Forum de la Grande Mosquee de Lyon

L'islam, ma religion => Hadiths Divers => Discussion démarrée; par: islam_rappel le Août 13, 2011, 00:18:08



Titre: Dire du mal des gens pendant le Jeûne...
Posté par: islam_rappel le Août 13, 2011, 00:18:08
 :salam4

Il a été rapporté dans le Musnad Ahmad, que la médisance annule le jeûne : « Deux femmes jeûnaient au temps du Prophète صلى الله عليه وسلم et elles ont failli mourir de soif. Ceci fut rapporté au Prophète صلى الله عليه وسلم, mais il refusa [de leur permettre de rompre le jeûne]. Puis on lui mentionna ces deux femmes de nouveau, et il les fit appeler et leur ordonna de vomir, c’est-à-dire de vider leur estomac.

Elles ont vomi et ont rempli un bol de pus, de sang purulent et des morceaux de chair. Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : « Ces deux femmes se sont privées de ce qu’Allah leur a autorisé, mais elles ont annulé leur jeûne en faisant ce qu’Allah a rendu illicite pour elles. L’une d’entre elles s’est assise avec l’autre et elles se sont mises à manger de la chair des gens. »

(Shaikh Salih al-Fawzan)dit:"Ce qui s’est passé avec ces deux femmes en présence du Prophète صلى الله عليه وسلم lorsqu’elles ont vomi ces choses affreuses et détestables, cela fait partie des miracles qui se sont produits dans la main du Prophète صلى الله عليه وسلم pour montrer aux gens les effets néfastes de la médisance."

Ce hadith montre donc que la médisance annule le jeûne, mais c’est une annulation au sens figuré, c’est-à-dire que cela annule la récompense du jeûne.


Titre: Re : Dire du mal des gens pendant le Jeûne...
Posté par: DELIVRE le Août 13, 2011, 01:15:46
                                                                                         :bismiallah



                                                                               :salam3




    :baraka3 mon cher jeune :))) ;) pour ce Hadith que j'ai découvert  :soubhanAllah il y a quelques jours après l'Asr quand

   notre Imam,  :machallah nous fait des Rappels en Arabe et en Français  .... :hamd2

   :inchallah que nous prenions conscience de la médisance

   Qu' :allah AL-MOHYÎ nous en Préserve  :amine

      La médisance

 
1-   Définition de la médisance:

L’imam Nawawy رحمه الله a défini la médisance comme étant: le fait de parler sur une personne en son absence en des termes qu’il réprouve.

 (sharh Muslim: 8/387)

D' après Abou Hourayrah  :rara  le Messager d' Allah  :saws  a dit:

   Savez-vous en quoi consiste la médisance? Les gens dirent:

  Allah et Son Messager sont les plus savants.

 Il   :saws  dit:

  C’est lorsque tu parles de ton frère en des termes qu’il réprouve. On lui dit:

  Vois-tu si ce que je dis sur mon frère existe réellement en lui?

  Il   :saws  répondit: Si ce que tu dis existe réellement en lui, tu auras médit, et si ce que tu dis n’existe pas, alors tu l’auras diffamé (el bouhtane).

authentique: Muslim (2589), Abou Dawud (4874), Tirmidhy (1935)



2- La médisance fait parti des grands péchés:

Allah Azawjel dit: (Et ne médisez pas les uns des autres; l’un d' entre vous aimerait-il manger la chair mort de son frère mort?) [49/12]

  D' après Abou Bakrah  :rara  le messager d' Allah  :saws a dit lors du discours qu' il prononça le jour du grand sacrifice à Mina,

   à l' occasion du Pèlerinage d' adieu:

  Certes, votre sang, vos biens, et votre honneur son sacrés pour vous, tout comme est sacré pour vous ce jour, ce mois et cette contrée.

   authentique: el Bukhâry (105) Muslim (1679)

   D' après Anas ibn Malik  :rara  le messager d' Allah  :saws  a dit:

   Lors de mon ascension aux cieux, je suis passé devant un groupe de gens qui avaient des ongles en cuivre avec lesquels

    ils se déchiraient le visage et la poitrine.

    J’ai dit: Qui sont ces gens ô Gabriel? Il m’a répondu

   : Ce sont ceux qui mangent la chair des autres et qui portent atteinte à leur honneur.

   authentique: Abou Dawud (4878) Ahmed, Sahiha (533)


   Sheykh el Hilâly حفظه الله explique la parole "Ce sont ceux qui mangent la chair des autres" par: ceux qui médisent sur les autres.

    (Bahjatu nadhirin:3/28)

  'Amr ibn el 'Aç  :rara a dit à ses compagnons en passant à côté d’une charogne d’un mulet:

  Il est préférable à un homme de manger de la chair de cette charogne jusqu' à se remplir le ventre, plutôt que de manger

   la chair de son frère musulman.

  authentique: Abou Sheykh et ibn Hibban, authentifié par el Albâny.

   D' après el Bara ibn 'Âzib   :rara le Messager d' Allah   :saws  a dit:

   Il existe soixante douze sortes de pratiques d' usure (intêret), la moins grave est comparable à l' adultère commis par un homme

    avec sa mère, et la plus grave étant l' atteinte à l' honneur de son frère (de foi).

    authentique: Tabarâny authentifié par el Albâny

    D' après Sa'îd ibn Zeyd (l' un des dix compagnons à qui a été promis le paradis)  :rara le Messager d' Allah  :saws a dit:

    Parmi les plus grandes sortes d' intêret, porter atteinte à l' honneur de son frère sans raison.

    authentique: Abou Dawud (4876) et authentifié par sheykh el Albany et sheykh Muqbil. sahiha(1433 et 1871)

   Tous ces hâdith montrent l' importance et le danger de la médisance qui consiste à dévoiler les défauts d' un musulman

   lors de son absence; alors qu' en est-il de la personne qui ment sur son frère? Elle aura réuni en elle la médisance (el ghîba) et la diffamation (el buhtâne).

 D' après ibn 'Umar   :rara le Messager d' Allah  :saws a dit:

   Celui qui profère des propos diffamatoires contre un croyant, Allah le plongera dans la sanie qui coule des gens de l' enfer.

  authentique: Abou Dawud (3595) sahiha (438)

    Ibn Taymiyya رحمه الله a dit:

  Mentir sur une personne est illicite (harâm), que cette personne soit musulmane, mécréante, pieuse ou perverse.

  (kitâb el Jihâd, châpitre sur le mensonge)


 3- La médisance est une caractéristique d' hypocrite:

 D' après ibn 'Umar  :rara  le Messager d' Allah  :saws a dit:

   Ô vous qui avez cru avec vos langues alors que la foi n' a pas pénétré votre coeur, ne portez pas atteinte aux musulmans

   et ne suivez pas leur défauts, car celui qui suit les défauts de son frère musulman,  :allah suivra les siens, et celui dont  :allah suit ses défauts,

  IL lui dévoilera, même ce qu' il a commis chez lui en étant seul caché des gens.

  authentique: Tirmidhy (2032), rapporté aussi par Abou dawud (4879) selon Abou Barza el Aslamy tous authentifié par el Albâny.

  L' imam Abâdy رحمه الله en commentant ce hadîth que médire sur un musulman est une caractéristique de l' hypocrite et non du musulman.

  Sheykh 'Abdel Muhsin el 'Abbad حفظه الله a dit: que commettre cet acte prouve qu' il y a un manquemant dans la foi.

  (cassette 351 du commentaire de Abou Dawoud)

  'Abdullah ibn Mas'oud  :rara  rapporte qu’ils étaient réunis en compagnie du Messager d' Allah  :saws lorsqu' un homme médit d' un autre qui

  venait de partir, le Prophète  :saws lui dit:

   Repens-toi d' avoir manger une viande illicite. De quoi, dit l’homme je n’ai pas mangé de viande?

  Il  :saws lui répondit: Si, tu viens de manger la chair de ton frère.

  authentique: rapporté par ibn Abi Sheyba et Tabarâny et authentifié par el Albâny.


   D' après Abou Darda  :rara le Messager d' Allah  :saws  a dit:

   Celui qui défend l' honneur de son frère, Allah éloignera le feu de son visage, le jour de la résurrection.

  authentique: Tirmidhy (1932), Ahmed et authentifié par el Albâny.

  D' après Jâbir  :rara  le Messager d' Allah  :saws  a dit:

  Celui qui défend son frère en son absence, Allah le défendra dans le bas-monde et l' au-delà.

  authentique: ibn Abi Dounya et authentifié par el Albâny.

  D' après Asma Bint Yazîd رضي الله عنها le Messager d’Allah  :saws a dit:

  Celui qui repousse des propos qui médisent son frère, Allah se devra de l’affranchir du feu de l’enfer.


  authentique: Ahmed et authentifié par el Albâny.

 7- Le cas où la médisance devient licite:

 Sâche que la médisance devient licite dans un but valable et légitime auquel on ne peut parvenir que grâce à elle;

   les cas où la médisance devient licite sont au nombre de six (en abrégeant):

 - La requête ou la plainte devant la justice

- La recherche d’un appui pour mettre fin à quelque chose de  blâmable et de ramener son auteur au bon sens

- L’obtention d’un avis juridique

- La mise en garde des musulmans contre un danger les  menaçant et les conseils à leur prodiguer

- Le fait de mentionner une personne qui commet des innovations et des péchés ouvertement

- Le fait de nommer quelqu'un par un signe distinctif lorsqu' il n’est pas possible de le faire autrement

 Pour plus de détailles, se reporter au châpitre 256 de Ryad salihin.


  Ibn Taymiyya رحمه الله a dit: ... et le fait de prévenir de quelqu' un doit obligatoirement être fait avec sincérité en

   recherchant le visage d'  :allah , et non pas par passion, de tel sorte que s' il y a entre deux personnes de la haine, jalousie ou autre point relatif

   à l' ici bas, puis que l'un d'eux se met à mentionner les défauts de l' autre - tout en proclament et en laissant apparaître qu' il ne le fait que

   par sincérité et conseil pour la communauté - alors qu' en son for intérieur, son intention était de le rabaisser, ceci fait partie des œuvres du diable,

  et les actes ne valent que par les intentions, et chacun sera rétribué selon son intention, son intention doit être de vouloir qu'  :allah améliore

  l' état de cet homme là, et de préserver les musulmans du mal de son égarement (...)

   Celui qui tiens ces propos (de médisance permise, précités), doit obligatoirement avoir une bonne intention,

  dans le cas contraire, s’il médit (dans la médisance permise), dans le but d’avoir un rang élevé ou de semer la discorde,

  aura le même rang que celui qui combat avec ardeur et ostentation, et celui qui le fait avec une bonne intention sera compté

    parmi ceux qui luttent dans le sentier d’ :allah, et parmi les héritiers des Prophètes alaykum al salam .

    (kitâb el Jihâd)


   Qu'  :allah AL-GHAFFÂR nous Fasse Miséricorde, combien sommes-nous aujourd' hui à se servir du vrai pour prêcher le faux,

  combien sommes-nous à médire sur une personne tout en faisant croire que ceci est une mise en garde, alors qu' en faite ce n' est que par passion,

   jalousie, animosité, haine, et traîtrise envers la personne médite, car si cette fraternité était sincère, la personne irait corriger

   les défauts de son frère en secret afin que son frère soit guidé, mais plutôt, il préfère le voir mépriser et rabaisser aux yeux de la communauté,

   en faisant passer ceci par une mise en garde, mais (le jour où les secrets seront dévoilés, il n' aura ni force ni secoureur).

    On demande à  :allah  par Ses plus beaux Noms et Attributs de nous pardonner le jour où l’homme s’enfuira de son frère,

   sa mère, son père, sa compagne et son enfant.

  8- Comment se repentir de la médisance:

   On rapporte que le Messager d' :allah , :saws a dit:

  L’expiation de la médisance est de demander pardon à  :allah en faveur de celui que tu as médit...

  faible: voir da'ifa (1519) , Ibn Taymiyya رحمه الله précise que cette parole ne provient pas du Prophète  :saws

   mais de el Hassân el Baçry رحمه الله.

  Il y a divergence au niveau des savants sur le repentir de la médisance:

    doit- on obligatoirement tenir informé la personne médite ou suffit-il de demander pardon à  :allah en sa faveur?

   Il y a deux avis de l’imam Ahmed رحمه الله et, le plus juste est de ne pas le tenir informé, il suffit de demander pardon en sa faveur,

   le mentionner en bien dans les assises où l’on le mentionnait en mal, et ceci est l’avis de Ibn Taymiyya رحمه الله.

   (voir son majmou': فصل في كون شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمدًا رسول الله حق يجزم به المسلمون)

  ALLAH SAIT MIEUX

  Qu' :allah AR-RAHÎM nous Pardonne nos péchés,passés,présents,futurs  :amine
____________________

source:

 Le Coran

 Souboul salam de l' imam San'any, sunan Abou Dawud et Tirmidhy avec la correction de sheykh el Albany, Sahih et da'if el Jami' de sheykh el Albâny, tawdih el Ahkam de sheykh el Bassâm, sharh Ryad Salihin de sheykh el 'Utheymine, Tarhîb wa targhîb avec la correction de sheykh el Albâny, bahjatu Nadhirin de sheykh el Hilâly, nasihati li nissa de oum 'abdi rahman el wâdi'iya, sharh Abi Dawoud de sheykh 'Abd el Muhsin el 'Abbâd, 'awn el ma'boud de l' imam Abâdy, tuhfatl Ahwadhy de l' imam el Mubârakfawri, sharh Muslim de l' imam Nawawy, sisila sahiha et da'ifa de sheykh el Albâny, kitab el Adhkâr de l' imam nawawy, sahih el Musnad de sheykh Muqbil, sahih ryad salihin de sheykh el Albâny et sahih ryad salihin de sheykh el Hilâly.


                                                              :salam4


Titre: Re : Dire du mal les gens pendant le Jeûne...
Posté par: ¤ Um-Tessnime ¤ le Août 13, 2011, 04:18:55
 :salam4 allahouma amiiiin  :baraka3 akhy islam rappel  pour ce hadith  :machallah :soubhanAllah que moi aussi je découvre  :hamd  :baraka3 akhy délivré pour le complément des hadiths  :machallah  :baraka2  :salam4


Titre: Re : Dire du mal des gens pendant le Jeûne...
Posté par: islam_rappel le Août 14, 2011, 03:53:18
 :salam4

mon frere DELIVRE  :baraka3 pour tout ce que tu a mis en complement

ma soeur mouhtajiba wa fi el barak Allah moi aussi je vien juste de le decouvrir plus on apprend plus on se rend compte que on est ignorant  :soubhanAllah


Titre: Re : Dire du mal des gens pendant le Jeûne...
Posté par: DELIVRE le Août 14, 2011, 03:57:21
                                                                                          :bismiallah



                                                                               :salam3




   Wa fikum Baaraka Allah mes chers  :))) ;) Islam_Rappel et  :)) ;) Mouhtajiba

   Masha Allah la quwata illâ billâh

   :hamd Qui nous Permet de nous enrichir chaque jour par Sa Grâce Miséricordieuse

   ALLAHOU AKBAR


                                                        :salam4


Titre: Re : Dire du mal des gens pendant le Jeûne...
Posté par: fathéma le Octobre 24, 2012, 15:30:13
 :salam4

 :machallah :hamd :allahakbar :amine2 :amine2 :amine2

 :baraka2 mes chers frères pour le rappel important qu'Allah nous pardonne et nous guide

 :salam4