Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L 'Islam et la Science (L'abondant des cours, les etudes...)!!  (Lu 10906 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
muslimclassic
Invité
« le: Août 30, 2007, 20:32:31 »
Share   Modifier le messageModifier

ASSALAMOU 'ALAYKOUM

 J’ai appris l'existence de plus d’un cas de jeunes garçons et de jeunes filles de nos universités et facultés scientifiques, comme la médecine, l’architecture etc. qui ont abandonné leurs études. Leur raison est que ce sont des sciences mondaines qui ne sont d’aucune utilité dans l’au-delà, que c’est pour eux un malheur, et que s’ils orientaient les peines et les efforts de ces études vers des études religieuses, ce serait bien mieux et prioritaire, et qu’ils n’ont que perdu leur temps jusque là !

On dirait que ces frères là ont fondé leurs convictions sur une conception qui veut que l’étude des sciences mondaines ou techniques soit incompatible avec l'Islam et que cela est contraire à la piété et qu'elles ne rapprochent pas d’Allah, ou que –dans le moindre des cas-, cela n’est pas requis d’un point de vue islamique et qu’en l’abandonnant, la communauté n’a aucun péché, ni aucun reproche.

En vérité, l'Islam exhorte les musulmans à acquérir la connaissance en générale. Bien mieux, dans une référence rapportée par Ibn Majah et d’autres d’après Anas ibn Malik, le Prophète –que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui- a dit: «L’acquisition de la science est une obligation incombant à chaque musulman».L'Islam a élevé le savant par rapport à l’ignorant: {Dis: «Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» Seuls les doués d’intelligence se rappellent} [Azzomar: 9].

Dans le Coran, il y a près de sept cent cinquante versets qui exhortent et appèlent à réfléchir sur cet univers et les créatures soumises à l’homme qui s’y trouvent; cet univers qui est le domaine de la science naturelle :

{Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l’eau qu’Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne} [Al Baqara: 164].

{En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence} [Al Imran: 190].

{Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent} [Arroum: 22].

{Et c’est Lui qui vous a assigné les étoiles, pour que, par elles, vous vous guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes, Nous exposons les preuves pour ceux qui savent!} [Al An’am: 97].

De plus, la première révélation descendue sur Muhammad –que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui- fut: {Lis}. Pour cette raison, les savants ont dit: La science est la première obligation qui incombe aux mukallafs [personnes soumises aux obligations religieuses], et la première de ces sciences est la connaissance d’Allah, de Sa religion et de Ses signes. Toutefois, cela inclut toute science utile, dans la mesure où le premier pas dans n’importe quel domaine c’est la connaissance de ce domaine. Comment sied-t-il donc à la communauté de {Lis} de s’égarer dans les déserts de l’ignorance et ses vallées, et d’abandonner la compétition au moment où tous les peuples de la terre ont progressé dans le domaine des sciences sans avoir un héritage qui les y encourage, ni une religion qui les y incite?! Quel pont est-il possible d’établir entre les textes de la religion islamique et la réalité concrète corrompue et pleine d’ignorance et de faux concepts dans la vie et l’esprit de la communauté ?!


Il y a deux sortes de science : la science religieuse et la science mondaine.

-Les sciences mondaines sont les sciences que l’homme acquiert par ses pratiques humaines et son action sur les créatures qu’il a autour de lui, sa méditation, sa pensée et sa réflexion sur les lois naturelles décrétées par Allah.

L’étude de ces sciences mondaines et techniques est très importante pour le progrès des communautés et des sociétés. Aussi, notre communauté est dans le besoin pressant de cette science. La faiblesse et la dégradation dont nous souffrons dans ce domaine ne sont pas un secret pour toute personne douée de clairvoyance. L'Islam s’est intéressé à ce genre de science et Allah l’a évoquée à plus d’un endroit dans le Coran :

{De la terre Il vous a créé, et Il vous l’a fait peupler (et exploiter)} [Houd: 61].
C'est-à-dire qu’Il a fait que vous y habitiez durant votre vie et a fait de vous ses bâtisseurs.

Comment l’homme peut-il peupler et bâtir la terre alors qu’il ne connaît pas ce qui améliore sa vie et ce qui la corrompt ?!

Et dans un autre verset :

{Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah…} [Al Jumua’, 10], c'est-à-dire par le commerce, l’investissement et l’économie.

Et Il a dit: {C’est Lui qui vous a soumis la terre : parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu’Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection} [Al Molk, 15] Il y a dans ce verset une allusion à la culture et l’exploitation de la terre, à l’effort dans la recherche de la subsistance, la circulation sur les routes et la facilitation des communications.

Et dans Al Mosnad avec une chaîne de rapporteurs authentique, le Prophète –paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit: «Si l’Heure [dernière] arrive alors que l’un de vous a dans sa main une bouture, s’il peut la planter avant de se lever, qu’il la plante».
Dans le domaine de la médecine par exemple: D’après Jabir, le Messager d’Allah –paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit: «Il y a pour chaque maladie un remède; lorsqu’on tombe sur le remède de la maladie, on est guéri par la grâce d’Allah l’Exalté» [Rapporté par Mouslim].
Et dans Sahih Al Boukhari d’après Abou Houreira –qu’Allah soit satisfait de lui- le Prophète –paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit: «Allah n’a pas fait descendre (sur terre) une maladie, sans avoir, en même temps, fait descendre son remède». Et dans Al Mosnad, «Un bédouin vint chez l’Envoyé d’Allah –paix et bénédictions d’Allah sur lui- et dit: «Ô Messager d’Allah, quel est le meilleur des hommes? Il répondit: «Celui d’entre eux qui a le meilleur comportement» Puis il demanda: "Ô Envoyé d’Allah, devons-nous nous faire soigner?" «Faites-vous soigner, répondit-il, car Allah n’a pas fait descendre (sur terre) une maladie, sans avoir, en même temps, fait descendre son remède; il y en a qui connaissent [ces remèdes] et il y en a qui l’ignorent».

Il désigna la science médicale par connaissance et science et son abandon par ignorance, et incita les raisons et les âmes à rechercher les traitements médicaux et les utiliser… en indiquant qu’ils existent, ce qui constitue une exhortation à les rechercher.

Comment une communauté dont telle est la religion et tels sont les textes, peut se conforter dans les ténèbres de l’ignorance au moment où des communautés qui n’ont ni héritage, ni textes révélés qui les exhortent se hissent à la première place? Voila une chose vraiment étonnante !

Si les sciences mondaines à la base entrent dans les obligations collectives (kifaya), elles sont une obligation [tout court] de nos jours et à cette époque qui connaît un conflit technique sans égal, et connaît une faiblesse islamique qui suscite l’étonnement.

Les communautés occidentales s’affairent nuit et jour dans le développement de leurs sciences et leurs instruments et l’exploitation de cela, pour dominer ceux qui sont autour d’eux et maîtriser ce qu’il y a autour d’eux.

Et nous, nous vivons une situation de dépendance lamentable! Surtout dans le domaine des sciences mondaines, telles que la médecine, l’architecture, l’industrie, etc. Parmi les formes les plus étonnantes de notre dépendance, il y a par exemple la théorie de Darwin sur l’Evolution qui a succombé avec le temps et qui pourtant est toujours enseignée dans plusieurs pays musulmans comme faisant partie des vérités scientifiques! Il n’y a pas moyen de rectifier cela si ce n’est en s’attachant à la corde d’Allah l’Exalté dans un premier temps, puis par les progrès, l’érudition et le perfectionnement dans de telles sciences.

Notre époque est en effet une époque de puissance, et c’est le puissant qui fait sa loi et oblige autrui à s’y conformer! Il n’est donc pas possible que cette communauté soit prise pour modèle sauf si elle est puissante et développée; que de fois n’a-t-on pas vu les gens se détourner de cette religion lorsqu’ils constatent le mauvais état de ses adeptes, leur retard économique, technique, scientifique et leur affairement dans diverses sortes de stupidité et d’inanité et ce que suscite l’inactivité de la raison et de l’esprit !

En vérité, des imams comme Achatiby et bien d’autres ont établi que l'Islam est venu pour préserver les cinq impératifs de la vie et des savants du Oussoul ont rapporté l’unanimité à ce sujet. Ces impératifs de la vie sont : la religion, la vie, l’honneur, la richesse et la raison.

Ces impératifs de la vie ne peuvent être préservés que si l’on maîtrise la véritable science naturelle humaine et en fait un bon usage pour la préservation de la religion et le bonheur de ce monde.

La médecine par exemple est la voie pour préserver le corps contre les maladies; pour cela, les savants parmi nos pieux prédécesseurs ont estimé la médecine à sa juste valeur !

On rapporte que Achafeiy a dit: «Il y a deux sortes de science: la science de la religion et la science de ce monde; la science qui est celle de la religion c’est la science du fiqh, et la science qui appartient à ce monde est la science médicale».

Et dans une deuxième version, il a dit: «Je ne connais pas après le licite et l’illicite (une science) plus noble que la médecine; toutefois, les gens du Livre nous dominent dans ce domaine».

Et dans une troisième version, on rapporte qu’il se désolait pour la négligence de la médecine par les musulmans et disait: «Ils ont négligé le tiers de la science, et l’ont confié aux juifs et aux chrétiens» [Adabou Chafeiy wa Manaquibouh par Arrazy].

Aucun étudiant n’ignore l’existence de la méthode expérimentale dans les sciences mondaines; c’est une méthode fondée sur les études comparatives et des longues observations précises, et cela entre dans la méditation sur la création: {…et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi !... »} [Al Imran: 191].

Si on étudie ce genre de sciences avec une bonne intention, elles ont un effet positif et efficace sur le renforcement de la croyance en Allah et la corroboration des preuves religieuses convaincantes sur l’existence de notre Grand Créateur –qu’Il soit exalté-; de même que l’éclaircissement et l’explication des sens scientifiques du Coran et l’explication de son miracle scientifique; ce qui a un grand effet sur l’invitation des non musulmans à l'Islam, ou le raffermissement de la foi des Croyants. Il se peut que le spécialiste en économie réussisse mieux à étayer le système économique islamique non usuraire que le spécialiste du fiqh. La législation islamique est en principe venue pour préserver la vie de la déviation, encourager la production et le travail, au point qu’elle a compté cela au nombre des actes d’obéissance et parmi les catégories de bienfaisance.

Le fait de suivre les voies [qui mènent aux résultats souhaités] fait partie de notre croyance; Allah –l’Exalté- a dit: {Et Nous lui avons donné libre voie à toute chose. Il suivit donc une voie} [Al Kahf, 84-85].
Ne pas suivre les voies est une offense à la législation, et celui qui médite sur la tradition du Prophète –paix et bénédictions d’Allah sur lui- trouvera qu’il suivait les voies; du début de son émigration jusqu’aux instants qui ont précédé sa mort.

Le progrès dans les sciences de ce monde, la technique, etc. fait partie du fait de suivre les voies et du développement de la communauté.

Beaucoup d’aspects de notre déclin et de notre défaite proviennent de notre retard dans le domaine scientifique et du manque de conscience générale et l’incompréhension du rapport réel entre les causes et les résultats.

L’histoire des musulmans est pleine de diverses sortes de découvertes et d’inventions scientifiques et de réalisations culturelles qui ont hérité l’œuvre des nations précédentes, s’y sont conformé, l’ont développée et on essayé d'en maîtriser l’objectif moral, et la science islamique a constitué un maillon très important dans la marche de la civilisation humaine successive. Les musulmans ont connu dans le domaine des sciences naturelles, beaucoup de noms brillants qui étaient reçus à bras ouverts dans toute la communauté; même les historiens occidentaux reconnaissent cela.

Constant Georgio dit: «Il n’est pas possible que nous trouvions une religion dans laquelle la science et la connaissance occupent une place éminente comme c’était le cas dans l'Islam».

Et l’historien anglais Wilz dit: «Toute religion qui n’avance pas avec la civilisation à chacune de ses étapes, fait table rase de cela. La religion véritable que j’ai trouvée s’avançant avec la civilisation où qu’elle aille c’est l'Islam… et celui qui veut la preuve n’a qu’à lire le Coran et les analyses, méthodes pratiques et lois sociales qui s’y trouvent; c’est un livre de religion, de science, de société, de moralité et d’histoire. Si on me demande de définir l'Islam, je le définirais par cette expression: (l'Islam c’est la civilisation).

Et l’érudit George Sarton dit: «Les musulmans sont les génies de l’Orient; ils ont un grand bienfait sur l’humanité, s’illustrant par le fait qu’ils se sont chargés de l’écriture des plus grandes études précieuses, et des plus originales et profondes, en utilisant la langue arabe qui était sans conteste la langue de la science pour le genre humain».

Et Dr Louweji Rinaldi dit: «Lorsque nous avons senti la nécessité d’éradiquer l’ignorance qui nous accablait, nous allâmes vers les arabes et leur tendîmes nos mains; parce qu’ils étaient les seuls maîtres dans le monde».

Rom Roland dit: «La science islamique s’est distinguée par le fait qu’elle ne s’est jamais séparée de la religion; et en réalité, la religion était sont inspiratrice et sa principale force d’impulsion. Dans l'Islam en effet, la science apparut pour établir la preuve de la divinité».

Gustave Lebon dit: «La civilisation des arabo-musulmans a introduit les nations européennes barbares dans le monde humain; les arabes étaient nos enseignants… Les universités occidentales n’avaient d’autre source scientifique que les œuvres des arabes; ce sont eux donc qui ont civilisé l’Europe en ce qui concerne le matériel, la raison et la morale; et l’histoire ne connaît pas une nation ayant produit ce qu’ils ont produit…».

Toutefois, nous trouvons qu’on n’accorde pas suffisamment d’intérêt à l’orientation et la sensibilisation des musulmans sur le fait que le Coran s’intéresse à cet aspect de la science qui contient l’assujettissement de ce qu’il y a dans l’univers au service de l’homme dont l’une des sagesses de son existence sur cette terre est le fait qu’il la peuple et la construise.

De même, nous avons indiqué précédemment que la situation de faiblesse et de retard scientifique a fait des musulmans des gens qui dépendent des autres dans ce domaine; pire encore, nous sommes devenus dans la plupart de ces sciences un fardeau pour eux dans nos missions scientifiques, dans nos connaissances et le matériel de nos recherches.

De même, dans plusieurs aspects, nous trouvons une disjonction dans les rapports et l’entraide entre les auteurs dans les sciences naturelles d’une part et les érudits de la religion d’autre part; ce qui a créé un grand fossé entre les deux domaines. On dirait qu’aucun des deux domaines n’a de rapport avec l’autre !

La réalité est que le rapport entre les sciences techniques et naturelles d’une part et les sciences religieuses d’autre part est un rapport d’interdépendance et de complémentarité; aussi, les données de la science moderne s’accordent harmonieusement avec les directives du Coran qui exhortent à l’exploitation de la terre dans tous ses aspects.

Il convient de dire que le retard scientifique et technique que nous connaissons ainsi que le progrès formidable des occidentaux de l’autre côté, ont un profond impact négatif sur nos âmes et nos déterminations –surtout chez nos jeunes- étant donné le sentiment de défaitisme et d’impuissance devant eux, et le sentiment que nous ne pouvons rien offrir; ce qui crée une situation d’abattement de la morale et des valeurs, et de représentation de l’Occident comme étant l’exemple et le modèle qu’on doit suivre en toute chose, même dans la dégradation morale dont il souffre !

Il est important que nos jeunes prennent conscience de ces réalités, et comprennent l’ampleur du danger imminent qui menace la communauté et [réfléchissent sur] la manière d’assurer sa renaissance.

L’ordre religieux nous oblige à ouvrir la porte de l’effort sincère dans la vie, la construction, l’exploitation et le développement d’abord sous l’impulsion de l’obéissance à notre Seigneur, et puis par une compréhension juste et véridique de notre intérêt religieux et mondain, afin d’éviter la dissolution et l’abattement devant les défis de la civilisation à l’ère de la mondialisation.
 

Par le Cheikh Salman ibn Fahd Al Awdah.
« Dernière édition: Décembre 02, 2012, 12:01:46 par Um♥Rayhane » Journalisée
admin
Administrateur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 35
Localisation: Lyon
Messages: 2711



Voir le profil WWW
« Répondre #1 le: Août 30, 2007, 21:01:34 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

C'est un sujet tres interessant que tu as évoqué la mon frere.
C'est un probleme en effet  que ce manque de mouslims dans les etudes scientifiques ...
je parle en connaissance de cause car ayant fait moi meme des etudes scientifiques je suis le premier concerné
et il etait regrettable de constater que j'etait bien souvent le seul mouslim de la classe ...

Pourtant ca n'a rien de sorcier... si les autres arrivent pourquoi pas nous ?? est ce un manque de confiance de la part des musulmans ... seraient-ils moins intelligents ?
A ceux qui oseraient dire oui, je leur rappel que les fameux chiffres qu'on utlise en maths 1, 2, 3, 4 sont des chiffres arabes! et l'une des parties les plus fondamentales des mathématiques, L'algebre, c'est les musulmans aussi : Al Jabr ... et les exemples ne manquent pour rappeler que ce sont les musulmans qui etaient a l'origine de la science moderne, il y a quelques temps deja ! Alors l'intelligence elle est la, faut juste savoir l'utiliser, et inchAllah que nous les mouslims, nous y arriveront tous un jour !
Si des jeunes freres ou jeunes soeurs, veulent se donner les moyens de reussir dans les etudes mais qu'ils rencontrent des soucis, qu'ils n'hesitent pas a nous faire pas de leurs difficultés, et on essayeras d'apporter une aide avec les moyens du bord.
Un section a été créée sur le forum pour ca : http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?board=16.0


Par ailleurs, j'aimerais lancer le debat sur les etudes scientifiques (ou autres) et la femme musulmane... est ce deux choses incompatibles ? Car j'entends beaucoup de soeurs dire que le role de la femme est au foyer et non dans les etudes ... donc voila qu'en pensez vous ?

Barkaa allahou fikoum

 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Novembre 30, 2011, 07:45:23 par ¤ F@théma ¤ » Journalisée

fathéma
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 30, 2011, 07:45:37 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 MachAllah MachAllah  baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Selsebilah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Messages: 180


"Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé"! (96:1)


Voir le profil
« Répondre #3 le: Décembre 26, 2011, 12:03:26 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Que dit l'islam au sujet de la femme célibataire qui a déja fait un pacours en "sciences mondaines" et qui souhaite apprendre le coran et les sciences islamiques en profondeur à l'étranger (madrassah) ? Est il préférable pour elle de s'abstenir si elle seule ou peut elle partir si elle est dans un cadre féminin et "encadré" ?

 baraka2 de me répondre.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

"Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Allah et en Son messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leurs personnes dans le chemin d'Allah. Ceux-là sont les véridiques". (Coran 49:15).
fathéma
Invité
« Répondre #4 le: Décembre 02, 2012, 12:03:29 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum

UP pour la question de la soeur  InchAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um~Tariq
Invité
« Répondre #5 le: Mars 29, 2013, 10:41:49 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Macha Allah wa Barak Allahou fikoum pour ce grand rappel et partage
afin de réveiller et répondre à ceux et celles qui doutent encore de prendre ces voies de science
dans la OUMMA  InchAllah que ça les aidera  El Hamdoulilah Allahou Akbar


Wa 'alaykoum salam
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #6 le: Janvier 01, 2014, 10:08:49 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Vous aimez le forum et souhaitez le faire découvrir aux autres musulmans ? cliquez alors ici un fois par jour !
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle