Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Hadîth sur la vertu des larmes  (Lu 10424 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
convertie38
Invité
« le: Avril 26, 2009, 21:02:33 »
Share   Modifier le messageModifier

                                             Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 bismillah

De la vertu des larmes

      Ils prosternent leurs faces (contre terre)
  en pleurant. (L'audition du Coran) augmente leur recueillement.
  (Coran. 17/109)

      Vous étonnez-vous donc de ce discours ? Vous (en) riez et
  vous n'(en) pleurez point ? (Coran. 53/ 59-60)



    444- Ibn Mas'ûd rapporte : "Le Prophète Salla-llah allahi wa salam me dit : "Récite-
  moi le Coran." Je m'exclamai : "Envoyé de Dieu, te réciterai-je le
  Coran, alors que c'est à toi qu'il a été révélé ?" Il répondit : "J'
  aime à l'entendre réciter par un autre que moi." Je lui récitai
  alors la sourate "les Femmes" jusqu'à ce verset : Que feront-
  ils quand Nous produirons un témoin dans chaque communauté
  et que Nous t'amènerons pour témoigner contre eux ?

  (Coran. 4/41) Il me dit alors : "Arrête-toi maintenant !" Je me
  tournai vers lui. Ses yeux étaient emplis de larmes."
  (Bukhârî/Muslim)

    445- Anas rapporte : "L'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam prononça
  une khutba telle que je n'en ai jamais entendue de
  semblable. Il nous déclara : Si vous saviez ce que je sais
  vous ririez peu, et vous pleureriez beaucoup." Les Compagnons
  de l'Envoyé de Dieu se couvrirent alors le visage pour
  sangloter." (Bukhârî/Muslim)

    446- Abû Hurayra rapporte ces paroles de l'Envoyé de
  Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Un homme qui a pleuré par crainte de Dieu n'
  entrera pas dans le feu de même que le lait ne peut remonter
  dans les mamelles ; la poussière soulevée sur le chemin de la
  guerre sainte (litt : la voie de Dieu) ne peut se mélanger à la
  fumée de l'enfer." (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

    447- Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète Salla-llah allahi wa salam :
  "Il en est sept que Dieu protégera de Son Ombre le jour où
  il n'y aura d'autre ombre que la Sienne : le prince équitable ;
  l'homme jeune ayant grandi dans le culte de Dieu,
  : Razza wa jall : ; l'homme dont le coeur est attaché aux
  mosquées ; deux hommes qui se sont aimés en Dieu, se
  réunissant à cause de Lui et se séparant à cause de Lui ;
  un homme qu'une femme possédant fortune et beauté a
  convié à l'adultère et qui a refusé en disant : "Je crains
  Dieu" ; un homme qui a dissimulé l'aumône qu'il a faite au
  point que sa main gauche ignora ce qu'avait dépensé sa
  main droite ; et un homme enfin, dont les yeux se sont
  emplis de larmes en pratiquant le dhikr d'Allah dans
  la solitude." (Bukhârî/Muslim)

    448- 'Abd Allah b. Shikhîr rapporte : "Je me rendis chez l'
  Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam alors qu'il était en train de prier. Les
  pleurs lui faisaient pousser un gémissement comparable à
  de l'eau en ébullition." (Abû Dâwûd/al-Tirmidhî) (sahîh)

    449- Anas rapporte ces paroles que l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam
  adressa à Ubayy b. Ka'b : "Dieu Razza wa jal m'a ordonné
  de te réciter la sourate : Les mécréants parmi les gens du
  Livre et les polythéistes ne changeront pas
(Coran. 98/1).
  Ubayy demanda : "Et Il m'a nommé ? - Oui," répondit le
  Prophète Salla-llah allahi wa salam. Ubayy se mit alors à pleurer.
  (Bukhârî/Muslim)

    450- Anas rapporte : "Abû Bakr dit à 'Umar après le
  décès de l'Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Allons rendre visite
  à Umm Ayman ainsi que l'Envoyé de Dieu avait coutume
  de le faire." Lorsqu'ils arrivèrent chez elle, elle se mit à
  pleurer. Ils lui demandèrent : "Pourquoi pleurer ? Ignores-
  tu que ce qui se trouve auprès de Dieu est préférable
  pour l'Envoyé de Dieu (à ce qui se trouve ici-bas) ?" Elle
  leur répondit : "Je sais fort bien que ce qui se trouve auprès
  de Dieu est préférable pour l'Envoyé de Dieu et je ne pleure
  pas à cause de cela, mais parce que la révélation (wahy)
  qui nous était communiquée des Cieux s'est interrompue."
  Elle raviva (par ces mots) leur douleur et ils se mirent à
  pleurer avec elle." (Muslim)

    451- Suivant le fils de 'Umar, lorsque les souffrances de l'
  Envoyé de Dieu Salla-llah allahi wa salam s'intensifièrent, on lui demanda qui
  devait diriger la prière. Il répondit : "Ordonnez à Abû Bakr
  de diriger la prière devant les fidèles." 'Aïsha intervint alors :
  "Abû Bakr est un homme sensible, quand il lit le Coran, il
  ne peut contenir ses pleurs." Le Prophète Salla-llah allahi wa salam répondit :

    "Ordonnez à Abû Bakr de diriger la prière." (Bukhârî/Muslim)

    Dans une autre version de 'Aïsha, elle répondit : "Si Abû
  Bakr prend ta place, ses pleurs empêcheront les gens d'
  entendre sa récitation."

    452- Ibrahîm b. 'abd al-Rahmân b. 'Awf rapporte qu'on
  amena à manger à son père, 'Abd ar-Rahmân b. 'Awf,
  alors qu'il était en train de jeûner. Il dit alors : "Lorsque
  Mus'ab b. 'Umayr qui était meilleur que moi fut tué, on ne
  lui trouva comme linceul pour l'ensevelir qu'un manteau qui,
  s'il lui couvrait la tête, laissait ses pieds découverts et s'il
  lui couvrait les pieds, laissait sa tête découverte. Puis nous
  eûmes notre part des biens de ce monde et nous craignions
  d'avoir déjà reçu en ce monde notre rétribution pour nos
  oeuvres pies." Il se mit alors à pleurer et délaissa le repas."
  (Bukhârî)

    453- Abû Umâma Sudayî b. 'Ajlân al-Bâhilî tient du
  Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Rien n'est plus aimé de Dieu que deux
  "gouttes" et deux "traces" : Des larmes versées par crainte
  de Dieu, et du sang versé pour la cause de Dieu. Quant aux
  traces, il s'agit de celles laissées dans la voie de Dieu et celles
  (qui témoignent de l'accomplissement) d'une des oeuvres imposées
  par Dieu." (al-Tirmidhî) (hasan)

    454- Abû Najîh al-I'rbâd b. Sâriya rapporte : "L'Envoyé
  de Dieu Salla-llah allahi wa salam nous adressa une exhortation si prenante que
  l'émoi s'empara de nos coeurs et que nos yeux se remplirent
  de larmes ; nous dîmes : "O Envoyé de Dieu, cette khutba
  ressemble fort à un discours d'adieux. Donne-nous un (ultime)
  conseil.

    Je vous recommande, nous dit-il, de craindre Dieu et d'
  obéir à ceux d'entre vous qui auront reçu le commandement
  même s'il s'agit d'un esclave éthiopien. Celui d'entre vous qui
  me survivra sera le témoin de grands désordres. Tenez-vous-
  en à ma sunna et à celle de mes successeurs orthodoxes
  et bien dirigés. Observez-la avec toute la rigueur voulue et
  gardez-vous des innovations ; car toute innovation est un
  égarement." (Abû Dâwûd/al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juillet 18, 2009, 15:21:24 par Zahiya » Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle