Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Traiter les animaux avec égard et être affectueux envers eux  (Lu 10985 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« le: Décembre 04, 2009, 16:24:08 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum


Dans le Coran on trouve beaucoup de versets coraniques qui parlent des droits des animaux et comment l'homme doit se comporter avec eux.De meme Allah nous a dit que les animaux forment des communautés semblables aux humains(6/38).Le prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit :"Elle(Chatte) n'est pas impure mais des animaux parmi les animaux domestiques(C'est-à-dire qui entrent et sortent beaucoup dans la maison.Un famillier de la maison..

L'Islam insiste sur l'affection des animaux à part quelqu'unes qui sont nuisibles.

Ibn Abbes rapporte que le prophète  Salla-llah allahi wa salam a interdit de tuer la créature qui a une ame.Donc il n'est pas permis de tuer un animal gratuitement comme le fait les amateurs de chasse dans beaucoup de pays développés,les champions des droits des animaux.Il est interdit de tuer un animal par plaisir ou par simple jeu.

Bref la chasse au fusil si ce n'est pas pour se nourrir est interdite.Il est interdit de meme de tuer D'autres animaux quelque sois les conséquences comme les abeilles,vautour,grenouille et fourmi.La cause est que tout simplement ces animaux sont pacifiques.

Si  le prophète  Salla-llah allahi wa salam nous a dit qu'il est permis de tuer certains animaux nuisibles comme le serpent,le rat le chien enragé et d'autres.(Bukhari).Pour ce qui est des serpents venimeux il est permis de tuer celle qui s'approchent des maisons mais celles qui se trouvent dans le désert c'est autres choses.C'est lorsqu'elles s'attaquent à une personne qu'il est permis de la tuer.

Pour ce qui est de l'affection pour les animaux,Ibn Messaoud dit :On était en voyage avec le prophète  Salla-llah allahi wa salam Le prophète  Salla-llah allahi wa salam s'éloigna de nous pour quelques instants.On a vu une mule avec ses deux enfants.On a pris l'un de ses enfants et elle se mit à nous suivre tout en poussant des cris de détresse.

Le  prophète remarqua ce qui se passe et dit :Quelle est la personne qui a mis cette mule dans cet état?.Rendez-lui son fils.On voit biencomment le prophète  Salla-llah allahi wa salam montrait que les animaux souffraient aussi comme souffrent les humains.

Il est vrai qu'Actuellment il y a une mode dans beaucoup de pays du monde c'est le combat des animau(Que ce soit celui des taureaux,des coqs,des chèvres,des chiens ou autres animaux cela est interdit en Islam.Le prophète Salla-llah allahi wa salam a interdit la torture des animaux sans cause et ce genre de combats et une torture pour ces animaux.

Abd Allâh Ibn `Umar rapporta que le Prophète dit : « Une femme fut vouée à l’Enfer à cause d’une chatte qu’elle enferma sans lui donner à manger, ni lui laisser la liberté de déterrer quelque rongeur pour s’en nourrir. » Hadîth rapporté par Al-Bukhârî et Muslim



`Abd Allâh Ibn Ja`far rapporta que le Prophète entra un jour dans l’enclos d’un jeune homme ansârite ;il y trouva un chameau qui se mit à geindre à la vue du Prophète, des larmes coulant des yeux de l’animal. Le Prophète s’en approcha et lui prodigua quelques tapes sur la bosse et sur la face, ce qui réconforta la bête. Puis le Prophète s’enquit de son propriétaire. Le jeune homme ansârite se présenta et dit : « Ô Messager de Dieu, ce chameau m’appartient. » Le Prophète lui dit : « Ne crains-tu pas Dieu vis-à-vis de ce chameau alors qu’Il l’a mis en ta
possession ? Il s’est plaint à moi que tu le surcharges et le fais travailler sans cesse. » Hadîth rapporté par Ahmed dans son Musnad.



Ibn Mas`ûd rapporte : « Lors d’un voyage en compagnie du Messager de Dieu, ce dernier s’éloigna un peu du campement. A ce moment, nous vîmes un petit oiseau avec deux oisillons dont nous nous emparâmes. L’oiseau
virevoltait autour de nous lorsque le Prophète revint. Il nous demanda alors : "Qui a affligé cet oiseau en lui enlevant ses petits ?" Puis, il nous demanda de remettre les oisillons à leur place. A cet endroit, nous vîmes aussi une fourmillière que nous brûlâmes. Lorsque le Prophète  Salla-llah allahi wa salam sut que nous l’avions brûlée, il dit : "Seul le Seigneur du Feu a le droit de châtier par le feu." » Hadîth rapporté par Abû Dâwûddans ses Sunan.

« Il est de ton devoir de traiter les animaux avec égard » (hadith, Bukhâri)

« Dernière édition: Mars 21, 2010, 21:08:29 par Zahiya » Journalisée
Anissa78
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 35
Localisation: 78
Messages: 42


Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au re


Voir le profil
« Répondre #1 le: Décembre 04, 2009, 16:55:50 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Soubhan' Allah
« Dernière édition: Mars 21, 2010, 21:08:46 par Zahiya » Journalisée

Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu"ALLAH et Son Messager ont décidé d'une chose, d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir.
"Et quiconque désobéit à ALLAH et à Son Messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident" sourate LES COALISES
Nabila09
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: France
Messages: 77



Voir le profil
« Répondre #2 le: Décembre 04, 2009, 18:40:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh mon frère,
Sache que ce post me touche énormément, je trouve du réconfort  baraka
Je suis actuellement à l'étranger et j'ai confié mon chat à ma mère. Malheureusement, nous n'arrivons plus à le retrouver depuis hier.
Il s'est enfui, ne retrouvons pas sa trace. Il ne connait pas le quartier où je vis car c'est un chat d'appartement.
Je suis rongée par la culpabilité de ne pas avoir assumer correctement mes responsabilités et l'inquiétude car je ne connais pas son sort.
J'avoue que je pensais pas que sa disparition me ferai autant mal. A dire vrai, je n'avais pas mesuré son importance jusqu'à aujourd'hui.
 InchAllah, Il ne lui arrive rien de douloureux ou d'horrible  Soubhan' Allah.
Qu' allah, lui accorde sa miséricorde et veuille sur lui.
Qu' allah puisse me permette de le retrouver dans cette vie ou dans l'au-delà car un ami fidèle, un membre de la famille, ne s'oublie pas.

« Dernière édition: Mars 21, 2010, 21:08:39 par Zahiya » Journalisée

155.Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants,
156. qui disent, quand un malheur les atteint: «Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons.
Al-Baqara La vache
oumhoussem
Invité
« Répondre #3 le: Mai 28, 2010, 16:32:47 »
Share   Modifier le messageModifier

                   bismillah          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  

                 Dieu, le Créateur des êtres humains et des animaux, a fait en sorte que ces derniers soient subordonnés à nous.  Ce sont eux qui nous fournissent une partie de la nourriture que nous mangeons et le lait que nous buvons.  Nous en adoptons certains par amour et pour qu’ils nous tiennent compagnie.  Nous visitons des parcs naturels et des aquariums afin d’apprécier la spectaculaire diversité de la vie sur terre.  Nous profitons également des chiens dressés à détecter les drogues, à guider les aveugles et à aider les handicapés.  Dieu dit, dans le Coran :

« Et Il a créé, pour vous, les bestiaux dont vous faites des vêtements chauds, dont vous retirez divers profits et dont vous mangez, aussi.  Ils vous paraissent beaux quand vous les ramenez, le soir, de même que le matin, lorsque vous les menez au pâturage.  Et ils portent vos fardeaux vers un pays que vous n’atteindriez [autrement] qu’avec peine. Vraiment, votre Seigneur est Compatissant et Miséricordieux.  Et (Il a créé) les chevaux, les mulets et les ânes pour que vous les montiez, et aussi pour l’apparat.  Et Il a créé (d’autres) choses que vous ne connaissez pas. » (Coran 16:5-8)

La miséricorde, en islam, s’étend à toutes les créatures de Dieu et pas uniquement aux êtres humains.  L’islam interdit formellement toute forme de cruauté envers les animaux.  Il y a de cela mille quatre cent ans, longtemps avant l’émergence du mouvement de défense des droits des animaux, qui a débuté avec la publication du livre de Peter Singer « Animal Liberation » (1975), l’islam exigeait que les animaux soient traités avec bonté et affirmait que la cruauté envers eux constituait une raison suffisante pour qu’une personne soit jetée dans le feu de l’Enfer!

Une fois, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) parla de gens à qui Dieu a pardonné les péchés pour avoir bien traité un animal.  Il raconta à ses compagnons l’histoire d’un homme qui, alors qu’il marchait, eut soudain très soif.  Ayant trouvé un puits, il descendit à l’intérieur pour étancher sa soif.  En remontant, il aperçut un chien qui était si assoiffé qu’il léchait la boue, par terre.  L’homme se dit en lui-même : « Ce chien est aussi assoiffé que je l’étais il y a un instant. »  Alors il descendit à nouveau au fond du puits et ramena de l’eau pour le chien.  Dieu apprécia tant sa bonne action qu’Il lui pardonna ses péchés.  Les compagnons demandèrent : « Ô prophète de Dieu : sommes-nous récompensés pour nos bonnes actions envers les animaux? »  Il répondit : « Pour toute créature vivante, il y a une récompense à qui lui fait du bien. »[1]

Une autre fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a décrit le châtiment d’une femme qui avait été envoyée en Enfer à cause de la façon dont elle avait traité une chatte.  Elle l’avait enfermée sans la nourrir et avait refusé de la libérer pour qu’elle puisse se nourrir elle-même à l’extérieur.[2]

Une autre fois, il a dit : « Il n’y a pas un être humain qui tue sans droit un oiseau, ou un animal plus gros, qui ne sera pas questionné par Dieu au jour du Jugement. »  On lui demanda : « Et quel est le droit de l’animal, ô messager de Dieu? »  Il répondit : « C’est qu’il l’égorge et en consomme la chair, et non pas qu’il lui coupe la tête tout en jetant le reste. »[3]

L’islam a établi des règles sur l’abattage des animaux, afin que ce soit fait de la façon la plus humaine possible.  L’islam insiste beaucoup sur la manière d’abattre les bêtes, qui doit être la moins douloureuse possible pour elles.  L’instrument servant à égorger ne doit jamais être affuté devant l’animal, et jamais une bête ne doit être égorgée devant une autre.  Jamais, avant la venue de l’islam, le monde n’avait été témoin d’autant de souci pour le bien-être des animaux.

Le fait de traiter les animaux de façon humaine, en islam, peut être résumé ainsi :

Tout d’abord, les animaux de ferme et de compagnie doivent avoir à leur disposition de l’eau, de la nourriture de qualité et un bon endroit où vivre.  Une fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est passé près d’un chameau très émacié.  Il dit :

« Craignez Dieu à propos de ces animaux qui ne peuvent s’exprimer.  Si vous les montez, faites-le de façon convenable [en les mettant en forme pour qu’ils puissent le faire aisément] et si vous les mangez, faites-le de façon convenable [en les nourrissant bien pour leur assurer une bonne santé]. » (Abou Daoud)

Deuxièmement, un animal ne doit jamais être battu ou torturé.  Une fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est passé près d’un animal qu’on avait marqué au fer dans le front.  Il dit : « Ne savez-vous pas que j’ai maudit celui qui marque son animal sur sa face ou qui le frappe sur sa face? ».[4]  Le Prophète a également conseillé à sa femme, qui montait un chameau indocile, de le traiter gentiment.[5]   Les combats entre animaux ne visant qu’à divertir les gens ont aussi été interdits par le Prophète.[6]

Troisièmement, l’islam interdit l’utilisation d’animaux comme cibles de tir.   Une fois, Ibn Omar, un des compagnons du Prophète, vit des gens pratiquer le tir à l’arc en utilisant une poule comme cible.  Il dit :

« Le Prophète a maudit quiconque utilise un être vivant comme cible (pour s’exercer). »

Tirer sur des pigeons vivants a déjà été un événement olympique et jusqu’à nos jours, le tir de colombes est encore permis dans de nombreux pays.

Quatrièmement, séparer de leur mère des oisillons encore au nid est interdit en islam.

Cinquièmement, il est également interdit de mutiler un animal en lui coupant les oreilles, la queue ou toute autre partie du corps sans raison valable.

Sixièmement, un animal malade appartenant à quelqu’un doit être soigné de la meilleure façon possible.

Ce que les musulmans doivent comprendre de ces règles sur le bon traitement des animaux, c’est que ces créatures ne sont pas là pour qu’ils puissent les utiliser ou en abuser comme bon leur semble; les animaux, comme les humains, ont des droits qui doivent être respectés afin que toutes les créatures de la terre puissent bénéficier de la justice et de la miséricorde de l’islam.



--------------------------------------------------------------------------------
Footnotes:
[1] Sahih Al-Boukhari

[2] Sahih Al-Boukhari

[3] An-Nasai

[4] Abou Daoud, Sahih Mouslim

[5] Sahih Mouslim
                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Janvier 26, 2012, 10:23:46 par Um-Rayhane » Journalisée
nabil-alg
Invité
« Répondre #4 le: Mai 28, 2010, 16:46:32 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka ma  Sourire Mouslima
qu allah t en recompense

Le Prophète a dit : « Un chien à demi-mort de soif tournait autour d’un puits, lorsqu’il fut remarqué par une prostituée juive qui enleva sa chaussure et s’en servit pour lui donner à boire. Ce geste lui valut d’être pardonnée. » (Al-Bukhârî, Muslim)  Soubhan' Allah
 
Journalisée
oumhoussem
Invité
« Répondre #5 le: Mai 28, 2010, 16:56:33 »
Share   Modifier le messageModifier


         bismillah    Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


                    Soubhan' Allah ....... Baraka Allahou Fik akhi pour ce partage

                                             Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
nabil-alg
Invité
« Répondre #6 le: Mai 28, 2010, 17:04:39 »
Share   Modifier le messageModifier

wa fi el barak allah
Journalisée
Um~Tariq
Invité
« Répondre #7 le: Juin 25, 2013, 15:13:40 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

MachAllah El Hamdoulilah  baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um~Tariq
Invité
« Répondre #8 le: Juin 27, 2013, 14:22:12 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


La miséricorde n'est enlevée que d'un malheureux
 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« La miséricorde n'est enlevée (1) que d'un malheureux (2) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4942 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) C'est à dire que cette personne ne fait pas preuve de miséricorde envers les créatures d'Allah.
(2) C'est à dire le mécréant ou le pervers qui se fatigue dans l'ici bas et sera châtié dans l'au-delà.

Ces notes sont tirées des paroles de l'imam Al Adhim Abadi dans Awn Al Ma'boud.


 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Vous aimez le forum et souhaitez le faire découvrir aux autres musulmans ? cliquez alors ici un fois par jour !
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle