Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Parmis les secrets,l'importance de la priére et de l'état de pureté:  (Lu 10603 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
islam_de_coeur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 57
Messages: 1057


Mariée


Voir le profil
« le: Août 07, 2007, 12:03:03 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

La prière est la colonne dorsale de la foi, elle est la pratique la plus importante de l'Islam.



At-Tabarani nous raconte: « La prière est la première dont le serviteur rendra compte au jour de la Résurrection, parmi ses œuvres. Si elle est prise du bon côté, c'est à dire qu'elle est acceptée, tout le reste de ses œuvres est admis bon. Au contraire, si elle est atteinte de corruption, c'est à dire qu'elle est refusée, tout le reste des ses œuvres sera en perdition »



La prière est un acte d'adoration exigé pour chaque croyant, mâle ou femelle. Allah a ordonné aux musulmans d'accomplir la prière dans beaucoup de versets du Glorieux Coran.



A titre d'exemple, Allah (soubhânahou wa ta'âlâ) dit :

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salât, qui se détournent des futilités. » (Sourate 23 (Al Mou' minoun) - Verset 1 à 3)

Allah (soubhânahou wa ta'âlâ) a dit aussi :

« Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane et tenez vous debout devant Allah, avec humilité » (Sourate 2 (Al Baqara) - Verset 238).



« Souvenez-vous de Moi, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. O les croyants! Cherchez secours dans l'endurance et la Salât. Car Allah est avec ceux qui sont endurants ». (Sourate 2 (Al Baqara) - verset 152/153)



La prière est d'une importance capitale. C'est un acte vertueux qui engendre la récompense d'Allah. Il y a beaucoup de hadith à ce propos, notamment :



« Quand on s'est renseigné au sujet des meilleures actes, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) répondit : « Accomplir la prière à son heure due ». (Rapporté par Boukhârî et Mouslim)



Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit :

"Toutes les fois qu'une prière obligatoire est accomplie et que le musulman fait son ablution selon les règles et avec pleine humilité, parachevant ses génuflexions et ses prosternations, cette prière là serait une expiation de tout péché qui l'a précédée, à part les péchés majeurs" (Mouslim)



« La tête de la religion est l'islam, son pilier est la prière et son sommet est le jihad pour la cause d'Allah » (Ahmad et Tirmidhi)
« Dernière édition: Octobre 20, 2008, 13:20:09 par Fatiima » Journalisée


muslima69
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: rhone
Messages: 27



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mars 23, 2008, 18:34:10 »
Share   Modifier le messageModifier




La prière…cette clinique divine
 
 
 
 Par le Dr. Mohamed El-Saka Aid

Allah, le Très Haut dit : « …car la Salât demeure pour les Croyants une prescription à des temps déterminés ». (Sourate An-nissa’ « Les femmes », verset 103).

   La prière est l’un des cinq piliers de l’Islam qui a recommandé aux Musulmans de l’accomplir. Elle est évoquée dans plusieurs versets du Saint Coran où Allah exalté soit-Il, dit : «… et accomplis la Salât pour te souvenir de moi ». (Sourate Ta-Ha, verset 14).

   En réalité, la prière est le remède favorable et la guérison divine pour toutes les maladies, qu’elles soient somatiques, organiques, psychologiques ou neurologiques ; elle est prophylactique et empêche le mal. Dans l’acte de la prière, chaque muscle dans le corps se donne du mouvement, ce qui mène à sa protection et à sa fortification. Ainsi, plus qu’elle soit une soumission et une obéissance à Allah le Créateur, la prière est un exercice physique ayant des bénéfices énormes. En effet, le corps humain se forme entre autres, d’os, d’articulations, de muscles, d’artères, de veines et de nerfs. Toutes ces composantes ont besoin de se lubrifier quotidiennement car, le repos total et le sommeil leur causent de l’indolence, du relâchement et de l’incapacité dans d’autres situations exigeant plus d’efforts. Par exemple, la thrombophlébite atteint beaucoup plus les sujets qui sombrent dans l’inactivité et le repos complet.

   Aussi, il convient de souligner que dans le corps humain, les muscles se comptent par centaines, les nerfs se propageant dans tout l’organisme sont nombreux, entrecroisés et complexes ; Ils ressemblent à des fils électriques. Les os quant à eux, sont en nombre de 360.

Par conséquent, la prière est un exercice physique excellent durant lequel se meuvent les articulations et les muscles, et s’active la circulation sanguine. Que dites-vous alors de cinq (5) exercices physiques (cinq prières) par jour qui se répètent quotidiennement tout en agrandissant et raffermissant la foi de la personne qui prie (le Musulman).

La revue cairote « El-Moudjahid » a publié dans son numéro 146 en mois d’avril 1986, un article du Dr. Othman El-Khawas, spécialiste en orthopédie, et dans lequel il dit :

   «D’abord, lorsqu’il s’est avéré que les exercices physiques sont la base pour une bonne constitution du corps qui va sans aucun doute, avec un esprit sain, les méthodes modernes d’éducation ainsi que la science de la médecine préventive les ont vivement recommandés. Ces exercices physiques ont été pris en considération pendant des séances régulières comme c’est le cas de toutes les autres matières et activités.

   Alors, accomplir la prière cinq fois par jour est le meilleur moyen pour tirer avantage de ces exercices. Ses moments sont les plus opportuns et avantageux ; avant l’aube (la prière d’As-Soubh) où l’air est pur et le corps est encore affecté par le sommeil, au milieu de la journée (la prière d’Ad-Douhr), où le corps est fatigué par le travail, au milieu de l’après midi (la prière d’Al-Asr) où la journée de travail tire à sa fin alors que le corps est accablé encore par la lassitude,  au coucher du soleil (la prière d’El-Maghreb) où l’être humain s’apprête au repos de la nuit, et enfin  le soir (la prière d’El-Ichaâ), fin du jour.

   Ensuite, il a été connu que la prière est le meilleur moyen pour l’activité de la circulation sanguine qui, elle aussi, stimule tous les autres appareils dans l’organisme. Donc voilà, As-Salât est considérée comme un stimulant pour la digestion et l’appétit. N’est ce pas que les moments de son accomplissement sont en rapport absolu avec cette moralité portée ! A l’aube, avant le petit déjeuner ; à midi avant le déjeuner ; au milieu de l’après midi, entre les deux repas (déjeuner- dîner) ; et enfin, le soir (le dîner) où la digestion est forte.

   Ainsi, on a pu grâce à la prière guérir beaucoup de maladies gastriques dans un temps record. en faisant abstraction de tous les miracles de traitements et curation prescrits afin d’apporter remède à d’autres maladies, il y’a également d’autres miracles dans la guérison du boiteux, de l’impotent et de l’aveugle, …

   Etant dit, des milliers de cas de maladie auxquels les traitements médicaux, chirurgicaux et psychologiques n’ont servi à rien, et en face desquels les médecins les plus perspicaces sont demeurés désespérés, ont trouvé remède par les miracles de la prière.  De ce fait, la prière est comme un métal, émetteur de rayonnements et auto-générateur d’activité. Il faut admettre qu’elle n’est pas une simple récitation mécanique d’invocations comme le pensent beaucoup de non Musulmans, mais encore une sublimation soufiste où l’être humain entre en contact avec Allah le plus Haut, en se soumettant à lui dans le but d’acquérir de la quiétude ainsi que la sérénité.

   En plus, la prière fait surgir des miracles ayant des effets sur les cas pathologiques : un bon nombre de patients souffrent de différentes maladies telles que l’ostéite, les infections suppurées, le cancer, …

   Enfin, sur le plan psychologique, les bienfaits de la prière sont innombrables et essentielles à être citées. Ceci dit, en priant, l’être humain se soumet à Allah, louange à Lui, qui est capable de faire toute chose et toute chose ne peut se passer de Lui, et arrive conformément à ce qu’Il a prescrit et à sa volonté. En priant, le Musulman est convaincu que l’Homme ne lutte pas seul dans cette vie, il y’a un Créateur, Allah le Clairvoyant, le Juste et le plus Savant à propos de toutes les choses qu’il n’arrive pas à comprendre….S’il est victime (l’Homme) de l’injustice de quelqu’un, il s’en remet à Allah, l’Audient, le Clairvoyant qui lui fera justice, le plus Miséricordieux des Miséricordieux

   Ce sentiment enveloppe la vie de l’être humain dans un climat de sérénité psychique l’aidant à vivre en bonne santé physique, avec un bien être mental et avec une quiétude sensorielle. Toutefois, réduire la prière (As-Salât) exclusivement dans l’esprit entraîne le stresse et la trouble.

D’autre part, le Dr. Rose H, conseillère médicale à l’hôpital de Boston, dit que parmi les traitements entrant dans la curation de l’angoisse et l’anxiété, est quand la personne qui en souffre se confie à quelqu’un à qui fait-elle confiance. Autrement dit, en parlant avec abondance et détails de ses ennuis, le malade finit par libérer son esprit de ses inquiétudes ; alors, livrer le fond de ses craintes guérit sans pour autant conditionner le statut de son confident, qu’il soit médecin, juriste ou religieux. Le tout est de sentir qu’il l’écoute, perçoit son angoisse et sa douleur et le soutient. Que dire donc de faire recours à Allah le Clairvoyant qui possède tous les biens ! N’est ce pas que l’être humain, en faisant sa prière se voit délivré de toues ses maladies !

Méditons ce verset coranique qui énonce :

« Ne connaît-il pas ce qu’Il a crée alors que c’est Lui le Compatissant, le Parfaitement Connaisseur ». (Sourate Al-Mulk « La royauté», verset 14)

   Ainsi, le Dr. Alexis Karel qui a reçu le prix Nobel, dit dans son livre « l’Humain, cet inconnu » : Il se peut que de nos jours, la prière est la plus grande énergie potentielle qui produit de l’activité. Entant que médecin, j’ai eu beaucoup de patients auxquels les médicaments n’ont pu porter remède, signe d’impuissance et d’incapacité de la part de la médecine. Tandis que la prière les a guéris de leurs maladies.

« En somme, la prière produit de l’énergie et de l’activité, et avec laquelle l’être humain œuvre à intensifier son activité étant limitée et ce, en s’adressant aussitôt à une force sans limites qu’on ne peut imaginer (celle d’Allah) ».

« En priant, nous nous unissons avec cette gigantesque force qui a la haute main sur tout l’univers. Nous demandons à Allah de nous attribuer un brandon d’elle auquel nous faisons appel contre les souffrances de la vie. Chose est sure, la récitation pendant la prière (versets du Coran, invocations) nous procure et nous garantit seule de la force et de l’activité qui s’agrandit davantage. D’ailleurs, nos implorations et nos invocations ne sont jamais inutiles, bien au contraire, elles nous procurent, non seulement de la sérénité, mais encore, de la solidité et de la confiance absolue en Allah ».

 

Le secret des miracles de la prière et la prosternation

C’est dans « la revue » saoudienne que le Dr. Gharib Jamâ a écrit son article intitulé « Le secret de la prière et la prosternation », paru dans le N° 224 du mois de février 1996, et dans lequel il dit :

« Nulle adoration ne jouit de la faveur, de l’attention et de la considération comme celles accordées à la prière « As-Salât ». Elles étaient évoquées dans le Coran et la Sunna jusqu’à ce qu’elle ( la prière) soit le support de la religion (l’Islam), le cap de toutes les adorations (devoirs religieux), signe de la certitude et de la vérité et en haut de l’échelle des âmes vers                                                                    une atmosphère angélique et un horizon serein et pur ».                                                                                                                                                                                                                                                 

Et si on observait bien les piliers les plus répétés de la prière, on constaterait vite que la prosternation a été attribuée à ceux qu’Allah a élevés aux honneurs.

Question & réponse

Une question se pose : Quels sont les bienfaits de la prosternation pour qu’Allah, le Très-Haut, lui attribue ce standing ?

1/ La prosternation favorise la baisse de la tension, et au fur et à mesure qu’elle se prolonge, l’hypotension grandit. cela dit, la prière peut être le plus important facteur diminuant jusqu à rendre rare l’atteinte de la tension chez les prosternés. Aussi, elle peut être un traitement pour les personnes souffrant de la tension.

En sus, les nombreuses prosternations sont considérées comme un exercice quotidien, régulier des centres de contrôles et leurs productions, qui se trouvent dans l’aorte, l’artère porte droite et son homologue gauche ; c’est ce qui favorise l’augmentation de leur capacité dans la régulation de la circulation sanguine. Par conséquent, le corps pourrait faire face à n’importe quel changement de position sans qu’il soit atteint d’étourdissements.

2/ Tout au long du jour, l’être humain s’expose davantage aux charges électrostatiques « électricité statique » de la couverture atmosphérique, qui se centralisent au niveau du système nerveux central. Mais, faut-il se débarrasser de toutes ces charges qui seraient capables de nous entraîner certains ennuis et douleurs, tels que la céphalée (un mal de tête), les courbatures etles douleurs cervicales. Cela dit, la prosternation nous met en contact direct avec la terre (le sol) qui les dégrade et les absorbe (les charges) complètement. Dès lors, la pression électrostatique sur le cerveau diminue. Chose est sure, les prosternés sont, grâce à Allah Taâla, protégés contre les troubles psychologiques et la schizophrénie.   

3/ La prosternation aide à l’épuration des sinus nasaux par l’évacuation de leurs sécrétions tout en diminuant le risque de survenu d’inflammation (la sinusite).Tandis que les sinus maxillaires, cette position déclive permet leur purification et l’évacuation des excès des sécrétions muqueuses lors desquelles la personne atteinte de la sinusite sent l’accentuation de la douleur mais, qui disparaîtra par la suite.

Cela va également pour les sinus sphénoïdaux, ethmoïdaux et frontaux.

4/ La perfusion sanguine cérébrale augmente lors de la prosternation. Le sang apporte au cerveau les nutriments et l’O2 nécessaire pour accomplir sa fonction, en sachant que le cerveau est le centrer de commande du corps humain. La diminution du flux sanguin cérébral se manifeste clairement chez les sujets qui restent en position debout prolongée. A titre d’exemple, les soldats de la garde chez lesquels survient une perte de connaissance brutale. Le traitement de celle-ci est très facile, il suffit que ce soldat dorme sur le dos avec une surélévation des deux pieds au même niveau que la tête et alors, il reprend connaissance.

   Il convient de souligner encore que l’augmentation du débit sanguin de la région de la tête aide à stimuler la circulation sanguine au niveau de la face et du cou leur procurant beauté et fraîcheur notamment quand il fait froid. 

Observez les pratiquants du Yoga ont saisi l’importance de la position basse de la tête. Par suite, ils ont classé parmi les différentes positions de leur sport (le Yoga), celle de se mettre debout sur les épaules. A vrai dire, c’est un sport crée et imposé par les humains, mais qu’Allah nous a commandé des pratiques dont les bienfaits sont plus meilleurs que ceux des pratiques découvertes par l’Homme.   

5/ La prosternation aide à prévenir la survenue des hémorroïdes et l’apparition des thromboses veineuses, elle guérit la constipation et est regardée parmi les meilleurs positions pour le traitement du prolapsus congénital de l’utérus. Ses bienfaits ont été récemment découverts car, les gynécologues l’ont recommandée pour la curation de certains symptômes. Ils l’ont appelée la position « des genoux et du thorax ».

Par ailleurs, sous le titre de « Les miracles de la prière dans la prévention des varices des membres inférieurs », la revue saoudienne « Les miracles » a publié dans son N°2, paru en Joumada El-Oula 1417 la première recherche médicale portant sur la relation entre la prière entant que législation islamique et la prévention des varices des membres inférieurs.

Il a été prouvé dans cette étude faite par le Dr. Tawfiq Alwane qui a reçu         le grade de Magister par excellence de la faculté de médecine, service de chirurgie, université d’Alexandrie, que la prière « As-Salât » protège contre toute éventuelle atteinte des varices tout en exposant des preuves scientifiques appuyées par des documents, des images et des tableaux. Il a été démontré aussi que la négligence de la prière mène de façon vigoureuse vers cette maladie fréquente qui touche entre 10 à 20% de la population.

Etant dit, les Scientifiques ont constaté tout en affirmant qu’il existe deux principaux éléments entrant dans la destruction des veines superficielles, et favorisant l’apparition des varices des membres inférieurs. Il s’agit de :

Elément 1 :Une hyperpression exercée sur les parois des veines superficielles des membres inférieurs à travers une position debout prolongée.

Elément 2 : La veine superficielle prédisposée à présenter une atteinte est sous l’influence d’une maladie générale des tissus de soutien qui entraînent la fragilisation de ses parois par rapport à une veine homologue normale.

Et l’on voit bien que l’association de ces deux éléments chez une personne entraînera inévitablement la maladie en question.

D’autre part, il est clair que la prière se regarde comme un facteur influent dans la prévention des varices et ce, pour trois raisons :

D’abord, ses particulières positions conduisent vers une hypopression exercée sur les parois fragiles des veines superficielles des membres inférieurs.

Ensuite,son activation du fonctionnement de la pompe veineuse latérale, et par suite, la diminution de la pression sur les veines superficielles.

Enfin, le renforcement des parois fragiles en augmentant le métabolisme cellulaire, non seulement au niveau des vaisseaux, mais également dans tout l’organisme.

Somme toute, la quintessence de tous nos propos communiqués avec plus ou moins d’éclaircissement est la suivante : Si l’être humain (adorateur) recourt à Allah Taâla (Le Très-Haut) en ayant un cœur et une âme purs et sincères, Allah est avec lui. Et s’il prie humblement et avec une dévotion apparente et intime (interne), sa Salât est considérée comme une clinique psychologique et une source de remèdes pour beaucoup de maladies organiques.
 
« Dernière édition: Octobre 20, 2008, 13:20:44 par Fatiima » Journalisée
kiki musulmane
Invité
« Répondre #2 le: Mars 23, 2008, 20:57:07 »
Share   Modifier le messageModifier

 Soubhan' Allah
j'ai appris quelque chose de très important sur la prière  MachAllah

 baraka ma  Sourire Mouslima
Journalisée
Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #3 le: Mai 05, 2008, 20:57:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum mes  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima


La prière à l’heure


On a interrogé le Prophète  Salla-llah allahi wa salam sur la question de savoir quelle est la meilleure des oeuvres. Il a répondu :

« C’est la prière observée à son heure ».  On peut comparer la prière à un médicament que le médecin nous prescrit de prendre à des heures précises dans la journée. Pour que le traitement soit efficace, et nous accorde le bien être, ( par la grâce d' allah) il faut le prendre aux heures prescrites et selon les doses recommandées par le médecin. Si on réunit les 5 prises en une seule, il ne sera pas efficace contre la maladie.

La prière a des heures fixées pour son exécution. Comme l’indique le Glorieux Coran :

{ Certes la prière a toujours été prescrite pour les croyants en des temps déterminés }  [ Sourate 4 - Verset 103 ]

Le Coran a précisé ces heures dans le verset suivant : { Prie le matin et après midi, et après le coucher du  soleil et le soir, les bonnes actions chassent les mauvaises,  c’est là un avertissement pour ceux qui réfléchissent. }

Dans la sourate « el Isra »  allah le Très Haut nous dit : { Récite ta prière du déclin du soleil jusqu’à la nuit noire. Récite le Coran à l’aube, c’est là un moment propice. }  [ Sourate 17 ]

allah le très Haut   nous précise dans le Saint Coran : { Soyez persévérants pour les cinq prières, particulièrement pour la prière médiane, et levez-vous pour Allah pleins de crainte. }  [ Sourate 2  - Verset 238 ]

 

Beaucoup de personnes qui se considèrent comme des musulmans pratiquants combinent un grand nombre de Salât quand ils rentrent chez eux  pour  des raisons futiles, prétextant être en voyage ou retenus à d’autres occupations. Renvoyer à plus tard la Salât après l’heure prévue sans excuse plausible, est un péché grave. 

En d’autres mots, si nous manquons une Salât nous devrions avoir autant de chagrin que si nous avions perdu tous nos parents et tous nos biens. Si des personnes dignes de foi nous  préviennent qu’il y a des brigands sur une certaine route et qu’ils tuent et volent les gens la nuit, il nous faut être bien téméraire pour ignorer cet avertissement et voyager sur cette route même le jour.

Qu' allah  nous guide, nous avons été mis en garde plus d’une fois par le Prophète d' allah  Salla-llah allahi wa salam, et pourtant nous ne tenons aucun compte de ses avertissements et nous continuons à manquer constamment les Salât les unes après les autres…


{ Célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever et après le coucher du soleil, célèbre-le pendant la nuit, Célèbre le matin et soir, si tu  désires être heureux. }  [ Sourate 20 - Verset 130 ]

 


 L’état de pureté rituelle

     En plus d’être un moyen afin de se purifier de nos  péchés, la pureté rituelle nous apprend aussi à avoir une bonne hygiène de vie.

Rappelons que la  prière a des conditions de validité, des piliers, et qu'elle a une clef, chose importante à laquelle il est un devoir de prêter une attention particulière. 

Car de même qu'une clef de porte qui n'est pas adéquate n'ouvre pas cette porte, la clef de la prière, si elle n'est pas adéquate, nul n'est assuré d'obtenir que sa prière soit récompensée et qu'elle soit valable. Cette clef, c'est l'état de pureté rituelle (at-touhour).

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : "Allah n 'accepte aucune prière sans l'état de pureté rituelle". [ Rapporté par Nassai ]

Le Messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam dit aussi  : "L'état de pureté rituelle, c'est la moitié de la foi". C'est-à-dire que c'est une grande partie de la foi. " [Rapporté par Mouslim ]

Celui qui n'accomplit pas consciencieusement sa purification n'accomplit pas consciencieusement sa prière c'est-à-dire que celui qui n'accomplit pas sa purification de façon complète n'accomplit pas sa prière d'une façon complète car il y a alors immanquablement des choses qui lui font défaut.

 allah dit dans le glorieux Coran :

{ Certes Allah aime ceux qui se repentent et Il aime ceux qui se purifient.} [ Sourate 2 - Verset 222 ]

 

 Salam Alaykoum

 

 


 

 
« Dernière édition: Octobre 20, 2008, 13:21:54 par Fatiima » Journalisée

ahlem2
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Localisation: lyon
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #4 le: Mai 05, 2008, 23:10:58 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum mes  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim
j'ai une petite question je vien de lyon et je n'arrive pas a trouvé les horaires exace de la prière, j'ai regardé sur plusieurs sites et il y a des difference parfois de quelques minutes et parfois bcq plus. Si vous pouviez m'aider. Merci d'avance et que Dieu vous protège.
Journalisée
Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juillet 08, 2008, 00:42:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah


 Salam Alaykoum


La prière révélée comme don pour l’humanité… 


          Le Coran déclare que tout être célèbre les louanges de Dieu, "l'oiseau en étendant ses ailes, l'arbre en projetant son ombre", mais que nous ne comprenons pas leur langage. La raison d'être de la création n'est elle pas l'adoration du Dieu Unique ? Mais si la création tout entière Le glorifie, c'est à dire fait acte de soumission en obéissant à la loi de son être propre (la pierre tombe, le feu brûle, la planète tourne), seul l'homme est libre de prier.

           Cette liberté, ce don d’ allah qu’est la prière, nous a été offert lors de l’ascension nocturne du Prophète  Salla-llah allahi wa salam (al isra wa al mi’raj). On sait que la prière fut prescrite lors de cette nuit grandiose. Nous savons à notre époque que lorsqu’un pays souhaite une chose importante, il en fait part à son ambassadeur. En outre, il ne lui suffit pas d’envoyer à cet ambassadeur un message dans la valise diplomatique. Bien au contraire, il le convoque pour qu’il se présente en personne. Or, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam est l’Ambassadeur de Dieu vers Sa création — à Dieu appartient cependant le meilleur exemple. Ainsi, Dieu convoqua Son Ambassadeur, le fit voyager de nuit, puis le fit monter jusqu’au Jujubier de la Limite. Et c’est là que furent prescrites les cinq prières quotidiennes.


Tous les cultes furent prescrits sur Terre, excepté la prière qui fut prescrite au Ciel. Ceci constitue une preuve de l’importance capitale de ce culte, de ce devoir et de ce pilier de l’Islam. La prière est ainsi le vestige qui nous reste de ce Voyage, le seul vestige matériel qui nous reste. En effet, la prière constitue l’ascension propre de chaque Musulman, l’ascension spirituelle qui lui permet de s’élever jusqu’à Dieu — Exalté soit-Il. C’est comme si le Messager  Salla-llah allahi wa salam nous était revenu avec un présent de son Voyage grandiose. Ce présent consiste précisément en cette prière que le Musulman doit accomplir en signe d’adoration de Dieu — Exalté soit-Il.
           


La prière est ainsi donc l’ascension propre de chaque Musulman. Si le Prophète  Salla-llah allahi wa salam monta vers les cieux les plus élevés, sache que tu as à ta disposition une ascension spirituelle par laquelle tu peux monter indéfiniment vers Dieu — Exalté soit-Il -, et ce, grâce à la prière, au sujet de laquelle, le Très Haut dit dans un hadith sacré : « J’ai partagé la prière en deux parts, l’une pour Moi, l’autre pour Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. Si Mon Serviteur dit : « Louanges à Dieu, Seigneur des Mondes. », Je dis : Mon Serviteur M’a loué. S’il dit : « Le Clément, le Miséricordieux. », Je dis : Mon Serviteur M’a rendu les hommages. S’il dit : « Le Maître du Jour de la Rétribution. », Je dis : Mon Serviteur M’a glorifié. S’il dit : « C’est Toi que nous adorons et c’est Toi que nous implorons. », Je dis : Cela Nous concerne Moi et Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. S’il dit : « Guide-nous vers le droit chemin. Le chemin de ceux que Tu as comblés par Tes bienfaits, non le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère ni de ceux qui se sont égarés. », Je dis : Cela est pour Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. »

Il faut savoir que la prière a été révélée pour tous les prophètes, comme signe d’adoration du Seigneur :

Saydunna Ibrahim, « Mon Seigneur, fais de moi celui qui accomplit la prière, fais le aussi de mes descendants, notre Seigneur, accepte mon invocation ». (S 14, V 40)

Saydunna Ismaël, « Il enjoignait aux siens la prière, la pureté, il agréait à son Seigneur ». S19 V55

Saydunna Mussa, à qui il fut crié : « Moi, c’est Moi Dieu, il n’y a de Dieu que Moi, adore moi donc, accomplis la prière en rappel de Moi ». (S20 V14)

Saydatuna Maryam, quand les anges lui dirent « Mariam, soit dévote envers ton Seigneur, incline toi et prosterne toi avec les prosternants » (S3 V43)

Saydunna Issa : « Dieu m’a rendu béni où que j’aille, m’a recommandé la prière, le prélèvement purificateur, pour tant que je vivrai » (S19 V31)

Saydunna Muhammad, sceau des prophètes : « Ordonne aux tiens la prière, sois y toi-même constant » (S20 V132)

Une tradition rapporte qu’au moment de sa mort, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam rappela cet ordre et mourut en disant «as salat, as salat »…



« ‘Aqimou as-Salât’ »…
Il est intéressant de remarquer que le Coran ne donne jamais l’injonction « Sallou », mais toujours « aqimou as asalat ! » ce qui ne signifie pas simplement « priez », mais « accomplissez la salat », établissez la, édifiez la. En ce sens, nous nous devons de faire en sorte que notre prière soit la meilleure possible, comme s’il s’agissait de la dernière, dans un esprit d’humilité, de présence du cœur (khuchu’) et d’amour.

On demanda un jour à l’imam Hâtem Al ‘Assam comment il faisait pour se soumettre complètement dans sa prière et il répondit : « Je prie comme si la Kaaba était entre mes yeux, ‘as-sirâte sous mes pieds, le Paradis à ma droite, l’Enfer à ma gauche, l’Ange de la mort derrière moi, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam me regardant attentivement, je dis « Allahou Akbar » avec glorification, je lis avec méditation, je m’incline avec modestie, je me prosterne avec humilité et j’assemble dans ma prière ma crainte d’Allah et mon espoir de Clémence de Sa part puis je termine ma prière, en me demandant si ma prière a été acceptée ou pas ».




 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Octobre 20, 2008, 14:33:43 par Fatiima » Journalisée

Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #6 le: Juillet 08, 2008, 00:45:17 »
Share   Modifier le messageModifier

La prière est la colonne dorsale ('imâd ad-dîn) de la foi et la tâche éclatante des actes de dévotion (at-tâ'ât).

Beaucoup de traditions ont été rapportées sur les mérites de la prière dont le recueillement (al-khushû') est l'une des meilleures règles de bienséance. Ainsi on rapporte, d'après 'Uthmân ibn 'Affân - رضى الله عنه - que le Prophète - صلى الله عليه وآله وسلم - a dit : « Pour tout individu qui, à l'heure de la prière prescrite, accomplit bien ses ablutions et l'observe convenablement dans un parfait recueillement, cette prière constitue une expiration pour les péchés commis auparavant tant qu'il n'aura pas commis un péché majeur. Et ceci lui est assuré pour toute sa vie ».

      Lorsqu'il se met en direction de la qibla, le croyant se détourne de toutes les directions et tourne son visage dans la direction de la Maison d'Allah - تعال - . Il doit savoir que tourner son cœur vers Allah - تعال - est plus important que tout le reste. Or, il ne se tourne dans la direction de la Maison d'Allah - تعال - que s'il se détourne de tout le reste, de même que son cœur ne se tourne vraiment vers Allah - تعال - que s'il se détourne complètement de tout ce qui est autre que Lui.
ô orant ! (ayyuhâ l-musallâ) Lorsque tu prononces le premier takbîr (le fait d'affirmer la Grandeur d'Allah) que ton cœur ne démente pas ta langue parce que s'il y a dans ton cœur quelque chose de plus grand qu'Allah - تعال - tu as menti. Prends garde à ce que le désir soit chez toi plus grand en préférant la soumission à ta passion plutôt que d'obéir à Allah - تعال -.

       Ensuite, lorsque tu cherches refuge auprès d'Allah par la formule d'al-isti'âdha, sache que celle-ci est une demande de protection auprès d'Allah - سبحانه - . Aussi si tu ne te réfugies pas avec ton cœur, tes paroles sont vaines. Donc comprends bien le sens de ce que tu récites et sois présent avec ton cœur dans la compréhension en disant : { Louange à Allah, le Seigneur des mondes }. Représente-toi également Sa bienveillance en disant : { Le Tout-Miséricordieux, Le Très Miséricordieux } , ainsi que Sa Grandeur en disant : { Le Roi du jour du jugement }, etc. au fur et à mesure que tu avances dans ta récitation.

On rapporte que Zarâra Ibn Abî 'Awfa - رضى الله عنه - tomba raide après avoir récité le verset suivant au cours de sa prière : Lorsque l'on sonnera de la Trompette (Qu'rân : [74]- Cool. En se représentant ce verset, il fut si profondément ému, qu'il perdit la vie.




Journalisée

Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #7 le: Juillet 08, 2008, 00:47:44 »
Share   Modifier le messageModifier

Les prières des hommes vertueux…

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam disait au muezzin (Bilal) : « Ô Bilal, réconforte-nous par la prière ». la prière, rencontre avec le Seigneur, était pour lui un véritable réconfort face aux épreuves … Et c’est la raison pour laquelle il nous est recommandé, à chaque épreuve, à chaque tristesse, à chaque moment de solitude, de nous tourner vers la prière car elle est un réconfort pour les croyants !   
 
          On dit de Sufyan atthawri que quand on le voyait prier on aurait dit qu’il allait mourir à cet instant. Il y a un hadith qui dit « Priez la prière du partant ». Priez comme si c’était votre dernière prière sur terre et que vous alliez mourir juste après.   
 
Quant à ‘Orwa Ibn Az zoubayr, il avait une maladie au pied et on devait le lui amputer alors on lui a proposé de le droguer pour qu’il ne sente rien, mais il refusa. On lui proposa alors de le frapper sur la tête pour l’assommer, mais c’était trop dangereux parce qu’il risquait la mort puisqu’il était très vieux. 
Ne sachant que faire, on lui demanda une solution et il répondit : « Laissez-moi prier, lire, méditer, m’incliner puis attendez que je me prosterne et faites de mon pied ce que vous voulez ». 
Ils firent comme il l’avait dit et attendirent qu’il se prosterne et à ce moment, le médecin commença à lui amputer le pied. Il ne criait pas, il ne faisait que dire « La ilaha illa Lah » (Il n’y a pas de divinité sinon Allah) « Astaghfirou Lâh » (je demande pardon à Allah) « Alhamdou lilah » (louanges à Allah) « Allahou Akbar » (Allah est plus Grand). Puis le sang coulait de plus en plus et on apporta de l’eau bouillante pour l’arrêter et à ce moment, ‘Orwa s’évanouit. 
Quand il se réveilla, il dit : « Par Allah, je n’ai rien éprouvé comme douleur jusqu’à ce que l’eau bouillante touchât mon pied ».   
 
Avant la prière, Ali ibn Abi Talib devenait pâle, très pâle et on lui a demandé ce qu’il avait, pourquoi il pâlissait, alors il répondit : « Savez-vous devant qui je vais me placer ? »   
 
source : www.sajidine.com

Ayant bu des mers entières, nous restons tous étonnés que nos lèvres soient encore aussi sèches que des plages, et toujours cherchons la mer pour les y tremper sans voir que nos lèvres sont les plages et que nous sommes la mer.


 Salam Alaykoum
Journalisée

ya ahmadou
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 55



Voir le profil
« Répondre #8 le: Mai 31, 2009, 00:13:22 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima je voudrais savoir si un jour on n'a pas prié isha sans raison valable doit la prier le lendemain et demander pardon
Huh? baraka2
« Dernière édition: Septembre 05, 2009, 20:22:53 par Zahiya » Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #9 le: Mai 31, 2009, 06:56:41 »
Share   Modifier le messageModifier

                                       Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 bismillah

              Voici ce qui répondra  InchAllah à ta question  Wink

   prières non accomplies pour causes indépendantes

              C'est le cas des causes étrangères à la volonté de la personne.
              Il peut s'agir de sommeil profond, d'oubli, de contrainte extérieure.

              Dans tous les cas, la personne, dès son réveil, sa prise de
              conscience, l'éloignement de la contrainte devra rattraper les
              prières perdues. En effet, le Prophète Salla-llah allahi wa salam dit : "Dieu, en
              ma faveur, a pardonné à ma communauté [les péchés commis
              par la faute, l'oubli et ce dont ils ont été contraints de faire."]
              [Ibn Mâja (2033), Bayhaqî dans les Sunan (356/7), et
              d'autres]

              Et, concernant le sommeil, il précise dans un hadîth très long
              dont nous reproduisons ici une partie seulement : "Il n'y a pas
              de faute commise à cause du sommeil profond, mais la faute
              incombe à celui qui n'accomplit pas la prière en son temps,
              jusqu'à ce qu'il soit dépassé et que vienne le temps de la prière
              suivante. Alors, dès qu'il reprend ses esprits, il devra rattraper
              sa prière." [Muslim (1099)]

              Cependant, concernant la personne qui a perdu connaissance
              ou est entrée dans un coma, certains savants (Zuhrî, Hammâd)
              ne lui font pas obligation de rattraper les prières perdues durant
              son inconscience, même s'il lui est préférable de les rattraper.
              Tel est aussi l'avis de Mâlik qui précise que si elle reprend
              conscience avant que le temps de la prière ne soit dépassé,
              cette personne fera sa prière. Si elle se réveille après ce temps,
              alors la prière ne lui est plus due, s'appuyant sur la pratique
              de 'Abdallâh Ibn 'Umar. [Mâlik (21)]

              Prières non accomplies volontairement

              Dans ce cas, les avis des savants divergent quant à l'obligation,
              ou la recommandation de rattraper les prières perdues ou non.
              La majeure partie des savants (Abû Hanîfa, Mâlik, Shâfi'î)
              condamnent un tel comportemen et dit que cette personne
              doit rattraper tout son retard, même s'il se chiffre en années.

              Ibn Taymiyya est d'un avis contraire ; pour lui, cette personne
              doit se repentir auprès de Dieu de ses négligences, et n'est pas
              dans l'obligation de rattraper toutes les prières non accomplies.
              Elle devra se rattraper en faisant nombre de bonnes oeuvres et
              de prières surérogatoires.


              Sources extraites du livre ("Les règles de la prière en Islam"),
              basé sur les avis des plus grands savants de l'islam : les savants
              reconnus pour leur autorité scientifique et morale (tels l'imam
              Mâlik, Abû Hanîfa, Ahmad, Nawawî et bien d'autres), sans omettre
              l'avis des savants contemporains, spécialistes du Hadîth et du
              fiqh. En se basant uniquement sur les Sources authentiques et
              les avis éclairés (et toujours référencés) de nos savants.

              J'espère que ça t'aidera et répondra amplement à tes
              attentes  InchAllah Wink
              Qu' allah nous guide et nous pardonne nos fautes  amine

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Septembre 05, 2009, 20:23:05 par Zahiya » Journalisée
مَريَم
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 35
Localisation: LA REUNION
Messages: 23



Voir le profil
« Répondre #10 le: Août 31, 2009, 09:03:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Je voulais une précision.
j'ai "rattrapé" Salat Isha le lendemain matin, après Fajr. Quelqu'un m'a dit que peut-être que je ne pouvait "rattrapper" seulement à l'heure de faire Isha le lendemain, et pas dès le matin comme je le fais.

Si j'ai bien compris, il vaut mieux rattrapper au plus vite, donc le matin?

Merci de vos réponses,
 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Septembre 05, 2009, 20:23:17 par Zahiya » Journalisée
   

La prière- as Salate
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle