Forum de la Grande Mosquee de Lyon

Multimédias islamiques => Rappels => Discussion démarrée; par: ~SETIF~ le Octobre 06, 2011, 15:32:15



Titre: Les enfants concus hors mariage
Posté par: ~SETIF~ le Octobre 06, 2011, 15:32:15
:salam2


6M2SX_gu3ZE&feature

cheyr abou chayma


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: DELIVRE le Octobre 06, 2011, 15:53:09
                                                                                :bismiallah



                                                                             :salam3



     :baraka  Oukhty ;) Sétif pour ce Rappel  :machallah d'une situation souvent rencontrée  ..... :soubhanAllah

       Question

       Quelles sont les obligations du géniteur envers son enfant conçu hors des liens du mariage ?

      Réponse


Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

 Cher frère :

  L’Islam a interdit toute relation illégitime entre homme et femme. De telles relations faisaient partie des pratiques des gens appartenant

    à l’époque préislamique et l’Islam est venu pour les abolir et il ne reconnaît que le mariage légal.
 
  Allah le Très-Haut dit : « […], non en débauchés ni en preneurs d'amantes. »  (Sourate 5/Verset 5).

    Il est illicite de donner à de telles relations le nom de mariage, car en fait elles ne sont qu’une fornication pure et simple.

   Tout enfant conçu en dehors du mariage légal est un enfant issu de fornication.

  Il doit être affilié à sa mère et non à son père naturel qui a forniqué avec elle. Ce dernier n’est pas obligé de le prendre en sa charge.

   D’ailleurs sa prise en charge revient à la mère qui hérite de lui comme il hérite d’elle.

   Nous attirons l’attention qu’il incombe toute personne qui a eu de malheur de commettre de telles pratiques de s’en repentir sincèrement

    et de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne plus recommencer dans le futur.

    Et Allah Sait Mieux   

       Source : Islamweb est un site de prédication islamique qui suit la méthode des gens de la Sounna et de la Jama’a.

   Il est géré par une élite de diplômés en théologie, en littérature et dans les différents domaines technologiques.

    Plusieurs auteurs de grande renommée y publient le résultat de leur recherche.

   Allah AL-'ALÎM  Dit :

   « Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne oeuvre, puis se met sur le bon chemin ».(20/82).

  Allah AL-WÂHID Dit : « sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne oeuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises

   actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux; et quiconque se repent et accomplit une bonne oeuvre

   c'est vers Allah qu'aboutira son retour ».(25/70).

    
    Moufti: Le centre de la fetwa est présidé par D. Abdallah Al Fakih

  Qu' :allah AL-GHAFOÛR nous Pardonne nos péchés,passés,présents,futurs   :amine


                                                         :salam4  
  


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: ~SETIF~ le Octobre 07, 2011, 10:58:17
:salam2

wa fik baraka  :allah  et  :amine,merci d'avoir compléter avec ce message pour rassurer les repentis et  :inchallah évitera des catastrophe.
« Et c' est lui qui agrée de Ses serviteurs le repentir, pardonne les méfaits et sait ce que vous faites, »
 [Sourate 42 - verset 25]

«Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient.» [Sourate 2 - verset 222].

« Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d' Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux. » [Sourate 4 - verset 110].

« Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d' Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c' est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. »  [Sourate 39 - verset 53].

Le Prophète a dit :

« Notre maître béni et Très Haut descend chaque nuit au ciel le plus bas au cours du dernier tiers de la nuit et dit : qui m’invoque pour que je lui réponde ? Qui me demande pour que je lui donne ? Qui sollicite mon pardon pour que je le lui accorde ? »  [Rapporté par Mouslim n° 758].




Le musulman est toujours vulnérable à l’erreur et aux actes de rébellion. C’est pourquoi il doit multiplier le repentir et la demande de pardon. Le Messager d’Allah a dit : « Au nom d’Allah, je demande pardon à Allah et me repens au cours d’un jour plus de 70 fois »  [Rapporté par Boukhari n° 6307].

Allah aime que Son serviteur se repente et Il l’accepte de sa part et s’en réjouit d’après les propos du Prophète :

« La joie qu’Allah éprouve à cause du repentir de Son serviteur est plus grande que celle de l’un de vous qui tombe du haut de son chameau, le perd au milieu d’un désert, puis le retrouve... » [Rapporté par Mouslim et Boukhari et cité par ce dernier sous le numéro 6309].
[/color]

http://www.sajidine.com/rappels/frere-soeur/repentir.htm


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: ilhame le Octobre 07, 2011, 11:53:05
 :salam


 :baraka2 pour ces rappels  :machallah important


 :machallah :soubhanAllah il me le fallait  ;) pour une personne


 :salam


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: fathéma le Octobre 07, 2011, 18:37:31
 :salam2


 :soubhanAllah :soubhanAllah :o :o :o :oQuel gachis La Illaha Illa Allah  :'( :'( :'(


 :baraka2

 :salam4


Titre: Re : Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: nano le Octobre 08, 2011, 11:28:51
:salam2

Il n'a pas été conçue dans le cadre légale qui est le mariage.

dans le cadre licite il aurais bien sure porter le nom de son père mais les règles n'ayant pas été respecter...

 :salam4

cet enfant qui n'a rien demandé doit subir les conséquences des actes des parents.  :(

cependant dans mon entourage, un homme a épousé sa femme après la naissance du bébé et lui a donné son nom.

je ne pense pas qu'ils savent qu'ils sont dans le haram, est-ce grave ?

 :salam4


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: ~SETIF~ le Octobre 08, 2011, 15:09:09
 :salam2

:salam2

Il n'a pas été conçue dans le cadre légale qui est le mariage.

dans le cadre licite il aurais bien sure porter le nom de son père mais les règles n'ayant pas été respecter...

 :salam4

cet enfant qui n'a rien demandé doit subir les conséquences des actes des parents.  :(

cependant dans mon entourage, un homme a épousé sa femme après la naissance du bébé et lui a donné son nom.

je ne pense pas qu'ils savent qu'ils sont dans le haram, est-ce grave ?

 :salam4

je peut rien dire nano ,par contre tu peut en parler à cette personne en lui montrent la vidéo pour commençer et lui ou elle se dirigera vers une personne compétente pour lui dire les démarches à faire.

 l'enfant n'est responsable de rien et les parents repentis  :inchallah il son pardonnais.


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: hadidja abdallah le Octobre 09, 2011, 10:39:01
 :salam4
il ya til un hadith ou verset du kur'an qui affirme ce que vous dites?le fait que l'enfant ne doit pas porter le no du pere?


Titre: Re : Les enfants concus hors mariage
Posté par: ~SETIF~ le Octobre 09, 2011, 16:25:27
 :salam2

:salam4
il ya til un hadith ou verset du kur'an qui affirme ce que vous dites?le fait que l'enfant ne doit pas porter le no du pere?




• La filiation de l’enfant naturel n’est pas établie  par rapport à son père.


Sur la base du noble hadith prophétique : « l’enfant appartient au lit et le fornicateur reçoit la pierre», les jurisconsultes soutiennent que la filiation de l’enfant naturel n’est pas établie par rapport à son père du point de vue légal. Autrement dit, il n’existe aucun lien de paternité légal entre l’enfant et son auteur et celui ci ne pourrait pas l’obtenir par reconnaissance, d’après les dires des jurisconsultes.

• Les avis des jurisconsultes sur la non affiliation de l’enfant naturel à son père

Premièrement, Ibn Hazm az-Zahiri dit : «  le Prophète (bénédiction et salut soient sur Lui) a d’un seul coup écarté tous les enfants adultérins quand il a dit : « le fornicateur recevra la pierre ».

Le fornicateur est passible d’une peine et ne pourrait pas obtenir l’enfant par reconnaissance. Car l’enfant doit être affilié à sa mère qui l’a mis au monde et ne sera pas affilié à son père ; il peut hériter de sa mère et celle-ci aussi peut hériter de lui. En effet, le Prophète (bénédiction et salut soient sur Lui) a établi la filiation de l’enfant à sa mère en cas de désaveu de paternité, et l’a niée au père.

Deuxièmement, selon le droit malékite, « le sperme du fornicateur est vicié et il ne peut pas lui donner un droit sur l’enfant (issu de ses oeuvres) par reconnaissance ».

Troisièmement, le droit hanafite dit : « Quelqu’un a avoué avoir forniqué avoir une femme de condition libre et qu’un enfant en est né et il a été appuyé en cela par la femme en question. Dans ce cas , la filiation de l’enfant ne sera établi à aucun des intéressés, compte tenu des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur Lui) : « l’enfant appartient au lit et le fornicateur reçoit la pierre» car le fornicateur n’a pas de lit. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur Lui) a réservé au fornicateur la pierre, ce qui signifie qu’il n’a aucun droit de paternité.

• L’enfant adultérin est affilié à sa mère

L’enfant adultérin ne peut pas être affilié à son auteur fornicateur par sa reconnaissance par celui-ci comme nous l’avons déjà dit. Mais il sera affilié à sa mère s’il s’avère que c’est celle qui l’a bien mis au monde.

Dans le Mabsout d’al-Sarakhsi, il  est écrit : «  Si quelqu’un avoue avoir forniqué avec une femme et prouve qu’un enfant en est né et reçoit la confirmation des faits par sa partenaire, aucun des deux intéressés n’obtiendra l’affiliation de l’enfant, compte tenu des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur Lui) : « l’enfant appartient au lit et le fornicateur reçoit la pierre». Car le fornicateur n’a pas de lit. Si l’accoucheuse atteste la naissance de l’enfant, l’affiliation est établie par rapport à la femme, à l’exclusion de l’homme car l’établissement de l’affiliation dépend de l’enfantement constaté par l’accoucheuse ayant assisté physiquement à la délivrance ».

• Le mariage du fornicateur avec sa partenaire

Dans les Fatawa indiennes de droit hanafites, il est écrit : «  Si quelqu’un fornique avec une femme et que celle-ci tombe enceinte et qu’il l’épouse ensuite avant qu’elle ne mette son enfant au monde. Si l’accouchement a lieu dans six mois ou plus, la filiation est établie par rapport au père. Si l’accouchement a lieu dans moins de six mois, la filiation ne sera établie par rapport au père que s’il la réclame en se contentant d’affirmer qu’il est son enfant sans préciser qu’il l’ait fait grâce à la fornication. Car s’il va jusqu’à faire cette précision, il perd son droit à la paternité et l’enfant n’héritera pas de lui ».

Dans al-Moughni d’Ibn Qudama, le hanbalite, on lit : «  L’enfant qui a fait l’objet d’un désaveu de paternité peut être affilié à son père sur la demande de ce dernier. Quant à l’enfant naturel, il ne peut pas être affilié à son auteur par sa reconnaissance par celui-ci, même s’il en fait la  demande selon l’avis de la majorité des ulémas. L’avis le plus juste est que l’enfant naturel ne peut pas être affilié au fornicateur, que celui-ci épouse sa partenaire pendant sa grossesse et qu’elle accouche moins de six mois après la conclusion du mariage ou accouche sans mariage.

Mais si le père demande à ce que l’affiliation lui soit établie sans préciser que l’enfant est illégitime, on le lui attribue par rapport aux dispositions qui lui sont applicables ici-bas. Ce serait aussi le cas s’il épousait sa partenaire pendant sa grossesse et que celle-ci accouche après la durée minimale d’une grossesse et que l’homme observe le silence ou réclame l’enfant sans préciser qu’il est illégitime. Dans ces cas, lui est reconnue une affiliation impliquant l’application des dispositions légales régissant les affaires d’ici-bas.

Extrait du livre intitulé al-mufassal fi ahkam almar’a, p. 381.

http://islamqa.com/fr/ref/117