Forum de la Grande Mosquee de Lyon

Culture islamique => Histoires Vraies => Discussion démarrée; par: othmane le Juillet 08, 2007, 03:07:17



Titre: trés belle histoire sur la loyauté
Posté par: othmane le Juillet 08, 2007, 03:07:17
salam alaikoum

Selon Abou-Horaïra, le Messager d'Allah a raconté le récit suivant:"Un homme des fils d'Israël demanda à l'un de ses compatriotes de lui prêter mille dinars. Celui-ci dit à l'emprunteur: "Amène-moi des témoins qui témoigneront de cela." -"Allah me suffit comme Témoin, "répondit l'emprunteur.

"Alors, donne-moi une caution" - "Allah suffit comme Caution",répliqua l'emprunteur. "Tu as raison," ajouta le prêteur et il lui rémit la somme en lui fixant un terme pour son remboursement.

L'emprunteur entreprit un voyage en mer, alla à ses affaires ayant terminé son voyage, il voulut retourner dans sa ville. Mais, quand il chercha un navire pour le ramener, il n'en trouva aucun et le délai de la date de remboursement allait bientôt expirer. Alors qu'il était ainsi embarrasé, il vit une poutre qui flottait. Il la prit, y fit un trou dans lequel il introduisit mille dinars et une lettre adressée à son créancier. Puis il la boucha et la jeta dans la mer en disant:"Ô Allah! Tu sais que j'ai emprunté mille dinars d'Untel et que je lui avais dit lorsqu'il me demanda une caution: "Allah! suffit comme Caution"; et lorsqu'il me demanda un témoin, je lui dis:"Allah! suffit comme Témoin". J'ai fait tous mes efforts pour trouver un navire afin de m'acquitter de ma dette, mais je n'ai pas pu en trouver un. Aussi, je te confie cet argent." Ceci fait, il jeta la poutre dans la mer, où elle s'enfonça; puis il rentra dans la ville en espérant toujours trouver un navire qui le ramènerait à son pays.

Pendant ce temps, le prêteur, de l'autre côté de la mer, sortit pour voir si quelque navire ne lui rapportait pas son argent. Ne voyant rien, il retourna chez lui. Un jour, pendant qu'il contemplait la mer, il aperçut la poutre, il la saisit et la rapporta à sa famille comme bois à brûler. En la sciant, il y trouva l'argent ainsi que la lettre.

Plus tard, l'emprunteur revint, alla trouver son prêteur et lui rapporta les mille dinars en lui disant:"Par Allah! je n'ai cessé de faire mon possible pour trouver un navire et te rendre ton argent, mais je n'ai pas réussi à en trouver un avant celui qui vient de me ramener." Le prêteur lui demanda:"Ne m'as-tu rien envoyé?".L'emprunteur répliqua:"Je te répète que je n'avais pas réussi à trouver un navire avant celui qui vient de m'amener." "Allah, répondit le prêteur, m'a remboursé à ta place et m'as remis ce que tu avais envoyé dans la poutre." Sur ce fait, l'emprunteur remporta les mille dinars et partit satisfait."

  Hadith rapporté par Al-Boukhari


salam  :)