Forum de la Grande Mosquee de Lyon

L'islam, ma religion => Riyad Es-Salihine ~ Les Jardins de la Piété => Discussion démarrée; par: convertie38 le Janvier 28, 2009, 21:09:00



Titre: Hadîth sur les vertus de la souplesse en matière de transactions commerciales
Posté par: convertie38 le Janvier 28, 2009, 21:09:00
                                             :salam4

 :bismiallah

Des vertus de la souplesse en matière
                                           de transactions commerciales

               Dieu est parfaitement informé du bien que vous
  faites. (Coran. 2/215)
 
                  O mon peuple, donnez la juste mesure et le poids
  exact et ne lésez pas les gens de ce qui leur appartient.
  (Coran. 11/85)

                  Malheur aux fraudeurs qui exigent le poids juste
  lorsqu'ils se font peser (la marchandise) par autrui et qui
  trafiquent les poids et mesures lorsqu'ils la leur vendent.
  Ceux-ci n'ont-ils pas réfléchi qu'ils seront ressuscités à l'
  occasion d'un jour terrible ? Le jour où les hommes se
  dresseront devant le Seigneur des Mondes ? (Coran. 83/1/5)


    Abû Hurayra rapporte qu'un homme vint réclamer son dû
  au Prophète :saws avec une certaine dureté. Certains
  Compagnons voulurent l'en punir mais le Prophète :saws
  intervint : "Laissez-le donc, car celui qui est dans son droit
  est en droit de parler." Puis il poursuivit : "Donnez-lui un
  chameau du même âge que celui qui lui a été pris." Les
  Compagnons lui dirent : "Nous n'en avons trouvé que de
  plus vieux ! - Donnez-lui en un," répondit le Prophète :saws
  car le meilleur d'entre vous est le plus prompt à s'acquitter de
  ses dettes (ou encore le plus équitable)." (Bûkhârî / Muslim)

    Jâbir rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu :saws : "Que
  Dieu fasse miséricorde à l'homme qui se montre conciliant lors
  d'une vente, d'un achat ou d'un procès." (Bukhârî)

    Abû Qatâda a entendu ces paroles de l'Envoyé de Dieu
    :saws : "Que celui qui se réjouit à l'idée que Dieu lui
  épargnera des tourments au jour du Jugement, accorde un
  délai supplémentaire à ses débiteurs ou leur remette leurs
  dettes." (Muslim)

    Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu
    :saws : "Un homme faisait facilement crédit à ses clients.
  Il disait à son serviteur : "Si tu vas trouver quelqu'un qui est
  dans la gêne accorde-lui des facilités, peut-être Dieu nous
  pardonnera-t-Il." Lorsqu'il rencontra Dieu, Dieu lui
  pardonna." (Bukhârî / Muslim)

    Abû Mas'ûd al-Badrî rapporte ces propos de l'Envoyé de
  Dieu :saws : "Un de ceux qui vous ont précédés passa en
  jugement (devant Dieu). On ne lui trouva aucune bonne
  action à son actif si ce n'est qu'il s'agissait d'un homme
  riche ordonnant à ses serviteurs d'accorder des facilités
  aux gens dans la gêne. Dieu :Razza wa jal: déclara :
  "Nous sommes plus à même que lui de faire cela. Pardonnez-
  lui." (Muslim)

    Hudhayfa rapporte  qu'on présenta devant Dieu un de Ses
  serviteurs auquel Il avait accordé du bien. Il lui demanda :
  "Qu'as-tu fait en ce monde ?" Et ils ne cacheront aucun
  propos à Dieu
(Coran. 4/42). Le serviteur répondit :
  "Seigneur, Tu m'avais donné de grands biens et je faisais
  du commerce avec les hommes. Il était dans ma nature de
  leur accorder des facilités, je me montrais conciliant avec
  l'homme aisé et accordais un délai supplémentaire à l'homme
  dans la gêne." Dieu lui dit alors : "Je suis plus en droit que
  toi de faire cela. Pardonnez à Mon serviteur." 'Uqba b. 'Amr
  et Abû Mas'ûd al-Ansârî ajoutèrent : "C'est ainsi que nous
  l'avons entendu de la bouche de l'Envoyé de Dieu :saws." (Muslim)

    Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu
    :saws : "Le jour du Jugement, Dieu abritera à l'ombre de
  Son Trône, en ce jour où il n'y aura d'autre ombre que celle
  là, celui qui aura remis une dette à son débiteur ou lui aura
  accordé un délai supplémentaire." (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

    Jâbir rapporte que le Prophète :saws lui acheta un chameau
  et qu'il fit peser la quantité d'or (ou d'argent) qui lui revenait
  (comme le prix de la bête) et lui en donna davantage. (Bukhârî / Muslim)

    Abû Safwân Suwayd b. Qays rapporte : "Nous fîmes venir,
  Makhrama al-'Abdî et moi, du drap de la région de Hajar. Le
  Prophète :saws vint nous trouver pour marchander des
  pantalons amples (sirwâl). J'avais un employé que je
  payais pour effectuer les pesées. Le Prophète :saws lui
  dit : "Pèse donc et fais bon poids !" (al-Tirmidhî) (hasan sahîh)

                                        :salam4