Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Pourquoi une femme qui demande le divorce (khul') doit-elle rendre sa dot ?  (Lu 19865 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« le: Novembre 05, 2009, 10:08:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Voilà mes frères et soeurs je me posais cette question car je vois de plus en plus de soeur dire qu'elle vont rendre leur dot à leur mari car elle souhaite le divorce.

Pourquoi ?

La dot est pour le femme et elle en fait ce qu'elle veut et je ne vois pas pourquoi elle la rendrait au mari si elle divorce pour X raisons !



 baraka2 pour vos réponses car j'ai vraiment du mal à comprendre ! et j'aime apprendre et comprendre les choses surtout dans notre religion !  Smiley

J'espère qu'il y aura un frère ou soeur pour m'expliquer en détail ?  InchAllah



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
rizlane-muslima
Invité
« Répondre #1 le: Novembre 05, 2009, 12:49:57 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Pourquoi est-ce que la femme doit-elle remettre la dot à son mari quand elle veut user de son droit de k’houl ?

Le droit au k’houl est reconnu par la législation islamique. Le prophète (QSSL) a autorisé les femmes à user de ce droit. Le divorce est une solution à appliquer au cas où toutes les voies de conciliation échouent entre l’époux et l’épouse. Il arrive que l’homme use abusivement de sont droit de divorce. Dans ce cas-ci, la femme a le droit de lui rendre sa dot pour bénéficier du divorce. Sachant que la procédure peut parfois durer des années, le k’houl est en quelque sorte une solution plus souple, mais qui ne doit pas être utilisée pour des raisons futiles.

Cheikh Youcef El qaradaoui


  Wink ALLAH O 3LEM!!!!  Wink
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 05, 2009, 16:55:48 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Pourquoi est-ce que la femme doit-elle remettre la dot à son mari quand elle veut user de son droit de k’houl ?

Le droit au k’houl est reconnu par la législation islamique. Le prophète (QSSL) a autorisé les femmes à user de ce droit. Le divorce est une solution à appliquer au cas où toutes les voies de conciliation échouent entre l’époux et l’épouse. Il arrive que l’homme use abusivement de sont droit de divorce. Dans ce cas-ci, la femme a le droit de lui rendre sa dot pour bénéficier du divorce. Sachant que la procédure peut parfois durer des années, le k’houl est en quelque sorte une solution plus souple, mais qui ne doit pas être utilisée pour des raisons futiles.

Cheikh Youcef El qaradaoui


  Wink ALLAH O 3LEM!!!!  Wink
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 

 baraka ma  Sourire Mouslima rizalane-muslima d'avoir répondu, qu'Allah ta'ala t'en récompense grandement ! amin !


Mais je n'ai toujours pas compris !!! désolé aujourd'hui je bugg un peu  < Undecided


Aussi je ne comprends pas ce passage : Dans ce cas-ci, la femme a le droit de lui rendre sa dot pour bénéficier du divorce. Sachant que la procédure peut parfois durer des années, le k’houl est en quelque sorte une solution plus souple, mais qui ne doit pas être utilisée pour des raisons futiles.

Pour l'homme il suffit de dire je te divorce pour divorcer mais pas pour la femme !

Pouquoi il y a une différence de façon de divorcer entre l'homme et la femme ?

Je ne comprend pas !


Y'a t'il des hadiths ou verset du coran à ce sujet ?


 baraka2 pour vos réponses !!!



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
rizlane-muslima
Invité
« Répondre #3 le: Novembre 05, 2009, 17:42:18 »
Share   Modifier le messageModifier

wa fik barak'ALLAH mon frere fillah

Citation
Sachant que la procédure peut parfois durer des années

jcrois que c'est du au fait que si le mari refuse  Huh?
ALLAH ô 3LEM!!!!

 Salam Alaykoum
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #4 le: Novembre 05, 2009, 19:43:03 »
Share   Modifier le messageModifier




 Salam Alaykoum

Pas la dot en entier mais la moitié.

Question 



Je suis fiancé à une femme ( Fatiha + Mahr + Chouhoud+ L’ approbation du père de la femme). On n’est pas encore marié. Si je divorce, est ce qu’elle conserve la dot (Mahr ) ou elle me la restitue ?
 
Fetwa



Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Si l’acte de mariage a été conclu avec cette femme, que vous lui avez fixé la dot puis vous l’avez répudiée avant de consommer le mariage (avant la nuit de noces), alors vous devez obligatoirement lui donner la moitié de la dot proclamée.
Allah dit : « Et si vous divorcez d’avec elles sans les avoir touchées, mais après fixation de leur Mahr ( dot ), versez-leur alors la moitié de ce que vous avez fixé, à moins qu’elles ne s’en désistent, ou que ne se désiste celui entre les mains de qui est la conclusion du mariage. » (sourate 2/verset 237)

Sur ce, si vous avez déjà donné à cette femme la dot entière, elle doit vous rendre la moitié. Si elle ne l’a pas encore reçue, vous devez lui donner la moitié. A moins que vous vous désistiez en lui laissant la dot tout entière ou qu’elle se désiste - elle - pour vous dispenser de ce que vous lui deviez !

Et Allah sait mieux.
 
Réponse donnée par:  le Centre de Fatwa d'Islamweb


Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #5 le: Novembre 05, 2009, 19:46:23 »
Share   Modifier le messageModifier




 Salam Alaykoum

Parfois après le mariage, le mari ayant du dégoût pour sa femme sans aucune raison va lui chercher querelle et l'énerver pour qu'à la fin elle demande le Kho'l, ne pouvant supporter le mauvais caractère de son mari. Ce dernier le fait exprès pour qu'elle rompt le contrat de mariage et ainsi il pourra reprendre l'argent de la dot. Ce comportement négatif n'est pas permis et Allah a dit : "O croyants! Il ne vous est pas licite d'hériter des femmes contre leur gré"


Allah dit aussi : "Ne les empêchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aviez donné, à moins qu'elles ne viennent à commettre un péché prouvé. Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien"
(4/19)

L'Imam Ibn Al Moundhir a dit que les savants se sont mis d'accord pour interdire de reprendre l'argent versé en dot, sauf dans le cas de Nouchouz (désobéissance) venant de la part de l'épouse.


Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #6 le: Novembre 05, 2009, 19:49:16 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum

Et un rapel:

Khol' ou la demande de divorce venant du coté de la femme .On a comme exemple le cas de la femme de Thabit Ibn Queis et qui est rapporté par Bukhari.

D'après Ibn Abbes que la femme de Thabit Ibn Queis est venue voir le prophète  et lui a dit:O prophète d'Allah!.Je n'ai rien contre Thabit Ibn Queis ni en religion,en en moralité seulement j'ai peur de tomber dans la mécréance(En ne lui donnant pas des droits en tant qu'époux).Le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam lui dit:Veut-tu lui rendre son jardin?.Elle répondit:Oui. Le prophète  lui dit lui dit de se séparer d'elle.

Il faut savoir que la vie d'un couple se base .deux choses:L'amour et l'échange de miséricorde .Il se peut que le premier s'affaiblit ce qui fait qu'il faut renforcer le deuxième .Pourquoi il faut renforcer le deuxième mais tout simplement à cause de choses qui voudront qu'il n y aura pas de séparation comme les enfants et autres choses. C'est pour cela que le Calife Omar a dit que tous les foyers ne sont pas fondés sur l'amour mais dans la bonne entente de l'Islam.


Il se peut qu'un homme aime sa femme à cause d'un caractère ce qui fait qu'il reste avec elle pour cela. Que la femme doit aussi savoir que l'homme sans défaut n'existe pas. Sinon en cas d'une impossibilité d'entente avec son époux,soit elle lui rend son Mahr et se sépare de lui,un peu moins ou plus. S'il n'accepte pas elle a le droit de voir un Quadi(Juge) qui les séparera même si c'est par la force.

Donc comme on l'a dit,une femme peut se séparer de son époux,parc qu'elle ne peut pas lui donner tous ses droits. Soit elle est maltraité et qu'il ne veut pas divorcer d'elle. Soit il néglige son devoir en tant qu'époux.

Que le Khol' doit se faire pour une cause bien déterminée sinon il y a une mise en garde pour la femme qui demande le divorce sans raison.

Il y a aussi une autre cause dont la femme peut demander la séparation,le mari qui néglige sa pratique religieuse et persiste dans les grands péchés. Que la femme ne peut pas patienter trop longtemps avec un mari pécheur.
Journalisée
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« Répondre #7 le: Novembre 06, 2009, 14:35:44 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum

Et un rapel:

Khol' ou la demande de divorce venant du coté de la femme .On a comme exemple le cas de la femme de Thabit Ibn Queis et qui est rapporté par Bukhari.


Il faut savoir que la vie d'un couple se base .deux choses:L'amour et l'échange de miséricorde .Il se peut que le premier s'affaiblit ce qui fait qu'il faut renforcer le deuxième .Pourquoi il faut renforcer le deuxième mais tout simplement à cause de choses qui voudront qu'il n y aura pas de séparation comme les enfants et autres choses. C'est pour cela que le Calife Omar a dit que tous les foyers ne sont pas fondés sur l'amour mais dans la bonne entente de l'Islam.


Il se peut qu'un homme aime sa femme à cause d'un caractère ce qui fait qu'il reste avec elle pour cela. Que la femme doit aussi savoir que l'homme sans défaut n'existe pas. Sinon en cas d'une impossibilité d'entente avec son époux,soit elle lui rend son Mahr et se sépare de lui,un peu moins ou plus. S'il n'accepte pas elle a le droit de voir un Quadi(Juge) qui les séparera même si c'est par la force.

Donc comme on l'a dit,une femme peut se séparer de son époux,parc qu'elle ne peut pas lui donner tous ses droits. Soit elle est maltraité et qu'il ne veut pas divorcer d'elle. Soit il néglige son devoir en tant qu'époux.

Que le Khol' doit se faire pour une cause bien déterminée sinon il y a une mise en garde pour la femme qui demande le divorce sans raison.

Il y a aussi une autre cause dont la femme peut demander la séparation,le mari qui néglige sa pratique religieuse et persiste dans les grands péchés. Que la femme ne peut pas patienter trop longtemps avec un mari pécheur.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Baraka Allahou Fik mon  Rire Mouslim ibn al quaim d'avoir répondu , qu'Allah ta'ala t'en récompense grandement ! amin !


Aurais-tu ce hadith en entier ? D'après Ibn Abbes que la femme de Thabit Ibn Queis est venue voir le prophète  et lui a dit:O prophète d'Allah!.Je n'ai rien contre Thabit Ibn Queis ni en religion,en en moralité seulement j'ai peur de tomber dans la mécréance(En ne lui donnant pas des droits en tant qu'époux).Le prophète(Salla Allah Alayhi oua Sallam lui dit:Veut-tu lui rendre son jardin?.Elle répondit:Oui. Le prophète  lui dit lui dit de se séparer d'elle.

Impossible pour moi de le retrouver  Undecided car je le connais mais dans son entier et en plus j'ai fais des rechercher sur le net et ne j'arrive pas à trouver des réponses à mes questions  Undecided

Si je me souviens bien de ce hadith qui nous dit qu'en fait cette femme demande le divorce et en plus elle n'a rien à reprocher à son mari ensuite le mari est d'accord pour le divorce mais le problème et qu'il a offert à sa femme son verger comme dot.
Ce verger est son seul moyen de revenu donc s'il divorce et que sa femme garde ce verger alors comment va-t-il faire sans son moyen de revenu ?

C'est pour cela qu'il est parti voir le prophète (sws) car c'était un gros problème pour lui et ça se comprend ! Alors le prophète (sws) a demandé à sa femme si elle voulait bien rendre le verger (ou une parti) à son mari et elle a accepté.

Franchement si elle n'avait pas accepté elle aurait été injuste car elle ne reproche rien à son mari et en plus c'est le seul revenu de son mari alors qu'elle, elle pourra à nouveau se remarier et donc elle aura un mari qui pourra subvenir à ces besoins !

 

Je vais chercher encore à tête reposée  InchAllah et je vais me pencher sur le coran  InchAllah mais pas facile je l'avoue !


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #8 le: Novembre 06, 2009, 15:16:16 »
Share   Modifier le messageModifier




 Salam Alaykoum

Question
Il y a deux hadiths qui me laissent un peu perplexe. L’un dit qu’une femme peut réclamer le khul` (divorce demandé par la femme) pour autant qu’elle restitue sa dot, tandis que le second affirme que si elle demande le divorce sans raison apparente, elle ne sentira pas l’odeur du Paradis. Le premier hadith se rapporte au cas d’une femme qui ne supportait pas la vue de son mari. Est-ce là une raison suffisante pour divorcer ? Si une femme ne s’entend pas avec son mari et veut divorcer, cela signifie-t-il qu’elle ne sentira jamais l’odeur du Paradis ? Que Dieu vous rétribue pour votre aide !

Réponse de Sheikh Muhammad `Ali Al-Hanûtî
Le premier hadith, qui concerne la femme de Thâbit Ibn Qays, est authentique : il a été rapporté par Al-Bukhârî et d’autres. Il fournit la preuve juridique octroyant à la femme le droit de demander le khul`, comme symétrique au droit de répudiation (talâq) dont dispose l’homme. Ibn Rushd Al-Qurtubî (Averroès), dit dans son ouvrage Bidâyat Al-Mujtahid, volume 2, dans le chapitre du divorce : « Tout comme un homme peut avoir recours au talâq lorsqu’il n’aime pas sa femme, la Législation islamique (sharî`ah) donne à la femme le droit de mettre fin à son mariage si elle n’aime pas son mari. Cependant, elle devra lui rembourser la dot qu’il lui a versée à moins qu’il n’y ait des circonstances en raison desquelles un juge pourrait forcer le mari à prononcer le talâq sans exiger de compensation de la part de sa femme. » Il est même fort possible que le mari soit condamné à lui verser tout arriéré de dot, lorsque la femme a des motifs valables pour prononcer le khul`, tels que des sévices corporels ou moraux qu’il lui aurait infligés, ou tout autre abus ou négligence dans l’accomplissement de ses devoirs envers elle.

Il y a un hadith concernant la femme de Thâbit Ibn Qays, où l’on rapporte qu’elle vint trouver le Prophète — paix et bénédiction sur lui — et se plaignit à lui de son mari. Elle dit qu’elle n’avait rien de spécial à lui reprocher mais qu’elle ne voulait plus continuer à vivre avec lui. Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — ne mena aucune investigation auprès d’elle ou de son mari pour savoir la raison de sa requête. Il lui demanda simplement si elle lui rendrait la dot ; il s’agissait d’un verger. Elle répondit que oui. Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — enjoignit à l’époux de reprendre le verger et d’accepter le divorce. La majorité des écoles de jurisprudence disent que le juge devrait approuver la requête de la femme. L’école hanafite est la plus restrictive en matière de khul`. Le juge doit considérer la requête de l’épouse comme recevable et alors l’affaire est traitée comme une affaire de talâq. Certaines écoles disent que si le mari et la femme s’arrangent à l’amiable, il n’est pas besoin de recourir au juge ou à un tribunal. Bien sûr, la différence est que le khul` est un contrat, alors que le talâq n’en est pas un. Si une femme demande le khul` et persiste dans sa requête pendant un mois ou plus, alors je ne vois aucune raison valable pour le mari de ne pas l’accepter. Son refus s’apparenterait à un abus.

Le mariage a pour objectif de permettre aux conjoints de bien pratiquer l’islam, notamment dans leur vie matrimoniale. Si l’un d’eux n’arrive pas à mener cette vie de couple dans de bonnes conditions, alors le Coran apporte son verdict dans le verset 229 de la sourate 2 : "Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d’Allah, alors nul grief contre eux si la femme se libère de son mariage en versant quelque somme." Pour certaines écoles, ce khul` ne se distingue pas du talâq, et la femme doit alors observer un délai de viduité (`iddah), mais Ibn Qayyim Al-Jawziyyah [1], dans Zâd Al-Ma`âd, s’est penché sur l’institution du khul` et a dit qu’il n’y avait pas besoin d’observer un délai de viduité dans ce cas. Mais une femme désireuse de se remarier devra attendre d’avoir ses menstrues pour s’assurer qu’elle n’est pas enceinte.

Quant au second hadith que vous avez mentionné, il n’est pas authentique. Certaines écoles le jugent bon (hasan), mais je pense que c’est un hadith faible.

Islamonline.
Journalisée
samaar
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 31
Localisation: Turquie
Messages: 380


Je t'aime en Allah


Voir le profil
« Répondre #9 le: Janvier 19, 2010, 11:39:09 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Pourquoi est-ce que la femme doit-elle remettre la dot à son mari quand elle veut user de son droit de k’houl ?

Le droit au k’houl est reconnu par la législation islamique. Le prophète (QSSL) a autorisé les femmes à user de ce droit. Le divorce est une solution à appliquer au cas où toutes les voies de conciliation échouent entre l’époux et l’épouse. Il arrive que l’homme use abusivement de sont droit de divorce. Dans ce cas-ci, la femme a le droit de lui rendre sa dot pour bénéficier du divorce. Sachant que la procédure peut parfois durer des années, le k’houl est en quelque sorte une solution plus souple, mais qui ne doit pas être utilisée pour des raisons futiles.

Cheikh Youcef El qaradaoui


  Wink ALLAH O 3LEM!!!!  Wink
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh^

 Salam Alaykoum

bien dis  MachAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

*Et s'ils te traitent de menteur, dis alors : "A moi mon oeuvre, et à vous la vòtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites".(S: Younous)
* "A nous nos actions, et à vous les vvòtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants".(S:Qasas)
fathéma
Invité
« Répondre #10 le: Octobre 29, 2012, 15:22:05 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Moumin
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: Lyon
Messages: 106



Voir le profil
« Répondre #11 le: Octobre 29, 2012, 21:01:17 »
Share   Modifier le messageModifier

C’est triste que les couples musulmans s’explosent si facilement et pour X raisons.
La famille est une notion sacrée dans notre religion. Les problèmes matériels arrivent en second lieu.
J’espère de tout cœur que nos frères et sœurs réfléchissent bien avant de parler divorce, khul°, rendre la dot, etc.



 baraka2
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #12 le: Octobre 29, 2012, 21:10:42 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah Baraka Allahou Fik akhy rappel sur le salam ici  http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,30467.0.html

 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
nadianadia
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Angers
Messages: 3



Voir le profil
« Répondre #13 le: Juin 05, 2014, 10:55:22 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam aleykoum,
Je souhaite avoir des informations sur le khûl (annulation de mariage)
j'ai rendu la dot à mon époux en lui disant "je te rend la dot, le mariage et annulé" devant les temoins (mon père ma soeur, ces parents sa soeur et son frère).
Es que le khûl est valide? Même si mon époux n'a ni refusé, ni dit qu'il l'accepter devant les témoins?
Pouvez vous me renseigné svp?
Barack Allah oufikoum
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #14 le: Juin 05, 2014, 11:20:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


 El Hamdoulilah j'ai regroupé ton message avec ce fil.

 InchAllah en lisant les messages d'Akhy Ibn Al Qaim tu trouvera un début de réponse.


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle