Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


  Voir les messages
Pages: [1] 2 3

1  L'islam, ma religion / Allah (swt) / Re : ~ Qu'est-ce que le Bid'a? / l'innovation? ~ le: Janvier 30, 2014, 10:02:21
 Salam Alaykoum

 baraka pour le partage.

Concernant le sujet de l'innovation en Islam je recommande le livre  "l'innovation et son effet néfaste sur la communauté" de Sheikh Salim Al Hilali. Les preuves sont nombreuses et c'est très bien expliqué. D'ailleurs voici quelques extraits de citations qui résume très bien le sujet:



Al Hafiz Ibn Rajab explique dans Iqaz al Hiram al Muntaqa min Jami’ al ‘Ulum wa l-Hikam : « Quant à ce que l’on retrouve dans les paroles des prédécesseurs en terme d’amendement de certaines innovations, cela concerne les innovations linguistiques et non religieuses. Comme la parole de Omar « quelle belle innovation que celle-ci » qui signifie que cet acte n’existait pas sous cette forme avant cette époque mais qu’il a une origine dans la Shari’a à laquelle il remonte »

Ibn Rajab dit dans Jami’ Al ‘Ulum wa l-Hikam : « Ce que vise al-Shafi’i est ce que nous avons cité précédemment : que la base de l’innovation blâmable est ce qui n’est pas d’origine dans la Shari’a à laquelle elle se réfère, ceci étant l’innovation dans la terminologie du Shar’. Quant à l’innovation louable, elle est ce qui correspond à la Sounna, c’est-à-dire qu’elle a une origine dans la Sounna sur laquelle elle s’appuie ; ceci est une innovation du point de vue linguistique, pas du point de vue légal puisqu’elle concorde à la Sounna. »

Par ailleurs il y a aussi des éclaircissement concernant la différence entre "innovation au sens linguistique" et "innovation dans la religion" dans cet article : http://www.muslimfr.com/modules.php?name=News&file=article&sid=32




2  Les musulmans / Espace pour non-musulmans / Re : Re : se convertir/ clermontferrand le: Janvier 22, 2014, 20:36:40
Bonjour a toutes,
Je suis une jeune lycéenne de 16 ans, et je voudrait me reconvertir, je suis sure que c'est ce que je veut, plus j'en apprend plus je suis heureuse, je délaisse petit a petit certaines de mes mauvaises habitudes .. mais j'ai peur de déjà l'annoncer a ma mère, et de faire le pas d'aller a la mosquée, je connait des musulmans mais comme jai déménagé sur clermont ferrand bien maintenant je ne connait pas grand monde!

Alors j aimerait bien avoir des conseil et pouvoir en parler, je sait que je n'aurait jamais le courage de franchir une mosquée seule.. mes amies musulmane m'ont conseiller de prendre contact avec une soeur sur clermont ferrand, et qu'il est préférables que je me convertisse a la mosquée accompagné par toutes mes futur soeur en Islam, car chez moi enfin si je en cotaoit pas des musulmane j'ai peur d'etre accablé ou je ne sait quoi

Voila, vous pouvez me contacter par mail me posez toutes vos questions, jaimerait bien prendre contacte avec une soeur de clermont ferrand parce que je ne connait pas de musulmane ici, merci d'avoir lu et bonne soirée a toutes
Assalamou alaykom (le salut entre muslims ^^),

Je ne connais ni frère ni soeur de Clermont Ferrand, donc je ne serai pas très utile sur ce sujet.
Néanmoins je tenais à vous féliciter pour votre conversion, car oui en Islam il n'est pas nécessaire d'avoir qui que ce soit pour se convertir, c'est direct avec Le Créateur en attestant qu'Il n'y a point de divinité digne d'être adoré en dehors d'Allah (L'Unique) et que Mohamad est Son Messager. Ensuite il est recommandé de prendre un bain rituel pour se purifier et ne pas perdre de temps à procéder aux prières quotidienne (même si on ne connait pas tout il faut faire comme on peut).
Je t'invite à consulter se site : http://www.islamhouse.com/77865/fr/fr/articles/Comment_se_convertir_%C3%A0_l%E2%80%99islam_

Qu'Allah te facilite,


Ah et j'ai oublié d'ajouter:
Bien qu'il ne soit pas obligatoire d'aller à la mosquée pour la "conversion", il est tout de même apprécié de reformuler l'attestation de foi en public (à la mosquée par exemple) comme tout témoignage. Par contre ce n'est pas à ce moment que nous "devenons" musulman, nous le sommes bien avant et c'est pourquoi il ne faut pas attendre pour commencer à prier ^^.

wa salam,

3  Les musulmans / Espace pour non-musulmans / Re : se convertir/ clermontferrand le: Janvier 22, 2014, 17:58:24
Bonjour a toutes,
Je suis une jeune lycéenne de 16 ans, et je voudrait me reconvertir, je suis sure que c'est ce que je veut, plus j'en apprend plus je suis heureuse, je délaisse petit a petit certaines de mes mauvaises habitudes .. mais j'ai peur de déjà l'annoncer a ma mère, et de faire le pas d'aller a la mosquée, je connait des musulmans mais comme jai déménagé sur clermont ferrand bien maintenant je ne connait pas grand monde!

Alors j aimerait bien avoir des conseil et pouvoir en parler, je sait que je n'aurait jamais le courage de franchir une mosquée seule.. mes amies musulmane m'ont conseiller de prendre contact avec une soeur sur clermont ferrand, et qu'il est préférables que je me convertisse a la mosquée accompagné par toutes mes futur soeur en Islam, car chez moi enfin si je en cotaoit pas des musulmane j'ai peur d'etre accablé ou je ne sait quoi

Voila, vous pouvez me contacter par mail me posez toutes vos questions, jaimerait bien prendre contacte avec une soeur de clermont ferrand parce que je ne connait pas de musulmane ici, merci d'avoir lu et bonne soirée a toutes
Assalamou alaykom (le salut entre muslims ^^),

Je ne connais ni frère ni soeur de Clermont Ferrand, donc je ne serai pas très utile sur ce sujet.
Néanmoins je tenais à vous féliciter pour votre conversion, car oui en Islam il n'est pas nécessaire d'avoir qui que ce soit pour se convertir, c'est direct avec Le Créateur en attestant qu'Il n'y a point de divinité digne d'être adoré en dehors d'Allah (L'Unique) et que Mohamad est Son Messager. Ensuite il est recommandé de prendre un bain rituel pour se purifier et ne pas perdre de temps à procéder aux prières quotidienne (même si on ne connait pas tout il faut faire comme on peut).
Je t'invite à consulter se site : http://www.islamhouse.com/77865/fr/fr/articles/Comment_se_convertir_%C3%A0_l%E2%80%99islam_

Qu'Allah te facilite,

4  Les musulmans / Comment devenir musulman ? / Re : Est ce qu'un homme peu m'accompagner pour ma futur reconversion ? le: Avril 13, 2013, 15:59:42
 Salam Alaykoum

Pourquoi "future" reconversion ?

Si vous avez la conviction en la croyance en un Dieu unique sans associés, que le Jésus et Mohamed sont des messagers de L'Unique Seigneur, alors.... félicitation pour votre reconversion !

En Islam on a pas besoin d'une "autorité religieuse" pour se reconvertir... on peut être seul au milieu du désert, si on prononce la chahada et qu'on y croit alors on devient musulman.

Je vous recommande ensuite de procéder sans plus tarder à la prière... commencé de préférence par le ghusl (bain rituel) que vous pouvez faire seule.

Qu'Allah vous facilite,

5  La pratique de l'islam / Prière à la Mosquée (comportement,etc...) / Re : interdiction d'aller à la Mosquée si nos cheveux sont colorés noirs? le: Avril 13, 2013, 15:49:50
 Salam Alaykoum

Citation de: chadyaa
je voulais savoir si c'etait hypocrite le fait de le mettre juste pour la prière du Vendredi et le retirer ensuite pour rester sans voile.
L'hypocrisie est un acte de coeur... le fait que tu te soucies de savoir si cette attitude relève de l'hypocrisie est donc un signe de sincérité.
Car il faut faire attention au waswas du diable qui ne cesse de nous faire douter de la sincérité de nos adorations afin de nous faire délaisser ces-dernières...

Cependant afin de sonder ton coeur, tu peux méditer... pourquoi ne pas mettre le voile ? Quelle est la crainte ? Quelles sont les priorités ? etc...

Citation de: Maria
si tu aime vraiment bien la couleur noir il existe toujours la henna " noir" 
Si cette "henna noire" rend les cheveux noirs alors cela demeure sous la réprobation exprimée précédemment... Smiley

6  L'islam, ma religion / La Diminution de la Foi / Re : Ma pratique n' est plus constante depuis mon mariage le: Avril 05, 2013, 19:02:48
 Salam Alaykoum

Il est vrai que les fréquentations, l'environnement, peuvent avoir un effet positif ou négatif sur notre foi. D'où l'importance de bien s'entourer et cela est notamment rappeler dans ce hadith :

Le prophète (Prières et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « le cas du bon compagnon et du mauvais compagnon ressemble à celui du vendeur de musc et du forgeron. Quant au vendeur de musc, soit il vous en donne un peu, soit vous le lui achetez, ou au moins vous partez en ayant respiré sa bonne odeur. Tandis que le (forgeron) brûlera vos vêtements, ou vous partirez ayant inhalé son odeur répugnante. » [Al-Bukhari et Muslim]
source est plus de rappel sur : http://www.islamhouse.com/p/151282

Persévérez dans votre effort de vous accrocher à la pratique, et cela pourrait alors aussi avoir un effet positif sur votre mari.
Mais dans un premier temps il est essentiel que vous fortifiez votre foi par la science, le rappel, les invocations, etc... certes il serait plus facile si vous étiez accompagnée, alors vous pouvez aussi trouver du soutient auprès de soeurs (fréquentez-vous la mosquée ? Des cours d'arabe ? ).

Quoiqu'il en soit nous serons récompensés non seulement pour nos actions mais en plus pour les efforts que cela demande. Plus l'effort est grand, plus le mérite est grand (cf. par exemple le hadith de la double récompense de celui qui a des difficulté à lire le Coran, ou encore le mérite des reconvertis qui ont souvent dû surmonter de grandes épreuves, etc...)... mais attention tout de même à ne pas rechercher la difficulté pour prétendre à une plus grande récompense Smiley

Qu'Allah vous facilite et qu'Il augmente notre science.

7  L'islam aujourd'hui / Le comportement du musulman / Re : Se faire payer moins du SMIC le: Avril 05, 2013, 18:59:29
 Salam Alaykoum

Citation
1. Peut-on dire que l'employeur mange de l'argent illicite (akl amwal ennass bil batel) ?
Je ne vois pas en quoi cela serait le cas... ce n'est pas comme s'il te forçait à travailler et à accepter un tel salaire. Il y a eu un commun accord.
Après je ne sais pas quel type de contrat vous avez entre vous, mais si l'employeur déclare aux impots qu'il paie un salarié au prix du smic alors qu'en fait il le paie moins, là ça devient de la tromperie.

Citation
2. Est-ce que le fait de le dénoncer auprès des Prud'hommes constitue une trahison ?
Je te le déconseille... met toi à la place de la personne.
Si tu agis ainsi, c'est toi qui le forcerait à te payer un tel salaire... on pourrait alors s'interroger sur le caractère halal de la chose (cf. ta 1ère question).

Les lois d'Allah n'imposent aucun salaire minimum... si chaque parti y trouve son compte, al hamdoulilah, si ce n'est pas le cas alors chacun continue son chemin.

Wa Allahou a'lem,

Avis personnel.

8  La pratique de l'islam / Questions et Difficultés avec la Prière / Re : mon père nouveau repenti le: Février 20, 2013, 20:50:41
 Salam Alaykoum

 MachAllah qu'Allah lui facilite et vous facilite.

Pour ce qui est de ta question, la fatiha est un pillier de la prière mais réciter une sourate en plus (lors des 2 premières rak'ats) n'est pas obligatoire.

Pour rappel, les pilliers de la prière :

- L'intention - النـِّيَة
- Le Takbir d'ouverture de la prière [At-Takbir Al-Ihrâm]
- La station debout pendant la prière obligatoire pour celui qui en a la capacité
- La lecture de la sourate Al-Fâtiha dans chaque unité de prière pour celui qui est capable de l'apprendre
- L'inclinaison
- Le relevé de l'inclinaison
- Les 2 prosternations
- L'assise entre les 2 prosternations
- La dernière assise et la lecture du Tachahhoud final
- Le Salam
- Le fait de respecter un temps de pose pendant chacune des positions
- L'ordre de ces piliers
source : http://www.islamopedie.com/adorations/priere/piliers.php

Les obligations :

- Le fait de dire "Dieu est plus grand" [Allahou akbar] à chaque mouvement
- Le fait de dire "Gloire à Dieu l'Immense" [Soubhan rabi al-'Azim] une fois pendant l'inclinaison
- Le fait de dire "Dieu entend celui qui lui est reconnaissant" [sami'a llâhou liman hamidah] quand on se relève
- Le fait de dire "Gloire à Dieu le Très-Haut" [Soubhan rabi al-A'la] une fois pendant la prosternation
- Le fait de s'asseoir après le deuxième cycle et de dire le tachahoud quand la prière comporte plus de deux cycles

source : http://www.islamopedie.com/adorations/priere/obligations.php


9  L'islam aujourd'hui / Le déroulement du mariage / Re : J'ai fait le hallal sans dot le: Février 20, 2013, 16:41:26
 Salam Alaykoum

Tout à fait les cadeaux qui appartiennent à la femme peuvent faire l'objet d'une dote.

Citation
Quel est le montant minima de la dot ?  Quel est le montant des dots offertes aux Mères des croyants (les épouses du Prophète) selon la monnaie actuelle?

Louange à Allah

L’explication de la dot minimale est rapporté dans le hadith n° 1425 par Mouslim dans son Sahih d’après Sahl Ibn Abd Allah as-Sa’idi qui a dit « Une femme se présenta au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et lui dit : ô Messager d’Allah, je vous fais don de ma personne. Puis le Messager d’Allah la regarda de haut en bas puis baissa sa tête. Quand la femme s’aperçut qu’il n’avait rien décidé à son sujet, l’un des Compagnons se leva et dit : Messager d’Allah, si vous n’avez pas besoin d’elle, donnez-la à moi en mariage. Le Messager lui dit : est-ce que vous avez quelque chose à lui offrir ? - Non, dit-il - Allez chez votre famille pour voir si vous trouverez quelque chose. L’homme partit puis revint dire : non, au nom d’Allah, je n’ai rien trouvé. Le Messager d’Allah lui dit : cherche même une bague en fer pour le lui offrir. Puis il partit et revint dire : non, ô Messager d’Allah, je n’ai trouvé même pas une bague en fer. Mais je pourrais lui offrir la moitié de mon pagne. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit : «  que ferait-elle de votre pagne ? Si elle le portait, il ne lui servirait à rien ». L’homme s’assit longuement puis se leva et le Messager le vit partir. Ensuite il le fit convoquer et lui dit : «  Avez-vous mémorisé une partie du Coran ? » - Il dit : j’ai mémorisé une telle et telle sourate - les savez-vous bien par coeur ? - Oui, - Allez, je vous la donne en mariage pourvu que vous lui appreniez ce que vous savez du Coran ».

Ce hadith indique que la dot peut être un bien important ou insignifiant avec le consentement des époux car une bague en fer est infiniment insignifiante. Tel est l’avis de Shafii et celui de la majorité des ulémas anciens et leurs successeurs. Il est aussi partagé par Rabi’a, par Abou Zinad, par Ibn Abi Dhib, par Yahya Ibn Said, par Layth Ibn Said, par ath-Thawri, al-Awzaï, Muslim Ibn Khalid, Ibn Ai Layla, Dawoud, les jurisconsultes parmi les traditionalistes et Ibn Wahb parmi les disciples de Malick. C’est également l’avis de l’ensemble des Hidjaziens, des Basriens, des Koufis, des Shamiens et d’autres. Tous ceux-là soutiennent que tout objet accepté par les deux époux comme dot peut l’être, qu’il soit important ou insignifiant comme une cravache, des chaussures, une bague en fer et choses pareilles.

source : http://islamqa.info/fr/ref/3119

10  La pratique de l'islam / Les ablutions / Re : Question traduction ablution le: Février 11, 2013, 17:27:07
 Salam Alaykoum

Il me semble que tu fais référence au verset 6 de la sourate 5 (al Ma'ida), dont en voici un extrait :

Citation
6. Ô les croyants! Lorsque vous vous levez pour la Ṣalāt, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles.

La traduction correcte est donc "lavez-vous les pieds" car ceci est d'ailleurs illustré à travers la Sounna... par contre la confusion que tu as souligné peut venir du fait que le verbe utilisé avant de mentionner les pieds, c'est le "massh" qui signifie "essuyer" concernant la tête, par contre il n'y a pas de verbe directement lié aux pieds, si on traduit mot à mot on aurait quelque chose un peu comme cela : "lavez vos visages, et vos mains jusqu'aux coudes, et essuyer vos têtes, et vos pieds jusqu'aux chevilles". or le "et vos pieds..." est non pas rattaché à "essuyer" mais au premier verbe énoncé à savoir "laver" (car c'est une énumération de ce qui doit être lavé, et c'est juste pour la tête que l'exception a été précisée)... ceci est une explication personnelle.

Quoiqu'il en soit je te conseille de te référer aux traductions connues et reconnues, notamment celle connue sous le nom de "traduction du complexe du roi Fahd" => http://www.qurancomplex.org/Quran/Targama/Targama.asp?nSora=5&l=frn&nAya=6#5_6 ou => http://www.islamhouse.com/p/1534

11  Culture islamique / Histoires à méditer / Re : Conversation entre un savant et un athée le: Février 11, 2013, 17:27:07
 Salam Alaykoum

 MachAllah  baraka du partage

12  L'islam aujourd'hui / Questions concernant la parole / Re : Re : Est-il haram de médire des non-croyants ? le: Février 01, 2013, 07:33:25
As-salamou alaykoum,

Les "protégés" dont il est question sont bien les dhimmis (non-musulmans vivant en terre d'islam qui paient un impôt particulier).

On peut citer :

Citation de: maison-islam.com
En islam, les non-musulmans vivant en terre d'Islam sont appelés "ahl udh-dhimma", "dhimmî", mot signifiant "protégés", "sous la protection (des musulmans)". Ce sont les résidents non-musulmans permanents de la terre d'Islam.

source :http://www.maison-islam.com/articles/?p=203 (et pour plus d'infos sur ce statut...)

D'ailleurs c'est aussi préciser dans la réponse citée par le frère ibn al quaim :

Citation
Zacharia al-Ansari a dit : «  Médire un mécréant est interdit, s’il s’agit d’un protégé car cela les décourage du paiement de la dîme et constitue une  inobservance du statut de protégé. Il est aussi interdit compte tenu des propos du Prophète  Salla-llah allahi wa salam : «  Quiconque médit d’un protégé mérite l’enfer » (rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih).

Wa Allahou a'lem,

13  La pratique de l'islam / Les ablutions / Re : Le madhy est-t-il impur ? le: Janvier 05, 2013, 16:59:39
 Salam Alaykoum

Même si ça date de 2011.. Smiley

Citation
J'aimerais avoir une preuve clair que ce liquide est impur.
Il faut d'abord s'entendre sur ce qu'est une impureté...

On peut citer :

Citation
Les impuretés sont toute chose considérée comme souillure par les gens de nature saine, de telle façon qu’elles s’en préservent et en purifient leurs vêtements si souillés, comme les excréments et l’urine.

Source : Ar-Rawda Nadiya (V.1 p.12)

Une fois qu'on a compris ça, suffit de relire le hadith qui est cité par l'auteur du post :

Citation
J'ai dit : « Ô Messager de Dieu ! Que dois-je faire pour ce qui tâche mes vêtements ?» Il a dit : « Il te suffit de prendre un peu d'eau dans la paume de la main et le verser sur la tâche »

Donc si ce n'était pas une impureté il n'aurait pas eu besoin de s'en débarrasser.

Et Allah est plus savant

14  L'islam aujourd'hui / Questions relatives au mariage / Re : Est ce que la mosquée marie les couples pacsés ? le: Janvier 05, 2013, 16:40:41
Salam Alaykoum

Je souhaite savoir si la mosquée accepte de marier un couple pacsé, car nous nous sommes pacsé et nous recherchons un imam pour nous marier.

Merci pour vos réponses.

 Baraka Allahou Fik

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Salam Alaykoum

S'il s'agit d'un mariage entre un homme et une femme, alors bien entendu que le mariage est possible.
Cependant, je ne connais pas votre situation, mais je tiens à rappeler que le statut du mariage civil (ou du pacs) n'est pas reconnu en Islam. Il ne suffit donc pas d'être marié civilement ou d'être pacsé pour pouvoir vivre ensemble ou même rester en tête à tête.
Seul le mariage religieux (avec ses conditions, et au passage en Islam l'imam n'est pas une condition pour la réalisation du mariage) est reconnu.

Et Allah est plus savant.

15  L'islam aujourd'hui / Le divorce / Re : Divorcée ou pas? Le cas d'une femme divorcée sans etre en période de pureté le: Janvier 01, 2013, 20:04:56
 Salam Alaykoum

@ HasnaReconvertie :

Citation
Une semaine après il m'a dit “je te divorce, je te divorce, je te divorce” sans etre en colère et il a rajouté “anti taliq anti taliq anti taliq”
Donc il a prononcé 2 fois 3 fois ?
Il faut garder en tête que la majorité des savants considèrent que la triple répudiation bien qu'elle soit illicite, elle demeure valide pour 3 divorce.
De plus là il y a pas mal d'éléments qui montre qu'il est peut être préférable de se séparer de cet homme. (par ailleurs interdire une obligation religieuse c'est du kufr... après je ne suis pas apte de juger sur le takfir d'un individu).

Citation
j'ai peur que ce divorce compte comme le 3ème
Vous ne voulez donc plus divorcer ?

@ Abd Allah (tiens un autre AbdAllah ^^ ) :

Citation
j'ai prononcé le divorce plusieurs fois ainsi que mon épouse, pour ma part c'était sous le coup de l'énervement, je pense qu'au fond de moi ce n'est pas valable car mon intention réelle est de rester avec elle.
Plusieurs fois en des moments différents ? Combien de fois ?
Par ailleurs il faut savoir que l'énèrvement dont il est question, est celui qui pousse la personne à dire des choses sans s'en rendre compte.

Citation
3 - Le divorce en état de colère :

Concernant l’état de colère, les savants le divisent en 3 :
1.   Le début de la colère.
2.   L’état entre la colère et le calme.
3.   La grande colère qui fait que la personne ne sait plus ce qu’elle dit.

Concernant le premier état les savants sont unanimes quant au fait que le divorce est prononcé et ils sont unanimes également en ce qui concerne le troisième état quant au fait qu’il n’est pas prononcé.
Pour ce qui est de l’état intermédiaire, il y a une divergence. Certains disent qu’il est prononcé car l’homme sait ce qu’il dit mais la plupart disent, et Allahu a’llem il s’agit de l’avis le plus sur, c’est qu’il n’est pas prononcé car le prophète dit : « Il n’y a pas de divorce lorsque la personne est enfermée ». Et une personne qui est en dispute avec son épouse est dans un état qui favorise le divorce.
Mais il y a aussi la preuve : « Que le juge ne prononce pas de sentence lorsqu’il est énervé » Car le fait d’être dans un état d’énervement restreint la faculté de réfléchir. Certes on sait ce que l’on dit mais l’état d’énervement réduit At-Tafkir.
ou encore
Citation
D'ailleurs, la question suivante a été posée à Ach-Chaykh Nadjmi le 11 décembre 2005 sur paltalk :

Question :
« Un homme a divorcé sa femme deux fois. Et une troisième fois, il lui a dit « Tu es divorcée » alors qu'il était en colère. Est-ce que cette femme est divorcée ou non ? »

Réponse :

« En vérité, il n'y a pas une personne qui divorce sans qu'elle soit en colère. Personne ne divorce sans être en colère !
Mais, la colère qui rend caduc le divorce, c'est la colère excessive lors de laquelle la personne n'est plus consciente ou ne se maîtrise plus totalement.
En dehors de cela (de ce type de colère), cela n'entraîne ni son abrogation ni son annulation (c'est à dire, du divorce). »

Par contre il n'est pas question juste d'intention, car les savants sont unanimes pour dire que le divorce prononcé en "plaisantant" compte pour un réel divorce :

Selon Abu Hurayra , le prophète a dit : « Il y a 3 types de choses qui sont prises en compte même lorsqu’elles sont dites pour plaisanter : Le mariage, le divorce et la reprise. » (Hadith Hassan, Rapporté par Ibn Majah, Abu Dawud et At-Tirmidhi)

Car on ne plaisante pas avec ces choses là... c'est du sérieux.
De même on ne devrait pas prononcer le divorce si facilement, c'est pourquoi il y a ces règles...

Wa Allahou a'lem,



16  L'islam, ma religion / Questions sur le Coran / Re : Doit on dire Sadak'Allah oul adim Apres Avoir lu le Coran? le: Janvier 01, 2013, 19:58:42
 Salam Alaykoum

Tout d'abord concernant la réponse au titre du post "Doit-on dire..." la réponse unanime est "Non", car cela n'est ni une obligation ni une chose recommandée... en bref cela ne fait pas partie de la Sounna.

Ensuite si on s'intéresse à la question "Peut-on dire..." alors là c'est autre chose.
Certainement dire, "Sadak'Allah oul adim" est une belle parole... par contre en faire un acte d'adoration c'est autre chose. Ce que les savants on condamner, ce n'est pas la parole en soit, mais le fait d'instituer une nouvelle pratique en Islam (dire cette parole après la lecture du Coran) tellement que certains pensent même que cela est recommandé ou obligatoire.

J'aimerai rappelé une règle assez simple énnoncée par Cheikh al Islam Ibn Taymiya :

"A la base toute pratique religieuse, ou adoration est interdite sauf s'il se trouve un texte l'autorisant (coran et sunnah),

tandis que les choses de la vie courante sont autorisés sauf s'il se trouve un texte l'interdisant (coran et sunnah)
"

Shaykh al albani commente ces propos en disant retiens bien cette règle elle va t'aider à discerner la vérité sur les questions divergentes.

Tiré du livre attawassoul de shaykh al albani (livre que je vous recommande au passage).

Donc pour ce qui est de cette pratique religieuse (dire à chaque fois "Sadak'Allah oul adim Apres Avoir lu le Coran") s'il n'y a aucune preuve pour l'appuyer alors elle est interdite.

Pour prendre un autre exemple, il y a le fait de dire "taqabal Allah" et de se serrer la main après la prière. Cela est une invocation, donc une bonne chose en sois... par contre instituer de manière systématique cette pratique, c'est rajouter une pratique religieuse qu'Allah et Son prophète ne nous ont pas enseigner. Or l'Islam est complet est n'a besoin d'aucune pratique supplémentaire...

Wa Allahou a'lem,


17  L'islam, ma religion / Questionnement sur des Hadiths / Re : ce hadith est-il véridique ? le: Décembre 27, 2012, 18:41:10
 Salam Alaykoum

Je n'avais jamais entendu ce hadith... en faisant une petite recherche il semblerait qu'il soit faible voire inventé :

Le Hadith : « Quiconque éprouve un sentiment d’amour chaste envers quelqu’un… »

إن الحمد لله نحمده ونستعينه ونستغفره، ونعوذ بالله من شرور أنفسنا ومن سيئات أعمالنا، من يهده الله فلا مضل له، ومن

يضلل فلا ها دي له،، وأشهد أن لا إله إلا الله
وحده لا شريك له وأشهد أن محمداً عبده ورسوله

اما بعد

Après avoir rappelé la gravité du mensonge sur le Prophète et le fait de transférer des sms et autres vecteurs de communication sans en avoir vérifié l’authenticité , nous allons parler de l’authenticité du Hadith cité dans le titre.

A. Le Hadith :

Ce Hadith et toutes les variantes qu’il comporte au niveau de la chaîne et du texte est un Hadith Mawdou` (inventé), et ceci pour les raisons suivantes :

Selon Ibn `Abbas رضى الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Quiconque éprouve un sentiment d’amour chaste envers quelqu’un, tombe amoureux de quelqu’un, et n’ayant pas pu s’unir à lui par le lien du mariage, et cache ce sentiment jusqu’à sa mort, il meurt en martyr. »

Le hadith en phonétique : « Man `Achaqa wa ktam wa `af wa mat, mat chahida »

Autre version : « … fa`af, faktam, famat, mat chahida »

Autre version : « … wa ktam, wa `af, famat, fahouwa chahid »

Ce hadith est rapporté par : Ibn Hibban dans « Al Majrouhin », Al Khatib Al Baghdadi dans « Tarikh Baghdad », Ibn `Asakir dans « Tarikh Dimashq », Daraqoutni dans « Ta`liqat `Alal majrouhin », Ibn Al Qaysarani dans « Tadhkiratou Al Houfadh », Ibn Taymiyyah dans « Majmou` Al Fatawa », Adh-Dhahabi dans « Talkhis Al `ilal al moutanahiyyah », Ibn Al Moulaqqan « Al Badr Al Mounir », Ibn Al Qayyim dans « Zad Al Ma`ad », Ibn Mouflih dans « Al Adab Ach-char`iyyah », As-Soubki dans « Tabaqat Chafi`iyyah al Koubra », Al `Iraqi « Takhrij Al Ihya’ », Ibn Hajar dans « Talkhis al Habir » et d’autres…

Tous ces savants qui l’ont rapporté selon une des 3 versions citées ci-dessus l’on rendu Faible (rejeté…) voir Inventé comme Ibn Al Qayyim et d’autres.

Avec la chaîne de transmission suivante : Selon Souwayd ibn Sa`id qui le rapporte de `Ali Ibn Mashar qui le rapporte de Abi Yahya Al Qattat qui le rapporte de Moujahid qui le rapporte de Ibn `Abbas رضى الله عنه (marfou` : c’est-à-dire remontant jusqu’au Prophète صلى الله عليه وسلم).

- Souwayd ibn Sa`id est considéré comme Faible et donc ses hadiths sont rejetés.

Parmi ceux qui l’ont affaibli : Ibn Hajar, Ibn `Adiyy, Al Hakim, Al Bayhaqi, Ibn Tahir, Yahya ibn Ma`in, Ibn Al Jawzi, et d’autres… (Parmi les contemporains : Al Albani)

Ibn Ma`in dit même à son sujet : « Si j’avais eu un cheval et une lance, j’aurai fait une expédition contre lui (je l’aurai attaqué). »

- Abi Yahya Al Qattat est considéré comme Faible également. On dit également qu’il se nomme Zadhan ou encore Yazid…

Al `Ouqayli dit qu’il se nomme : « `Abd-Rahman ibn Dinar » et Ibn Al Jawzi l’a nommé de la même manière.

Parmi ceux qui l’ont affaibli : Ibn Hajar, Adh-Dhahabi, l’imam Ahmad, Nasa’i, Ibn Hibban, Charik, Ibn Al Jawzi et d’autres… (Parmi les contemporains : Al Albani)

Ainsi ce hadith circule sur de nombreux forums, et sur Facebook, Twitter… Et comme nous l’avons vu précédemment (voir au début de l’article plus haut), il n’est pas permis de diffuser ce hadith comme étant du Prophète صلى الله عليه وسلم (certain on dit que ce hadith était mawqouf) sauf en avertissant les gens de son degré qui est de l’ordre de Hadith Inventé.

18  L'islam aujourd'hui / Avant le mariage : la rencontre, les conditions, ... / Re : Re : se marier avec quelqu'un qu'on n'aime pas le: Décembre 26, 2012, 18:25:08
salam aleykoum à tous, merci beaucoup pour votre aide...

Pour répondre aux questions du frère AbdAllah,

 c'est un homme bien, il a des qualités morales nobles mais le physique ne passe pas pour être honnête avec vous. J'ai aucune attirance vers lui et je me vois pas vivre avec lui, des fois je me dis que je devrais me marier et divorcer plus tard, peut etre que j'apprendrais à l'aimer mm physiquement.

J'ai peur de rompre les liens avec ma famille et on sait tous l'importance de ces liens ds notre Din...

Ai je tort de vouloir un homme qui me plait physiquement mm si c pas le critère principal ??

BarakAllahou fikoum
Salam Alaykoum

Donc là c'est plus claire...

En effet le physique a un minimum d'importance et sans que cela devienne le critère de choix, ensuite le tout est de définir ce minimum. Après dans l'idéal le choix devrait se faire uniquement sur la piété... le physique n'étant là que pour encourager en plus de cela. Mais il faut être honnête, nous ne sommes pas tous apte à faire abstraction du physique, mais il faut reconnaitre cette faiblesse.

Quoiqu'il en soit ci vous estimez que ce prétendant ne vous conviens pas, alors il n'appartient pas à vos parent ou votre famille de vous forcer.
Vous dites être contre, il faut donc le faire savoir de manière claire (et non hésitante) à vos parents, tout en faisant preuve de douceur.
Que répondent concrètement vos parents face à votre refus ? Avez-vous exprimez clairement et fermement votre refus ?

Citation
J'ai peur de rompre les liens avec ma famille et on sait tous l'importance de ces liens ds notre Din...
Pourquoi rompre les liens ? Vous ont-ils lancé des ultimatums du type "soit tu te maries avec lui soit tu n'es plus notre fille" ?
Si c'est le cas alors il faudrait leur rappeler quelques hadiths :


Citation
Question

Mon père veut me marier, malgré mon refus, avec un homme  beaucoup plus âgé sous prétexte qu’il a une bonne situation financière.  Est-ce qu’il a le droit de me forcer surtout que cet homme est à son troisième mariage et sa pratique de la religion laisse à désirer ? Je vous fais confiance et j’attends avec impatience votre réponse pour ma décision définitive.

Qu’Allah vous bénisse et qu’Il vous comble de Ses grâces
Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur en islam, nous aimerions vous remercier pour la grande confiance que vous placez en nous. Nous espérons que nos efforts répondront à vos attentes, mais déjà, nous nous excusons de vous avoir répondu tardivement.

Les hadiths authentiques rapportés du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) sont là pour nous rappeler que le consentement de la femme est essentiel pour la validité de son mariage.

Parmi ces Hadiths nous citons à titre d’exemple les suivants :

 Ibn Abbass (Radhiya Allahou ‘Anhouma) affirme qu’une jeune femme alla trouver le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pour lui raconter que son père l’avait forcée à se marier. Le Prophète lui laissa le choix entre rester mariée ou annuler le contrat de mariage. (Rapporté par l'Imam Ahmed)

Aicha  (Radhiya Allahou ‘Anha) a dit : Une fille était venue chez moi et m’informa que son père l’a mariée à son neveu pour élever son rang social, je lui ai suggérée d’attendre le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et de lui exposer son problème. Dès son arrivée, elle l’informa de son histoire, après quoi le Prophète a convoqué le père et a demandé à la fille de choisir entre l’annulation et l’acquiescement du mariage. Puis la fille a dit : ô Messager d’Allah ! J’accepte ce qu’a fait mon père mais j’ai voulu montrer aux femmes que les pères n’ont pas le droit exclusif sur le mariage de leurs filles. » (Rapporté par An-Nassa-i).

Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « La femme ayant déjà été mariée a le droit de décider pour elle-même, tandis que le consentement de la vierge doit être demandé, une marque de son consentement étant son silence. » (Rapporté par Al-Boukhari)

Dans un autre hadith, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « La femme vierge ne peut être mariée avant qu’elle n’ait donné son accord. » On demanda : « Ô Messager d’Allah comment savoir qu’elle est d’accord ? » Il répondit : « Lorsqu’elle restera silencieuse. »

Dans une autre version de ce hadith : « Si elle reste silencieuse, c’est qu’elle donne son accord. Et si elle refuse, elle ne doit pas être contrainte. »

Tous ces hadiths prouvent que l’islam  a imposé le consentement de futures épouses et a interdit tout mariage  forcé  ou arrangé.

Nous  conseillons à votre père de respecter votre volonté et de prendre garde de toute injustice car il sera rétribué devant Allah et rendra compte de ses actes.

Pour plus de détails nous vous invitons à lire sur notre site les fatwas suivantes : 78393, 80102, 96697,99831 et 101238

Et Allah sait mieux

Donc de votre côté vous avez le droit de refuser ce mariage, et cela ne serait pas "rompre les liens familiaux"...

Qu'Allah vous facilite,

19  La pratique de l'islam / Questions et Difficultés avec la Prière / Re : qui d'entre vous reussit toujours saa priere? le: Décembre 25, 2012, 21:19:08
 Salam Alaykoum

Tout dépend ce qu'on entend par "réussir sa salat".

1) S'il s'agit de réaliser des prières "valides", c'est-à-dire qu'on a remplis toutes les conditions et obligations de la prière. Alors j'espère que c'est la cas pour tous, car si ce n'est pas le cas, c'est asses grave et il faut s'empresser d'apprendre les bases de la prière.

2) S'il s'agit d'avoir ses prères "acceptées" (ce qui est finalement la véritable réussite) alors Allahou a'lem... seul Alla connait le contenu des coeurs, et Lui seul est Juge du degrés d'acceptation de nos prières.

Qu'Allah nous guide, nous pardonne, accepte nos prières et nos jeûnes, et qu'Il nous accorde Son Paradis.

20  L'islam, ma religion / La Foi / Re : Comment explique la chari'a a mon frere le: Décembre 25, 2012, 21:19:08
As-salamou alaykoum,


 El Hamdoulilah je vais bien moi aussi  Wink

Pour ce qui est de ta question, tout d'abord j'aurais tenté de définir à mon frère ce qu'est la "chariya", car malheureusement se terme dans les milieux francophone à souvent pris le sens de "punitions corporelles" (fouetter, couper la main, couper la tête, etc..).

Ainsi on recentre le sujet...

Ensuite, pour ce qui est de ces peines, il faut rappeler que ceux sont des peines légales, donc comme pour toute peine légale, ce n'est pas nécessairement "automatique", c'est au juge de décider de l'application de la peine.

Enfin, en particulier concernant la peine capitale de l'apostat, celle-ci peut en effet être appliquée, et elle a été appliquée par le passé (notamment pour des apostats qui ont combattu par la suite les musulmans). Seulement il faut savoir que la peine de mort vis à vis de l'apostat n'est réellement applicable au sein d'un pays musulman, que si ce-dernier adopte une attitude ostentatoire (qu'il se fait voir en tant qu'apostat), et qu'il refuse même de se repentir... il est claire qu'un tel individu n'est pas seulement "apostat", mais en plus "ennemi de l'Islam"... il cherche à nuire à l'Islam. Par conséquent cette peine n'est pas réellement une "punition de l'apostat" (car sa véritable punition sera dans l’au-delà) mais un moyen d'éradiquer un mal qui cherche à se propager dans la société.

Que ce soit le coupable d'adultère, l'alcoolique, l'homosexuel, ou l'apostat, si ces-derniers ne cherchent pas à se faire voir et à montrer au public (par provocation ou fierté mal placée) les péchés dont ils sont coupables, alors ils ne seront pas vu, et donc aucune peine (ici bas) ne leur serait appliquée.

Et Allah est plus savant,

21  L'islam aujourd'hui / Avant le mariage : la rencontre, les conditions, ... / Re : se marier avec quelqu'un qu'on n'aime pas le: Décembre 25, 2012, 16:28:22
 Salam Alaykoum

Citation de: nano
je ne suis pas d'accord avec notre   Rire Mouslim

si cette jeune fille a des réticences dès le début, alors elle ne doit pas se forcer pour faire plaisir au garçon ou à sa famille.
Ah bon j'aurais dis qu'il faille qu'elle se force pour faire plaisir au garçon ou à sa famille ?

Citation de: nano
mais rien qu'à l'idée d'être mariée avec lui me rendait malade, aucun sentiments pour lui, ect...
Ne pas avoir de sentiments amoureux envers quelqu'un et éprouver de la répulsion envers cette personne ceux sont 2 choses différentes.

Dans le 1er cas c'est normal pour ceux qui ne se fréquentent pas avant le mariage... par contre dans le 2nd cas, certainement il serait difficile d'envisager un mariage.

Il me semble que la soeur a décris qu'elle n'avait aucun sentiment (ce qui signifie en principe ni un engouement ni une répulsion... une position neutre), et qu'elle s'inquiétait de ne pas en avoir même une fois mariée.

Or encore une fois, les véritables sentiments sont ceux qui naissent à la suite du mariage... ceux qui se développent dans le temps et s'enracinent. Non les prétendus "coups de foudre" qui s'en vont en général aussi vite qu'ils sont venus.

Citation de: Layl
Si la soeur a de la répulsion et qu'elle ne se voit vraiment pas avec ce frère, alors la soeur Nano et le frère Khalid Yasin ont raison : il ne doit pas avoir de contraintes dans le mariage.
Nous sommes d'accord... la décision finale lui appartient.

Et Allah est plus savant,

22  Les musulmans / Vie Sociale / Re : salam alaykoum, Le Pourquoi de mon pseudo le: Décembre 24, 2012, 17:34:50
 Salam Alaykoum
Citation
mais  Soubhan' Allah  j'aime pas PRIER!  je vous cache pas sur ce forum, je vous le dis sincerement je n'aime pas prié depuis que j'ai commencé depuis des anneés.
            je prie de force, car c'est une obligation, je prie de contre coeur, un jour je prie un jour non.
             je me dis pourquoi je prie, pourquoi 5 fois par jour et non une fois par jour.
              quand je prie, je suis ailleur jamais presente, dans chaque priere a la fin du salue je leve les mains vers  allah  et je lui demande de l'aide.
          je lui dit pourquoi je suis comme ça aide moi. j'ai peur du jour du jugement, j'ai peur de l'enfer, car je connais ma destination.
          je suis perdante, une mauvaise personne qui n'aime pas prier, je gache mon image envers allah je serais parmis les mauvais je vais bruler en enfer.
Pourquoi dites vous "sincèrement je n'aime pas prier" ? Etes-vous convaincue que vous n'aimer pas prier ou bien est-ce que c'est votre attitude qui vous fait penser que vous n'aimer pas prier ?

D'après ce que vous avez décris, et le sentiment de malêtre que vous avez décris, il me semble qu'il s'agit du second cas (à vous de confirmer ou non...).

Donc s'il s'agit du second cas, je dirais "telle est la foie claire". En effet, ceux sont là que des suggestions du diable (le wasswass) que vous devez vaincre en cherchant refuge auprès d'Allah, en vous instruisant plus sur la religion, et en tenant à l'écart ces mauvaises pensées.

Pour ce qui est des moments d'inattentions durant la prière, essayer d'insister sur le sens de ce que vous prononcez et imaginez qu'il s'agit de votre dernière prière avant de rencontrer Le Seigneur.... ça peut aider.

Enfin, je laisse la parole aux savants, on peut citer par exemple :

Question : Quand je veux accomplir la prière ou formule l’intention d’accomplir une bonne action, des pensées sataniques me viennent à l’esprit. Quand je m’efforce de me concentrer dans la prière et tente de méditer le sens des mots, des pensées sataniques envahissent mon esprit et se transforment en mauvaises suggestions qui touchent à tout y compris Allah. Ce qui m’énerve.. Je sais que seul Allah agrée le repentir. Cependant, mes pensées me donnent le sentiment que rien n’est pire que d’avoir de mauvaises pensées à l’égard d’Allah. Je sollicite le pardon d’Allah au sortir de la prière, mais je n’en reste pas moins gêné parce que j’essaie en vain de me débarrasser de ces mauvaises pensées qui me privent du plaisir que procure la prière et me donnent le sentiment d’être un homme honni. J’espère recevoir votre conseil.

Réponse :

Louange à Allah

Les mauvaises instigations qui nous envahissent pendant la prière et en dehors de la prière proviennent de Satan. Celui-ci est en effet, très soucieux d’égarer le musulman et de l’éloigner du bien pour l’en priver. Un des Compagnons se plaignit auprès du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) à cause de ses instigations qui l’envahissaient pendant la prière. Il dit : « Satan m’empêche de prier ; il brouille ma lecture ». Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit : « ce démon-là s’appelle Khanzab. Quand tu sens sa présence, sollicite le protection d’Allah et crache à gauche trois fois ». Quand j’ai fait cela, dit le Compagnon, Allah m’en a débarrassé » (rapporté par Mouslim, 2203).

La prière est essentiellement marquée par une attitude humble, car, sans celle-ci, elle serait comme un corps sans âme. Or l’humilité est facilitée par deux choses.

La première consiste à méditer profondément sur les paroles et les actes que l’on réalise ; à réfléchir sur ce qu’on récite notamment les formules de rappel d’Allah et d’invocation. Il faut que l’on soit tellement conscient de la présence divine qu’on a l’impression de voir Allah. En effet, le fidèle en prière est en entretien avec son Maître. La bienfaisance (ihsân) consiste à adorer Allah comme si on Le voyait car, même si on ne Le voit pas, Lui nous voit. En outre, plus on éprouve la douceur de la prière, plus on y est plongé. Le degré d’imprégnation est fonction de la force de la foi. Et les moyens de renforcement de la foi sont nombreux. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : « Parmi les choses de notre vie d’ici-bas on m’a fait aimer (particulièrement) les femmes et le parfum, mais c’est dans la prière que je retrouve la pleine quiétude ». Dans un autre hadith, il a dit : « Donne-nous le repos grâce à la prière, ô Bilal ». Il n’a pas dit : « Permets-nous de nous passer de la prière ».

La deuxième chose consiste à s’efforcer à repousser tout ce qui occupe le cœur en fait de pensées inintéressantes et d’idées de nature à détourner le cœur de la prière. Cet état varie chez les fidèles. Les instigations s’intensifient selon la fréquence de la présence chez l’individu d’ambiguïtés et de plaisirs charnels et selon le degré d’attachement aux choses aimées qui attirent le cœur et selon son éloignement des choses détestables que le cœur doit chercher à repousser ». Extrait de Madjmou Fatâwa de Cheikh al-islam Ibn Taymiyya, 22/605).

S’agissant des troubles dont vous dites qu’ils ont sur vous une emprise telle qu’ils vous inspirent de mauvaises suggestions à propos de l’entité divine, ils proviennent de Satan. C’est à ce propos qu’Allah, le Très Haut : «Et si jamais le Diable t' incite (à agir autrement), alors cherche refuge auprès d' Allah; c' est Lui, vraiment l' Audient, l' Omniscient. » (Coran, 41 : 36).

Certains compagnons se plaignirent de troubles qui les perturbaient. Certains d’entre eux vinrent dire au Prophète qu’ils leur venait à l’esprit des absurdités qu’ils n’osaient pas proférer…

- « Avez-vous réellement expérimenté cet état ? »
- « Oui »
- « C’est la claire foi »
(rapporté par Mouslim, n° 132) d’après un hadith d’Abou Hourayra.

An-Nawawi dit dans le commentaire du hadith : « Les propos prophétiques : « c’est la claire foi » signifient : votre conscience de l’énormité d’exprimer les instigations en question implique une foi claire. En effet, la conscience de la gravité, l’intensité de la peur qu’inspire leur simple extériorisation et a fortiori leur acceptation, tout cela ne peut être éprouvé que par celui qui est animé par une foi parfaite, celui qui ne nourrit aucun doute à ce sujet.

L’on dit aussi que l’expression « c’est la claire foi » signifie que Satan ne fait de mauvaises suggestions qu’à celui qu’il se sait incapable d’égarer ; il se contente de troubler celui-là parce qu’incapable de l’égarer. Quant au mécréant, il (Satan) l’envahit quand il le veut et il ne se contente pas de le troubler, mais se joue de lui. Cela étant, le hadith signifie : « la présence d’une foi pure est la cause des instigations ou l’existence des instigations est un indice de la présence d’une foi pure ».

Voir la question n° 12315.

Détester cet état, le haïr et en éloigner son cœur constituent une foi claire… Les mauvaises suggestions envahissent tout fidèle qui s’adresse à Allah le Très Haut à travers la pratique du dhikr ou par une autre voie. Ceci est inévitable. Dès lors, le fidèle doit persévérer dans la patience, et perpétuer ses invocations et prières sans se lasser puisque cette persévérance le mettra à l’abri des stratagèmes de Satan : « La ruse de Satan reste faible ».

Chaque fois que le fidèle s’oriente de tout son cœur vers Allah le Très Haut, le mauvais instigateur lui inspire d’autres choses. Car Satan est comme un coupeur de route ; chaque fois que le fidèle reprend sa marche vers Allah le Très Haut, Satan tente de lui barrer la route. Quand on a dit à l’un des ancêtres pieux : « Les Juifs et les Chrétiens prétendent qu’ils ne sont pas envahis par de mauvaises suggestions ? » - Il dit : « C’est vrai, qu’est-ce que Satan viendrait faire dans une maison en ruine ». Extrait des Fatâwa de Cheikh al-islam Ibn Taymiyya (22/608).

Le remède :

1/ Quand vous êtes en bute à ces mauvaises suggestions dites : « Je crois en Allah et en Son messager ». Selon Aïcha (P.A.a) le Messager  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Satan se présente à l’un d’entre vous et lui dit : « Qui t’as créé ? L’interrogé dira à Allah » Et puis Satan lui dira : « Qui a créé Allah ». Si l’un d’entre vous est confronté à une telle question, qu’il récite : « Je crois en Allah et en Ses messagers » car cela est apte à l’en débarrasser » (rapporté par Ahmad (25671) et al-Albani le trouve bon dans as-Sahiha, 116.

2/ S’efforcer dans la mesure du possible de cesser de penser à cela et chercher à se divertir par une autre occupation.

Enfin, nous vous recommandons de vous réfugier auprès d’Allah dans tous les cas, de solliciter son assistance, de vous consacrer à Lui, de Lui demander de vous aider à persévérer jusqu’à la mort et de vous réserver une bonne foi. Allah le sait mieux.

Islam Q&A


23  Les musulmans / Vie Sociale / Re : salam alaykoum, Le Pourquoi de mon pseudo le: Décembre 24, 2012, 16:38:17
 Salam Alaykoum
Citation
mais  Soubhan' Allah  j'aime pas PRIER!  je vous cache pas sur ce forum, je vous le dis sincerement je n'aime pas prié depuis que j'ai commencé depuis des anneés.
            je prie de force, car c'est une obligation, je prie de contre coeur, un jour je prie un jour non.
             je me dis pourquoi je prie, pourquoi 5 fois par jour et non une fois par jour.
              quand je prie, je suis ailleur jamais presente, dans chaque priere a la fin du salue je leve les mains vers  allah  et je lui demande de l'aide.
          je lui dit pourquoi je suis comme ça aide moi. j'ai peur du jour du jugement, j'ai peur de l'enfer, car je connais ma destination.
          je suis perdante, une mauvaise personne qui n'aime pas prier, je gache mon image envers allah je serais parmis les mauvais je vais bruler en enfer.
Pourquoi dites vous "sincèrement je n'aime pas prier" ? Etes-vous convaincue que vous n'aimer pas prier ou bien est-ce que c'est votre attitude qui vous fait penser que vous n'aimer pas prier ?

D'après ce que vous avez décris, et le sentiment de malêtre que vous avez décris, il me semble qu'il s'agit du second cas (à vous de confirmer ou non...).

Donc s'il s'agit du second cas, je dirais "telle est la foie claire". En effet, ceux sont là que des suggestions du diable (le wasswass) que vous devez vaincre en cherchant refuge auprès d'Allah, en vous instruisant plus sur la religion, et en tenant à l'écart ces mauvaises pensées.

Pour ce qui est des moments d'inattentions durant la prière, essayer d'insister sur le sens de ce que vous prononcez et imaginez qu'il s'agit de votre dernière prière avant de rencontrer Le Seigneur.... ça peut aider.

Enfin, je laisse la parole aux savants, on peut citer par exemple :

Question : Quand je veux accomplir la prière ou formule l’intention d’accomplir une bonne action, des pensées sataniques me viennent à l’esprit. Quand je m’efforce de me concentrer dans la prière et tente de méditer le sens des mots, des pensées sataniques envahissent mon esprit et se transforment en mauvaises suggestions qui touchent à tout y compris Allah. Ce qui m’énerve.. Je sais que seul Allah agrée le repentir. Cependant, mes pensées me donnent le sentiment que rien n’est pire que d’avoir de mauvaises pensées à l’égard d’Allah. Je sollicite le pardon d’Allah au sortir de la prière, mais je n’en reste pas moins gêné parce que j’essaie en vain de me débarrasser de ces mauvaises pensées qui me privent du plaisir que procure la prière et me donnent le sentiment d’être un homme honni. J’espère recevoir votre conseil.

Réponse :

Louange à Allah

Les mauvaises instigations qui nous envahissent pendant la prière et en dehors de la prière proviennent de Satan. Celui-ci est en effet, très soucieux d’égarer le musulman et de l’éloigner du bien pour l’en priver. Un des Compagnons se plaignit auprès du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) à cause de ses instigations qui l’envahissaient pendant la prière. Il dit : « Satan m’empêche de prier ; il brouille ma lecture ». Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit : « ce démon-là s’appelle Khanzab. Quand tu sens sa présence, sollicite le protection d’Allah et crache à gauche trois fois ». Quand j’ai fait cela, dit le Compagnon, Allah m’en a débarrassé » (rapporté par Mouslim, 2203).

La prière est essentiellement marquée par une attitude humble, car, sans celle-ci, elle serait comme un corps sans âme. Or l’humilité est facilitée par deux choses.

La première consiste à méditer profondément sur les paroles et les actes que l’on réalise ; à réfléchir sur ce qu’on récite notamment les formules de rappel d’Allah et d’invocation. Il faut que l’on soit tellement conscient de la présence divine qu’on a l’impression de voir Allah. En effet, le fidèle en prière est en entretien avec son Maître. La bienfaisance (ihsân) consiste à adorer Allah comme si on Le voyait car, même si on ne Le voit pas, Lui nous voit. En outre, plus on éprouve la douceur de la prière, plus on y est plongé. Le degré d’imprégnation est fonction de la force de la foi. Et les moyens de renforcement de la foi sont nombreux. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : « Parmi les choses de notre vie d’ici-bas on m’a fait aimer (particulièrement) les femmes et le parfum, mais c’est dans la prière que je retrouve la pleine quiétude ». Dans un autre hadith, il a dit : « Donne-nous le repos grâce à la prière, ô Bilal ». Il n’a pas dit : « Permets-nous de nous passer de la prière ».

La deuxième chose consiste à s’efforcer à repousser tout ce qui occupe le cœur en fait de pensées inintéressantes et d’idées de nature à détourner le cœur de la prière. Cet état varie chez les fidèles. Les instigations s’intensifient selon la fréquence de la présence chez l’individu d’ambiguïtés et de plaisirs charnels et selon le degré d’attachement aux choses aimées qui attirent le cœur et selon son éloignement des choses détestables que le cœur doit chercher à repousser ». Extrait de Madjmou Fatâwa de Cheikh al-islam Ibn Taymiyya, 22/605).

S’agissant des troubles dont vous dites qu’ils ont sur vous une emprise telle qu’ils vous inspirent de mauvaises suggestions à propos de l’entité divine, ils proviennent de Satan. C’est à ce propos qu’Allah, le Très Haut : «Et si jamais le Diable t' incite (à agir autrement), alors cherche refuge auprès d' Allah; c' est Lui, vraiment l' Audient, l' Omniscient. » (Coran, 41 : 36).

Certains compagnons se plaignirent de troubles qui les perturbaient. Certains d’entre eux vinrent dire au Prophète qu’ils leur venait à l’esprit des absurdités qu’ils n’osaient pas proférer…

- « Avez-vous réellement expérimenté cet état ? »
- « Oui »
- « C’est la claire foi »
(rapporté par Mouslim, n° 132) d’après un hadith d’Abou Hourayra.

An-Nawawi dit dans le commentaire du hadith : « Les propos prophétiques : « c’est la claire foi » signifient : votre conscience de l’énormité d’exprimer les instigations en question implique une foi claire. En effet, la conscience de la gravité, l’intensité de la peur qu’inspire leur simple extériorisation et a fortiori leur acceptation, tout cela ne peut être éprouvé que par celui qui est animé par une foi parfaite, celui qui ne nourrit aucun doute à ce sujet.

L’on dit aussi que l’expression « c’est la claire foi » signifie que Satan ne fait de mauvaises suggestions qu’à celui qu’il se sait incapable d’égarer ; il se contente de troubler celui-là parce qu’incapable de l’égarer. Quant au mécréant, il (Satan) l’envahit quand il le veut et il ne se contente pas de le troubler, mais se joue de lui. Cela étant, le hadith signifie : « la présence d’une foi pure est la cause des instigations ou l’existence des instigations est un indice de la présence d’une foi pure ».

Voir la question n° 12315.

Détester cet état, le haïr et en éloigner son cœur constituent une foi claire… Les mauvaises suggestions envahissent tout fidèle qui s’adresse à Allah le Très Haut à travers la pratique du dhikr ou par une autre voie. Ceci est inévitable. Dès lors, le fidèle doit persévérer dans la patience, et perpétuer ses invocations et prières sans se lasser puisque cette persévérance le mettra à l’abri des stratagèmes de Satan : « La ruse de Satan reste faible ».

Chaque fois que le fidèle s’oriente de tout son cœur vers Allah le Très Haut, le mauvais instigateur lui inspire d’autres choses. Car Satan est comme un coupeur de route ; chaque fois que le fidèle reprend sa marche vers Allah le Très Haut, Satan tente de lui barrer la route. Quand on a dit à l’un des ancêtres pieux : « Les Juifs et les Chrétiens prétendent qu’ils ne sont pas envahis par de mauvaises suggestions ? » - Il dit : « C’est vrai, qu’est-ce que Satan viendrait faire dans une maison en ruine ». Extrait des Fatâwa de Cheikh al-islam Ibn Taymiyya (22/608).

Le remède :

1/ Quand vous êtes en bute à ces mauvaises suggestions dites : « Je crois en Allah et en Son messager ». Selon Aïcha (P.A.a) le Messager  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Satan se présente à l’un d’entre vous et lui dit : « Qui t’as créé ? L’interrogé dira à Allah » Et puis Satan lui dira : « Qui a créé Allah ». Si l’un d’entre vous est confronté à une telle question, qu’il récite : « Je crois en Allah et en Ses messagers » car cela est apte à l’en débarrasser » (rapporté par Ahmad (25671) et al-Albani le trouve bon dans as-Sahiha, 116.

2/ S’efforcer dans la mesure du possible de cesser de penser à cela et chercher à se divertir par une autre occupation.

Enfin, nous vous recommandons de vous réfugier auprès d’Allah dans tous les cas, de solliciter son assistance, de vous consacrer à Lui, de Lui demander de vous aider à persévérer jusqu’à la mort et de vous réserver une bonne foi. Allah le sait mieux.

Islam Q&A

Cheikh Muhammad Salih Al-Munajid

24  L'islam aujourd'hui / Avant le mariage : la rencontre, les conditions, ... / Re : se marier avec quelqu'un qu'on n'aime pas le: Décembre 24, 2012, 15:55:02
 Salam Alaykoum

Est-ce qu'il est dans la religion ? (prières, obligations religieuses, recherche de la science, etc...)
Est-ce que physiquement il vous convient ? (sans qu'il soit nécessaire que ce soit un mannequin)

Si les réponses sont "oui", alors je ne vois pas ce qui devrait vous freiner. Si votre inquiétude est seulement parce que vous n'avez pas de "sentiments" je dirais que c'est normal (du moins pour ceux qui respectent la démarche islamique sans se fréquenter hors mariage ou entretenir une romance), et je rappellerais ce verset :

 { II est de ses Signes d'avoir crée de vous des épouses pour que vous reposez près d'elles,  et Il a assigné entre vous amour et miséricorde, Voilà bien là des Signes vraiment pour les gens qui réfléchissent } [ Sourate 30 - Les Romains - Verset 21 ].

Par ailleurs je vous recommande la prière de la consultation (si ce n'est déjà fait).

Et Allah est plus savant,

25  Les musulmans / Les Parents / Re : A-t-on le droit en Islam de faire la différence entre ses fille et garcon? le: Décembre 22, 2012, 21:32:51
 Salam Alaykoum

Tout dépend le degrés de différence... si la différence est telle que vous l'avez décrite, alors bien entendu que ceci n'est pas permis en Islam car l'injustice n'est pas permise.

Cependant, l'injustice des parents n'est pas une raison pour être désobéissant... car certainement la désobéissance, ou pire "renier ses parents" fait parti des plus graves péchés en Islam.

Vous ne pouvez désobéir à vos parents que si cela entraîne une désobéissance au Créateur (par exemple si on vous force à proférer un faux témoignage, à mentir, à voler, etc...). Mais même dans ce cas, la "désobéissance" doit se faire avec douceur et respect.

Selon Abou Hourayra (das), un homme vint dire au Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam : «O Messager de Dieu! J'ai des parents avec qui je me comporte gentiment alors qu'ils ne respectent pas vis-à-vis de moi les liens de parenté. Je leur fais du bien et ils me font du mal, j'agis avec eux selon la sagesse et la longanimité et ils agissent avec moi d'une façon insensée et injuste». Il lui dit: «Si tu es vraiment tel que tu dis, c'est comme si tu leur faisais avaler sans eau de la cendre chaude. Tant que tu seras ainsi, tu trouveras toujours en Dieu le Très-Haut un allié contre eux». (Rapporté par Moslem)

Enfin, pour rappel sur l'obéissance aux parents on peut citer de islamweb :
Citation
L’Islam recommande une relation de miséricorde, Rahma, entre parents et enfants, une relation de responsabilité, de respect et de piété de part les uns et les autres et non d’être adversaires dans des situations où les enfants sont d’un côté et les parents de l’autre. Le Prophète, ,  a dit dans un Hadith rapporté par Boukhari :        « N’entrera point au Paradis celui qui désobéit aux parents. »

Il est interdit de se montre agressif contre ses parents (notamment à l’égard de la mère qui est plus faible) en haussant la voix auprès d’eux ou refuser leur conseil ou claquer la porte contre eux et le plus pire est de les battre. Ces comportements sont considérés comme étant un péché capital et très grave. Le Prophète, , a dit à ses Compagnons :   « Ne voulez-vous pas que j’attire votre attention sur les grands péchés ? »  Les compagnons  répondirent : « Bien sûr. Ô ! Messager d’Allah. » Alors le Prophète, ,  a cité en premier lieu : «  Le Chirk, polythéisme, puis la désobéissance aux parents.... »

Qu'Allah vous facilite votre épreuve.

Et Allah est plus savant,

26  Discussions générales / Les prénoms musulmans / Re : Re : Comment choisir un prénom pour notre enfant ? le: Décembre 22, 2012, 16:44:38
Salam Alaykoum

 baraka Akhy AbdAllah750 pour ton nouveau message.
  El Hamdoulilah nous sommes maintenant d'accord.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Salam Alaykoum

Wa fiki barakallah... wa  El Hamdoulilah  Smiley

27  Discussions générales / Les prénoms musulmans / Re : Comment choisir un prénom pour notre enfant ? le: Décembre 21, 2012, 18:26:02
 Salam Alaykoum

Salam Alaykoum


La source, c'est la source de ce que tu as écrit... si c'est sans source, c'est un avis personnel... ce que je vais d'ailleurs,  InchAllah mettre pour la fin de ton message. Plus précisément, ce qui m'interressait était la source "d'une bonne signification".

Je suis entièrement d'accord avec la règle énoncée par le Shaykh Ibn Taymiyyah. Il faut en tenir compte bien sûr, mais il faut aussi tenir compte que le musulman ne cesse d'apprendre toute sa vie... et il faut aussi tenir compte que l'erreur est humaine...  InchAllah un cheikh ou un savant, étant donné leurs importantes connaissances en matière religieuse, a moins de risque de se tromper que l'ensemble de nos frères et soeurs de la Oumma... Allah wa alam. 
Non cela n'est pas un "avis personnel"... ce que j'ai voulu montré par la règle énnoncée par Cheikh Ibn Taymiyya, c'est que c'est celui qui dit que tel prénom n'est pas musulman qui doit apporter la preuve.
Donc en ce sens mon propos était "Ce n'est pas nécessairement un prénom arabe ou qui a une signification religieuse, il suffit que ce soit un prénom qui est une bonne signification" que l'on peut reformuler sous une tournure prohibitive : " il n'est pas conforme à l'Islam de donner un prénom qui a une mauvaise signification"... là on peut me demander "la source" (si c'est nécessaire..). Et la preuve est notamment le hadith précédement cité concernant le fait que le prophète (sal'Allahou aleihi wa salam) a changé que les prénoms qui avaient une mauvaise signification.

En outre on peut citer Cheikh Albani :

Citation
Il faut choisir à l’enfant un nom qui ne lui cause aucun tort, car le père peut aimer un prénom qui causera du tort plus tard à l’enfant, et il est connu qu’il est haram de faire du mal au croyant. Il doit choisir les plus beaux noms et les plus aimés d’Allah, et il est authentifié que le prophète a dit : « Les plus beaux noms auprès d’Allah sont ‘Abdullah et ‘Abdurahman » et ce qui est rapporté disant que les plus beaux noms sont les noms de servitude ou de louange, est quelque chose qui n’a aucun fondement et n’est pas une parole du prophète. S’il ne veut pas l’appeler Abdullah ou Abdurahman en raison du grand nombre de gens qui portent ces noms dans sa famille, il peut choisir un autre prénom, mais il doit choisir un beau prénom. Et il est interdit de le nommer par un nom de servitude pour autre qu’Allah, comme ‘Abd Ar-Rasul, ‘Abd Al-Husayn, ‘Abd ‘Ali ou encore ‘Abd Al-Ka’ba, et Ibn Hazm a rapporté l’unanimité des savants sur cette question. Il est aussi interdit de s’appeler ‘Abd Al-Mutalib, et le fait que le prophète ait dit : « Sans mentir, je suis le prophète et je suis le fils de ‘Abd Al-Mutalib » car dans ce hadith le prophète n’a fait qu’informer du nom de son ancêtre et il ne l’a pas permis.

Puis en complément :

Citation
De nos jours, il y a beaucoup de noms étranges qui apparaissent, surtout chez les femmes, certaines personnes ont rapporté qu’un homme a nommé son fils Naktal, on lui a demandé pourquoi, il dit : c’est le nom du frère de Yussuf « Envoie avec nous ton frère afin que nous pesions » (Arsil ma’ana Akhana Naktal), et c’est une ignorance. Ces gens cherchent la bénédiction dans les noms cités dans le Qur’an, ils s’extasient et ne réfléchissent pas. Il faut choisir des noms connus, qui ne contiennent aucune interdiction. Quant aux noms étrangers, s’ils sont spécifiques aux mécréants, il est interdit de se prénommer avec, car c’est une des plus grandes formes de ressemblance, et si les musulmans choisissent leurs noms comme Georges ou ce qui y ressemble, ils leur donnent de l’importance.

Qu’en est-il des noms des anges ? Certains savants ont dit que cela était haram, d’autres ont dit que c’était détestable, d’autres encore que cela était permis. Ce qui est le plus juste est qu’il est détestable de se nommer Djibril, Mika’il, Israfil, nous ne nous prénommons pas par ces noms, car ce sont les noms des anges.

Et Allah est plus savant,

28  Discussions générales / Les prénoms musulmans / Re : Re : Comment choisir un prénom pour notre enfant ? le: Décembre 21, 2012, 12:33:26
Salam Alaykoum

Akhy AbdAllah750, tu dis :

 "Ce n'est pas nécessairement un prénom arabe ou qui a une signification religieuse, il suffit que ce soit un prénom qui est une bonne signification"

Min favlik, peux-tu nous donner la source ?

 Baraka Allahou Fik

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Salam Alaykoum
la source de quoi exactement ?
En Islam, pour ce qui relève de l'adoration, tout est interdit sauf ce qui est prescrit par une preuve... par contre pour les choses de la vie courante, tout est autorisé tant qu'il n'y a pas une preuve pour l'interdire.

Shaykh ibn taymiyyah énonce cette règle :

"A la base toute pratique religieuse, ou adoration est interdite sauf s'il se trouve un texte l'autorisant (coran et sunnah),

tandis que les choses de la vie courante sont autorisés sauf s'il se trouve un texte l'interdisant (coran et sunnah)"

Shaykh al albani commente ces propos en disant "retiens bien cette règle elle va t'aider à discerner la vérité sur les questions divergentes."

Tiré du livre attawassoul de shaykh al albani

Ainsi dans la Sounna, à travers la vie du prophète  Salla-llah allahi wa salam et des compagnons, on peut noter que les seules fois où les prénoms ont été changé c'est lorsqu'ils avaient une mauvaise signification religieuse (comme Abdal Massih) ou dans la langue (comme "le difficile"). On peut citer :

L’Imâm Al-Bukhârî rapporte d’après Sa`îd Ibn Al-Musayyib que : « Lorsque son grand-père alla voir le Prophète — paix et bénédictions sur lui —, le Prophète l’interrogea sur son nom. Il répondit : “(Je m’appelle) Hazn.” (c’est-à-dire difficile) Le Prophète lui dit : “Tu es Sahl.” (c’est-à-dire facile, aimable). L’homme répondit : “Je ne veux pas changer le nom que mon père m’a donné.” Son petit-fils Sa`îd n’eut de cesse de regretter cette posture et de dire qu’après coup sa famille connut toujours des difficultés. »

En outre on peut citer le prénom Maria n'est pas un prénom arabe, et il n'a pas été changé par le prophète  Salla-llah allahi wa salam.

Citation
je connais beaucoup de Djibril  Huh?
Sur la question des prénoms des anges, il y a divergence... mais dans le doute vaut mieux éviter.

Citation
Par exemple le prénom Camilia existe dans certaines listes, il veut dire parfaite mais je ne pense pas qu'il ai une quelconque signification RELIGIEUSE ?
Je ne vois pas vraiment ce que vous voulez dire par "signification religieuse"...
Est-ce que Aïcha ou Khadija ont une signification religieuse ? Étymologiquement non... mais symboliquement oui.

Pour Camilia (ou plutot Camila), c'est un prénom comme un autre... tant qu'on en tire pas de la vanité.

Et Allah est plus savant,

29  Discussions générales / Les prénoms musulmans / Re : Comment choisir un prénom pour notre enfant ? le: Décembre 18, 2012, 19:39:43
 Salam Alaykoum


Citation
Doit-on donner à nos enfants un prénom musulman ou qui a une signification religieuse ?
Un prénom musulman ? Oui c'est obligatoire... mais la question est alors qu'est-ce qu'un prénom musulman ?

Ce n'est pas nécessairement un prénom arabe ou qui a une signification religieuse, il suffit que ce soit un prénom qui est une bonne signification (en évitant certains noms particuliers comme ceux des anges).

Citation
Pourquoi les différentes listes de prénoms sont elles différentes ?
Parce que ces listes n'ont rien d'officiel... il y a presque une infinité de prénoms possible différents.

Cependant, il y a certains prénoms qui sont "préférés" notamment pour les garçons les prénom commençant par "Abd" suivi d'un nom d'Allah (comme AbdAllah, AbdelRahman, AbdElKarim, AbdElNour, AbdElMalik, etc...) sur la base du hadith suivant :

« Les noms les plus aimés d’Allah sont : Abd Allah et Abd Rahman » (rapporté par Mouslim dans son Sahih, 1398)

Ensuite il est aussi une bonne idée de nommer ses enfants par les prénoms des hommes et femmes pieux(ses) afin que nos enfants s'identifient à eux.

Et Allah est plus savant,

PS : tu trouveras plus d'infos notamment ici => http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,5263.0.html

30  Les musulmans / Comment devenir musulman ? / Re : futur conversion le: Décembre 18, 2012, 19:33:28
 Salam Alaykoum



Aujourd hui, j aimerai franchir le pas et me convertir, je suis enfin sure de mon choix et je sais que l islam est la vérité.
J aimerai  réciter la chahada en présence de mon mari uniquement. es ce possible?

Hé bien je dirais félicitation pour votre conversion et bienvenue au sein de la Oumma (communauté musulmane).
Ensuite je ne penses pas que vous êtes convertie "aujourd'hui", mais depuis le temps où vous avez la conviction en la croyance en un Dieu unique sans associés, que le Jésus et Mohamed sont des messagers de L'Unique Seigneur.

Ensuite le fait de réciter la chahada devant des personnes, c'est seulement parce que la chahada est un "témoignage" et qu'il est donc usuel de le faire en public. Cependant ce n'est nullement nécessaire.
La chahada par le coeur vaut bien plus que celle prononcée par la langue.

De plus , j aimerai suite a ma conversion commencer la prière  InchAllah. J ai déjà appris la fatiha, et je suis en train d apprendre d autres sourates.
mais je voulais savoir , si il était possible de prier tout de suite avec mon mari? cela me permettrait de m aider..
MachAllah félicitation pour vos efforts... l'accomplissement de la prière est une obligation, par conséquent il est bien entendu "possible" que vous commenciez à l'accomplir aussi vite que possible (même si vous ne connaissez pas toutes les paroles recommandées que l'on peut réciter). Prier avec votre mari est une très bonne idée.

Qu'Allah vous facilite,
Pages: [1] 2 3
 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle