Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le dhikr (L'évocation de Allah) et ces avantages  (Lu 9886 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
shams
Invité
« le: Juin 09, 2007, 18:36:51 »
Share   Modifier le messageModifier

Assalam wa alaykoum

Ibn Al Qayyim (que Dieu lui fasse miséricorde) parle de l'évocation de Dieu ainsi:

L'évocation de Dieu (dhikr) est l'étendart de la proximité de Dieu; celui qui le pratique peut arriver à Dieu et celui qui en est déssaisi, en est isolé.

C'est la nourriture des coeurs de ces gens, si elle vient à manquer, les corps deviendraient alors des tombes.

C'est la vie de leurs demeures, si elle vient à en manquer, les demeures deviendraient désertes.

C'est leur arme par laquelle ils combattent les brigands.

C'est leur eau par laquelle ils étanchent le feu de leur soif.

C'est le remède de leur maux, s'il vient à leur manquer, leurs coeurs flancheraient...


Extrait de Madârij, chapitre du Dhikr

assalam wa alykoum





« Dernière édition: Février 01, 2009, 20:50:54 par Nouriya » Journalisée
muslimclassic
Invité
« Répondre #1 le: Septembre 21, 2007, 21:07:18 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

Allah ta^ala dit ce qui signifie : « Certes, c'est par l'évocation de Allah que les cœurs sont apaisés ».
Et Allah ta^ala dit ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru faites beaucoup d'évocation de Allah et exemptez-Le de toute imperfection, matin et soir ».




Tout ce qui comporte un éloge de Allah est un dhikr – une évocation – comme le tasbih (la parole soubhana l-Lah – Allah est exempt d'imperfection –), le tahmid (la parole al-hamdou li l-Lah – la louange est à Allah –), le takbir (la parole Allahou 'akbar – Allah mérite plus de glorification que tout autre –), le tahlil (la parole la 'ilaha 'il-la l-Lah –il n'est de dieu que Allah–). Les dou^a' c'est-à-dire les invocations sont également une évocation.




La meilleure des évocations c'est le tahlil c'est-à-dire la parole la 'ilaha 'il-la l-Lah. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit ce qui signifie : « La meilleure des paroles que j'ai dite moi ainsi que les prophètes qui m'ont précédés, c'est la 'ilaha 'il-la l-Lah, il n'est de dieu que Allah ».

Et il a dit ce qui signifie : « Si jamais tu commets une mauvaise action, fais la suivre par une bonne action ».


Alors Abou Dharr Al-Ghifariyy a dit : « Est-ce que la 'ilaha 'il-la l-Lah fait partie des bonnes actions Ô Messager de Allah ? » Il a dit ce qui signifie : « C'est la meilleure des bonnes actions ». Après le tahlil viennent le takbir, le tasbih et le tahmid. Il a été rapporté au sujet du mérite du tasbih que celui qui dit : soubhana l-Lahi wa bi hamdih, il lui est planté au paradis un palmier dont le tronc est en or. Cette parole est une cause pour faciliter les moyens de subsistance et c'est également un moyen pour compenser ce que le croyant rate comme bonnes actions. De plus, al-istighfar est une évocation de Allah. Il peut avoir lieu avec différents termes comme en disant 'astaghfirou l-Lah ou bien Rabbi ghfir dhanbi ou Rabbi ghfir li ou ghoufranak ou encore Allahoumma ghfir li.

Il a été rapporté que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit ce qui signifie : « Celui qui dit 'astaghfirou l-Laha l-ladhi la 'ilaha 'il-la houwa l-Hayyou l-Qayyoumou wa 'atoubou 'ilayh, il lui est pardonné même s'il a déserté le front ».




Si l'on demande pardon pour soi-même et pour quelqu'un d'autre, on aura encore plus de récompenses, comme si l'on dit : ( Allahoumma ghfir li wa li l-mou'minina wa l-mou'minat) ce qui signifie : « Ô Allah pardonne-moi ainsi qu'aux croyants et aux croyantes ».
Si l'on cite ses deux parents également c'est encore mieux que de demander le pardon seulement pour soi-même comme si l'on dit : (Allahoumma ghfir li wa li walidayy) ce qui signifie : « Ô Allah pardonne-moi ainsi qu'à mes deux parents ».

Que l'on sache mes frères de foi, que si l'évocation est comptée avec les phalanges c'est encore mieux car c'est la pratique d'origine. Le Messager de Allah  faisait le tasbih en comptant avec les phalanges de la main droite. D'autre part, une des épouses du Messager avait disposé devant elle quatre mille noyaux de dattes pour faire le tasbih, le Messager l'avait vue faire et ne l'avait pas renié. C'est à partir de là que les savants ont compris que faire le tasbih avec le chapelet – la soubhah – est permis et que ce n'est pas interdit. Cependant, si les évocations sont comptées avec les phalanges, c'est mieux. En effet le Messager  Salla-llah allahi wa salam a dit à un groupe de femmes ce qui signifie :


« Attachez-vous au tasbih, au tahlil, au takbir et au taqdis et comptez-les avec les phalanges car les phalanges seront interrogées et parleront »


c'est-à-dire que Allah ta^ala fait qu'elles auront une prononciation au jour du jugement, elles parleront et diront ce qu'elles faisaient dans le bas-monde comme évocation de Allah, ce sera ainsi une source de joie pour cette femme musulmane.

bou Mouslim Al-Khawlaniyy a vécu à l'époque du Messager de Allah mais n'a pas pu le rencontrer ; il était au Yémen. Une fois qu'il s'était endormi alors qu'il était en train d'utiliser une soubhah, elle s'est mise à tourner toute seule pendant qu'il dormait. Elle disait : (soubhanaka ya mounbita n-nabat wa ya da'ima th-thabat) c'est-à-dire « Tu es exempt d'imperfection Ô Toi qui fais pousser les plantes et Celui dont l'existence n'a pas de fin ».
« Dernière édition: Septembre 30, 2007, 00:12:34 par muslimclassic » Journalisée
muslimclassic
Invité
« Répondre #2 le: Septembre 30, 2007, 00:16:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

L’auteur dit [dans son livre Al-wâbil assayib minal kalâm at-tayyab] à
propos des avantages du dhikr :

Il y a dans le dhikr plus de cent avantages (parmi lesquelles) :

1 - Il chasse Satan, le réprime et le brise.

2 - Il entraîne l'agrément de Dieu.

3 - Il dissipe les soucis et les angoisses du coeur.

4 - Il procure au coeur la joie et l'allégresse.

5 - Il illumine le visage et le coeur.

6 - Il fortifie le coeur et le corps.

7 - Il attire la subsistance.

8 - Il revêt l'invocateur de respect, de douceur et d'aspect agréable.

9 - Il fait acquérir l'amour qui est l'esprit de l'Islam, le moteur de la
religion et l'axe du bonheur et du salut. Dieu a suscité une cause à chaque
chose et celle de l'amour (de Dieu) est inscrite dans la continuité de la
pratique du dhikr. Celui qui veut gagner l'Amour de Dieu doit Le mentionner
souvent. C'est que le dhikr est la porte de l'amour, son plus grand symbole
et sa voie la plus droite.

10 - Il fait acquérir à l'invocateur qu’Allah l’observe et le fait de
s'introduire dans la porte qui mène au degré de l'ihssan (la perfection dans
l’adoration). Ainsi, il adorera Dieu comme s'il Le voyait. Il n'y a donc à
l'insouciant aucune autre issue vers le rang de l'ihssan que celle du dhikr,
de la même manière que celui qui demeure assis ne pourra jamais rejoindre sa
maison (qu'en marchant).

11 - Il fait obtenir la qualité de « la remise confiante à Dieu dans toutes
ses affaires » c'est-à-dire le retour à Dieu. Et celui qui se retourne
souvent vers Dieu au moyen du dhikr, verra son coeur se tourner vers Dieu en
toutes circonstances. Dieu devient ainsi son refuge et son asile, son
Protecteur contre les calamités et les malheurs de la vie.


12 - Il héritera une place rapprochée de Dieu. Ainsi en fonction de
l'ampleur de son dhikr se situe sa position par rapport à Dieu. C'est dire
que plus son dhikr est abondant, plus il se trouve dans la proximité de Dieu
et plus son insouciance s'accroît (en ne se rappelant pas Dieu), plus son
éloignement s'accentue.


13 - Il lui ouvre une des plus grandes portes de la connaissance.
C'est-à-dire que son savoir grandira au fur et à mesure que ses évocations
se multiplieront.

14 - Il lui procure le respect mêlé de crainte envers son Seigneur, Sa
magnificence en raison de l'emprise que le dhikr a sur son coeur, et de sa
présence constante avec Dieu. C'est le contraire de l'insouciant dont le
voile du respect mêlé de crainte est trop épais dans son coeur.


15 - Il lui procure la mention que Dieu fera de lui, comme l'indique ce
verset :

« Souvenez-vous de Moi et je Me souviendrai de vous » (Coran, 2/152).

S'il n'y avait que cela comme bienfaits du dhikr, cela suffirait comme
mérite et noblesse.

Le Prophète -que Dieu lui accorde la grâce et la paix - a rapporté ce que
son Seigneur a dit :


« Celui qui se souvient de Moi en lui-même, Je Me souviendrai de lui en
Moi-Même. Celui qui me mentionne dans une assemblée, Je le mentionnerai dans
une assemblée meilleure
. » [Cité par Bukhârî]


16 - Il réconforte la vie du coeur. J'ai entendu le chaykh al-islâm Ibn
Taymiyya dire : « Le dhikr est au coeur ce que l'eau est au poisson. Quel
serait l'état du poisson s'il venait à quitter l'eau ?
»


17 - Il évacue la rouille du coeur. Chaque chose a sa rouille et celle du
coeur, c'est l'insouciance et les passions irréfléchies ; et son polissage
se fait par le dhikr, le repentir et la demande du pardon à Dieu.


18 - Il efface les fautes et les élimine complètement. Il compte au nombre
des plus grandes oeuvres et celles-ci chassent inévitablement les mauvaises
actions.

19 - Il détruit l'appréhension (al wahchatou) qui sépare l'adorateur de son
Seigneur. C'est qu’entre l'insouciant et Dieu, il y a une cloison
(appréhension) qui ne peut être effacée que par le dhikr.


20 - Lorsque le serviteur fait la connaissance de Dieu à travers son dhikr
pendant les jours heureux, il le connaîtra aussi pendant les jours sombres.
En effet, lorsque le serviteur obéissant, qui invoque Dieu, est gagné par
l'adversité ou demande à Dieu de satisfaire un de ses besoins, les anges
disent : « Ô Seigneur ! C'est une voix connue d'un serviteur connu. » Par
contre, quand l'insouciant appelle Dieu et lui demande quelque chose, les
anges disent : « Ô Seigneur ! C'est une voix inconnue qui provient d'un
serviteur inconnu.
»


21 - Il sauve du châtiment de Dieu, comme l'a indiqué Mu'âdh : « Il n'y pas
meilleur salut vis-à-vis du châtiment de Dieu que le dhikr de Dieu
. » [Cité
par Tirmidhi.] - C'est la cause qui fait descendre la sérénité (sakîna),
celle de la manifestation de la miséricorde et le regroupement des anges
autour des invocateurs, comme nous en a informé l'Envoyé de Dieu - que Dieu
lui accorde la grâce et la paix.

auteur:Ibn al-Qayyim al-Jawziyya
Traduit par l’association Cap Islam
Revu par Abu Hamza Al-Germâny



« Dernière édition: Septembre 30, 2007, 00:20:41 par muslimclassic » Journalisée
Linatoun
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Localisation: CHASSIEU
Messages: 28



Voir le profil
« Répondre #3 le: Septembre 30, 2007, 12:10:15 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum baraka c'est magnifique
difficile d'imaginer que la répétition successive de quelque mot puisse peser si lourd dans la balance  Soubhan' Allah
Journalisée
algerina
Invité
« Répondre #4 le: Février 11, 2009, 13:29:24 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Il y a dans le dhikr plus de cent avantages (parmi lesquelles) :

1 - Il chasse Satan, le réprime et le brise.

2 - Il entraîne l'agrément d'Allah.

3 - Il dissipe les soucis et les angoisses du coeur.

4 - Il procure au coeur la joie et l'allégresse.

5 - Il illumine le visage et le coeur.

6 - Il fortifie le coeur et le corps.

7 - Il attire la subsistance.

8 - Il revêt l'invocateur de respect, de douceur et d'aspect agréable.

9 - Il fait acquérir l'amour qui est l'esprit de l'Islam, le moteur de la
religion et l'axe du bonheur et du salut. Allah a suscité une cause à chaque chose et celle de l'amour (d'Allah) est inscrite dans la continuité de la pratique du dhikr. Celui qui veut gagner l'Amour d'Allah doit Le mentionner souvent. C'est que le dhikr est la porte de l'amour, son plus grand symbole et sa voie la plus droite.

10 - Il fait acquérir à l'invocateur qu'Allah l'observe et le fait de
s'introduire dans la porte qui mène au degré de l'ihssan (la perfection dans l'adoration). Ainsi, il adorera Allah comme s'il Le voyait. Il n'y a donc à l'insouciant aucune autre issue vers le rang de l'ihssan que celle du dhikr, de la même manière que celui qui demeure assis ne pourra jamais rejoindre sa maison (qu'en marchant).

11 - Il fait obtenir la qualité de « la remise confiante à Allah dans toutes ses affaires » c'est-à-dire le retour à Allah. Et celui qui se retourne souvent vers Allah au moyen du dhikr, verra son coeur se tourner vers Allah en toutes circonstances. Allah devient ainsi son refuge et son asile, son Protecteur contre les calamités et les malheurs de la vie.

12 - Il héritera une place rapprochée de Allah. Ainsi en fonction de
l'ampleur de son dhikr se situe sa position par rapport à Allah. C'est dire que plus son dhikr est abondant, plus il se trouve dans la proximité de Allah et plus son insouciance s'accroît (en ne se rappelant pas Allah), plus son éloignement s'accentue.

13 - Il lui ouvre une des plus grandes portes de la connaissance.
C'est-à-dire que son savoir grandira au fur et à mesure que ses évocations se multiplieront.

14 - Il lui procure le respect mêlé de crainte envers son Seigneur, Sa
magnificence en raison de l'emprise que le dhikr a sur son coeur, et de sa présence constante avec Allah. C'est le contraire de l'insouciant dont le voile du respect mêlé de crainte est trop épais dans son coeur.

15 - Il lui procure la mention que Dieu fera de lui, comme l'indique ce
verset :

« Souvenez-vous de Moi et je Me souviendrai de vous » (Coran, 2/152).

S'il n'y avait que cela comme bienfaits du dhikr, cela suffirait comme
mérite et noblesse.

Le Prophète -qu' Allah lui accorde la grâce et la paix - a rapporté ce que son Seigneur a dit :
« Celui qui se souvient de Moi en lui-même, Je Me souviendrai de lui en Moi-Même. Celui qui me mentionne dans une assemblée, Je le mentionnerai dans une assemblée meilleure. » [Cité par Bukhârî]

16 - Il réconforte la vie du coeur. J'ai entendu le chaykh al-islâm Ibn
Taymiyya dire : « Le dhikr est au coeur ce que l'eau est au poisson. Quel serait l'état du poisson s'il venait à quitter l'eau ? »





17 - Il évacue la rouille du coeur. Chaque chose a sa rouille et celle du coeur, c'est l'insouciance et les passions irréfléchies ; et son polissage se fait par le dhikr, le repentir et la demande du pardon à Allah.

18 - Il efface les fautes et les élimine complètement. Il compte au nombre des plus grandes oeuvres et celles-ci chassent inévitablement les mauvaises actions.

19 - Il détruit l'appréhension (al wahchatou) qui sépare l'adorateur de son Seigneur. C'est qu'entre l'insouciant et Allah, il y a une cloison
(appréhension) qui ne peut être effacée que par le dhikr.

20 - Lorsque le serviteur fait la connaissance de Allah à travers son dhikr pendant les jours heureux, il le connaîtra aussi pendant les jours sombres.

En effet, lorsque le serviteur obéissant, qui invoque Allah, est gagné par l'adversité ou demande à Allah de satisfaire un de ses besoins, les anges disent :

« Ô Seigneur ! C'est une voix connue d'un serviteur connu. » Par contre, quand l'insouciant appelle Allah et lui demande quelque chose, les anges disent : « Ô Seigneur ! C'est une voix inconnue qui provient d'un serviteur inconnu. »

21 - Il sauve du châtiment d'Allah, comme l'a indiqué Mu'âdh : « Il n'y pas meilleur salut vis-à-vis du châtiment d'Allah que le dhikr d'Allah. » [Cité par Tirmidhi.] - C'est la cause qui fait descendre la sérénité (sakîna), celle de la manifestation de la miséricorde et le regroupement des anges autour des invocateurs, comme nous en a informé l'Envoyé d'Allah - qu'Allah lui accorde la grâce et la paix.

Ibn al-Qayyim al-Jawziyya

[dans son livre Al-wâbil assayib minal kalâm at-tayyab]

Traduit par l'association Cap Islam
Revu par Abu Hamza Al-Germâny

WASALAM
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 27
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #5 le: Février 11, 2009, 13:39:41 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 baraka   pour ce rappel  MachAllah
Qu'Allah nous proteges, augmente notre foi et nous guides amine  Smiley
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
moujahidina
Invité
« Répondre #6 le: Février 11, 2009, 14:30:37 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh baraka Sourire Mouslima
Journalisée
   

Les plus beaux noms de Dieu
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle