en relation avec le rapport sexuel :
Le Compagnon Abou Said Al Khoudari a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :
«Celui qui un rapport sexuel avec son épouse puis divulgue le secret de sa femme,
alors il sera parmi les gens les plus pervers auprès d’ALLAH le Jour du Jugement Dernier» [Muslim].



 Il est obligatoire de se purifier (Ghousle) après le rapport sexuel même s’il n’a pas éjaculé :
Le Compagnon Abou Horeira a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : «Si le mari a un rapport sexuel avec son épouse,
le «Ghousle» est alors obligatoire (pour les deux époux) même si l"époux n’a pas éjaculé» [Muslim].
Dans une autre version du hadith, chez l’imam Muslim : «Si le mari a un rapport sexuel avec son épouse et que le pénis touche la vulve,
alors le Ghousle est obligatoire».

L’imam Tirmidhi a rapporté que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :
«Quand le pénis pénètre dans la vulve alors le Ghousle est obligatoire !».


 Il est désirable de se couvrir pendant le rapport sexuel : Il y a un hadith «faible» rapporté par Ibn Majah
que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit :
«Quand le mari a un rapport sexuel avec son épouse qu’ils se couvrent et ne déshabillent pas comme deux chameaux dénudés !».

Mais il faut rappeler qu’il n’y a aucun mal à ce qu’ils se déshabillent complètement.

Ce sont là les principales règles de la bonne morale dans le rapport sexuel ; avec en plus l’abaissement du regard envers l’illicite,
la sensation qu’ALLAH l’a favorisé en lui facilitant le mariage et d’avoir l’intention de rendre son épouse vertueuse et de la protéger contre l’illicite.

ALLAH Le Très Haut Sait mieux.
 

Par Dr. Abdallah Al Fakih.

Wa 'alaykoum salam wa rahmatou Allah
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #8 le: Décembre 29, 2013, 16:34:59 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 baraka2 pour vos très bon rappel.

 Salam Alaykoum
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle