Depuis quand la mosquée Al-Aqsa existe t-elle et quelle est son histoire??

<< < (3/4) > >>

Allahouakbar1234:
En mettant les textes que j'ai trouvé je me pose moi meme une question...Jerusalem sur la mosquee Al Aqsa
d'aprés des recits



.........Et quand Omar vient prier sur l’esplanade, il ne s’y trouve depuis longtemps plus aucun édifice religieux, ni monothéiste ni païen. Jean Lartéguy écrit à propos de l’entrée de Omar sur l’esplanade : “Quand la petite troupe arrive par la porte sud-ouest, l’entrée est obstruée par les décombres : il lui faut se frayer un passage parmi les ordures qui y ont été déversées”.


TEXTE ENTIER

1) Quand, en 636 de l’ère chrétienne, Omar, Compagnon du Prophète et second calife, vient signer le traité concernant Jérusalem avec le patriarche Sophronius, il fait une prière sur l’esplanade. Les musulmans construiront un peu plus tard les deux édifices cultuels bien connus sur cette esplanade. [Les historiens musulmans relatent que le Patriarche Sophronius lui propose de faire une prière dans l'Eglise du Saint-Sépulcre, mais il refuse en disant : "Si je prie ici, des musulmans pourraient venir ensuite prier ici, puis revendiquer ce lieu et en chasser les chrétiens".] Or, quand Omar prie sur l’esplanade, ce que vous ne savez apparemment pas c’est qu’à ce moment-là, il ne s’y trouve plus aucun édifice religieux. En effet, c’est en l’an 70 de l’ère chrétienne que les Romains, conduits par Titus, ont incendié et détruit le lieu de culte monothéiste que nous musulmans appelons effectivement “al-masjid al-aqsâ“. En 134, les Romains, sous la conduite cette fois de Hadrien, mâtent une révolte juive conduite par Bar Kosheba. En 135, les vestiges de ce lieu de culte sont rasés. Sur l’esplanade est dressée la statue de Hadrien. Jérusalem est interdite d’accès aux juifs. Le nom même de Jérusalem est changé en Aelia Capitolana, d’après le nom de Aelius Hadrien. [Au VIIème siècle encore, à l'époque du Prophète, les Arabes appelleront toujours Jérusalem "Aelia", comme en témoignent les récits présents dans les recueils de Sunna : Sahîh de al-Bukhârî, de Muslim, etc.]
C’est sous Constantin, empereur romain du IVème siècle converti au christianisme, que l’esplanade sera débarrassée des idoles qui y avaient été installées. En ce IVème siècle, une présence juive semble être attestée à Jérusalem. Plus tard, Julien l’Apostat propose aux juifs de reconstruire l’édifice religieux sur l’esplanade, mais devant l’apparition de boules de feu – apparemment des poches de gaz prisonnières des ruines et s’enflammant au contact de l’air – les travailleurs juifs abandonnent les travaux.
Au VIIème siècle, quand Chosroes, l’empereur perse, a conquis Jérusalem sur les Byzantins, il en chasse les juifs, devenus des alliés trop encombrants. Puis Héraclius reconquiert Jérusalem sur les Perses. Toujours en ce VIIème siècle, c’est en 636 que Omar entre à Jérusalem, comme nous l’avons dit. Et quand Omar vient prier sur l’esplanade, il ne s’y trouve depuis longtemps plus aucun édifice religieux, ni monothéiste ni païen. Jean Lartéguy écrit à propos de l’entrée de Omar sur l’esplanade : “Quand la petite troupe arrive par la porte sud-ouest, l’entrée est obstruée par les décombres : il lui faut se frayer un passage parmi les ordures qui y ont été déversées”. (A part les deux passages relatés entre crochets, les autres éléments de ce paragraphe sont extraits de Mourir pour Jérusalem, par Jean Lartéguy.)

----------------------------------------------------


Tafsir Ibn Kathir

Sourate 17 verset 1

1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de l'oratoire sacrée au temple de Jerusalem dont Nous avons béni l'alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant.

Le Seigneur se glorifie d'avoir la puissance de faire ce qu'aucun n'en est capable. Il fit voyager Son serviteur Mohamed :saws de nuit, de la Maison Sacrée - à la Mecque - à la Mosquée Trés éloigné "Al Aqsa" à Jerusalem (ilyia)..........

Donc dans le recit en haut d'un coté il y a un texte qui dit qu'il n'y avait aucun edifice religieux et Allah :Razza wa jal: Nous dit Mosquee Al Aqsa (Mosquée la plus lointaine) et la traduction dans le tafsir nous dit Temple de Jerusalem......

La question que je me pose : Est ce que le temple de Jérusalem été un edifice religieux voué au culte monotheiste (donc une genre de mosquée avant que l'islam n'arrive a Jerusalem) ou est ce que les Omeyade qui ont conquit Jerusalem (aprés la mort du prophete  :saws) et ont construit cette mosquée (Al Aqsa) l'ont appelé comme cela car cet endroit correspondait avec la mosquée lointaine (Al Aqsa) dont Nous parle Allah  :Razza wa jal: ???

J'espere que vous m'avez compris

 :baraka2 mes  :))) et  :))

Sami:
 :salam4


Voici cette vidéo pour qu'on puisse trouver certaines réponses de nos questions.

D'abord il faut qu'on sache que la mosquée d'alaqsa n'est pas une mosqué ordinaire il fait parti des trois lieux saint de l'islam qu'un musulman doit faire le pelerinège: la meque, la mosquée du prophete au medine et la mosquée d'Alaqssa.
Le mot Alaqssa mentionné dans la sourat AlIsraa: dieu dit:

"سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلاً مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَى، الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ، لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا، إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ"
سورة الإسراء - الآية رقم: 1


Traduction du coran:
 Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de l'oratoire sacrée au temple de Jerusalem dont Nous avons béni l'alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant

ce mot de ' la mosquée d'alqsa' mentioné dans le corans; qui est traduit vers le français par le temple de jerusalem; ce mot renvoi à une parti plus vaste de la mosqué actuelle  qu'on nomme aussi par la mosquée d'alaqsa. Selon la vidéo, il y 'a un consencus sur le fait que  al AQsa mentionné dans le coran renvoi à la parti entouré par les mur du jérusaleme qui se trouve danns le sud est de la ville; dans ce cas, elle englobe le tiers de la vielle ville de Alquods (jerusalem)
l'edifice actuel qui nomme aussi la mosquée d'alaqsa est construit sur une autre mosqué construite par Le calif Omar ibn Al Khatab.
Ce leiu mentioné dans le coran a une importance pour les musulman car Il s'agit  du lieu où tous les prophetes se sont rencontré; les musulmans croient à tous ces prophetes.
 :salam4

Allahouakbar1234:
 :baraka3 mon  :))) pour ton explication et ton lien de la video... mais malheureusement je ne sais pas lire l'arabe :'( pourrait tu me faire un resumé de ce qu'il dit mon  :)))

 :baraka3

convertie38:
  :bismiallah

 :salam4

  Tu n'es pas le seul mon  :))) Allahouakbar1234
  moi aussi je comprends pas l'arabe  :D alors mon  :))) Sami
  si tu pouvais nous traduire ce qui ce dit
  en gros sur la vidéo, ça serait gentil de ta part  ;)
   :baraka3

 :salam4

Sami:
 :salam4
En fait, le résumé, c’est presque ce que je viens de dire dessous la vidéo; peut être je n’étais pas assez claire à cause de mon français que j'esseye de l'améliorer.
Ce qui est mentionné dans le coran dans le premier verset de la sourate Al israa, traduit par « mosquée d’Alaqsa » ou « temple de Jérusalem » n’est pas la mosquée actuelle ou l’édifice qu’on voit actuellement en Palestine. Ce qu’on voit actuellement est une architecture islamique qui fait partie bien évidement du patrimoine musulman et qui fait preuve de la grandeur de nos prédécesseurs musulmans qui l’ont construit.  Mais ce qui est mentionné dans le coran est autre chose ; Il englobe une partie qui s’étale sur tout le tiers de la vielle ville d'Aqods ( Jérusalem). Bien évidement la mosquée qu’on a construit plus tard, c'est-à-dire après le voyage nocturne et l’ascension du prophète s'est construite dans cette partie mentionnée dans le coran. Donc, la mosquée d’Alaqsa dans le coran renvoie à toute cette grande partie sainte connue géographiquement par les savants dont l'édifice fait parti. L’édifice ou la mosquée actuelle ou les musulmans font aujourd’hui la prière est construite dans une période postérieure du voyage du prophète et de son rencontre avec tous les autres prophètes (aussi un lieu de foi pour les musulman) ; l’édifice ne constitue qu’une partie minime de ce lieu saint.
Je n’ai pas traduit mais j’ai essayé de donner l’idée générale. J’espère que j’étais assez claire cette fois-ci.
 :salam4

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente