Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


  Voir les messages
Pages: [1]

1  L'islam, ma religion / Explication des hadiths / Re : Ne te met pas en colère (explication de hadiths sur la colère) le: Octobre 06, 2008, 06:30:23
 bismillah 

 Salam Alaykoum

Merci d'avancer vos hypothèses sur les houris, mais les différents tafsirs des savants sur ce sujet, ne sont pas en accord avec ce que vous avancez; je vous renvoie donc à la lecture des commentaires du Coran et des hadiths sur ce sujet

 Salam Alaykoum

 El Hamdoulilah

2  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Les mots de vérité! le: Octobre 05, 2008, 16:01:11
Les mots de vérité

 

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 

 

Les mots de vérité
Préfèrent les Paroles de L’Eternel
Et la sagesse du Messager
A certaines idées personnelles [1]
 
Ils sont simples mais si purs
Qu’ils écrasent les mots obscurs
Qui compliquent tant la vérité
Et divisent au lieu de rassembler
 
Ils unissent par leur fraternité
Encouragent aux actions demandées
Déversent l’amour dans les cœurs
De tous les frères et les sœurs
 
Les mots de vérité
Ne visent pas l’écrivain
Ils nous apprennent à déchiffrer
Tant de signes divins

   

Ils pénètrent les âmes pures
Se font ouvrir avec facilité
Les portes des cœurs les mieux fermés
Sans vouloir la blessure
 
Ils éclairent l’obscurité
Des erreurs de l’égarement
Et déjouent habilement
Les pièges si bien planifiés
 
Les mots sans la sincérité
Sont des corps sans âmes
Ils veulent séduire et égarer
Mais sont ignorés des sages
 
Toi qui écris et utilises les mots
Ne cherche pas à paraître toujours beau
Choisis-les par amour de la vérité
Et non pas par amour de la renommée

Car écrire c’est aussi enseigner [2]
Pesante responsabilité
Que nous aurons à assumer
Au Jour du Jugement Dernier

(JPEG)

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes


[1] Ceci dans le cas où l’idée est en désaccord avec le Coran, la Sounnah... elle sera alors abandonnée au profit de la vérité.

[2] Pour celui qui écrit dans le but de transmettre un savoir.

 

Imane (Oum Ibrahim) (aslim-taslam.net, avril 2008)

3  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Re : Diagnostic (de l'hypocrite) le: Octobre 04, 2008, 12:47:25
bismillah as salam alaikoum

La source est déjà indiquée puisqu'elle que le poème est signé Oum Ibrahim, je ne l'ai pas encore mis en ligne sur un autre site, petit cadeau pour ce forum

J'aurai aimé avoir ton avis, au moins...

Wa salam alaikoum


4  L'islam, ma religion / Explication des hadiths / Re : Ne te met pas en colère (explication de hadiths sur la colère) le: Octobre 04, 2008, 12:47:25
Bismillah as salam alaikoum

Que Dieu te récompense pour tes encouragements

Les "houris" sont des femmes que Dieu a créées pour les croyants au Paradis; la musulmane qui entre au Paradis, est supérieure à la houri, cette dernière, en effet, n'a pas subi les épreuves de la vie-d'ici bas Pour plus de détails, consulter le livre "La vie future selon le Coran" de Soubhi Saleh au chapitre "Admission à la vie luxueuse du Paradis"

A l'occasion, j'aimerai ajouter, que parfois certaines musulmanes ont une réaction ''légèrement allergique" face aux houris, n'oublions les soeurs, que le problème n'est pas les houris, le problème qui nous intéresse c'est: "Vais-je réussir mon examen d'ici-bas et entrer au Paradis?" C'est cela l'important et comment faire pour y parvenir?

Etant donné qu'au Paradis, la jalousie n'existe pas, même si votre mari aura 50 000 houris, cela ne sera pas un problème pour vous!!!!

Et puis le mieux c'est qu'en même la vision du Très Haut!!!

As salam alaikoum

Wal hamdou lillah Rabbil 'alamine

5  L'islam, ma religion / Tafsir des Sourates et Versets / Tafsir sourate "at takathour" (la course aux richesses) A Bakr al Jazairi le: Octobre 02, 2008, 18:06:44
Sourate « At Takâthour » (La course aux richesses)



Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 

La sourate « At Takâthour » (La course aux richesses) est une sourate mecquoise et comporte 8 versets (signes en arabe). Dieu Le Très Haut dit :

« La course aux richesses vous distrait,
jusqu’à ce que vous visitiez les tombes.
(Mais) non ! Vous saurez !
(Et encore une fois) non ! Vous saurez
Sûrement ! Si vous saviez de science certaine [1].
Vous verrez certes la Fournaise.
Puis vous la verrez certes, avec l’œil de la certitude.
Puis assurément, vous serez interrogés, ce jour-là, sur les délices »
Sourate 102, At Takâthour (La course aux richesses)

Explication des mots

« vous distrait » : c’est-à-dire vous détourne de l’obéissance à Dieu Le Très Haut.

« la course aux richesses [2] » (at takâthour) : c’est-à-dire la vantardise provenant de l’abondance des biens.

« jusqu’à ce que vous visitiez les tombes » : c’est-à-dire vous vous êtes laissés distraire par le fait d’accumuler les biens et de vous vanter de leur abondance jusqu’à ce que vous mourriez et soyez transportés au cimetière.

« (Mais) non ! » : Ce n’est pas ainsi qu’il faut agir, abstenez-vous de cette course aux richesses.

« Vous saurez ! » : Lorsque vous entrerez dans vos tombes, vous comprendrez l’erreur que vous commettiez dans votre course aux richesses et aux enfants.

« Sûrement ! » : Vraiment.

« Si vous saviez de science certaine » : De science sûre, le résultat de la course aux richesses lorsque vous vous vantiez de l’abondance de vos biens.

« Vous verrez certes la Fournaise » : c’est-à-dire l’Enfer

« ce jour-là » : le jour où vous verrez la Fournaise avec l’œil de la certitude

« sur les délices » : dont vous avez jouis et dont vous vous êtes délectés comme la santé, le temps libre, la sécurité, les nourritures et les boissons.

Signification des versets

« La course aux richesses vous distrait » : Dieu Le Très Haut s’adresse à ceux qui s’occupent à amasser des biens, à les faire accroître par vantardise et ostentation ; ceci les distrait de l’obéissance à Dieu et à Son Messager saws. Ils meurent sans avoir avancé aucun bien pour eux-mêmes.
Dieu Le Très Haut leur dit que la course aux richesses, c’est-à-dire aux biens afin de vous en vanter et d’en faire ostentation, en raison de leur abondance, vous a distrait, c’est-à-dire vous a détourné.

« jusqu’à ce que vous visitiez les tombes » c’est-à-dire après votre mort, vous y êtes transportés afin d’y rester jusqu’au moment où vous en sortirez pour le Jour des comptes et de la rémunération (le Jour du Jugement),

Le Prophète saws a dit : « Si le fils d’Adam avait une vallée pleine d’or, il aimerait en avoir une deuxième ; il n’y a que la terre qui ne remplisse sa bouche, et Dieu pardonne celui qui se repent. » (Boukharî)

« (Mais) non ! » : Ce n’est pas ainsi qu’il faut agir, abstenez-vous de ce comportement qui aboutit à votre destruction et votre perte. « Vous saurez » : le résultat de votre distraction envers l’obéissance à Dieu et à Son Messager saws et l’approvisionnement pour la demeure dernière. « (Et encore une fois) non ! Vous saurez » : Ce verset est une confirmation du verset précédent. La menace de châtiment et l’intimidation (menace) sont répétées.

« Sûrement ! Si vous saviez de science certaine  » : Vraiment si vous saviez ce que vous trouverez dans vos tombes et le jour où vous serez ressuscités lorsqu’ici-bas, vous vous laissiez distraire par les biens et leur multiplication.

« Vous verrez certes la Fournaise. Puis vous la verrez, certes, avec l’œil de la certitude » : Ceci est la réponse à un serment, comme par exemple, c’est comme si Le Très Haut disait : « Par Notre Toute Puissance ! Vous verrez certes la Fournaise’’ : c’est-à-dire l’Enfer, et ceci au Jour du Jugement. Le polythéiste la verra et y sera brûlé ; le croyant la verra et Dieu Le Très Haut l’en délivrera. « Puis vous la verrez, certes, avec l’œil de la certitude » : il n’y a aucun doute là-dessus, on fera venir l’Enfer et tous le verront.

« Puis assurément, vous serez interrogés, ce jour-là » : le jour où vous verrez la Fournaise avec l’œil de la certitude. « sur les délices » [3] dont (vous jouissiez) dans la vie d’ici-bas, comme santé, temps libre, sécurité, nourriture et boisson. Celui qui remercie pour ces délices est sauvé, et celui qui ne remercie pas est puni...
Une fois le Prophète saws dit à Abou Bakr et ’Amrou ibn at Taïhane (ou Tîhane ?) (que Dieu soit Satisfait d’Eux) : « Ceci fait partie des délices sur lesquels vous serez interrogés au Jour du Jugement, en parlant des dattes pas encore mûres, des dattes fraîches (mûres) et de l’eau froide. » (hadith sahih)
Il saws a dit également que : « Les pieds du serviteur ne bougent pas, au Jour du Jugement, jusqu’à ce qu’il ne soit interrogé sur sa vie et à quoi il l’a passée, sur sa jeunesse, dans quoi il l’a utilisée, sur sa science et ce qu’il en a fait et sur ses biens, comment il les a acquis et comment les a-t-il dépensés. » (hadith sahih)

Morale des versets :

1- Mise en garde contre le fait d’accumuler les biens et les faire accroître, tout en ne remerciant pas et en laissant, à cause d’eux, l’obéissance à Dieu et à Son Messager saws.

2- Affirmation du châtiment de la tombe et confirmation par Sa Parole : « jusqu’à ce que vous visitiez les tombes. (Mais) non ! Vous saurez » c’est-à-dire : dans la tombe.

3- Affirmation du dogme de la résurrection, de l’inéluctabilité4 de la rémunération après le compte, de l’interrogatoire et de l’interpellation.

4- Inéluctabilité de la question, adressée au serviteur, sur les délices que Dieu, Le Très Haut, lui aura accordés dans la vie d’ici-bas. S’il en était reconnaissant, il sera gagnant ; et s’il en était ingrat, il sera puni ; que Dieu nous en préserve !

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.


Référence : Le plus facile des tafsirs (Ayssar at tafâssir), Abou Bakr al Jazâirï (en arabe)

[1] La traduction littérale est : « Sûrement ! Si vous saviez la science de la certitude »

[2] « at takâthour » signifie : multiplication, prolifération,accumulation.

[3] Les avis divergent pour déterminer les délices sur lesquels nous serons interrogés au Jour du Jugement ; certains ont dit ce sont la sécurité et la santé ; pour d’autres, il s’agit de la santé et du temps libre ; pour d’autres encore ce sont le rassasiement, la fraîcheur de la boisson et l’ombrage des habitations. Le Prophète saws a dit : « Il y a deux bienfaits dont beaucoup de personnes sont dupes : la santé et le temps libre. » (Boukharî)

 

Imane P.

wa salam alaikoum

6  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Re : La betise le: Octobre 02, 2008, 18:06:35
Bismillah as salam alaikoum

Pourriez-vous nous citer la source? s'il vous plaît, cela m'intéresserait, merci d'avance

Wa salam alaikoum


7  Culture islamique / Poèmes divers / Re : L'éphémere le: Octobre 02, 2008, 18:06:35
Bismillah as salam alaikoum

Ce hadith, rapporté par Abou Houreira, que Dieu soit satisfait de lui, est rapporté par Mouslim

On le trouve également dans "Les jardins des vertueux" de l'imam Nawawi au chapitre 55 n°470

Wa salam alaikoum

8  Culture islamique / Poèmes divers / Re : L'amour est un jihad le: Octobre 02, 2008, 18:06:35
Bismillah as salam alaikoum

Que Dieu vous récompense pour vos encouragements

La source de ce poème est: www.aslim-taslam.net numéro de juin 2007

Wa salam alaikoum

9  L'islam, ma religion / Explication des hadiths / Ne te met pas en colère (explication de hadiths sur la colère) le: Octobre 02, 2008, 18:06:35
Bismillah, as salam alaikoum      

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Misericordieux

Ne te mets pas en colère

 

Louange à Dieu, Seigneur des Cieux et de la Terre. Dieu Unique et Tout Puissant. Paix et salut de Dieu sur notre Prophète Mouhammad, sa famille, ses compagnons et tous ceux qui le suivront jusqu’au jour dernier.
Chères sœurs, chers frères, paix et salut de Dieu sur vous ainsi que Ses bénédictions. J’ai choisi de vous parler de la colère car c’est un état que l’on connait tous, mais qui peut être extrémement dangereux s’il n’est pas contrôlé. Mais tout d’abord, voyons les hadiths sur la colère suivis de leur explication.

 

Abou Houraïra, que Dieu soit satisfait de lui, a rapporté qu’un homme dit au Prophète saws : “Conseille moi.” Il répondit : “Ne te mets pas en colère.” Il répéta (la question) plusieurs fois, et le Prophète saws lui répondait “Ne te mets pas en colère” (Boukhari).
Tirmidhi mous présente une autre version, dans un hadith sahih, oú l’on trouve qu’“un homme vint au Prophète saws et dit : “Ô Messager de Dieu, enseigne-moi quelque chose, sans me surcharger, peut-être m’en rappelerai-je.” Il saws dit : “Ne te mets pas en colère.” L’homme répeta (sa question) plusieurs fois et à chaque fois le Prophète saws lui disait “Ne te met pas en colère.” Dans une autre version que celle de Timidhi, on trouve : “Je dis : “Ô Messager de Dieu, indique-moi une œuvre qui me fasse entrer au Paradis, et ne me surcharge pas.” Il dit : “Ne te mets pas en colère.”
Cet homme demanda donc au Prophète saws de lui donner un conseil bref, réunissant tout le bien afin de s’y conformer et craignant de ne pouvoir s’y soumettre au cas oú il saws le surchargeait. Le Prophète saws lui recommanda de ne pas se mettre en colère, ensuite il le lui répéta plusieurs fois. Cette répétition démontre que la colère va de pair avec le mal et que la méfiance à son égard va de pair avec le bien. Peut-être que celui qui questionna le Prophète saws est-il Abou-Darda’, que Dieu soit satisfait de lui, car on trouve dans un hadith rapporté par Al-Tabarani, que Abou Darda’ dit : “Je dis : Ô Messager de Dieu, indique-moi une action qui me fasse entrer au Paradis.” Il repondit : “Ne te mets pas en colère et tu auras le Paradis.”
(Dans un autre hadith on trouve que) un homme dit : “Ô Messager de Dieu, dis-moi une parole et sois bref avec moi, peut-être comprendrai-je (cette parole).” Il répondit : “Ne te mets pas en colère.” Il lui répéta (sa demande) plusieurs fois, et à chaque fois le Prophète saws lui disait : “Ne te mets pas en colère.” [Hadith sahih - Ahmad]

Un des compagnons du Prophète saws a dit : “Je dis : Ô Messager de Dieu, conseille-moi.” Il dit : “Ne te mets pas en colère.” Ce compagnon a dit : “J’ai réfléchi à ce que le Prophète saws avait dit et j’ai trouvé que la colère réunit à elle-seule, tout le mal.”

Abdoullah ibn ‘Amrou demanda au Prophète saws : “Qu’est-ce qui m’éloigne de la colère de Dieu, qu’Il soit exalté ?” Il répondit : “Ne te mets pas en colère.” [hadith sahih - Ahmad]

Ja’far ibn Mouhammad a dit : “La colère est la clef de tout mal.” On dit à ibn Moubarak : “Réunis, pour nous, le bon caractère dans une parole.” Il répondit “Laisser la colère...”.

La parole du Prophète saws “Ne te mets pas en colère” pour celui qu’il conseilla comporte deux choses :

La première Son intention est d’ordonner les causes qui rendent obligatoire les bons caractères comme la générosité, la libéralité, la patience, la pudeur, la modestie, l’endourance face au préjudice, la clémence, le pardon, réfréner la colère, la bonne humeur, la gaieté et tout ce qui fait partie des beaux caractères. Car lorsque l’âme adopte ces caractères et qu’ils deviennent une habitude pour elle, cela l’oblige à repousser la colère lorsque surviennent ses causes.

La deuxième Le but (est de dire) : “N’agis pas sous l’effet de la colère, au contraire, force-toi à ce qu’elle ne t’envahisse pas et laisse l’acte qu’elle t’ordonne de faire” car la colère, lorsqu’elle possède une petite partie de l’être humain, elle est (alors) son chef absolu. Et c’est dans ce sens que Dieu, qu’Il soit exalté, dit :

« Et quand la colère de Moïse se fut calmée [...] »
Sourate 7, Al ‘Araf, verset 154

Lorsque l’homme n’obéit pas à ce que sa colère lui ordonne, et lutte pour cela, le mal de la colère le fuit. Il se peut aussi que sa colère s’apaise et s’en aille rapidement comme s’il ne s’était pas mis dans cet état. Et c’est dans ce sens que l’on trouve dans le Saint Coran, ces paroles du Très Haut :

« [...] et qui lorsqu’ils sont en colère, ils pardonnent »
Sourate 42, Ach-Chura (La consultation), verset 37

ainsi que :

« [...] Qui dominent leur rage et pardonnent aux gens, et Dieu aime les bienfaisants »
Sourate 3, Al’ Imran, verset 134

Le Prophète saws ordonnait à celui qui était en colère de mettre en pratique les choses qui repoussent la colère et l’apaisent. Il saws faisait l’éloge de celui qui se contrôlait dans la colère. Dans les deux hadiths (Boukhari et Mouslim) on trouve que Soulayman ibn Surad a dit : “Nous étions assis chez le Prophète saws au moment oú deux hommes se mirent à s’insulter. L’un d’eux eut le visage tout rouge. Le Prophète saws dit alors “Je connais une formule, s’il la dit, il verra disparaître l’état qu’il éprouve. S’il dit : “Je cherche refuge auprès de Dieu contre le diable lapidé...” Les gens présents dirent à l’homme : “N’as tu pas entendu ce qu’a dit le Prophète saws ?” Il répondit “Je ne suis pas fou.” [1]

Le Prophète saws a dit : “Lorsque l’un de vous se met en colère et qu’il est debout, qu’il s’assoit ; si la colère ne le quitte pas, qu’il s’allonge alors.” [Abou Dawoud - Ahmad - isnad sahih]
On a dit que le sens en est que celui qui est debout est prêt pour la vengeance, celui qui est assis l’est moins et celui qui est allongé, encore moins...

Le Prophète saws a dit : “Lorsque l’un de vous se met en colère, qu’il se taise.” [Ahmad, isnad sahih] Il saws répéta cela trois fois.
Ceci est également un puissant remède contre la colère, car celui qui est en colère, profère des paroles qu’il regrette souvent, comme insultes ou autres choses dont le mal est terrible...

Un jour, Omar ibn Abdel ‘Aziz (le 5ème Califfe bien guidé) se mit en colère, son fils, Abdel Malik, que Dieu soit satisfait d’eux, lui dit alors : “Toi, ô Prince des croyants, avec ce que Dieu t’a donné et avec lequel Il t’a favorisé, tu te mets dans cette colère ?” Il lui répondit : “Et toi, ô Abdel Malik, tu ne te mets pas en colère ?” Il dit alors : “A quoi me sert la profondeur de mes entrailles, si je n’y renvoie pas la colère, afin qu’elle ne soit pas visible ?” Ceux-là étaient des gens qui se maitrisaient, lors de la colère. Que Dieu soit satisfait d’eux.

(JPEG)

Le Messager de Dieu saws a dit : “Certes la colère vient du diable, et le diable a été créé du feu, et le feu est éteint par l’eau ; donc lorsque l’un de vous se met en colère, qu’il fasse l’ablution.” [Ahmad-isnad sahih]

Dans les deux hadiths, on trouve que le Prophète saws a dit : “L’homme fort n’est pas celui qui triomphe de l’adversaire dans le combat, mais c’est celui qui se maîtrise lors de la colère.”

Le Prophète saws a dit : “Celui qui étouffe sa rage, alors qu’il peut la laisser éclater, Dieu l’appelera, au Jour du Jugement, devant toutes le créatures, afin de lui faire choisir les houris de son choix.” [Abou Dawoud, At-Tirmid. Sahih]

Le Messager saws a dit : “Un serviteur n’avale pas de gorgée, meilleure pou Dieu, que celle de la rage qu’il retient, recherchant le visage de Dieu.” [Ahmad, ibn Majah]

Omar ibn Abdel Aziz a dit : “Réussit celui qui est protégé de la passion, de la colère et de la convoitise.”

Al Hassan a dit : “Quatre choses, lorsqu’elles se trouvent dans une personne, Dieu la protège du diable et lui interdit l’enfer : la personne qui se maîtrise lors du désir, de la frayeur, de l’envie et de la colère.” Ces quatre choses qu’Al Hassan a mentionnées sont le principe du mal dans son entier.

a) Le désir de quelque chose : c’est le penchant de l’âme envers cette chose, à cause de la conviction de son utilité. Celui qui désire une chose, ce désir le pousse à la rechercher en utilisant tous les moyens qu’il pense possibles pour y parvenir. Il se peut que beaucoup de ces moyens (utilisés) soient interdits, et il se peut également que la chose désirée soit interdite.

b) La frayeur : c’est la peur. Lorsqu’une personne craint quelque chose, cela l’entraîne à repousser cette chose, par tous les moyens qu’elle pense lui être utiles, alors que beaucoup de ces moyens sont interdits.

c) L’envie : c’est le penchant de l’âme vers ce qui l’arrange et dans lequel elle trouve du plaisir. L’âme est souvent encline à ce qui est interdit comme l’adultère, le vol, boire de l’alcool et à la mécréance, la magie, l’hypocrisie et les innovations.

d) La colère : c’est le bouillonnement du sang du cœur, cherchant à repousser le mal de crainte qu’il n’arrive, ou bien cherchant à se venger de celui par lequel le mal est parvenu. De cela, naissent beaucoup d’actions interdites comme le meurtre, les coups, plusieurs sortes d’injustice et d’hostilité et beaucoup de paroles interdites comme l’accusation, l’injure, la grossièreté, et parfois cela arrive au niveau de la mécréance, de même que les serments que l’on a pas le droit légalement de tenir, ou encore du divorce de la femme, suivi du regret. Il faut donc que le croyant ait un désir qui soit limité à ce que Dieu lui a autorisé ; parfois le fait d’assouvir son désir, en ayant une bonne intention, est récompensé. Il faut aussi que sa colère serve à repousser le préjudice envers la religion et comme vengeance envers celui qui désobéit à Dieu et à son Messager saws. Le Très Haut dit :

« Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. Et Il fera partir la colère de leurs cœurs... »
Sourate 9, At-Tawba (Le Repentir), versets 14-15

Tel était le Prophète saws, il ne se vengeait par pour lui-même, mais lorsque les interdits de Dieu étaient transgressés, il combattait dans la voie de Dieu.
On interrogea ‘Aicha, que Dieu soit satisfait d’elle, sur le caractère du Messager de Dieu saws, elle répondit : “Son caractère, c’était le Coran” [Mouslim], c’est-à-dire qu’il suivait la morale du Coran et adoptait ses mœurs. Ce que le Coran louait, le Prophète saws en était satisfait et ce que le Coran blâmait, cela le mettait en colère.
A la suite d’un partage qu’il avait effectué, le Prophète saws apprit qu’on avait dit : “Ceci est un partage qui n’est pas fait en vue de Dieu.” Ce fut pénible pour lui, son visage changea, il fut en colère, mais il se limita à dire : “Certes, Moïse fut plus maltraité que cela et il patienta.” [Boukhari]
Lorsque le Messager de Dieu saws voyait ou entendait une chose qui est détestée de Dieu, il se mettait en colère à cause d’elle, il en parlait et ne se taisait pas.
Parmi les invocations du Prophète saws, il y avait : “Je Te demande la parole de vérité dans la colère et la satisfaction” [2]] car la plupart des gens, lorsqu’ils sont en colère ne se retiennent pas dans leurs paroles.

“On rapporte que le Prophète saws a parlé de deux hommes qui étaient avant nous, L’un des deux était un adorateur, et l’autre un pécheur. L’adorateur exhortait le pécheur mais ce dernier ne cessait pas. Un jour, l’adorateur vit l’autre commettre un péché qu’il trouva énorme ; il lui dit alors : “Par Dieu, Dieu ne te pardonnera pas !” Dieu pardonna alors le pécheur et annula l’œuvre de l’adorateur.
Abou Houraira, que Dieu soit satisfait de lui, dit : “Certes il a dit une parole qui a détruit sa vie d’ici-bas et celle de l’au-delà.” [3]] Abou Houraira mettait les gens en garde de dire une telle parole, en état de colère. Cet adorateur s’est mis en colère, pour Dieu, ensuite il parla de ce qui n’est pas permis, et imposa, ce dont il ignore, à Dieu. Dieu, donc, annula son œuvre. Que dire alors de celui qui parle, dans sa colère, qui n’est que pour lui-même, poursuivant sa passion, de ce qui n’est pas permis.

Jabir, que Dieu soit satisfait de lui, a dit : “Nous étions en route, avec le Messager de Dieu saws, au cours d’une expédition. Un homme des Ansars était sur sa monture, et celle-ci traînait, il lui dit alors : “Avance, que Dieu te maudisse !” Le Messager de Dieu saws dit : “Descends (de ta monture) ce qui est maudit ne nous accompagne pas ! N’invoquez pas contre vous-mêmes, contre vos enfants, contre vos biens. Il se peut que vous tombiez sur une heure dans laquelle Dieu exauce les demandes et alors Il répondrait à votre invocation.” [Mouslim]
Tout cela montre que l’invocation de celui qui est en colère est quelque fois exaucée lorsqu’elle coïncide avec une heure d’exaucement, de même qu’il est interdit d’invoquer contre soi-même, sa famille et ses biens lors de la colère.

[N.d.T. : En ce qui concerne le verset suivant :

« Et si Dieu hâtait le malheur des gens avec autant de hâte qu’ils cherchent le bonheur, le terme de leur vie aurait été décrété... »
Sourate 10, Younous (Jonas), verset 11

On trouve dans le tafsir d’Ibn Quayyoum al Jawziya [4] que les pieux ancêtres ont dit au sujet du commentaire de ce verset qu’il s’agit de l’homme qui invoque contre lui-même et sa famille, lorsqu’il est en colère, sans en avoir l’intention. Si Dieu exauçait son invocation, Il le ferait périr ainsi que celui contre lequel il a invoqué. Mais, pas Sa Miséricordie, Il n’exauce pas l’invocation de cet homme, car Il sait que c’est l’ivresse de la colère qui l’a poussé à celà. ]

Ce verset montre que celui qui est en colère n’est pas exaucé lorsqu’il invoque contre lui-même, sa famille et ses biens et le hadith (« N’invoquez pas contre vous-même » -voir plus haut) lui, montre que la personne est parfois exaucée lorsque l’invocation coïncide avec une heure d’exaucement.

Cher frères, chères sœurs, à la lumière de ces explications, nous voyons bien le danger qu’il y a à se laisser dominer par la colère et l’intérêt énorme qu’il y a à reprendre le contrôle de nous-même, lorsque nous sommes dans cet état. C’est un jihad très difficile mais qui porte des fruits inimaginables.

Que Dieu, le Tout Puissant nous aide à maîtriser notre colère. Amine.

Paix et salut de Dieu sur notre Prophète, sa famille, ses compagnons et tous ceux qui les suivront. Louange à Dieu, Seigneur des Mondes.

[1] Il pensait que seul celui qui est atteint de folie demande le refuge contre le diable, il ne savait pas que la colère fait parti du mal du diable.

[2] C’est une partie d’une invocation tirée d’un hadith sahih [Ahmad ibn Hanbal, a Nassai

[3] Isnad hassan [Abou Dawoud - Ahmad

[4] “Les merveilles du Tafsir” (Bada’I at tafsir), Ibn Quayyoum al Jawziya (en arabe)

 

Imane P.


10  Les musulmans / Conseils et Articles sur la Femme / Les violeurs masqués le: Octobre 02, 2008, 18:06:35
Bismillah as salam alaikoum

Un sujet brûlant pour des conséquences brûlantes

source:]www.aslim-taslam.net[url][/url] (n° de janvier 2008)

Wa salam alaikoum


Femina
   
Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami    
     

Les violeurs masqués

 

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Paix et salut sur la meilleure des créatures, notre Prophète bien aimé.
Très chères sœurs, que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu, Le Tout Puissant, soient sur vous.
Ce sujet a pour objectif, si Dieu veut, de souligner l’importance du danger représenté par les séducteurs, qui ne sont, en fait que des violeurs déguisés (j’expliquerai plus bas pourquoi). Il est de notre devoir, en tant que croyantes, en tant que mères, de mettre en garde les jeunes filles et les jeunes femmes du danger qu’il y a à tomber dans les pièges des dragueurs professionnels (les séducteurs). Ce sujet a déjà été abordé pour les plus jeunes, dans l’histoire "Le Papillon et l’Araignée", ici, il sera traité de manière différente, car il s’adresse à un public différent, plus âgé.

 

D’abord, abordons le problème en faisant un examen de la psychologie et du comportement du sujet à disséquer, à savoir "le séducteur". Entendons-nous tout de suite sur les termes, l’individu dont il est question ici est le séducteur viscéral, qui ne considère la femme qu’en terme de "conquêtes" à conquérir, le chasseur, par excellence (ou plutôt par décadence).

Du point de vue sémantique (relatif au sens), on trouve que le séducteur est un homme (si on peut encore l’appeler ainsi) qui séduit, qui fait des conquêtes féminines. Séduire signifie attirer fortement, s’imposer à quelqu’un par telle qualité (charmer), obtenir les faveurs de quelqu’un. La personne qui séduit, sans qu’elle le veuille, par ses qualités, n’est pas celle visée par ce sujet. Celle qui nous intéresse ici est la personne qui utilise son charme pour séduire une femme, ou une jeune fille par pur plaisir personnel. Peut-être que les frères vont nous dire qu’il existe également des "séductrices", certes, mais ce vice est probablement plus répandu chez les hommes que chez les femmes. Mais rien n’empêche un frère de faire un sujet pour avertir les pauvres garçons en danger.

(GIF) On l’aura compris, le séducteur cherche à plaire, à tout prix, il soignera donc son aspect dans les moindres détails et surtout, il observera la victime choisie pour voir ce qu’elle aime, ce qu’elle n’aime pas, afin d’improviser une nouvelle pièce de "son théâtre de caméléon". Il oublie cependant une chose très importante, c’est qu’à force de toujours chercher à plaire, à simuler ce que l’autre aime, il tue progressivement mais sûrement sa faible personnalité. Il devient un acteur permanent, prisonnier de ses mensonges, jusqu’à ce que le vide intérieur s’installe et ne le quitte plus. Que Dieu nous préserve d’une telle horreur !

Le séducteur est un joueur, mais le problème c’est qu’il "joue" avec des êtres humains fragiles et sensibles. Cela ne le dérange pas, l’important pour lui, c’est de suivre aveuglément ses passions... Mais à force de jouer, il finit par perdre le jour où il croise sur son chemin quelqu’un de beaucoup plus fort que lui ; mais comme son orgueil l’empêche de l’admettre, il continue à jouer et perd de plus en plus. En fait, il se fait prendre à son propre piège et c’est lui qui devient la victime. D’ailleurs, on remarque très souvent que lorsqu’un séducteur tombe amoureux (quoique je reste sceptique sur la possibilité qu’une telle personne puisse aimer, car l’amour est un sentiment noble qui demande partage, alors que les séducteurs sont des égoïstes hors concours) d’une personne, en général, cette personne ne l’aime pas du tout, pire elle reste complètement indifférente au séducteur, qui ne sait alors plus quelle pièce de théâtre jouer... Le rideau tombe et la souffrance peut commencer. Plus il souffre, plus il est fasciné et attiré par l’autre personne qui n’a cure de lui, et peu à peu s’enclenche le processus de dévoilement, implacable et inexorable, les masques tombent et son horrible réalité apparaît, ce qui fait encore plus fuir l’autre qui l’observe, de loin, gesticuler dans ses erreurs et sa stupidité. Lui qui cherchait à plaire, finit par donner la nausée... Pour ajouter encore à sa punition bien méritée, son "sport favori" à savoir "traquer des proies féminines" ne l’amuse plus, il ne pense plus qu’à la personne qui lui a échappée ; les autres femmes ne l’attirent plus, il les trouvent trop fades, et tant mieux, le nombre de victimes diminue ! Le scanner du séducteur est terminé et le résultat, comme on peut le constater, est lamentable.

Pourquoi insister sur la description de "cet animal" ? Pour bien comprendre comment il agit, quels sont ses points faibles et ses caractéristiques. Le terme "animal" est employé car il décrit bien une personne qui ne contrôle pas ses instincts, est plus proche de l’animalité que de l’humanité. On peut dire également que seuls, "les nobles" respectent la femme et que les "ignobles" la méprisent. On pourrait penser que cette "race" ne concerne que les non-croyants, ce serait faire une dangereuse erreur et oublier ceux qui commettent les grands péchés et les pires, les hypocrites qui font semblant d’être musulmans. A titre d’exemple, le cas d’une sœur qui a croisé, sur son chemin un séducteur "islamique" : c’est une personne qui n’arrête pas de parler de l’islam mais utilise la magie afin d’attirer les gens autour d’elle, de déformer l’islam de l’intérieur, de faire rentrer le doute dans le cœur des gens, qui sous l’emprise de la magie, se laissent convaincre plus facilement. Et comme ses péchés ne suffisaient pas, il se sert également de cette magie pour attirer les femmes vers lui. Peut on trouver pire ?

Cet article est intitulé "Les violeurs masqués" car le séducteur qui réussit à convaincre "sa proie" est au même rang que le violeur, il ne fait qu’utiliser son charme pour faire croire à sa victime qu’elle est consentante, en la trompant au plus profond de ses sentiments. Ce qui est pire ! Si le violeur peut être comparé à un animal, le séducteur, lui, est alors un animal vicieux. Et quand est-il si en plus, il y ajoute la magie ? Les profondeurs du mal donnent parfois le vertige mais il faut combattre car la ruse du diable reste faible.

La femme est un être sentimental et fragile que l’on doit respecter et honorer, et notre devoir en tant que mères est d’avertir nos filles des dangers représentés par ces "chasseurs" en leur expliquant tout d’abord leur horrible personnalité et en insistant sur les conséquences catastrophiques découlant du fait de les écouter ; leur expliquer qu’elles risquent de commettre la fornication, d’attraper le sida,de tomber dans la dépression, d’être déçue à vie des hommes (heureusement qu’il en reste quand même qui craignent Dieu, qui ont gardé le sens de l’honneur, etc). Il faut insister également que si l’islam peut paraître, (par manque de science, de réflexion, ou par l’influence de la société) dur envers les femmes c’est surtout pour les protéger et les empêcher de devenir des proies pour les diables humains. Il faut aussi leur expliquer que les séducteurs commettent des erreurs et qu’ils ont des signes qui les trahissent. Tout d’abord leur façon de parler, ils sont souvent mielleux et toujours prêts à dire ce que vous voulez entendre pour plaire bien sur, ils ne respectent pas ou difficilement les règles islamiques à avoir face à une femme, comme ils préfèrent avoir un public féminin, ils ne manqueront pas une occasion de faire le "paon" devant la gent féminine, pour se faire admirer et actionner la séduction, parfois leur regard les trompe car on peut y lire le vice et la tromperie, si Dieu le veut.

Ce problème n’est pas à prendre à la légère, car dans une société qui fait de la passion son dieu, cette race (les séducteurs) se développe de plus en plus. La musulmane doit être sur ses gardes et ne pas se croire "superwoman" face aux tentations. Jouer avec le feu est dangereux. D’ailleurs Dieu, Le Très Haut nous dit :

« Et n’approchez pas de la fornication  »
Sourate 17, Al Isra’ (Le voyage nocturne), verset 32

Et n’a pas dit "Ne commettez pas la fornication" car rien que le fait de s’en approcher est dangereux, car trop près, il est alors difficile d’y échapper, donc, par précaution, il faut s’en éloigner.

Pour conclure, le séducteur est un être nuisible, dangereux, et déséquilibré. Les sœurs doivent le fuir comme le loup et en protéger leurs filles et ne pas se laisser bercer par ses mensonges. Que Dieu, Le Tout Puissant protège les femmes des ruses de ces chasseurs et qu’Il leur donne le discernement afin qu’elles distinguent la vérité de l’erreur Amine.

Paix et salut sur notre Prophète Mouhammad qui était le meilleur des maris et des pères.

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.


 

Imane P

11  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Diagnostic (de l'hypocrite) le: Octobre 02, 2008, 14:56:06
                                                                   Bismillah ar Rahman, ar Rahim

                                                           
                                                             Diagnostic



Bienvenue à la clinique
Pour l'examen radiologique
De l'hypocrite typique
Qui a des crises sporadiques

Ci-dessous le diagnostic
Du spécialiste psychiatrique
La maladie est chronique
Et le cas est vraiment critique

Déprimé pathologique
Sa méchanceté, diabolique
N'aime pas les véridiques
Sa jalousie est hystérique

Médicaments génériques
Traitements chimiothérapiques
Jusqu'aux chocs électriques
Rien n'a pu être bénéfique


Le médecin a rangé son bic
Refuse de façon catégorique
Tout acharnement thérapeutique
Qui serait tout à fait utopique

Le docteur a fait le serment d'Hippocrate
Le malade a fait le serment d'hypocrite
La vérité remporte la victoire
L'hypocrisie est à l'agonie...

             Oum Ibrahim

Wal hamdou lillah Rabbil 'alamine

12  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Re : Savoir Aimer le: Octobre 02, 2008, 11:48:32
Bismillah as salam alaikoum

"Aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder dans la même direction" (Antoine de Saint Exupéry)

Wa salam alaikoum

13  Culture islamique / Poèmes divers / Re : L'éphémere le: Octobre 02, 2008, 11:41:00
Bismillah ar Raman ar Rahim

As salam alaikoum

Le Prophète (PSDL) a dit: "La vie d'ici-bas est la prison du croyant et le paradis de l'incroyant"

As salam alaikoum

14  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Re : La betise le: Octobre 02, 2008, 11:36:56
Bismillah as salam alaikoum

Très beau, tellement vrai et si profond

Que Dieu vous récompense

Wa salam alaikoum

15  Culture islamique / Poèmes sur la Religion / Les leçons du Ramadan le: Octobre 02, 2008, 08:19:16
Bismillah as salam alaikoum, un petit poème pour "l'après Ramadan"

Que Dieu nous aide à persévérer Amine! wa salam alaikoum (source:www.aslim-taslam.net)

Les leçons du Ramadan

 

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 

Le mois béni est terminé
Saurons-nous vraiment profiter
Des leçons qu’il nous a données
De patience et de fraternité
 
Etait-il un entraînement
A s’approcher du Tout Puissant
Ou n’était-il qu’une parenthèse
Avant le retour à la paresse
 
Garderons-nous de l’adoration
Quelques prières durant la nuit
Poursuivrons-nous la récitation
Du Noble Coran, Livre Béni
 
Penserons-nous toujours aux pauvres
Eux qui ont faim toute l’année
Persisterons-nous dans nos offres
Ou seront-ils les oubliés
 
Négligerons-nous toujours
La vraie vie de l’au-delà
Libérerons-nous du joug
De la "vie- prison" d’en-bas
 
Ô Allah ! Fais-nous profiter
Des leçons de ce mois béni
Aide-nous à persévérer
Et protège-nous de l’oubli !

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.


 

Imane P.

16  Culture islamique / Poèmes divers / L'amour est un jihad le: Septembre 30, 2008, 07:35:19
Bismillah as salam alaikoum, une petite poésie pour aider, si Dieu veut, les couples
   

L’amour est un jihad

 

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Aimer malgré le temps qui passe
Et l’habitude qui menace
 
Demande une foi partagée
Et un jihad renouvelé
 
La vie est un chemin à deux
Unissons-nous pour être heureux
 
De l’autre nous avons besoin
L’équilibre sera atteint
 
Et les épreuves partagées
Sont plus faciles à supporter
 
Aimer c’est savoir échanger
S’effacer pour pouvoir donner
 
Ne pas oublier les bienfaits
Et tous les secrets partagés
 
Rechercher la beauté du cœur
C’est une clé pour le bonheur
 
Ne s’arrêter qu’aux seules erreurs
C’est une clé pour le malheur
 
Rester ensemble sur le navire
Il ne faudrait pas qu’il chavire
 
Par un divorce - ouragan
Les naufragés sont les enfants
 
Se séparer, Dieu n’aime pas
Iblis ne pense qu’à cela
 
Car les familles divisées
Sont plus faciles à égarer
 
Le mariage est une protection
Un rempart contre le démon
 
Soyons forts face aux tentations
Armons-nous de l’adoration
 
L’amour est un si beau jihad
Et les meilleurs sont ceux qui gagnent
 
Ils pourront alors proclamer
Bien haut la belle vérité
 
Qu’avec le temps, on aime encore
Et que l’amour sera plus fort...

Et louange à Dieu, Seigneur des mondes


 

Imane P

17  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Problèmes techniques. / Problèmes dans le forum le: Septembre 30, 2008, 07:35:18
Bismillah as salam alaikoum

Ce message afin d'attirer l'attention sur les responsables techniques du forum, que Dieu leur accorde la meilleure des récompenses Amine

Dans la colonne ''réponse'' aux sujets mis en ligne, on trouve souvent le chiffre 0, alors qu'en fait, il y a des réponses

Cela pourrait sembler un détail, mais dans le cas de gens qui attendent, en urgence, un conseil, en cas de dépression...etc cela peut être gênant

Merci de prendre ma remarque en considération

Prenez votre temps, c'est la fête!

Wa salam alaikoum


18  Culture islamique / Poèmes sur la Religion / Le tyran du Ramadan! le: Septembre 29, 2008, 14:59:15
Bismillah ar Rahman Ar Rahim

Le tyran du Ramadan

source:
 

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 

Le tyran du Ramadan
A de nouveau frappé
Un sac de dattes en récompense
A celui qui pourra l’attraper !
 
Voici son signalement :
Il est très intolérant
Se met toujours en colère
Tire sur ceux qui sont à terre !
 
Lorsqu’il va au supermarché
Son chariot crie : "Au secours !"
Sa pauvre femme est condamnée
A cuisiner tous les jours !
 
Au coucher du soleil, il se hâte
La cigarette remplace les dattes
La nuit, il n’arrête pas de manger
Le jour, il ne peut plus bouger !
 
Les tarawihs et les veillées
Sont remplacées par la télé
La fête arrive mais il s’endort
Il ne lui reste plus de force !
 
Il est urgent de l’attraper
Avant qu’il ne fasse des victimes
Vrai danger pour la communauté
Le laisser faire et c’est la ruine !

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.


 

Imane P.
Du même auteur...

 Autres articles dans la rubrique Ramadan

    * Le tyran du Ramadan
    * A propos du Ramadan
    * Le pourquoi de l’institution du jeûne
[/center]]www.aslim-taslam.net


Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 

Le tyran du Ramadan
A de nouveau frappé
Un sac de dattes en récompense
A celui qui pourra l’attraper !
 
Voici son signalement :
Il est très intolérant
Se met toujours en colère
Tire sur ceux qui sont à terre !
 
Lorsqu’il va au supermarché
Son chariot crie : "Au secours !"
Sa pauvre femme est condamnée
A cuisiner tous les jours !
 
Au coucher du soleil, il se hâte
La cigarette remplace les dattes
La nuit, il n’arrête pas de manger
Le jour, il ne peut plus bouger !
 
Les tarawihs et les veillées
Sont remplacées par la télé
La fête arrive mais il s’endort
Il ne lui reste plus de force !
 
Il est urgent de l’attraper
Avant qu’il ne fasse des victimes
Vrai danger pour la communauté
Le laisser faire et c’est la ruine !

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes.


 

Imane P.
Du même auteur...

 Autres articles dans la rubrique Ramadan

    * Le tyran du Ramadan
    * A propos du Ramadan
    * Le pourquoi de l’institution du jeûne
[/url]

19  Culture islamique / Poèmes divers / Re : Tomber Dans le pièges du Tabac le: Septembre 29, 2008, 09:20:23
Bismillah As salam alaikoum

Ce poème a été publié le mois d'octobre 2006 sur le site "]www.aslim-taslam.net" mais sous le titre Prisonniers de la fumée

[/url][/b]Changer le titre, se faire passer pour son auteur est-ce vraiment islamique?

La sincérité intellectuelle est UNE OBLIGATION   Aslim Taslam     

 
- N°47 Octobre 2006 -

Sommaire | Archives | Le mag

Santé
   
Format texte pour l'impression   Envoyer cet article à un ami    
     

Aux prisonniers de la fumée

 

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Ô Musulman(e), tombé(e) dans le piège du tabac
Acceptes ce poème qui est écrit pour toi !
 
Ne penses pas que ces mots soient là pour te juger
Ils sont tracés à l’encre de la fraternité !
 
Que Dieu, le Très Doux, fasse qu’ils te donne le courage
De laisser ce poison et de tourner la page !
 
Les erreurs sont humaines, il faut les dépasser
Par l’effort continu d’une intense volonté !
 
Ramadan est une aide pour cesser la journée
Alors pourquoi la nuit ne pas persévérer ?
 
La santé est un don que Dieu t’a accordé
Et le devoir t’incombe de bien le préserver !
 
Imagines que demain tu apprends ton cancer
Combien aimerais-tu revenir en arrière !
 
Tu peux donc arrêter, il en est encore temps
Avant de sombrer dans les regrets permanents !
 
Tu lis que “fumer tue !” pourtant toi musulman
Tu sais que le suicide est un péché flagrant !
 
Et puis, n’oublies jamais qu’au Jugement Dernier
Tu seras, sur ton corps, vivement questionné ! [1]
 
Ainsi que sur tes biens, ce que tu en as fait [2]
Alors ne les laisses pas s’envoler en fumée !
 
Les êtres qui t’entourent respirent le poison
Que tu propages, toi-même, dans ta propre maison !
 
Tu les aimes, comment peux-tu les intoxiquer ?
De plus leur enseigner l’exemple à éviter ?
 
Que Dieu, Très Haut, te donne la force d’arrêter !
Qu’Il te libère de cette prison empoisonnée !
 
Les barreaux de fumée s’ouvriront par la clé
Qui est ta volonté, à toi de la forger !
 
Tu pourras respirer le vent de liberté
Délivrant les captifs les mieux enchaînés !

Louange à Dieu, Seigneur des mondes


[1] Dieu, le Très Haut, dit : “Puis, certes, vous serez inerrogés, ce jour là, sur les délices” (Sourate 102, At-Takathur “La course aux richesses”, verset Cool. Parmi les délices, il y a la santé, le temps libre, la sécurité, le manger et le boire. Le Prophète saws a dit : “Au jour du Jugement, les pieds du serviteur ne bougent pas avant qu’il ne soit interrogé sur la manière dont il a passé sa vie ; sur sa jeunesse, à quoi il l’a passée ; sur sa science et ce qu’il en a fait et sur ses biens, comment il les a acquis et dans quoi il les a dépensés » (Tafsir Abou Bakr al Jazaïri, vol. 5, page 611).

[2] Chers frères, chères sœurs, si vous connaissez quelqu’un piégé par le tabac, imprimez-lui ce poème, peut-être que cela l’aidera, si Dieu veut.

 

Imane P.
Du même auteur...

 Autres articles dans la rubrique Santé

    * Dire al hamdullilah
    * La circoncision
    * Les excès dans l’alimentation
    * Conseils et préparatifs sanitaires pour le pèlerinage
    * Aux prisonniers de la fumée
    * Les polycaries du jeune enfant
    * Education sexuelle : Le point de vue islamique
    * Le sexe, le viagra et l’islam
    * Contraception
    * Le SIDA : une véritable menace pour l’humanité

    Tous les articles


Sommaire | Archives | Le mag
TOUS DROITS RESERVES © 2001-2008 Aslim Taslam


"Le mensonge peut courir un an; la vérité le rattrape en un jour" (proverbe)

Wa salam alaikoum

Pages: [1]
 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle