Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Durée de rattrapage de mes cinq prieres obligatoires???  (Lu 22702 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
faycal42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: RHONE ALPES
Messages: 46



Voir le profil
« le: Juillet 13, 2011, 09:54:57 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

voila,  InchAllah mes  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima vous pourrez repondre à ma question:

Le travail dans lequel je suis ne m'autorise pas à effectuer mes prieres à l'heure nah el sheitan

j 'ai dailleurs regardé dans le forum si on pouvait  faire salat assis sur notre siége mais la encore beaucoup d'avis sont différents
donc ma question est de savoir est ce qu il y a un temps autorisé pour rattraper mes prieres?

j'ai entendu dire que l ont pouvais faire une priere jusqu'a la suivante priere, afin de ne pas devoir la rattraper et etre dans le haram. et ce exact?

car ne pouvant pas la faire a l'heure fixé ceci me rassurait de la rattrapé a la maison  InchAllah


 baraka2
« Dernière édition: Juillet 13, 2011, 09:56:24 par DELIVRE » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #1 le: Juillet 13, 2011, 10:40:17 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                     bismillah



                                                                Salam Alaykoum



    Soubhan' Allah mon cher  Rire Mouslim  Wink Faycal,effectivement plusieurs avis peuvent apparaître et nous devons tenir compte

    que nous sommes,ici,dans un Pays laïque,qui ne tient pas compte,par logique,de la Religion des "travailleurs"  Shocked

  Donc,il va y avoir des avis divergents ,prenant compte de la situation personnelle de chacun .... InchAllah

  On va retomber dans la Hijra ,débat qui a souvent eu lieu dans le Forum ou ailleurs .... El Hamdoulilah

  Néanmoins,il est vrai que Coraniquement et SUNNA ,on doit faire la Salat à l'heure ..... InchAllah

  Mais  allah AS-SAMÎ'O ne Dit-IL pas dans EL-KUR'AN :

  ...ALLAH n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité....S 2/A 286 ...début

   -Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait,

  punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur.

   Seigneur! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous.

   Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde.

   Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles ....(en entier)

  Nous pourrions encore débattre longtemps sur ce qu'il nous est possible de faire ou pas Huh?  Malgré nous ... Shocked

  Voici une Fatwa dont nous devons tenir compte   bismillah


   La prière en dehors de son heure



Question : Si une personne accomplit la prière avant l’heure par ignorance, quel est le jugement sur cette prière ?



Réponse : La prière avant l’heure n’est pas comptée comme étant la prière obligatoire (elle n’est donc pas valide) car Allah dit : « La prière est pour les croyants une obligation en des temps donnés » (An-Nisâ, v.103)

Et le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a exposé clairement quels étaient ces temps [lorsque Jibril est le venu voir et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Dhuhr quand le soleil commençait à décliner, puis il est venu pour le 'Asr et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le 'Asr lorsque la taille de l'ombre était égale à la taille de l'objet, puis il est venu pour la prière du Maghrib, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Maghrib lorsque le soleil a disparu à l'horizon, puis il est venu pour la prière du 'Ishâ, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le 'Ishâ lorsque la lumière rouge a disparu dans le ciel, puis il est venu pour la prière du Fajr, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Fajr lorsque l'aube apparaissait. Puis il est revenu le lendemain pour le Dhuhr, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Dhuhr lorsque l'ombre était égale à l'ombre de l'objet ('Asr de la veille), puis il est venu pour la prière du 'Asr, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le 'Asr lorsque l'ombre était égale à deux fois la taille de l'objet, puis il est venu pour le Maghrib, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Maghrib à la même heure (que la veille), puis il est venu pour la prière du 'Ishâ, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le 'Ishâ à la moitié de la nuit, puis il est venu lorsque le soleil allait presque se lever, et lui a dit : lève-toi et prie, il a donc prié le Fajr, puis il a dit : entre ces deux temps est l'heure de chaque prière." (Ahmad)

C’est pourquoi celui qui accomplit la prière avant son heure, cette prière n’est pas comptée comme étant la prière obligatoire, mais elle lui est uniquement comptée comme une prière surérogatoire, et il doit recommencer sa prière après l’entrée de l’heure. Et Allah est plus savant.
(Ibn ‘Uthaymîn)

Source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm, p.289.

« C’est pendant ces temps qu’Allah a rendu obligatoire la prière à Ses serviteurs et il n’est permis ni de l’accomplir avant ni après. Si une personne accomplit la prière avant l’heure, ne serait-ce que le premier takbir (prononcé avant l’heure), celle-ci n’est pas valide, car la prière doit être accomplie dans l’heure. Le temps de prière est un cadre, et on doit l’accomplir à l’intérieur de ce cadre.

Celui qui retarde la prière au point de sortir de l’heure, s’il a une excuse pour cela, comme l’oubli ou le sommeil (qui l’a conduit involontairement à manquer la prière), il doit s’acquitter de la prière dès que son excuse disparaît, d’après la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Celui qui dort pendant l’heure de la prière ou l’oublie doit l’accomplir dès qu’il s’en souvient, car elle n’a que cela comme compensation. » (Al-Bukhârî, Muslim) puis il récita la parole d’Allah « Et accomplis la prière pour te rappeler de Moi. » (Ta-Ha, v.14). Mais celui qui la retarde sans excuse, alors celle-ci n’est pas valide, même s’il l’accomplit mille fois. Celui qui délaisse la prière et ne l’accomplit pas en son heure, elle ne lui sera d’aucune utilité (s’il l’accomplit après) et il ne libèrera pas sa conscience ainsi s’il l’a délaissé sans aucune excuse, et même s’il l’accomplit mille fois. La preuve de ceci est la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Celui qui accomplit une œuvre sur laquelle il n’y a pas notre ordre, cette œuvre est rejetée » (Muslim) Celui qui retarde la prière au point que l’heure ne passe, l’aura accompli d’une manière sur laquelle il n’y a pas l’ordre d’Allah et de Son messager, et elle lui sera donc rejetée.
(Ibn ‘Uthaymîn)

Source : Fiqh Al-‘Ibâdât, n°88.

Question : Beaucoup de travailleurs retardent la prière du Dhuhr et du ‘Asr jusqu’à la nuit, expliquant cela par le fait qu’ils sont occupés par leur travail, ou que leurs habits sont impurs ou sales. Comment pouvez-vous les orienter ?

Réponse : Il n’est pas permis au musulman et à la musulmane de retarder la prière obligatoire en dehors de son heure. Au contraire, il est obligatoire à tout musulman et musulmane pubère (responsable) d’accomplir la prière à son heure en fonction de ses moyens.

Et le travail n’est pas une excuse pour la retarder, de même que l’impureté du vêtement ou le fait qu’il soit sale, tout ceci n’est pas une excuse.

Et les heures de prières obligent à stopper le travail, et le travailleur doit, à l’heure de la prière, laver ses vêtements de toute impureté ou en changer pour des vêtements propres. Quant à la souillure, elle n’empêche pas d’accomplir la prière, si elle ne contient pas d’impureté (urine, selle…) ou qu’elle n’exhale pas une odeur fétide qui touche le prieur. Et si cette souillure touche le prieur ou son odeur, il est obligatoire au musulman de se purifier avant d’accomplir la prière, ou d’en changer pour un autre vêtement propre, afin qu’il puisse accomplir la prière avec le groupe.

Et il est permis pour celui qui est excusé légalement comme le malade ou le voyageur, de regrouper le Dhuhr et le ‘Asr à l’heure d’une des deux prières, et de regrouper le Maghrib et le ‘Ishâ à l’heure d’une des deux prières, comme il a été authentifié dans la sunna d’après le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). De même, le regroupement est permis en cas de pluie et de boue qui pose des difficultés aux gens.

Question : Celui qui a délaissé volontairement la prière doit-il la compenser si Allah lui permet de se repentir, qu’il l’ait abandonnée une seule fois ou plus ?

Réponse : La compensation n’est pas obligatoire, s’il abandonne volontairement la prière d’après l’avis le plus authentique des savants, car son abandon volontaire le fait sortir de l’islam et le met parmi les mécréants. Et on n’exige pas de l’impie de compensation pour ce qu’il a abandonné pendant sa mécréance, d’après la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Entre l’homme et la mécréance et le polythéisme, il y a l’abandon de la prière. » (Muslim). Et sa parole : « Le pacte entre nous et eux est la prière. Quiconque la délaisse aura mécru. » (Ahmad)

Aussi parce que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas ordonné aux mécréants qui se sont convertis de compenser ce qu’ils ont laissé, de même ses Compagnons n’ont pas ordonné à ceux qui se sont revenus à l’islam de compenser. Et si celui qui l’a délaissée compense, sans voir cela comme une obligation, il n’y pas de mal à cela, par précaution, pour sortir de la divergence avec ceux qui disent qu’il n’est pas mécréant s’il ne nie pas son obligation, ce qui est l’avis de la plupart des savants. Et Allah est le détenteur du succès.
( Cheikh Ibn Bâz)

Source : Fatâwâ As-Salât (question 15 et 18).


 ALLAH SAIT MIEUX

 Et encore :

La prière est le pilier essentiel qui accompagne en permanence le croyant. A aucun moment de sa vie cette obligation n’est annulée, quelles que soient les circonstances. S ‘il ne peut l’accomplir debout, il prie assis, et s’il ne peut l’accomplir assis, il s’allonge et prie. Et s’il ne peut prier alors qu’il est allonge, il prie avec des signes ou gestes symboliques. Et si cela ne lui est pas possible et qu’il est sain d’esprit, il doit penser aux piliers de la priere dans son esprit. En somme, la priere est un acte obligatoire. Le musulman ne peut la délaisser en aucun cas et c’est pourquoi elle est un pilier de l’Islam. Quiconque délaisse la prière :

soit il rejette l’Ordre d’Allâh et renie le caractère obligatoire de la prière ; celui-là est mécréant
soit il néglige la prière par paresse, alors qu’il croit que c’est un pilier essentiel, une obligation requise par Allâh. Nous ordonnons à une telle personne de prier et de rattraper les prières qu’elle a ratées.

Par Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî

Ou encore :

  Réponse de Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî

Les prières prescrites manquées doivent être rattrapées sur-le-champ, qu’elles aient été manquées pour une raison non exonératrice ou même sans raison. Et il ne convient pas de retarder le rattrapage des prières (qadâ’) si ce n’est pour une raison valable comme le travail. De plus, le péché n’est pas absout par le seul rattrapage, mais le repentir est impératif sachant que le repentir n’exonère pas du rattrapage des prières manquées. Il faut les rattraper car l’une des conditions du repentir agréé est d’abandonner le péché.

La prière manquée doit être rattrapée dans les conditions où elle a été manquée, et il convient de respecter l’ordre dans le rattrapage. Ainsi on rattrape le subh (prière du matin) avant le dhuhr (prière de midi) et le dhuhr avant le `asr (prière de l’après-midi) et ainsi de suite. Il convient également de respecter l’ordre entre les prières courantes et les prières manquées, en ce sens qu’il ne convient pas d’accomplir la prière courante avant la prière manquée. Il faut également savoir que celui qui a manqué des prières dont il ignore le nombre doit rattraper jusqu’à ce qu’il ait la certitude de s’en être acquitté ou qu’il en ait une très forte présomption.

Lors du rattrapage, il suffit de préciser de quelle prière il s’agit, le dhuhr par exemple. Il est possible de rattraper la prière à tout moment [1] tout comme il est possible, quand on accomplit le dhuhr, par exemple, de le faire précèder par un dhuhr manqué et ce, jusqu’à ce qu’on ait la quasi-certitude d’avoir rattrapé toute sa dette de prières.

Et qu’on se méfie de la récidive car la prière est le pilier de la religion : celui qui la démolit, démolit la religion. Et qu’Allâh nous guide vers les bonnes oeuvres.

  Et il ne convient pas de retarder le rattrapage des prières (qadâ’) si ce n’est pour une raison valable comme le travail.

     El Hamdoulilah ici,le travail est reconnu comme une excuse d'empêchement

  ALLAH RESTE LE SEUL SAVANT

  Qu' allah AL-MOQTADIR te Facilite,car ce n'est pas évident  ,  amine


                                                                            Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 
 
« Dernière édition: Juillet 13, 2011, 10:59:32 par DELIVRE » Journalisée
faycal42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: RHONE ALPES
Messages: 46



Voir le profil
« Répondre #2 le: Juillet 13, 2011, 11:40:08 »
Share   Modifier le messageModifier

 baraka MON  Rire Mouslim FI ALLAH POUR TOUS LE TEMPS PASSE A ME REPONDRE.

si je reprend la Réponse de Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî:

 "La prière manquée doit être rattrapée dans les conditions où elle a été manquée, et il convient de respecter l’ordre dans le rattrapage. Ainsi on rattrape le subh (prière du matin) avant le dhuhr (prière de midi) et le dhuhr avant le `asr (prière de l’après-midi) et ainsi de suite. Il convient également de respecter l’ordre entre les prières courantes et les prières manquées, en ce sens qu’il ne convient pas d’accomplir la prière courante avant la prière manquée"

"Et il ne convient pas de retarder le rattrapage des prières (qadâ’) si ce n’est pour une raison valable comme le travail."

ceci signifie si j'ai bien compris que par exemple le asar je peux le rattraper jusqu'a l icha? ET CELA SANS AVOIR AUCUNE PUNITION D ALLAH?
existerais il un hadith sur ceci?
Il me semble pas lavoir lu dans la citadelle du musulman

 Baraka Allahou Fik
Journalisée
faycal42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: RHONE ALPES
Messages: 46



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juillet 13, 2011, 12:23:01 »
Share   Modifier le messageModifier

smehli je me suis trompé; jai dit: "ceci signifie si j'ai bien compris que par exemple le asar je peux le rattraper jusqu'a l icha?"mais je voulais dire maghreub a la place de icha.
Journalisée
faycal42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: RHONE ALPES
Messages: 46



Voir le profil
« Répondre #4 le: Juillet 13, 2011, 13:55:56 »
Share   Modifier le messageModifier

en attendant, j'ai fait quelques recherches: jai appris el hamdoulilah le temps prescrit pour accomplir chaque prieres.Pouvez vous me corriger si je me suis tromper svp?

La salat el sobh sont temps limite pour la faire est jusqu'au chourouk

la salat el dohr sont temps limite pour la faire est jusqu'au asar

La salat asar sont temps limite pour la faire est jusqu'au maghreub

la salat maghreub sont temps limite pour la faire est tout de suite aprés l'appel de l apriere car son temps est trés court

la salat icha sont temps limite pour la faire est avant la fin du premier tier de la nuit.

biensur il est primordiale de les faire a l'heure!!! mais il y a des excuses valable comme le travail qui parfois nous empeche de les faire a lheure
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juillet 13, 2011, 14:00:15 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  Baraka Allahou Fik akhy faycal42 de nous apporter la source bi idni llah pour tes recherches  Baraka Allahou Fik qu'allah swt nous accorde nos prières  amine  baraka2  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

DELIVRE
Invité
« Répondre #6 le: Juillet 13, 2011, 15:44:51 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                             bismillah



                                                                             Salam Alaykoum



 Wa fika Baaraka Allah mon cher Rire Mouslim Faycal,normal ,   bismillah

  Soubhan' Allah voici ce que j'ai trouvé

   Le regroupement des deux prières d'après l'école malékite

5. Réunir les prières pour les travailleurs et les étudiants

Il y a des savants qui ont permis cela en argumentant par ceci: Ibn 'Abbâs a dit: "Le Prophète a une fois rassemblé Zuhr avec al-'asr, et Al-Maghrib avec Al-'Ishâ, à Médine sans cause de peur ni de voyage"(et dans une autre version de Muslim aussi: "sans cause de peur ni de voyage ni de pluie"). Il lui fût demandé qu'est-ce qu'il en déduit, il dit: "Ceci pour enlever la difficulté à sa communauté". [6]

'Abdullah ibn Shaqîq a dit: "Ibn 'Abbâs nous fit un jour un sermon après la prière de al-'asr jusqu'à que le soleil se couche et qu'apparaissent les étoiles... les gens ont commencé à dire: "la prière, la prière". Un homme se leva alors et dit: "La prière, la prière"! Ibn 'Abbâs dit alors: "Est-ce que tu va m'apprendre la sunna? J'ai vu le Prophète rassembler zuhr avec al-'Asr, et Al-Maghrib avec Al-'Ishâ". J'ai alors eu un doute et je suis parti me renseigner auprès d’Abû Hurayra qui me confirma ses propos". [7]

Cela veut dire qu'on peut sortir entre midi et quatorze heure pour faire la prière de zuhr en son temps et joindre à cette prière toute suite après celle de l'asr: (jam'a taqdîm)....Pour le maghrib, on le fait avec 'Ishâ si on arrive trop tard à la maison (jam'a taakhîr) : il ne faut surtout pas que cela soit une habitude.[8]

[6]Muslim,et voir aussi: Ibn Rushd "Bidâyat al-mujtahid" Tome 1, p: 251

[7] Muslim

[8] Voir : Fiqh Ahmed Ibn As-seddîq Al ghumârî (étude comparative): pages:156 et 157: auteur : le grand savant Abî Muhammad Al-hasan Ibn ‘Ali Al-kattânî Al-atharî : édition : Muhammad ‘Ali Bîdûn, Dâr Al-kutub al-‘ilmiyya : Beyrouth Liban. Le docteur Al-qardâwî est aussi de cet avis à condition qu’on n’en fasse pas une habitude.

Seuls les Hanafites ont interdit le regroupement (sauf à 'Arafa et Muzdalifa pendant le Hadj qui est sunna pour touts les savants)

Les juristes hambalites sont d’avis qu’il est permis au musulman et à la musulmane de regrouper occasionnellement les prières du dhohr et du `asr, et celles de maghrib et de `ishâ’ respectivement, en cas de besoin, ce qui apporte une très grande aisance. « On rapporte, en effet, qu’il arrivait parfois que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — regroupe les prières sans être en voyage ni par temps de pluie. On interrogea Ibn `Abbâs à ce sujet lui disant : “Quel était son dessein en faisant cela ?” Il répondit : “Il a voulu affranchir sa communauté de toute gêne.” » Ce hadîth figure dans le Sahîh de Muslim.


  Soubhan' Allah la véritable question est très certainement :

  -Quand on n'a pas le choix ,comment doit-ion faire ?

  ALLAH AL-KARÎM et Son Messager  Salla-llah allahi wa salam ont vraiment simplifié notre Religion  .... Soubhan' Allah

  Essayons de ne pas la compliquer  bismillah wa   InchAllah

   Les temps des prières

Les temps des prières obligatoires
Les temps détestés et interdits pour faire la prière surérogatoire




Les temps des prières obligatoires

Chaque prière doit être faite en son temps prescrit.
Celui qui laissera passer le temps d’une prière (sans l'avoir fait) et sans aucune raison ou excuse, aura commis un grand pêché. Il aura toujours obligation bien sûr de rattraper les prières manquées dans tous les cas (et sans attendre).Sauf le cas de la femme qui a ses menstrues(Hayd) ou ses lochies(Nifâs), elle ne fait pas de prières en état de menstrues ou de lochies et ne les rattrape pas.

Les malikites ont divisé le temps de chaque prière en 2 temps :
1. un temps dit : « Ikhtiyârî » : pendant lequel elle pourra être accomplie librement (au choix) au début de ce temps, à son milieu ou avant sa fin. Ce temps commence en général dès l’appel à la prière (al-adhân) qui l’annonce.
Mais en général, le meilleur temps d’accomplissement et le plus méritoire est le début de ce temps Ikhtiyârî (voir les détails ci-dessous pour chaque prière). Cela ne contredit pas le fait qu’on fasse des prières surérogatoires avant certaines prières obligatoires.

2. un temps dit : « Darûrî » : qui vient après le temps « Ikhtiyârî » et qui est réservé aux gens qui ont des excuses valables et/ou des contraintes qui les ont empêché de faire la prière en temps « Ikhtiyârî ». Celui qui laissera passer le temps « Ikhtiyârî » et ne fera la prière qu’au temps « Darûrî » (sans excuse) aura commis un pêché « Ithm » sauf si une Rak‘at de la prière a été accomplie pendant le temps « Ikhtiyârî ».

Voici donc en ce qui concerne chacune des 5 prières, le détail des temps:

*Pour la première prière (celle du Subh) de l’aube : dite aussi prière du point du jour (fajr). Son temps dit « Ikhtiyârî » commence quand l’aurore fend les ténèbres en répandant de la lumière à l’extrême et en direction Sud-est- Nord-est ; cette lumière s’élève et gagne tout l’horizon. La fin du temps « Ikhtiyârî » de cette prière est marquée par la clarté brillante (Isfâr bayyin) : cette clarté brillante est marquée par le fait que quand le fidèle a fait les salutations finales de la prière, cela est accompagné par l’apparition du bord du disque solaire.
Il y a un espace considérable pendant ce temps dit : « Ikhtiyârî », mais il est méritoire de choisir le début de ce temps pour prier.
Le temps dit : « Darûrî » de cette prière commence après la clarté brillante(Isfâr Bayyin) et se termine au lever du soleil.
Si on rate la prière de Subh et qu'on se léve le matin après le lever du soleil: on commencera par rattraper le Subh avant de faire la sunna du Fajr

*Le temps dit « Ikhtiyârî » de la prière du milieu du jour (dh’uhr) est marqué par le moment où le soleil décline du milieu du ciel et où l’ombre commence à augmenter. En été, il est recommandé de retarder cette prière jusqu’au moment où l’ombre de chaque chose a augmenté d’un quart de la longueur qu’elle avait quand le soleil a commencé à décliner. Selon une autre opinion, il n’est recommandable de retarder ainsi la prière que quand celle-ci est faite dans les mosquées, pour permettre aux fidèles d’arriver à temps. Mais quand le fidèle n’a pas attendu d’autres personnes, il fera mieux de prier dès le début de ce temps. Selon une autre opinion, quand la chaleur est intense, il est plus méritoire pour le fidèle de faire la prière quand la température a fraîchi, même s’il est seul, et ce, parce que le Prophète (qu’Allah répande sur lui Ses bénédictions et lui accorde le salut) a dit : "Faites la prière à la fraîcheur, car l’intensité de la chaleur fait partie du feu de l’enfer". La fin du temps de la prière de dh’uhr est marquée par le moment où l’ombre de chaque objet devient égale à cet objet après la première ombre projetée par le soleil déclinant au milieu du jour.
Le temps dit : « Darûrî » de cette prière commence dès l’entrée du premier temps de la prière de ‘Asr et se termine au coucher du soleil.

*Abû Dâwud rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :
« Le temps de la prière du Zuhr s’étend (de son début) et jusqu’à avant le temps du ‘Asr (tant que le temps du ‘Asr n’est pas arrivé), et le temps du ‘Asr s’étend (du début du ‘Asr) jusqu’à avant le jaunissement (pâleur) du soleil (tant que le soleil n’a pas jauni) »
Dans le Muntaqâ tome I page 220 : « ce jaunissement du soleil est à considérer (observer) dans la terre et sur les murs et non dans l’œil du soleil. »
Le début du temps dit « Ikhtiyârî » de la prière du ‘açr est marqué par la fin de celui du dh’uhr. Sa fin est marquée par le moment où chaque objet devient égal à deux fois celui-ci après la première ombre projetée par le soleil déclinant au milieu du jour. Selon une autre opinion, le temps du ‘açr commence quand, faisant face au soleil, debout, sans baisser légèrement ni incliner totalement la tête, le fidèle aperçoit le soleil du regard; s’il ne l’aperçoit pas, c’est que le temps du ‘açr n’a pas encore commencé. Si le soleil est au-dessus du champ visuel (ainsi déterminé), le temps du ‘açr est sûrement commencé. Selon les critères donnés par l’Imâm Mâlik (que Dieu lui fasse miséricorde), le temps dit «Ikhtiyârî » du ‘açr dure tant que le soleil ne pâlit pas (Isfirâr). Après et jusqu’au coucher du soleil c’est le temps dit « Darûrî ». C'est-à-dire qu’il faut accomplir cette prière avant la pâleur du soleil.

Pour les mosquées, il est méritoire d’attendre un peu (toute en respectant son temps Ikhtiyârî) pour que les gens puissent se réunir (venir) pour la prier en groupe. Mais pour la personne priant seul, il lui est plutôt préférable (meilleur) de l’accomplir au début de son temps Ikhtiyârî.

*Quant à la prière du maghrib (coucher du soleil) - qui est aussi appelée la prière du sédentaire (châhid h’âd’ir) parce que le voyageur ne peut l’abréger(la réduire) et doit la faire comme s’il était sédentaire - son temps (Ikhtiyârî), c’est le coucher du soleil. Quand donc le soleil se cache derrière le voile [de la nuit tombante] cette prière est obligatoire et ne peut être retardée. Elle n’a qu’un seul moment(Ikhtiyârî) après lequel on ne peut la différer ( on ne doit pas la retarder sans raison valable et si elle est manquée, elle sera toujours à rattraper bien sûr).
Son temps "Darûrî "commence dès la fin de son temps "Ikhtiyârî" et s'étend jusqu'à l'aube(tulû' al-fajr).

*Le temps de la prière de la nuit close (‘atama) qui est la prière du ‘ichâ‘ (ce dernier nom lui convient mieux) est celui où disparaît la lueur crépusculaire du soir, dite chafaq. Le chafaq est la lueur rouge qui subsiste au couchant, produite par les derniers rayons du soleil. Quand, au couchant, il n’y a plus ni lueur jaune, ni lueur rouge, cela marque que la prière est devenue obligatoire. On n’a pas à se préoccuper de la lueur blanche qui peut subsister au couchant. C’est en effet la disparition de la lueur crépusculaire rouge qui marque le temps de cette prière et ce temps dit « Ikhtiyârî »dure jusqu’à la fin du premier tiers de la nuit pour ceux qui veulent la différer en raison d’une occupation ou d’une excuse. Mais il vaut mieux faire cette prière tout au début de son temps. Ceux qui prient dans les mosquées, pourront sans inconvénient la retarder un peu pour permettre aux gens de se réunir. Il est réprouvable de dormir avant et, après, de s’entretenir de choses qui n’ont point un caractère d’occupation [sérieuse].
Son temps dit « Darûrî » commence après la fin du premier tiers de la nuit et se termine au «Fajr» (à l'aube).


Ce sont les Muwaqqitîn qui ont les moyens de nos jours de faire les calculs pour les temps de la prière, ils envoient ensuite l’information aux mosquées et aux autorités religieuses pour diffusion.

Source:
Les sources de ce sous-chapitre sont : la Risâla d’Ibn Abî Zayd Al-qirâwânî chapitre 8 (les temps et les noms des prières) ;Al-Fiqh ‘alâ al-madhâhib al-arba’a d’Al-jazîrî tome I page 167-169 et Taqrîb Al-Fiqh al-mâlikî du docteur ‘Abdellah Mu’asir, tome I page 171-181.

Les temps détestés et interdits pour faire la prière surérogatoire

En doctrine malikite, la prière surérogatoire et le sujûd at-tilâwa sont interdits (Harâm) dans les temps suivants :
1. Au moment du lever du soleil (à partir de son lever jusqu'à ce qu'il se lève complètement)

2. Au moment de son coucher (à partir de son coucher jusqu'à ce qu'il se couche complètement)

En effet le Prophète (paix et salut sur lui) a dit à ce propos :
« Ne visez pas par votre prière le lever du soleil et son coucher car il se lève avec les cornes de Satan »
Historiquement, ce sont aussi des temps où les polythéistes adoraient le soleil ou autre idole.

La prière sur le mort ne se fera pas non plus dans ces temps sauf si on a peur que le corps du défunt soit altéré à cause de l'attente ou d'un climat hostile.

3. Au moment du prêche du vendredi.

4. Au moment où l'Imam entre pour faire son prêche du vendredi.

5. Quand il ne reste plus assez de temps pour faire la prière obligatoire en son temps.

6. Quand on se rappelle qu'on n'a pas fait une prière obligatoire (manquée), il faudra la faire de suite avant de faire les prières Nafl.

7. Quand l'Iqâma est faite pour accomplir une prière obligatoire derrière l'Imam officiel.

La prière surérogatoire est détestable (Makrûh) dans les temps suivants :
1. Depuis l'aube jusqu'à un peu avant le lever du soleil (sauf la Raghîba du Fadjr, on la fera avant d’accomplir la prière du Subh : sinon si on la rate on la fera le jour : elle sera à rattraper jusqu'au zénith (az-zawâl), la prière du Shaf' et du Witr manquée se rattrapera aussi avant de prier Subh (avant de prier Fadjr): ceci si (et seulement si) on dispose d'assez de temps pour faire Subh(deux rak'at) avant le lever du soleil)
Pour le Sujûd at-tilâwa et la prière sur le mort: il est détestable de les faire après Al-isfâr (la première clarté) et il est autorisé de les faire avant cela.

2. Après que le soleil soit complètement levé jusqu'à l'écoulement de 3 quarts d'heure environ (quand le soleil s'est levé dans le ciel d'environ une fléche).

3. Après avoir prier le ‘Asr jusqu'à un peu avant le coucher du soleil
Pour le Sujûd at-tilâwa et la prière sur le mort, il est possible de les faire avant la pâleur du soleil et il est détestable après (jusqu'à ce que la prière du Maghreb soit accomplie).

4.Après que le soleil soit complètement couché jusqu'à l'accomplissement da la prière du Maghreb.

5.Avant la prière de la fête ou après (dans le Musallâ : terrain vague où se déroule cette prière)

Par contre, on peut accomplir ou rattraper des prières obligatoires pendant ces temps là sans aucun problème.

Il y a aussi une exception: les prières sunna du Shaf’a et Witr (si on les avait raté après ‘Ishâ, par exemple on s’était endormi en oubliant de les faire): ces prières se rattraperont avant la prière obligatoire du Subh (et précisemment avant de faire la sunna du Fadjr) si (et seulement si) on dispose d'assez de temps pour accomplir le Subh avant le lever du soleil. La Sunna du Fajr est faite avant le Subh, sauf en cas où il ne reste pas assez de temps pour faire les deux Rak’at du Subh avant le lever du soleil ou dans le cas où on rate le Subh et on ne se léve qu’après le lever du soleil : dans ce cas on commence par rattraper le Subh puis on fait le Fadjr ensuite. Par contre les prières sunna du Shaf’a et Witr ne peuvent être rattrapées après le lever du soleil.
Donc, s’il n’y a pas assez de temps (par exemple si le temps imparti ne permet d'accomplir que 3 raka'as) on doit donner dans ce cas la priorité au witr (une Rak'at) plutôt qu'aux deux raka'as du fadjr et encore moins aux deux raka'as du shaf'a, puis on accomplira notre Subh (bien sûr) en son temps.
Si maintenant il n'ya pas le temps de faire 3 raka'as, alors on accomplira le Subh au détriment du witr et on retardera le fadjr pour plus tard (après l'apparition du soleil, 3 quarts d'heure environ après le lever du soleil) : sachant que le fadjr peut être rattrapé jusqu’au zénith (az-zawâl).

Remarques importantes :
*Si par oubli on commence une Nâfila (prière surérogatoire) dans les temps où il est détestable de faire la prière surérogatoire : il est préférable (mandûb) de la couper et elle ne sera pas à rattraper.
Si par oubli on commence une Nâfila (prière surérogatoire) dans les temps où il est interdit de faire la prière surérogatoire : il est obligatoire de la couper et elle ne sera pas à rattraper non plus.
Excepté : celui qui fait par ignorance ou par oubli une Nâfila alors que l'Imâm fait son prêche il ne la coupe pas. Idem pour celui qui a commencé sa nâfila et que l'Imâm rentre dans le Minbar (pour faire le prêche) au moment où le fidèle est entrain de faire cette nâfila : cette nâfila doit être terminée.

*On peut accomplir ou rattraper des prières obligatoires pendant ces temps là sans aucun problème. Si on commence une prière obligatoire dans ces temps là et on se rappelle qu'on n'avait pas fait la prière obligatoire précédente : alors qu'on a fait une Rak'at déjà de la prière : il est préférable (mandûb) de compléter cela avec une deuxième Rak'at et considérer cela comme une nâfila (prière surérogatoire) puis accomplir les deux prières obligatoires dans l'ordre. En effet cette Nâfila faite ainsi n'était pas intentionnelle : donc pas concernée par la Karâha ou le Tahrîm signalés.


 Source : CORAN et SUNNA et pour certains articles les Références :

Nous nous sommes basés d’abord et en priorité sur Le matn (l’ensemble des poèmes d’Ibn ‘âshir) et sur le « Ad-durr Ath-thamîn wa al-mawrid al-mu‘în : sharh al-murshid al-mu’în ‘alâ ad-darûrî min ‘ulûm ed-dîn »de son élève Mayyâra Al-mâlikî qui a explicité et commenté généreusement le Matn. « Ad-durr Ath-thamîn » est un ouvrage à la fois complexe et complet, il y a eu donc une minutieuse étude et sélection. On s'est basé également sur la Mudawwana Al-kubrâ de l'Imâm Sahnûn ainsi que sur le précieux ouvrage d'Ibn Rushd:« Bidâyat Al-mujtahid wa nihâyat al-muqtasid »

Pour les sujets d’actualité qui n’étaient pas couverts par ces ouvrages on s’est basé principalement sur l'ouvrage « Kitâb al-Fiqh ‘alâ al-madhâhib al-arba’a » d’Abd-rrahmân Al-jazîrî, paru aux éditions dâr al-kutub al-‘ilmiyya Beyrout Liban Tome I. Ce dernier expose l’avis le plus courant pour chacune des quatre doctrines, on a donc à chaque fois choisi de présenter l’avis des malikites.

Pour des sujets spécifiques sur lesquels il y a eu divergence entre les savants malikites eux même, on a opté pour les solutions les plus souples.

 ALLAH RESTE LE SEUL SAVANT


                                                                  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 
« Dernière édition: Juillet 13, 2011, 15:47:50 par DELIVRE » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #7 le: Juillet 13, 2011, 17:47:27 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                bismillah



                                                                      Salam Alaykoum



   Soubhan' Allah voici un lien qui traite également de la Salat et du travail

   http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,10.30.html

  Qu' allah AL-'AFOÛWO Facilite tous les travailleurs Muslimin  amine


                                                              Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Rita
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Localisation: LYON
Messages: 101



Voir le profil
« Répondre #8 le: Novembre 17, 2011, 13:16:09 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum excusez moi mai je vais surement me faire passer pour une personne bête mais je lis tellement de choses que je suis pertubée !! je suis entrain d'apprendre la prière qu' allah m'aide dans cet apprentissage  InchAllah.
alors je voudrais bien faire les choses, si vous pouvez m'éclairer  baraka2, parce que j'ai suivi vos lien mais je comprend pas tout désolé :
- on es d'accord ya bien 5 prières obligatoires par jour ? ( il ya Sobh/fajr, Dhur, Asr, Maghreb et Icha)? c'est ça ?
- sur certains calendrier il es affiché un horaire qui corresppond au Chorouk, c'est quoi ?
- Sobh et Fajr c'est la meme chose ?
- quels sont les délais pour effectuer les prieres  (j'aimerais rejoindre ce qu'a écris Faycal42 un peu plus haut)?
- quand on rattrape les prière de la journée, on les fait dans l'ordre(Fajr jusqu'a Icha donc environ une heure de prière ) A EVITER BIENSUR !!
- je comprend le principe de rassembler les prieres Dhur et Asr ainsi que maghreb et Icha, pouvez vous m'éclairer
 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
yahyaelmpuslim
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: N/A
Localisation: taourirt maroc
Messages: 1



Voir le profil
« Répondre #9 le: Décembre 04, 2011, 09:55:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Salam mes chers  Rire Mouslim est  Sourire Mouslima j'ai juste un tout ptit probleme avec la priere c'est que quand je decide de vraiment la faire a un moment j'arrete donc si vous plait repondez moi merci  baraka2
Journalisée
Um~Tariq
Invité
« Répondre #10 le: Juillet 15, 2013, 06:49:57 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


 MachAllah Allahou Akbar baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Hajjiba
Invité
« Répondre #11 le: Décembre 14, 2013, 11:13:02 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


macha Allah et franchement après avoir lu vos partages sur ce fil
macha Allah je viens enfin de comprendre comment ratrapper mes salates
manquer Astaghféru Allah et ya Allah accepte notre sincère repentir
et pardonne nous nos erreurs et notre manque de pratique parfois

jazakom Allahu khayran


 Salam Alaykoum
Journalisée
   

 Vous aimez le forum et souhaitez le faire découvrir aux autres musulmans ? cliquez alors ici un fois par jour !
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle