Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La miséricorde de notre bien aimé muhammed sws  (Lu 3922 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
soka
Invité
« le: Novembre 12, 2009, 22:30:13 »
Share   Modifier le messageModifier

assalamou ahleykoum

bismilahi

D’après Abou Houraïra (qu’Allah soit satisfait de lui) : On a dit : "Ô Messager d'Allah! Fais des invocations contre les mécréants !" Il a répondu : "Je n’ai pas été envoyé pour maudire, mais je suis venu en miséricorde pour l’humanité". (Rapporté par Mouslim).

D’après Abou Houraira (qu’Allah soit satisfait de lui) : "Le Prophète (bpsl) envoya des cavaliers vers Najd.
Ils revinrent avec un homme de Bani Hanifa appelé Thoumama ibn Athâl et ils l’attachèrent à une des colonnes de la mosquée.
Le Prophète (bpsl) est sorti le voir et lui a dit : "Qu’est-ce que tu supposes, Thoumama ?" Il lui répondit : "Je pense du bien, Mohammad.
Si tu me tues, tu tueras quelqu’un qui a du sang sur les mains, et si tu pardonnes, tu pardonneras à un reconnaissant. Si tu veux de l’argent, alors demande ce que tu veux". Le Prophète (bpsl) l’a laissé jusqu’au lendemain puis vint demander : "Qu’est-ce que tu supposes, Thoumama ?"
Il répondit : "Ce que j’ai dit. Si tu pardonnes, tu pardonneras à un reconnaissant". Le Prophète (bpsl) l’a laissé jusqu’au surlendemain puis vint demander : "Qu’est-ce que tu supposes, Thoumama ?" Il répondit : "Ce que je t’ai dit." Le Prophète (bpsl) dit alors : "Relâchez Thoumama." Celui-ci s’est alors dirigé vers un palmier près de la mosquée, il s’est lavé et il est rentré à la mosquée et a dit : "J’atteste qu’il n’y a point de divinité qu’Allah et que Mohammad est Son prophète. Ô Mohammad, je jure par Dieu qu’il n’y avait point de visage sur terre qui m’était plus exécrable que ton visage, cependant ton visage est devenu celui que je chéris le plus. Je jure qu’il n’y avait pas de religion que je haïssais plus que la tienne, mais ta religion est devenue celle que j’affectionne le plus. Je jure que ton pays était celui que je détestais le plus mais il est devenu celui que j’apprécie le plus. Tes cavaliers m’ont capturé et je souhaite faire une Oumra. Qu’est-ce que tu y vois ?" Alors, le Prophète lui donna de l’espoir et lui ordonna de faire la Oumra. Quand il arriva à la Mecque, quelqu’un lui dit : "Tu as apostasié." Il rétorqua : "Non, j’ai plutôt rejoint l’Islam avec Mohammad (bpsl) et je jure par Allah que vous ne recevrez pas un seul grain de froment d’Al-Yamama sans la permission du Prophète (bpsl).
                                                                                                                                   (Rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim)

wa Allahu ahlem

wa assalamou ahleykoum
Journalisée
Abdellah
l'age n'est pas un signe de vieillesse il est signe de sagesse et la sagesse est un cadeau plein de jeunesse
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 52
Localisation: france
Messages: 1189


marié et trois magnifiques enfants


Voir le profil
« Répondre #1 le: Novembre 12, 2009, 23:15:51 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Mon cher frère que Dieu te benisse pour ces paroles de vérité au sujet du meilleur des hommes

Oui! Son caractère était avant tout l'indulgence et la misericorde

 Bukhârî  Radhi Allah 'Anhou rapporte d'après Abû Hurayra  Radhi Allah 'Anhou que :
"Une fois, un bédouin se mit à uriner dans la mosquée ; et les gens voulurent le réprimander, mais le Prophète  Salla-llah allahi wa salam leur dit : « Laissez-le finir, puis répandez sur son urine un sceau d'eau, votre mission est de rendre les choses faciles et non difficiles. »"

 Bukhârî  Radhi Allah 'Anhou rapporte que d'après Humayd Ibn ‘Abd er-Rahmân, Abû Hurayra  Radhi Allah 'Anhou a dit :
"Pendant que nous étions chez le Prophète  Salla-llah allahi wa salam , un homme arrivé et dit : « Ô Messager de Dieu ! Je suis perdu ! - Qu'as-tu fais ? lui demanda le Prophète  Salla-llah allahi wa salam . - J'ai commercé [eu des rapports charnels] avec ma femme alors que je jeûnais. - Peux-tu trouver un captif à affranchir ? - Non. - Peux-tu jeûner deux mois de suite ? - Non. - Peux-tu trouver de quoi nourrir soixante démunis ? - Non. »
Sur ce, l'homme resta auprès du Prophète  Salla-llah allahi wa salam . Pendant ce temps, on apporta au Prophète  Salla-llah allahi wa salam un panier ["‘araq"] rempli de dattes. « Où se trouve celui qui vient de m'interroger ?, repris le Prophète  Salla-llah allahi wa salam - Me voici, répondit l'homme. - Prend ceci et donne-le en aumône. - Dois-je le donner à plus pauvre que moi Messager de Dieu ? Car je jure par Dieu qu'il n'y a pas entre les deux champs de pierre [limites de Médine] une famille plus pauvre que la mienne. » Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam se mit à rire à pleines dents puis dit : « [Va et] donne ceci en nourriture à ta famille. »"

 Muslim  Radhi Allah 'Anhou rapporte selon Abû Mas‘ûd al-Ansari  Radhi Allah 'Anhou que :
"Un homme est entré chez le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam et lui a dit : « Je néglige une Prière guidée par UnTel parce qu'il la prolonge. » Alors, je n'ai jamais vu le Prophète  Salla-llah allahi wa salam aussi furieux qu'il l'était ce jour-là où il a dit dans son discours : « Ô gens ! quelques uns d'entre vous sont repoussants. Donc, quand celui qui, parmi vous, s'apprête à guider la Prière, qu'il la raccourcisse, car celui qui prie derrière lui pourrait être vieux, fragile de santé et pauvre. »"

   

Muslim  Radhi Allah 'Anhou rapporte d'après ‘Abd Allâh Ibn ‘Abbâs  Radhi Allah 'Anhou :
"Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a rassemblé la Prière de Midi ["Duhr"] et de l'Après-Midi ["‘Asr"], ainsi que celles du Coucher de Soleil ["Maghrib"] et de la Nuit ["‘Icha"], alors qu'il n'était pas en danger et qu'il ne pleuvait pas. On posa la question à Ibn ‘Abbâs : « Pourquoi a-t-il agit ainsi ? » Il répondit : « Il voulait épargner la difficulté à sa Communauté. »

a suivre  InchAllah
 Salam Alaykoum

Journalisée

soka
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 13, 2009, 20:50:36 »
Share   Modifier le messageModifier

bismilahi

amiiiiiiiine mon frere serviteur d'Allah swt....

que Dieu te rétribue pour les ahadith que tu as poster....amine

wa assalamou ahleykoum
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #3 le: Novembre 13, 2009, 21:19:43 »
Share   Modifier le messageModifier




 Salam Alaykoum


lors de la conquete de la mecque s'étant acquitté de tous les rites et devoirs, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam s’adressa aux mecquois en ces termes : « Vous avez vu combien les promesses de Dieu se sont révélées vraies. Maintenant, dites-moi quel doit être votre châtiment pour les cruautés et les crimes que vous avez commis contre ceux dont la seule faute était de vous inviter à adorer le Seul et Unique Dieu ?» - A quoi les mecquois répondirent : « Nous attendons de toi que tu nous traites comme Joseph traita ses frères égarés. »


Par une coïncidence significative, les mecquois, dans leur plaidoyer, employèrent les mêmes mots que Dieu avait employés dans la sourate Yûsuf, révélée dix ans avant la conquête de La Mecque. Dans cette sourate, il était dit au Saint Prophète qu’il traiterait ses persécuteurs mecquois comme Joseph avait traité ses frères. En demandant le traitement que Joseph avait réservé à ses frères,

les mecquois admettaient que le Saint Prophète  Salla-llah allahi wa salam de l’Islam était comme Joseph et, tout comme ce dernier avait été vainqueur de ses frères, le Prophète l’était maintenant, d’eux-mêmes. En entendant leur plaidoyer, Le Saint Prophète dit immédiatement : « Par Dieu, vous n’aurez pas de châtiment aujourd’hui et pas de reproche”
(Sira de Ibn Hisham).

Journalisée
Abdellah
l'age n'est pas un signe de vieillesse il est signe de sagesse et la sagesse est un cadeau plein de jeunesse
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 52
Localisation: france
Messages: 1189


marié et trois magnifiques enfants


Voir le profil
« Répondre #4 le: Novembre 21, 2009, 23:50:39 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Le Messager Salla-llah allahi wa salam montrait le plus haut degré de compassion envers les croyants:

"Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants." (9:128)


Il abaissait sur les croyants "une aile de tendresse par sa miséricorde" (15:88), et était le "protecteur des croyants, plus proche d’eux qu’ils ne l’étaient d’eux-mêmes" (33:6). Un jour, un Compagnon mourut et il demanda à ceux qui étaient présents à l’enterrement si le défunt avait laissé une quelconque dette. Apprenant qu’il était endetté, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam récita le verset susmentionné et annonça: «Chaque croyant qui meurt sera hérité par ses proches quels qu’ils soient. Quant à celui qui [meurt] en laissant des dettes ou des personnes à charge, qu’on vienne me trouver, je m’en chargerai.»

Sa compassion incluait même les Hypocrites et les incroyants. Il savait qui étaient les Hypocrites, mais ne les identifia jamais, car cela les aurait privés des droits d’entière citoyenneté qu’ils avaient gagnés grâce à leur prétendue profession de foi et pratique.

Dieu n’envoya pas de destruction collective sur les incroyants, bien qu’Il ait éradiqué beaucoup d’autres peuples similaires dans le passé: "Dieu n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu es parmi eux. Et Dieu n'est point tel qu'Il les châtie alors qu'ils demandent pardon." (8:33) Ce verset fait référence à tous les incroyants de tous les temps. Dieu ne détruira pas les gens tout d’un bloc tant que ceux qui suivent le Messager seront vivants. En outre, Il a laissé la porte du repentir ouverte jusqu’au Jour Dernier. N’importe qui peut accepter l’islam ou implorer le pardon de Dieu, quelque pécheur qu’il puisse se considérer.

En fait l’inimitié des musulmans est dirigée contre l’incroyance et non pas les individus eux mêmes. C’est pour cette raison que lorsqu’Omar vit un jour un prêtre de 80 ans, il s’assit et pleura en sanglotant. Quand on lui demanda pourquoi il pleurait, il répondit: «Dieu lui a accordé une vie si longue, or il n’a pas pu trouver la vraie voie». Omar était un disciple du Messager, qui disait:

"Je n’ai pas été envoyé pour maudire les gens, mais comme une miséricorde."

"J’ai cinq noms. Je suis Mohammed, et Ahmad (le loué), et Muqaffi (le dernier Prophète); je suis Hashir (le Prophète final dans la présence duquel les morts seront ressuscités); le Prophète du Repentir (le Prophète pour qui la porte du repentir restera toujours ouverte), et le Prophète de Miséricorde."

 Bukhârî et Nawawî  Radhi Allah 'Anha rapportent que d'après Abû Hurayra  Radhi Allah 'Anhou, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit :

"« La Religion est facile à pratiquer. Mais celui qui veut faire preuve de zêle excessif dans son application, sera vaincu par elle. Aussi, faites preuve de modération, essayez de tendre -autant que faire ce peut- vers ce qui est parfait et réjouissez-vous des récompenses qui vous seront accordées. Cela étant, efforcez-vous de faire vos exercices de piété de bon matin, à la fin de l'après-midi et à la fin de la nuit. »."

 Bukhârî rapporte d'après Isma‘îl  Radhi Allah 'Anha, d'après son frère  Radhi Allah 'Anhou , de Sulaymân  Radhi Allah 'Anhou , de Mohammed Ibn Abû ‘Atîq  Radhi Allah 'Anhou , d'Ibn Chihâb  Radhi Allah 'Anhou , de Sinân Ibn Abû Sinân ad-Du‘aly  Radhi Allah 'Anhou , de Djâbir Ibn ‘Abd Allâh  Radhi Allah 'Anhou qui rapporte :
"Qu'il avait pris part avec le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam à une expédition du côté de Nadjd, et qu'il était revenu avec le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam. Sur le chemin du retour, la canicule coïncida avec leur arrivée dans une vallée où il y avait de grands arbres épineux. Alors, le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam mit pied à terre, ainsi que les musulmans qui s'étaient dispersés à l'ombre des arbres. Le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam s'était installé, (lui aussi), sous un arbre auquel il avait accroché son sabre. Et nous nous sommes endormis, dit Djâbir. Soudain, le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam nous appela... Nous nous dirigeâmes vers lui et nous trouvâmes auprès de lui un bédouin. « Celui-ci s'est emparé de mon sabre pendant mon sommeil, dit le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam , je me suis réveillé alors qu'il le brandissait, nu, dans ma direction et m'a dit : Qui pourra maintenant te protéger de moi ?, je lui ai répondu : Dieu !, et il s'assit. » Le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam ne lui infligea aucune punition."

 Salam Alaykoum
Journalisée

Musc_88
Invité
« Répondre #5 le: Janvier 31, 2014, 10:56:19 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


MachAllah Allahou Akbar  baraka2 mes chers frères pour vos partages
 El Hamdoulilah Allahou Akbar Allahou Akbar


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle