Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


  Voir les messages
Pages: [1] 2 3

1  L'islam, ma religion / A chaque jour son Rappel / Re : ~ Ordres ~ le: Novembre 07, 2010, 11:51:35
Salam aleykoum


Complet, tous est dit.

 Baraka Allahou Fik

2  La pratique de l'islam / Questions sur le Ramadan / Re : Schizophrénie et ramadan, dois-je continuer de faire le ramadan ou pas ? le: Juillet 12, 2010, 13:18:44
Salam aleykoum



Tu devrais demander cela a un imam de ta ville, ou le demander a un sheikh sur via internet.

3  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Vos critiques / Re : Besoin d'un savant dans ce forum . le: Juin 26, 2010, 14:34:40
Salam aleykoum


Il pourra nous corrigez dans nos interventions, et nos avis différents.

4  Culture islamique / Poèmes sur la Religion / Re : Les exhortations sublimes, Al Gazali (r) le: Juin 26, 2010, 14:14:02
Salam aleykoum


 baraka


"Ô fils d'Adam ! Comment pouvez-vous témoigner que vous êtes des serviteurs d'Allah  - qu'Il soit exalté - tout en Lui désobéissant ? Comment pouvez-vous prétendre que la mort est vraie tout en la détestant ?"

5  Culture islamique / Poèmes sur la Religion / Re : Les exhortations sublimes, Al Gazali (r) le: Juin 21, 2010, 14:16:26
Salam aleykoum



 baraka

6  L'islam, ma religion / Demande d'invocations / Re : Je suis très malade ne pas sortir de chez moi, besoin de vos invocations le: Juin 12, 2010, 17:51:12
Salam aleykoum



 baraka2 mes frères et soeurs,
Vos messages m'on fait énormément de bien.
Aujourd'hui je vais mieux hamdoulilah.
Je suis pas totalement rétablie mais mon état c'est vraiment améliorer.
Heureusement parce que la semaine prochaine je commence à travailler inchallah donc hamdoulilah.

Je negligeais beaucoup le faite d'être en bonne santé c'est un peu une claque pour moi.

encore  baraka2
C'est vraiment gentille qu'allah vous récompense.

7  L'islam, ma religion / Demande d'invocations / Je suis très malade ne pas sortir de chez moi, besoin de vos invocations le: Juin 11, 2010, 10:29:05
Salam aleykoum



Je suis très malade, je ne peux plus sortir de chez moi donc je vous demande de faire une invocation en ce vendredi pour ceux qui vont prier.

 baraka2

8  L'islam, ma religion / Questions sur le Coran / Re : Est-il possible de lire le Coran avec mon frère, si oui y-a-t-il des règles... le: Juin 10, 2010, 11:31:32
Salam aleykoum



Bienséance de la lecture du Coran


Il est recommandé au lecteur du Coran de le lire soigneusement en donnant à chaque lettre sa mesure exacte en termes de diction conformément à la parole du Très-Haut : "Et récite le Coran, lentement et clairement." [2] Le musulman ne doit pas appréhender la lecture du Coran ni craindre de se tromper en récitant. Au contraire, il doit prolonger sa compagnie avec le Coran pour atteindre un bon niveau de récitation par la répétition et la pratique. Le Très-Haut dit : "En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour méditer ?" [3]

Il serait appréciable également que tu connaisses, ô croyant, quelques règles de tajwîd [4] ou que tu t’entraînes à lire le Coran en présence d’un mémorisateur ou d’un maître-récitateur afin qu’il t’indique la manière de le restituer correctement.

Parmi les règles de bienséance de la lecture du Coran, il y a le fait que le lecteur ait ses ablutions [5] et qu’il inaugure sa récitation par la formule : "A`ûdhu billâhi min ash-shaytânir-rajîmi bismillâhir-rahmânir-rahîm" [6]. Il faut également qu’il médite ce qu’il lit, qu’il lise avec componction, calme et douceur et qu’il soit sensible aux versets du Coran tant dans leurs promesses que dans leurs menaces. Parmi les règles de bienséance, il y a également l’effort d’embellir sa voix en récitant le Coran car cela affecte davantage l’esprit et porte au recueillement et à la componction. Ibn Hibbân et d’autres rapportent que l’Envoyé d’Allâh - paix et bénédictions sur lui - dit : "Embellissez le Coran par votre voix." Al-Bukhârî et Muslim rapportent que le Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - dit : "Allâh n’a guère écouté quelqu’un comme Il a écouté un prophète doté d’une belle voix récitant le Coran à voix haute."

P.-S.
Traduit de l’arabe du livre de Dr `Abd Allâh Shihâtah, `Ulûm Ad-Dîn Al-Islâmî (Les Sciences islamiques), éditions Al-Hay’at Al-`Âmmat Al-Misriyyah Lil-Kitâb, 3ème édition, 1998. ISBN 977-01-5786-4.
Notes

[1] Le mot tilâwah désigne la lecture rituelle du Coran. Ce terme est fréquemment traduit par récitation et comporte outre ces deux dimensions l’idée de psalmodie.

[2] Sourate 73, Al-Muzzammil, L’Enveloppé, verset 4.

[3] Sourate 54, Al-Qamar, la Lune, verset 17.

[4] On traduit parfois le terme tajwîd par psalmodie. Il s’agit de l’art de la récitation du Coran avec une belle voix et en respectant les règles de diction coranique.

[5] Al-wudû’, les ablutions mineures faites notamment avant la prière.

[6] Je cherche refuge auprès de Dieu du Diable lapidé. Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux.

9  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Archive 2009-2010 / Re : Présentation le: Juin 08, 2010, 18:55:45
Salam aleykoum



Bienvenue

10  L'islam, ma religion / Hadiths Quodsi / La Prière sera la première chose qui sera réglée le: Juin 08, 2010, 10:52:21
Salam aleykoum



D'après Abu Harayrah , le Prophète saw a dit : Allah a dit :

Les premières des actions pour lesquelles un serviteur de Dieu sera jugé le Jour de la Résurrection seront ses prières. Si elles sont en ordre, alors il aura prospéré et réussi et si elles sont incomplètes, alors il aura failli et perdu.

Si quelque chose manque à ses prières obligatoires, le Seigneur - glorifié et exalté - dira : Voyez si Mon serviteur a des prières surérogatoires qu'il puisse compléter celles qui étaient défectueuses de ses prières obligatoires. Alors le reste de ses actions sera jugé de la même manière.


(Rapporté par at-Tirmidhi (aussi par Abu Dawud, an-Nasa'i, Ibn Majah et Ahmad).


11  L'islam, ma religion / Hadiths Quodsi / Gloire et Louange à Allah. Je lui demande pardon et je reviens à Lui le: Juin 08, 2010, 10:52:06
Salam aleykoum




Aicha  a rapporté ce récit : Le Prophète  répétait souvent ces mots : "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui".

- Ô Envoyé de Dieu, dis-je, je t'entend souvent dire: "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui ?"

- Mon Seigneur à lui la puissance et la gloire, répondit-il, m'a fait savoir que je verrai une marque chez mon peuple, et quand je la verrai, je devrai répéter toujours ces mots : "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui". En fait je l'ai vue et c'était (cette sourate du Coran):


Au nom d'Allah Le Tout-Miséricordieux Le Très-Miséricordieux
Bismi-l-lâhi-r-rahmâni-r-rahîm


Lorsque viennent le secours de Dieu et la victoire.
idâ jâ-a-nasrou-l-lâhi wal fat’h


Lorsque tu vois les hommes entrer en masse dans la religion de Dieu.
wa ra ayta-n-nâsa yadkhouloûna fî dîni-l-lâhi afwäja


Célèbre les louanges de ton Seigneur et demande lui le pardon.
Il est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant
fa sabbih bi hamdi rabbika wa staghfirhou innahou kâna tawwâba

[ Rapporté par Moslim (Chap: "De la prière". ]



12  L'islam, ma religion / Exégèse et explication des sourates / Question sur la sourate Hud le: Juin 05, 2010, 19:04:43
Salam aleykoum



Dans le chapitre 11, Allah dit :


15.Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué.
 
16.Ceux-là qui n’ont rien, dans l’au-delà, que le Feu. Ceux qu’ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce qu’ils auront œuvré.

Cela veut dire que les gens qu'on mécru auront les choses de la vie d'ici bas selon leur éfforts.
Et ceux qui on cru Allah auront les choses d'ici-bas selon la désicion du très haut ?

Quand Allah dit :

« Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d’entre vous qui luttent (pour la cause d’Allah) et qui endurent, et Nous vous éprouverons (en faisant apparaître) vos œuvres » [Muhammad, 31].


Huh?

 baraka2 de m'avoir lu.

13  L'islam, ma religion / La Diminution de la Foi / La dureté du Coeur le: Juin 04, 2010, 15:12:27
Salam aleykoum




Le serviteur ne peut-être affligé d'une plus sévère punition que la dureté du cœur et cela est être distant envers Allah. Le feu a été créé pour dissoudre le cœur endurci. Ce cœur qui est le plus distant des cœurs envers Allah. Si le cœur devient dur, l'œil devient sec (et ne trouve ni la joie, ni la tranquillité).


Il existe 4 cas qui endurcissent les cœurs lorsque leur limite est transgressée :
- la nourriture
-le sommeil
-la parole
- les relations sexuelles

De même qu'un corps affligé par la maladie ne tire aucune nourriture de l'alimentation et de l'eau, un cœur malade ne tire aucun bénéfice des recommandations et des exhortations.

Celui qui désire purifier son cœur, qu'il donne alors sa préférence à Allah plutôt qu'à ses bas instincts. Le cœur qui s'accroche à ses bas instincts est voilé (par rapport à Allah ) selon la force qui le raccroche à eux (les bas instincts). Les cœurs sont les navires d'Allah sur Sa terre, ainsi ceux qu'Il aime le plus sont ceux qui sont les plus tendres, purs et résistants à la déviation.


[Une référence au hadith, “Vraiment, Allah a des navires parmi les gens de la terre et les navires de votre Seigneur sont les cœurs de ses esclaves justes et ceux qu'Il aime le plus parmi eux sont les plus doux et les plus tendres” et c'est hasan (bon) Référez-vous à as-Saheehah (No 1691)]


Les transgresseurs ont préoccupé leurs cœurs avec la recherche de ce monde. Si seulement ils les avaient préoccupés par Allah  et par la recherche de l'Au-delà alors ils auraient au lieu de cela réfléchi sur la signification de Ses Mots et Ses Signes qui sont les témoins dans la création. Leurs cœurs seraient retournés à leurs propriétaires (dans lesquels ils résident dans les poitrines) leur accordant une merveilleuse sagesse et les perles du bénéfice. Lorsque le cœur est nourri par le dhikr (le rappel d'Allah), lorsque sa soif est assouvie avec la contemplation et lorsqu'il est nettoyé de la corruption, il sera témoin de choses remarquables et merveilleuses et sera inspiré par la sagesse.


Ce n'est pas chaque individu doté de connaissance et de sagesse qui fait partie de ces gens. Plutôt, les Gens de Connaissance et de Sagesse sont ceux qui ont infusé la vie dans leurs cœurs en abattant leurs désirs. Quant à celui qui a détruit son cœur et donné préséance à ses désirs alors sa langue est privée de la connaissance et de la sagesse. La destruction du cœur arrive par la possession d'un sentiment de sécurité (se sentir intouchable) et par la négligence.

Le cœur est fortifié par la crainte d'Allah et par le dhikr. Si le cœur renonce aux plaisirs de ce monde alors il sera dirigé vers la poursuite du bonheur de l'Au-delà et il sera parmi ceux qui y appellent. Si le cœur se contente des plaisirs de ce monde alors le bonheur de L'au-delà cesse d'être poursuivi.


Se languir d'Allah et de Sa rencontre ressemble à une douce brise soufflant sur le cœur, démolissant le désir flambant de ce monde. Celui qui amène son cœur à s'établir avec son Seigneur se trouvera dans une condition calme et tranquille et celui qui amène son cœur à aller vers les gens sera excessivement dérangé et perturbé. C'est parce que l'amour d'Allah ne pourra jamais entrer dans un cœur qui contient l'amour de ce monde tant que le chameau ne passera pas par le chas d'une aiguille.

Donc le plus aimé des serviteurs auprès d'Allah est celui qu'Il place dans Sa servitude, qu'Il choisit pour Son Amour, qu'Il amène à purifier son adoration pour Lui, qui lui consacre sa vie, sa langue à Son dhikr et ses membres à Son service. Le cœur devient malade comme le corps devient malade et le remède se trouve dans le repentir et dans la recherche de la protection contre le mal.

Il (le cœur) devient rouillé comme un miroir devient rouillé et il est poli par le dhikr. Il devient nu comme le corps devient nu et son ornement vient par la taqwa (la piété). Il devient affamé et assoiffé comme le corps devient affamé et assoiffé et sa faim et sa soif sont rassasiées par la connaissance, l'amour, la confiance, le repentir et la servitude à Allah.



Auteur : Ibnul Qayyim al-Jawziyyah
Traduit par ummissa, revu et corrigé par Ummu Wassim
Source : Kitab Al-Fawaa ` id (pp. 111-112)


14  Culture islamique / Les Compagnons / Re : Est-ce que les Compagnons du Prophète saws sont équivalent aux apôtres ? le: Juin 02, 2010, 18:12:08
Salam aleykoum


 baraka2 de m'avoir lu et de répondu.

qu'Allah vous protège.


Je me permet de rajouter ceci à ta réponse.


15/9. En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien .

15  L'islam, ma religion / Exégèse et explication des sourates / Le coran ... Une lumière le: Mai 29, 2010, 17:52:21
Salam aleykoum



L'humanité a eu connaissance des commandements de Dieu par deux voies : la première est la parole d'Allah , la seconde est l'oeuvre des prophètes qui ont été choisis par Dieu afin de communiquer sa volonté aux êtres humains. Ces deux voies vont de pair et toute tentative pour connaître la volonté de Dieu en négligeant l'une ou l'autre est illusoire.


Les Hindous, délaissant leurs prophètes, se plongèrent dans leurs livres qui se révélèrent être des labyrinthes dans lesquels ils s'égarèrent. Les Chrétiens, quand à eux, ne prêtèrent guère d'intérêt au livre d'Allah et n'accordèrent d'importance qu'au Christ, non seulement ils lui donnèrent rang de divinité, mais ils négligèrent jusqu'à l'essence du monothéisme (Tawhid) contenu dans la Bible.


En réalité, les principales écritures révélées avant le Coran, c'est-à-dire l'Ancien Testament et l'Evangile, n'ont été transcrites sous formes de livres qu'après le temps des prophètes (et se fut alors après traduction) car les disciples de Moïse et de Jésus ne firent que peu d'efforts pour préserver ces révélations du vivant de leurs prophètes. Elles ne furent écrites que longtemps après la disparition de ceux auxquels elles avaient été révélées. C'est ainsi que la Bible telle que nous la connaissons aujourd'hui (l'Ancien et le Nouveau Testament) est l'agencement de plusieurs récits (qui concernent les révélations primitives et dont nous ne possédons que les traductions) ainsi que des ajouts, changements et suppressions qui y ont été faits par les disciples.

 


A l'opposé, le Coran (le dernier livre révélé par Allah ) subsiste dans sa forme originale. Allah  a veillé Lui-même à ce qu'il soit préservé. C'est la raison pour laquelle le Coran a entièrement été écrit du vivant du Prophète Mohammad  sur des feuilles de palmier, des morceaux de parchemin, des os...

De plus, des milliers de compagnons du Prophète  mémorisèrent le Coran dans sa totalité. Le Prophète lui-même le récitait à l'ange Jibril (Gabriel)  [...].

Plus tard, le premier Calife Abou Bakr  chargea Zeid Ibn Thabit , le scribe du Prophète, de rassembler les écrits du Coran en un seul volume qui ne quitta pas Abou Bakr jusqu'à sa mort.

Il passa alors aux mains du second Calife Omar , puis à celles de Hafsa , l'épouse du Prophète .

Le troisième Calife Othman  fit faire plusieurs copies de ce volume original et les expédia dans les différents territoires musulmans. Le Coran fut méticuleusement préservé car il devait être le livre des commandements qui allaient guider l'humanité pour l'éternité. C'est pour cette raison qu'il ne s'adresse pas seulement aux Arabes bien qu'il fut révélé dans leur langue. Il s'adresse à l'homme en tant qu'être humain.

 

L'application des préceptes coraniques est démontrée par la vie exemplaire de Mohammad  ainsi que par celles de tous les bons musulmans.

Le Coran renferme des règles qui, s'appuyant sur les ressources accessibles à l'homme, ont pour but le bien être de l'individu. La sagesse coranique décide en toute chose. Elle ne condamne ni ne martyrise la chair mais elle ne néglige pas l'âme. Elle ne donne pas forme humaine à Dieu et elle ne défie pas l'homme. Chaque chose a sa place dans la création.


Ceux qui prétendent que Mohammad  est l'auteur du Coran soutiennent quelque chose d'humainement impossible. Un homme du sixième siècle de l'ère chrétienne aurait-il pu émettre des vérités scientifiques semblables à celles que contient le Coran ? Aurait-il pu décrire l'évolution de l'embryon dans l'utérus avec autant de précisions que la science moderne le fait elle-même ?

 

D'autre part, peut-on logiquement penser que Mohammad  , qui jusqu'à l'âge de 40 ans n'était connu que pour son honnêteté et son intégrité, aurait soudainement entreprit la rédaction d'un livre dont la qualité littéraire reste inégalée et dont l'équivalent n'a jamais été reproduit par aucun de ceux qui forment le pinacle des plus grands poètes et orateurs arabes ?


Enfin, est-il justifié de dire que Mohammad , surnommé Al-Amine (celui qui est digne de confiance) par ces contemporains et dont les érudits non-musulmans continuent d'admirer l'honnêteté et l'intégrité, aurait soutenu de faux énoncés et entraîné à sa suite des milliers d'hommes de caractère, honnêtes et intègres, capables d'établir la meilleure société humaine sur terre, avec des mensonges ?

 

Tous ceux qui cherchent la vérité avec sincérité et impartialité croiront que le Coran est le livre de Dieu.


Source ; Sajidine


16  L'islam, ma religion / Les Noms et Attributs d'Allah / L'importance de connaître les plus beaux noms d'Allah le: Mai 28, 2010, 13:51:17
Salam aleykoum



Le fait de connaître les plus Beaux Noms d'Allah , revêt une importance capitale, pour les raisons suivantes :


1. La connaissance des Noms et Attributs d'Allah , est absolument la meilleure et la plus illustre des connaissances, car la grandeur de la science dépend de l'objet de cette science qui est ici Allah , à travers Ses noms, Ses attributs et actions. Se préoccuper de la compréhension et la quête de cette science, c'est se préoccuper de l'objectif ultime ; et, pour un individu, l'acquérir fait partie des plus grands dons. C'est pourquoi le Prophète l'avait bien montré. Ce qui fait que ses compagnons  ne se sont jamais montrés divergents à ce propos, comme c'est le cas concernant les préceptes.

 

2. La connaissance d'Allah pousse à L'aimer, à Le craindre, à nourrir de l'espoir auprès de Lui et à œuvrer de manière sincère pour Lui. C'est ça le bonheur véritable pour le serviteur. Il n'est pas, par ailleurs, possible de connaître Allah  sans, au préalable, connaître ses Beaux Noms et leur signification.

 

3. Connaître Allah  par ses Beaux Noms consolide la foi. Cheikh Abd-ar-Rahman ibn Sa'di - qu'Allah lui accorde sa miséricorde - dit dans ce sens : "La foi aux Beaux Noms d'Allah  et leur connaissance comportent trois formes de l'unicité divine : l'unicité de la souveraineté, celle de la divinité et celle des Beaux Noms. Ces trois formes constituent, dans leur ensemble, l'âme, la paix, « la gaieté et la délivrance de la détresse », l'origine et la fin de la foi. Plus le serviteur approfondit ses connaissances en ce qui concerne les Noms et Attributs d'Allah , plus sa foi et ses convictions se consolident." [ At-Tawdhih wal Bayân li shadjarat Al-îmân de Cheykh As-Sa'di, p.41 ]

 

4. Allah  a créé les créatures afin qu'elles Le connaissent et L'adorent. C'est là le but qu'ils doivent atteindre, car, comme le dit Ibn al-Qayyim - qu'Allah lui accorde sa miséricorde -, la connaissance de l'adoré, par Ses noms, attributs et actes, constitue la clef de l'appel des prophètes et la crème de leur message ; car du début à la fin, l'objectif de ce message reste la connaissance d'Allah. [ As-Swâiq al-Mursalat alâ Al djahamiya wal Muattila d'Ibn Qayyim (1/150-151) ]

Chercher à connaître Allah  c'est se préoccuper du but pour lequel on a été créé et s'en détourner revient à négliger ce but. La foi ne se limite pas seulement aux paroles ; la vraie foi en Allah  implique la connaissance par le serviteur de son Seigneur, de par Ses noms et attributs. Et sa foi se consolide proportionnellement à sa connaissance de son Seigneur.

 

5. La connaissance des Beaux Noms d’Allah  est l'origine de toute science. Ibn al-Qayyim - qu'Allah lui fasse miséricorde - dit à ce propos : « La connaissance des beaux noms d'Allah est l'origine de toute science. Ces connaissances autres que celle des Beaux Noms d'Allah sont soit une créature du Très-Haut ou Son ordre, soit une connaissance de Ses créatures ou de Ses lois. Les Beaux Noms d'Allah  constituent l'origine de la créature ainsi que ses ordres. Ces deux éléments entretiennent des relations de cause à effet. Tout comme l'énumération des Beaux Noms d'Allah  constitue l'origine de toute énumération, car les autres sciences sont considérées comme faisant parties de ses effets et y sont rattachées. » [ Badâi al-Fawaid d'Ibn al-Qayyim (1/163); Min kitab Asma Allah al Husnâ, p. 6-8 ]

 

Source ; sajidine

 

17  L'islam aujourd'hui / Questions sur le licite et l'illicite / Re : On m'a dit que ce n'était pas bien de se doucher entre asr et maghreb est-ce... le: Mai 27, 2010, 09:48:39
Salam aleykoum



C'est peutetre seulement un tradition.

18  Discussions générales / Aider les Palestiniens / Re : Pourquoi les pays musulmans ne font-ils rien pour aider la Palestine ? le: Mai 26, 2010, 13:16:21
Salam aleykoum


Et du fond de l'histoire,

 le Messager de Dieu nous a avertis en disant : "Les nations s'attaqueront à vous comme des affamés à une gamelle". Ils lui demandèrent: "Est-ce parce que nous nous trouverons alors peu nombreux?" Non, répondit-il. Ce jour-là, vous serez très nombreux, mais semblables aux écumes sur les eaux du torrent. Des écumes qui feront que les cœurs de vos ennemis seront sans peur face à vous, et que vos cœurs seront faibles".

Quelle est notre situation, à nous, aujourd'hui, nous qui divergeons les uns des autres en délaissant nos droits légitimes, alors que nous possédons le Livre de Dieu, qui est une corde tendue entre le ciel et la terre ? Alors que toutes les nations s'unissent autour de leur erreur face à nos causes historiques et indiscutables.


19  L'islam, ma religion / Le Comportement envers Allah / Re : Que faire et que dire pour un repentir sincère le: Mai 25, 2010, 14:42:35
Salam aleykoum



20  Culture islamique / Poèmes divers / Victor Hugo chante le Prophete de l'islam le: Mai 22, 2010, 18:54:56
Salam aleykoum




21  L'islam, ma religion / Hadiths Divers / Re : hadîth sur le comportement du Prophète envers son petit fils le: Mai 22, 2010, 13:04:42
Salam aleykoum


 baraka2


 Smiley

22  Discussions générales / Aider les Palestiniens / Re : Pourquoi les pays musulmans ne font-ils rien pour aider la Palestine ? le: Mai 22, 2010, 12:43:38
Salam aleykoum



23  Discussions générales / Aider les Palestiniens / Re : Pourquoi les pays musulmans ne font-ils rien pour aider la Palestine ? le: Mai 21, 2010, 18:30:56
Salam aleykoum


Mon frère delivre, même s'il font quelque choses, pourquoi le font t'ils en cachette?
De qui devons nous avoir peur.
 allah

24  L'islam, ma religion / Questions sur le Coran / « Dis : Il est Allah l'Unique » équivaut-elle au tiers du Coran ? le: Mai 21, 2010, 18:27:26
Salam aleykoum


S'agissant de votre réponse à la question n° 4156, paragraphe n° 2, on en déduit qu'on n'a pas besoin de lire le Coran entièrement, même pendant le mois de Ramadan etc. Car tout ce dont on a besoin se limite à la récitation de la sourate « Al-Ikhlas » qui équivaut au tiers du Coran. Il est fort étonnant de croire que la lecture de cette sourate trois fois vous donne la même bénédiction qui résulte de la lecture de tout le Coran. Si tel est le cas, il est inutile de lire le Coran entièrement…

 

Réponse :

Louange à Allah,

Premièrement, voici quelques hadith sûrs rapportés d’après le Prophète  et dans lesquels il est dit que la sourate « Dis : Il est Allah, l'Unique » équivaut au tiers du Coran.

 

 Al-Boukhari (6643) a rapporté d'après Abou Said  qu'un homme a entendu un autre homme répéter :

« Dis : Il est Allah, l'Unique ». Au matin, il alla raconter cela au Prophète  comme s'il trouvait cette récitation trop peu… Le Messager d'Allah lui dit : « Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main, elle (la sourate) équivaut au tiers du Coran ».

 

 Mouslim (811) a rapporté d'après Abou Dardaa  que le Prophète  a dit :

« L'un d'entre vous serait-il incapable de réciter le tiers du Coran au cours d'une nuit ?
– "Comment peut-on réciter le tiers du Coran ?"
– « Dis : Il est Allah, l'Unique équivaut au tiers du Coran. »

 

 Mouslim (812) a rapporté d'après Abou Hourayra  que le Prophète  a dit :

« Rassemblez-vous car je vais vous réciter le tiers du Coran. » Des gens se rassemblèrent et le Prophète vint réciter : « Dis : Il est Allah, l'Unique » et se retira. Et puis nous nous dîmes : il semble que ce qu'il vient de faire repose sur une information qui lui est venue du ciel. C'est pourquoi il est rentré (chez lui). Plus tard, le Prophète  sortit pour dire : « Je vous avais promis de vous réciter le tiers du Coran. Or elle (la sourate) équivaut au tiers du Coran.

 

Deuxièmement, la grâce d'Allah est immense. Allah  a accordé Sa grâce à la Umma et compensé la courte durée de la vie de ses membres par un surplus de récompense contre très peu d'œuvres. Ce qui est étonnant, c'est qu'au lieu d'y trouver une source de motivation pour faire plus de bien, certains en font un prétexte pour se livrer à la torpeur et à la paresse au lieu d'accroître les actes d'obéissance. Pire, ils s'étonnent et excluent la possibilité de telles grâce et récompenses.

 

Quant au sens du hadith, (pour le comprendre), il faut savoir distinguer entre la récompense et la suffisance. Ce qui a induit le frère, auteur de la question, en erreur c'est son incapacité de les distinguer. Le terme "djaza" désigne la récompense qu’Allah  accorde à celui qui lui obéit.

Le terme "idjza" (suffisance) signifie l'aptitude d’une chose à en remplacer une autre.

La lecture du « Dis :Il est Allah l’Unique » donne droit à une récompense égale à celle de la lecture du tiers du Coran, ce qui ne veut pas dire qu'elle peut en tenir lieu.

Si quelqu’un forme le vœu, par exemple, de lire le tiers du Coran, il ne lui suffit pas de lire : « Dis, Il est Allah l'Unique » puisque cette sourate équivaut au tiers du Coran quant à la récompense de sa lecture, mais elle ne tient lieu de la lecture du tiers du Coran. Il en est de même de sa lecture trois fois. Sa lecture trois fois dans le cadre d'une prière ne dispense pas le prieur de la lecture de la Fatiha, même si l’intéressé obtient une récompense égale à celle réservée à quelqu’un qui a lu le Coran entièrement. Car la lecture de la sourate 3 fois ne tient pas lieu de la lecture de la Fatiha.


Voici un exemple tiré de la loi musulmane : le Législateur accorde à celui qui accomplit une seule prière dans le sanctuaire mecquois la récompense de 100 000 prières accomplies ailleurs… En a-t-on déduit que l’on peut s’abstenir de prier pendant des dizaines d’années puisqu’on a accompli dans le sanctuaire une prière qui équivaut à 100 000 prières? Mieux, ceci concerne la récompense. Quant à la suffisance, elle est toute autre.


En outre, aucun érudit n'a dit que nous n'avons pas besoin de lire le Coran et que nous pouvons nous contenter de : « Dis : Il est Allah, l'Unique ». En réalité, la juste opinion émise par les Ulémas est que cette sourate possède ce mérite parce que le Coran comporte trois sections : un tiers en est composé de dispositions législatives, un autre traite des noms et attributs (d’Allah). Or cette sourate englobe les noms et attributs.

Voilà l’opinion d’Aboul Abbas ibn Sourayd, approuvé par Cheikh Ibn Taymiyya  dans Madjmou al-Fatawa, 17/103.[/b]

25  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Archive 2009-2010 / Re : Salam à tout le monde je viens d'adherer et je compte sur vous pour me guider le: Mai 21, 2010, 15:28:21
Salam aleykoum


Bienvenue ma soeur.

qu'allah te guide

26  Culture islamique / Histoires Vraies / Re : L'existence du Créateur le: Mai 20, 2010, 09:34:04
Source; sajidine.

27  Culture islamique / Histoires Vraies / Re : L'existence du Créateur le: Mai 19, 2010, 21:18:50
Aboû Hanifa - qu'Allah lui fasse miséricorde - menait un combat sans merci contre les existentialistes (ad-dahriyoûn). Ces derniers cherchaient par tous les moyens l'occasion de l'éliminer. Un jour qu'il était assis dans sa mosquée, un groupe de ces gens l'attaquèrent avec des sabres pour l'assassiner.

Il leur dit : « Répondez d'abord à une question, puis faites de moi ce que vous voulez ! - Quelle est ta question ? dirent-ils. » Il dit : « Que diriez-vous de quelqu'un qui vous dit : J'ai vu un navire lourdement chargé de marchandises et entouré en pleine mer par des vagues déchaînées et des vents de toutes sortes. Ce navire poursuivait pourtant en toute quiétude son chemin à travers les flots sans avoir un capitaine pour le diriger ni un pilote rectifiant sa direction. Est-ce que l'esprit accepte une telle affirmation ? - C'est une chose inconcevable ! dirent-ils. » Aboû Hanîfa leur dit alors :  « Gloire et pureté à Dieu ! Si l'esprit n'admet pas qu'un navire avance en toute quiétude en mer sans pilote ni capitaine, comment peut-il admettre que ce monde se maintienne sans Créateur ni Conservateur malgré la diversité de ses états, l'étendue de ses limites et la disparité de ses contrées !? » Ils fondirent tous en larmes et lui dirent : « Tu as vraiment raison. » Ils remirent leurs sabres dans leurs fourreaux et revinrent à Dieu repentants.

 




 Un groupe de personnes demanda à l'imam Ach-Châfi'î - qu'Allah lui fasse miséricorde - :

« Qu'est-ce qui prouve l'existence de Dieu ? » Il dit : « La feuille du mûrier ! Son goût, sa couleur, son odeur et sa nature sont-elles identiques à vos yeux ? - Oui, répondirent-ils. » Il dit : « Et cependant, le ver à soie la mange et il en sort de la soie ! L'abeille en fait du miel ; l'ovin en sort la fiente ; les gazelles la mangent et le musc se forme dans leurs glandes. Qui donc a fait que ce que ces créatures produisent diffère, alors que la nature de la feuille de mûrier est une ? » Sa démonstration leur plut et ils embrassèrent l'Islam grâce à lui. Ils étaient dix-sept.

 



La même question fût posée à l'imam Ahmad ibn Hanbal - qu'Allah lui fasse miséricorde - qui dit : « Voilà un rempart solide et lisse (la coquille de l'oeuf). Il n'a ni porte ni fenêtre. Sa face externe a l'aspect de l'argent et sa face interne a celui de l'or pur. Voilà tout à coup que son mur se brise et il en sort un animal doté de l'ouïe et de la vue. Il a un bel aspect et une voix agréable (le poussin) ! ».


28  Culture islamique / Histoires Vraies / L'existence du Créateur le: Mai 19, 2010, 18:58:00
Salam aleykoum


On raconte qu'un athée renia l'existence du Créateur en présence de Ja'far as-Sâdiq - qu'Allah l'agrée - qui lui demanda : « N'as-tu jamais pris la mer ? - Si, répondit l'homme. - As-tu vu ses abîmes terrifiants ? lui demanda-t-il. »

Il dit : « Oui, un jour des vents terribles se déchaînèrent brisant le navire et noyant les marins. Je me suis accroché moi-même à une planche. Finalement cette planche m'échappa et je me suis trouvé au milieu du remou des vagues qui me jetèrent sur la côte. »

Ja'far lui dit alors : « Tu as compté d'abord sur le navire et sur son capitaine, puis sur la planche dans l'espoir du salut. Une fois que tu as perdu toutes ces choses, t'es-tu soumis à ton sort ou avais-tu gardé encore quelque espoir de salut ? »

 Il dit : « J'ai plutôt gardé l'espoir. »

Ja'far lui dit : « De qui espérais-tu ton salut ? » L'homme se tut ! Alors Ja'far lui dit : « Le Créateur est précisément celui dont tu espérais ton salut, et c'est Lui qui t'a sauvé de la noyade ! ». C'est ainsi que cet homme se convertit à l'Islam grâce à lui.

Source; sajidine


29  L'islam, ma religion / Articles : prière mortuaire, rituel,douas ... / Le fait de pleurer sur le mort le: Mai 17, 2010, 14:41:35
Salam aleykoum




Q : Au Soudan, il existe beaucoup d’actes répréhensibles et d’innovations. Par exemple, dans les funérailles, on trouve des femmes pleureuses autour du mort. Quel est le regard de la religion sur cet acte ?
[/b]
 

R : Selon mes connaissances, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a maudit la pleureuse (an-Nâ’iha). C’est une femme qui pleure le mort à la manière du roucoulement du pigeon et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, l’a maudite car cela augmente la gravité du malheur et le regret, ce qui peut inciter les femmes, sous l’influence de Satan, à se révolter contre le destin d’Allah (al-Qadr).

 

Ces réunions après la mort au cours desquels on pleure et on se griffe le visage sont interdites et sont des réunions où se commettent de grands péchés.

 

Il incombe au musulman d’accepter la décision d’Allah. Quand une personne perd un proche, qu’elle dise :

 

« Certes, nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que nous retournons. Ô Seigneur ! Accorde-moi une rétribution dans mon malheur et fais-la suivre d’une chose bien meilleure. »

 

Si la personne dit cela avec une bonne intention, en croyant à la véracité du Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, Allah le Très-Haut et Exalté lui accordera une rétribution et fera suivre ce malheur d’une chose bien meilleure.

 

C’est ce qui s’est produit avec la Mère des Croyants, Um Salama, qu’Allah l’agrée, quand elle a perdu son mari. Croyant à la parole du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui :

 

« Allah, accorde-moi une rétribution dans mon malheur et fais-la suivre d’une chose bien meilleure »1 ;

 

Effectivement, après sa période de viduité, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qui était mieux qu’Abû Salama - cela ne fait aucun doute, l’a demandée en mariage et la rétribution dépend d’Allah Exalté et Très-Haut.

 

Par conséquent, devant le malheur, l’homme doit faire preuve de patience, de persévérance et espérer la rétribution d’Allah le Très-Haut.

 

Par contre, ces réunions où l’on se griffe et on pleure sont interdites et les musulmans doivent les désapprouver et les éviter.

 

Fatwa de cheikh Otheimine

Nûr cala al-Darb, page 64-65,.


1 Muslim dans le chapitre des funérailles (918).[/size]

30  L'islam, ma religion / Exégèse et explication des sourates / Re : L'importance de la Sourate Al 'Asr le: Mai 16, 2010, 18:12:21
Salam aleykoum


 baraka

qu'allah fasse miséricorde à notre imam Ibn al-Qayyim.
Pages: [1] 2 3
 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle