Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Hadîth sur la vertu du dhikr de l'incitation à le pratiquer  (Lu 4831 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
convertie38
Invité
« le: Juillet 04, 2009, 15:58:58 »
Share   Modifier le messageModifier

                                           Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 bismillah

De la vertu du dhikr de l'incitation à le pratiquer

    Le mot dhikr peut recevoir
  de nombreuses traductions telles que invocation, litanie, réminiscence,
  souvenir etc... De manière générale, il évoque tous les moyens de
  se rendre Dieu présent à l'esprit.

      Certes la réminiscence de Dieu est plus grande (que toute
  chose). (Coran. 29/45)

      Souvenez-vous de Moi et Je me souviendrai de vous. (autre
  traduction : Mentionnez-Moi et Je vous mentionnerai) (Coran. 2/152)

      Mentionne ton Seigneur en toi-même, humblement et avec
  respect, sans élever la voix, matin et soir et ne sois pas au
  nombre des insouciants. (Coran. 7/205)

      Souvenez-vous fréquemment de Dieu, peut être réussirez-
  vous. (Coran. 62/10)

      Certes les musulmans et les musulmanes...
jusqu'à

  ceux et celles qui se souviennent fréquemment de Dieu (ou
  encore : qui pratiquent régulièrement le dhikr de Dieu), Dieu 
  leur a préparé (Son) pardon et une récompense sublime.
  (Coran. 33/39)

      O vous qui avez la foi souvenez-vous fréquemment de Dieu
  et glorifiez-Le matin et soir. (Coran. 33/41-42)


    1405- Abû Hurayra  Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Il y a deux mots faciles à prononcer mais qui
  pèsent très lourds dans la balance et qui sont agréables au
  Miséricordieux : "Gloire à Dieu (qu'il convient d'exalter) en Le
  louant" et "gloire à Dieu le Sublime." (Bukhârî/Muslim)

    1406- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Le fait de dire "gloire à Dieu" et "louange
  à Dieu", "il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu" et "Dieu
  est le plus grand" est préférable à ce sur quoi se lève le
  soleil quotidiennement." [c'est à dire ce bas-monde] (Muslim)

    1407- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Quiconque dit : "Il n'y a pas de divinité en
  dehors de Dieu Seul, Il est sans associé, c'est à Lui que revient
  la louange et Il est Omnipotent," cent fois par jour, aura la
  récompense de celui qui aura affranchi dix esclaves. Cent
  bonnes actions lui seront comptées, cent péchés lui seront
  effacés et ce dhikr lui sera une protection contre le diable
  la journée durant jusqu'au soir. De plus, nul n'aura accompli d'
  oeuvre préférable à la sienne à moins d'en avoir récité plus que
  lui." Puis le Prophète Salla-llah allahi wa salam ajouta : "Quiconque dit : "Gloire à
  Dieu (qu'il convient d'exalter) en Le louant", cent fois par jour
  se verra pardonner ses péchés quand bien même ils seraient
  aussi abondants que l'écume de la mer." (Bukhârî/Muslim)

    1408- Abû Ayyûb al-Ansârî Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos du
  Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Quiconque dit : "Il n'y a pas de divinité en
  dehors de Dieu Seul, Il est sans associé, c'est à Lui qu'appartient
  le Royaume, c'est à Lui que la louange revient (de droit) et Il est
  Omnipotent" dix fois sera dans la même position que celui qui aurait
  affranchi dix des enfants d'Isma'îl." (Bukhârî/Muslim)

    1409- Abû Dharr Radhi Allah 'Anhou rapporte : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam m'a
  dit : "Te dirais-je quelle est la parole la plus agréable à Dieu ? La
  parole la plus agréable à Dieu est : "Gloire à Dieu (qu'il convient
  d'exalter) en Le louant." (Muslim)

    1410- Abû Mâlik al-Ash'arî Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "La pureté est la moitié de la foi, la (formule)
  "louange à Dieu" emplit la balance (des bonnes oeuvres), et
  "gloire à Dieu" et "louange à Dieu" emplissent ce qui est contenu
  entre ciel et terre." (Muslim)

    1411- Sa'd b. abû Waqqâs Radhi Allah 'Anhou rapporte qu'un bédouin vint
  trouver l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam et lui demanda : "Enseigne-moi
  une parole que je répéterai (régulièrement). - Dis : "Il n'y a pas
  de divinité en dehors de Dieu Seul, Il est sans associé. Dieu est
  (sans conteste) le plus Grand. La Louange revient à Dieu aussi
  souvent que possible (c'est à dire : prononçons "louange à Dieu"
  autant que possible), gloire à Dieu le Souverain des mondes. Il
  n'est de force et de puissance que par Dieu le Puissant, le Sage."
  Le bédouin demanda : "Ces paroles sont destinées à mon Seigneur
  et que me revient-il à moi ?"

    Le Prophète Salla-llah allahi wa salam répondit : "Tu n'as qu'à dire : "Mon Dieu
  pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi et accorde-moi ma
  subsistance." (Muslim)

    1412- Thawbân Radhi Allah 'Anhou rapporte que l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
  lorsqu'il avait terminé sa prière demandait pardon à Dieu par trois
  fois. Puis il ajoutait : "Mon Dieu Tu es la Paix, c'est de Toi que vient
  la paix, béni sois-Tu Toi qui es empreint de Majesté et de Générosité."
  On demanda à al-Awzâ'î qui était l'un des transmetteurs du hadîth :
  "Comment demandait-il pardon ?" Il répondit : "Il répétait simplement :
  "Je demande pardon à Dieu, je demande pardon à Dieu..." (Muslim)

    1413- Al-Mughîra b. Shu'ba Radhi Allah 'Anhou rapporte que l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
  une fois sa prière terminée, prononçait ces paroles : "Il n'y a pas de
  divinité en dehors de Dieu Seul, Il est sans associé, c'est à Lui qu'
  appartient le Royaume et c'est à Lui que revient la louange et Il est
  Omnipotent. Mon Dieu, nul ne saurait donner ce que Tu retiens et la
  richesse ne préserve en rien l'homme fortuné contre Toi." (Bukhârî/
  Muslim)

    1414- 'Abd Allah b. Zubayr  Radhi Allah 'Anhou rapporte que son père récitait
  après chaque prière, au moment de la salutation finale : "Il n'y a
  pas de divinité en dehors de Dieu Seul, Il est sans associé, c'est
  à Lui qu'appartient le Royaume, c'est à Lui que revient la louange
  et Il est Omnipotent. Il n'est de force et de puissance que par
  Dieu. Il n'y a point de divinité en dehors de Dieu et nous n'adorons
  que Lui. C'est à Lui qu'appartiennent les Faveurs, la Grâce et l'Eloge
  Sublime. Point de divinité en dehors de Dieu. Nous Lui rendons un
  culte exclusif, n'en déplaise aux mécréants." Ibn Zubayr Radhi Allah 'Anhou
  ajouta : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam rendait des actions de grâce en
  prononçant ces paroles à la suite de chaque prière." (Muslim)

    1415- Abû Dharr Radhi Allah 'Anhou rapporte qu'un groupe de gens se
  plaignit au Prophète Salla-llah allahi wa salam en ces termes : "Envoyé de Dieu, les
  gens fortunés ont accaparés toutes les récompenses ; en effet,
  non seulement, ils prient et jeûnent comme nous, mais en plus
  ils font l'aumône du surplus de leurs biens." Le Prophète Salla-llah allahi wa salam
  leur dit alors : "Dieu ne vous a-t-Il pas accordé de quoi faire l'
  aumône ? Chaque louange est une aumône, chaque takbîr
  est une aumône, chaque glorification est une aumône, chaque
  "la ilâha illa Allah" (tahlîl) est une aumône. Et l'accomplissement
  de l'acte sexuel est aussi une aumône."

    Surpris, ils s'exclamèrent : "Envoyé de Dieu, l'un d'entre nous
  obtiendrait-il une récompense pour avoir satisfait ses désirs
  charnels ?" Le Prophète Salla-llah allahi wa salam répondit : "S'il les avait satisfaits
  de manière illicite, ne lui aurait-on pas compté un péché ? De
  même, celui qui les satisfera de manière licite en obtiendra une
  récompense." (Muslim)

    1416- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Quiconque, à la suite de chaque prière, glorifie Dieu
  trente-trois fois, Le Loue et Le magnifie trente-trois fois et
  prononce ces paroles à la centième : "Il n'y a pas de divinité en
  dehors de Dieu Seul, Il est sans associé, c'est à Lui qu'appartient
  le Royaume et que revient la louange et Il est Omnipotent," se verra
  pardonner ses péchés fussent-ils comme l'écume de la mer." (Muslim)

    1417- Ka'b b. 'Ujra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Il est des louanges (d'un tel mérite au Regard de
  Dieu) que celui qui les prononce ne sera pas déçu. Elles consistent
  à répéter à la suite de chaque prière obligatoire trente-trois fois
  "louange à Dieu", trente-trois fois "gloire à Dieu" et trente-quatre
  fois "Dieu est plus grand." (Muslim)

    1418- Sa'd b. abû Waqqas Radhi Allah 'Anhou rapporte que l'Envoyé de
  Dieu Radhi Allah 'Anhou se plaçait sous la protection de Dieu, après chaque
  prière, en ces termes : "Mon Dieu je te demande de m'épargner
  la lâcheté et l'avarice, de m'épargner l'avilissement du grand âge,
  de m'épargner les séditions de ce monde et le châtiment de la
  tombe." (Muslim)

    1419- Mu'âdh Radhi Allah 'Anhou rapporte : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam me
  prit la main et me dit : "O Mu'âdh Dieu est témoin que je t'aime.
  Je te recommande, ô Mu'âdh, de ne jamais négliger de dire à la
  suite de chaque prière : "Mon Dieu, aide-moi à me souvenir de
  Toi, à Te remercier et à Te servir avec zèle." (Abû Dâwûd)

    1420- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Quand vous avez récité le tashahhud (en
  prière) demandez à Dieu de vous préserver de quatre choses
  en ces termes : "Mon Dieu, je Te demande de me préserver
  du châtiment de l'Enfer et du tourment de la tombe, de me
  préserver des séditions de ce bas-monde et des séditions
  du Messie imposteur (l'Antéchrist)." (Muslim)

    1421- 'Alî Radhi Allah 'Anhou rapporte que lorsque l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
  accomplissait la prière, l'une des dernières invocations qu'il
  prononçait entre la salutation finale et le tashahhud
  était la suivante : "Mon Dieu pardonne-moi mes péchés
  antérieurs et mes péchés à venir, ceux que j'ai dissimulés,
  ceux que j'ai commis ouvertement ainsi que les fautes que
  j'ai multipliées. (Pardonne-moi également) ce dont Tu as
  meilleure connaissance que moi. C'est Toi qui élèves et
  c'est Toi qui abaisses. Il n'y a point de divinité en dehors
  de Toi." (Muslim)

    1422- 'Aïsha Radhi Allah 'Anha rapporte que le Prophète Salla-llah allahi wa salam lorsqu'il
  s'inclinait ou se prosternait (en prière) répétait fréquemment :
  "Gloire à Toi mon Dieu notre Seigneur et (je Te glorifie) par
  la louange que Tu T'es adressée à Toi-même. Mon Dieu
  pardonne-moi." (Bukhârî/Muslim)

    1423- 'Aïsha Radhi Allah 'Anha rapporte que l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
  disait en s'inclinant ou en se prosternant (au cours de la
  prière) : "Très Glorieux et Très Saint, Seigneur des Anges
  et de l'Esprit." (Muslim)

    1424- Ibn 'Abbâs Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Au cours de l'inclinaison magnifiez le Seigneur
  et au cours de la prosternation adressez (-Lui) vos suppliques
  avec ferveur car vous serez assurément exaucés." (Muslim)

    1425- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Jamais le serviteur n'est plus proche de son
  Seigneur que lorsqu'il est prosterné. Multipliez (à ce moment-là)
  vos requêtes." (Muslim)

    1426- Le même rapporte cette prière que l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam prononçait en se prosternant : "Mon Dieu, pardonne-
  moi tous mes péchés, les graves commes les véniels, mes
  péchés antérieurs et mes péchés à venir, ceux que j'ai commis
  ouvertement et ceux que j'ai commis en secret." (Muslim)

    1427- 'Aïsha Radhi Allah 'Anha rapporte : "Une nuit, comme je ne trouvais
  plus le Prophète Salla-llah allahi wa salam (à mes côtés) je me mis à sa recherche
  en tâtonnant. Il était incliné ou prosterné, et il répétait : "Gloire
  à Toi mon Dieu, je Te loue en T'adressant la louange que Tu T'es
  adressée à Toi-même. Il n'y a pas de divinité en dehors de Toi."
  (Muslim)

    Et dans une autre version : "Ma main finit par rencontrer la plante
  de ses pieds qui étaient dirigés vers La Mecque. Il se trouvait dans
  la mosquée et répétait : "Mon Dieu, préserve-moi de Ta colère en
  m'accordant Ton agrément, et de Ton châtiment en étant indulgent
  à mon égard. Je prends refuge auprès de Toi contre Toi. Je ne
  saurais énumérer toutes les louanges qui Te reviennent. Tu es tel
  que Tu T'es loué Toi-même." (Muslim)

    1428- Sa'd b. abû Waqqâs Radhi Allah 'Anhou rapporte : "Nous étions chez l'
  Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam lorsqu'il nous déclara : "Etes-vous capables
  de gagner chaque jour mille bonnes actions ?" L'un de ceux qui se
  trouvaient en sa compagnie lui demanda : "Et comment gagner
  mille bonnes actions ?" Le Prophète Salla-llah allahi wa salam répondit : "Il te suffit
  de répéter cent fois "gloire à Dieu", cela te sera compté pour mille
  bonnes actions ou bien il te sera ôté mille péchés." (Muslim)

    1429- Abû Dharr Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "L'homme doit une aumône quotidienne pour chacune
  de ses articulations. Chaque louange (prononcée pour Dieu) est
  une aumône. Chaque glorification est une aumône. Chaque
  "la ilâha illa Allah" (tahlîl) est une aumône. Chaque
  "Allah akbar" (takbîr) est une aumône. Ordonner le licite est
  une aumône. Interdire l'illicite est une aumône. Il suffit, (pour
  accomplir une oeuvre équivalente) à tout cela, de prier deux
  rak'a dans la matinée (duhâ)." (Muslim)

    1430- La Mère des Croyants, Juwayria, fille d'al-Hârith Radhi Allah 'Anha
  rapporte que le Prophète Salla-llah allahi wa salam sortit un matin de chez elle
  après avoir prié la prière du matin et y revint en milieu de
  matinée alors qu'elle était encore assise dans son oratoire.
  Il lui demanda : "Tu es demeurée ainsi assise depuis que je
  t'ai quittée ? - Oui, répondit-elle." Le Prophète Salla-llah allahi wa salam
  reprit : "Depuis que je t'ai quittée, j'ai prononcé trois fois
  quatre formules qui pèsent plus lourd (dans la balance)
  que tout ce que tu as dit depuis ce matin : "Gloire à Dieu,
  je Te loue en T'adressant la louange que Tu T'es adressée
  à Toi-même, autant de fois qu'il y a d'êtres créés et autant
  de fois qu'il Te plaira, louange qui pèse aussi lourd que Ton 
  divin Trône et si longue à consigner qu'il faudrait à cet usage
  toute l'encre servant à écrire Tes paroles." (Muslim)

    1431- Abû Mûsâ al-Ash'arî Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos du
  Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Celui qui pratique le dhikr de son
  Seigneur et celui qui ne le pratique pas sont respectivement
  comparables à un vivant et à un mort." (Bûkhârî)

    Dans une version de Muslim on trouve ceci : "La maison
  dans laquelle on pratique le dhikr de Dieu et celle dans
  laquelle on ne le pratique pas sont comparables à un vivant
  et à un mort." (Muslim)

    1432- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Dieu Razza wa jal a dit : "Je suis conforme
  à l'opinion que Mon serviteur a de Moi et Je suis avec lui
  lorsqu'il Me mentionne ; s'il Me mentionne en lui-même, Je le
  mentionnerai en Moi-même, et s'il Me mentionne dans une
  assemblée, Je le mentionnerai dans une assemblée meilleure
  que la sienne." (Bukhârî/Muslim)

    1433- Abû Hurayra Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Ceux qui se montrent exclusifs vous ont
  précédés." "Et qui sont-ils, ô Envoyé de Dieu ?" demandèrent
  ses Compagnons. "Ceux et celles qui pratiquent le dhikr
  de Dieu." (Muslim)

    1434- Jâbir Radhi Allah 'Anhou a entendu ces propos de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Le meilleur dhikr est : "Il n'y a pas de
  divinité en dehors de Dieu." (al-Tirmidhî)

    1435- 'Abd Allâh b. Bur Radhi Allah 'Anhou rapporte qu'un homme
  demanda : "O Envoyé de Dieu les préceptes de l'Islam sont
  trop nombreux pour moi, indique-moi une oeuvre que je m'
  appliquerai à accomplir avec assiduité." Le Prophète Salla-llah allahi wa salam
  répondit : "Que ta langue demeure active (litt. : humide)
  à la mention (du Nom) de Dieu." (al-Tirmidhî)

    1436- Jâbir Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam :
  "Quiconque dit : "Gloire à Dieu, je Te loue en usant de la
  louange que Tu T'es adressée à Toi-même", aura en Paradis
  un palmier planté à son intention." (al-Tirmidhî)

    1437- Ibn Mas'ûd Radhi Allah 'Anhou rapporte ces propos du
  Prophète Salla-llah allahi wa salam : "La nuit où j'ai été transporté (à
  Jérusalem, puis de Jérusalem à travers les sept cieux) Dieu
  me dit : "O Muhammad fais parvenir Mon salut à ta
  communauté et informe-les de ce que le Paradis est d'une
  bonne terre, que son eau est douce, qu'il est fait de vastes
  plaines, et que ses plantes sont : "gloire à Dieu, "louange à
  Dieu", "il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu" et "Dieu est
  le plus grand." (al-Tirmidhî)

    1438- Abû al-Dardâ' Radhi Allah 'Anhou rapporte ces paroles de l'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Ne vous enseignerais-je pas la meilleure et
  la plus pure de vos oeuvres au regard de votre Souverain,
  celle qui vous élèvera davantage (que les autres) et qui sera
  pour vous, préférable à l'aumône de l'or et de l'argent, celle qui
  vaudra mieux pour vous que d'affronter votre adversaire et de le
  frapper à la nuque ou de recevoir de lui un coup sur la nuque ?
  - Certes !" répondirent les Compagnons. "Le dhikr d'Allâh"
  conclut le Prophète Salla-llah allahi wa salam. (al-Tirmidhî/al-Hâkim)

    1439- Sa'd b. abû Waqqâs Radhi Allah 'Anhou entra en compagnie de l'
  Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam chez une femme qui faisait des
  oraisons (tasbîh) en se servant de noyaux de dattes - ou
  de graviers - placés devant elle. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam lui demanda :
  "T'indiquerais-je ce qui sera plus facile pour toi ou meilleur ?"
  (le transmetteur ne se souvient plus ici du terme exact employé
  par le Prophète Salla-llah allahi wa salam) puis il poursuivit par cette formule : "Gloire
  à Dieu autant de fois qu'il y a de créatures dans le ciel. Gloire à
  Dieu autant de fois qu'il y a de créatures sur la terre. Gloire à
  Dieu autant de fois qu'il y a de créatures entre les deux. Gloire
  à Dieu autant de fois qu'il y a d'êtres créés. Dieu est le plus
  grand autant de fois (qu'Il vient d'être glorifié). Louange à Dieu
  autant de fois qu'Il vient d'être louangé). Il n'est de force et
  de puissance que par Dieu autant de fois (que Son Unité vient
  d'être proclamée)." (al-Tirmidhî)

    1440- Abû Mûsa Radhi Allah 'Anhou rapporte : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam me
  demanda : "Ne t'indiquerais-je pas l'un des trésors du Paradis ?
  - Si, bien sûr, ô Envoyé de Dieu", répondis-je. "Il n'est de
  puissance et de force que par Dieu", me dit alors le Prophète Salla-llah allahi wa salam."
  (Bukhârî/Muslim)


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juillet 04, 2009, 21:38:09 par Zahiya » Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle